Qu'est-ce que le rétrofit ?

 

Le rétrofit électrique  est une opération qui permet de convertir une voiture thermique à l’électrique en remplaçant un moteur diesel ou essence par un moteur électrique à batterie ou pile à combustible. C’est une solution de mobilité durable qui permet de donner une seconde vie à son véhicule thermique.

 

Le rétrofit électrique est autorisé en France depuis le 4 avril 2020 par l’Arrêté du 13 mars 2020 relatif aux « conditions de transformation des véhicules à motorisation thermique en motorisation électrique à batterie ou à pile à combustible ». 

L’objectif est de réduire les émissions de CO2 et polluants atmosphériques lors des déplacements quotidiens. 

 

Comment fonctionne le rétrofit ?

 

Une fois le moteur thermique et le réservoir retirés, l’on procède à l’installation électrique. Ensuite, la voiture transformée fonctionne exactement de la même façon qu’un véhicule électrique d’origine.

 

Cette transformation est strictement réglementée par l’Arrêté du 13 mars 2020 et doit impérativement être réalisée par un professionnel qualifié, agréé par l’UTAC (l’Organisme privé désigné par l’Arrêté pour évaluer la conformité de la transformation).

 

Il s’agit en effet d’un processus complexe, qui, mal réalisé et non certifié, peut présenter des risques importants pour la sécurité.

 

Quel est le processus de transformation ?

 

Le rétrofit implique un processus de transformation qui se déroule en 4 étapes.

 

1. La vérification des conditions de transformation

 

Après avoir fait appel à un installateur habilité, celui-ci se charge d’abord de vérifier, en application de l’Arrêté du 13 mars 2020 que :

  • « Les conditions de transformations du véhicule sont bien compatibles avec les exigences en matière de sécurité de la réception du véhicule sur lequel il est installé » ;
  •   « Le véhicule à transformer est en bon état mécanique ». 

 

2. La transformation du véhicule

 

Si les conditions sont bien remplies, l’installateur utilise un kit de rétrofit (qui doit être homologué par l’UTAC) pour convertir le véhicule thermique à l’électrique.

 

Cela implique tout d’abord de procéder à l’extraction de la chaîne de traction thermique, du réservoir et de la ligne d’échappement. Ensuite, l’installateur passe à l’installation :

 

  •  Du moteur électrique, qui viendra remplacer le moteur thermique ;
  •   Des batteries, à l’avant et à l’arrière du véhicule ;
  •   De la prise électrique, sous la trappe du réservoir de carburant. 

 

3. L’homologation

 

Ensuite, après la transformation du véhicule, pour pouvoir l’utiliser, vous devrez au préalable faire procéder à l’évaluation de sa conformité par l’UTAC. Si le véhicule est jugé conforme, vous recevrez un agrément de prototype ainsi qu’une plaque attestant de la transformation à poser à côté de la plaque d’immatriculation du constructeur du véhicule.

 

4. Le renouvellement de la carte grise

 

Enfin, une fois le véhicule homologué, il vous faudra renouveler la carte grise dans un délai d’un mois à compter de la transformation du véhicule.

 

Les conditions à respecter

 

Toutes les voitures ne sont pas « rétrofitables ». Pour faire procéder à un rétrofit sur votre véhicule, il vous faut respecter les conditions suivantes :

 

 

Ensuite, lors du rétrofit, vous devrez vous tenir au respect des règles suivantes :

 

  • L’exigence de conformité des dimensions d’origine ainsi que la conformité initiale du véhicule ;

  • Une fois le moteur thermique installé, le poids du véhicule ne devra pas excéder plus de 20% de son poids d’origine ;

  •  La puissance du moteur électrique doit être strictement équivalente au moteur thermique d’origine ;

  •  Le moteur ne peut être alimenté que par une batterie de traction ou une pile combustion hydrogène ;

  •  Le rétrofit ne peut être réalisé que par un professionnel agréé par l’UTAC.

 

Quels sont les avantages du rétrofit ?

 

Opter pour un rétrofit présente deux avantages majeurs :

 

  •   Sur le plan écologique, puisqu’on l’a vu précédemment, rouler à l’électrique permet de réduire son empreinte carbone en diminuant considérablement les émissions de CO2 ;

  •   Sur le plan économique, puisque le rétrofit est une bonne alternative à l’achat d’un véhicule électrique neuf en ce qu’il permet de bénéficier de tous ses avantages à moindre coût (en moyenne entre 15 000 et 20 000 €, soit 2 à 3 fois moins élevé que le prix d’un véhicule électrique neuf). 

 

Les primes disponibles

 

Depuis le 1er juin 2020, le rétrofit électrique ouvre droit à une prime versée par l’État, la prime au rétrofit, dont le montant varie selon le revenu fiscal de référence.

 

C’est le professionnel chargé de réaliser la transformation qui est tenu de vous faire l’avance de la prime au rétrofit. L’avance se fait au moment de la facturation et devra apparaître dans les mentions légales de la facture.

Cet article a été validé par
Jonathan
Installateur RGE
LinkedIn
YouTube
YouTube

Jonathan est installateur de panneaux photovoltaïques chez Nouvel'R Énergie. Son expérience terrain et sa connaissance de la technique le rendent expert sur le sujet du photovoltaïque.

Payez 0€
pour vous déplacer
Avec l’énergie solaire, votre voiture se recharge gratuitement.
Téléchargez le PDF gratuit