L’autoconsommation qu’est-ce que c’est ?

Mettons-nous d’accord sur la définition de l’autoconsommation avant d’aller plus loin (ou comme l’on peut le voir écrit parfois “auto consommation”). L’autoconsommation photovoltaïque, c’est le fait de consommer sa propre électricité solaire au moment où elle est produite.

Aujourd’hui, ce mode de consommation rivalise fortement avec l’utilisation de l’électricité publique.

Sachez qu’il existe trois types d’autoconsommation :

  • l’autoconsommation aléatoire,
  • l’autoconsommation optimisée,
  • l’autoconsommation stockée.

Ces trois utilisations permettent d’économiser de l’argent. Nous allons ensemble s’intéresser à l’autoconsommation optimisée, celle qui permet les meilleures performances énergétiques.

L’autoconsommation photovoltaïque optimisée

Le terme d’autoconsommation optimisée est très simple à définir. C’est le fait d’équilibrer votre consommation en fonction de la production de vos panneaux solaires photovoltaïques. Le but du jeu est d’utiliser le moins possible d’électricité issue du réseau public.

C’est ce qu’on appelle également le “transfert des charges” (load shifting en anglais), c’est-à-dire qu’il y a un excès de production alors que la demande n’est pas présente. Il faut donc adapter la production à la consommation.

Il existe différents moyens de parvenir à cet équilibre. Voyons tout de suite les 6 astuces pour optimiser sa consommation d’énergie renouvelable.

Astuce n°1 : La récupération de données pour optimiser l’autoconsommation

Certains systèmes proposent de collecter les données de votre installation photovoltaïque. Ce suivi vous permet de savoir à quelle heure vos panneaux produisent le plus et ainsi de faire coïncider votre utilisation de l’énergie.

Il s’agit d’un dispositif connecté à votre onduleur (ou à votre compteur de production). Il génère un rapport et vous n’avez plus qu’à télécharger votre compte rendu pour observer les tendances.

Dans ce cas de figure, la récupération de données peut vous aider à adapter votre consommation.

Il existe des systèmes comme domosbox, proposant un optimiseur d’autoconsommation photovoltaïque permettant de suivre vos données.

C’est un petit boîtier grâce auquel vous pouvez aussi déclencher une pompe à chaleur par exemple.

Astuce n°2 : Le stockage d’énergie solaire

Cette solution consiste à installer des batteries solaires. L’excédent photovoltaïque qui n’est pas utilisé est donc conservé dans vos batteries et vous pouvez l’utiliser quand vous le voulez.

Les batteries sont reliées à votre circuit électrique domestique. Elles récupèrent le courant produit par les panneaux photovoltaïques puis l’injectent (soit vers l’onduleur, soit directement vers votre réseau). Ce système de stockage permet d’éviter les pertes énergétiques.

Stockez votre énergie solaire grâce à une batterie en autoconsommation
Voici à quoi ressemble une batterie solaire.

C’est une façon très efficace d’optimiser la gestion d’autoconsommation photovoltaïque, le seul point négatif reste le coût. En général, l’achat d’une batterie impacte la rentabilité de votre installation de panneaux solaires.

Astuce n°3 : Un onduleur intelligent pour une autoconsommation intelligente

Petit rappel avant d’aller plus loin, l’onduleur convertit le courant continu de vos panneaux en courant alternatif. Seul le courant alternatif est utilisé dans votre foyer.

L’onduleur hybride (aussi appelé onduleur intelligent) possède plusieurs fonctionnalités. Il est capable de gérer l’énergie produite par votre système solaire. C’est-à-dire que si vous possédez une batterie, il peut décider d’envoyer l’énergie en stockage plutôt que dans votre réseau car il n’y a pas de demande.

Optez pour un onduleur intelligent afin d'optimiser votre autoconsommation photovoltaïque
Exemple d’un onduleur photovoltaïque hybride.

Il est aussi capable d’alimenter un groupe électrogène si vous n’êtes pas raccordé(e) au réseau public. Dans le cas contraire, l’onduleur s’occupe d’injecter le surplus de votre production dans le réseau public.

Astuce n°4 : L’autoconso intelligente

La quatrième astuce la plus connue : la domotique.

Vous avez peut-être déjà entendu parler de “box autoconsommation” ou “d’optimiseur d’autoconsommation photovoltaïque”. Ces outils existent et ont été créés pour permettre une autoconsommation intelligente.

Ce sont des solutions de monitoring, je m’explique.

Il est possible de connecter une box à votre maison et à vos appareils électriques. Celle-ci est également reliée à la production de vos panneaux solaires.

Ce système est capable de réguler votre chauffage ou votre approvisionnement électrique. Il parvient à alimenter les maisons quand la production des installations le permet.

Il existe différentes solutions :

  • la prise électrique intelligente directement reliée à votre production solaire,
  • le régulateur de chaleur, qui contrôle votre chauffage,
  • le régulateur d’air ambiant, qui contrôle votre chauffage ainsi que la climatisation,
  • la box connectée aux appareils électriques.

Vous pouvez aussi mettre en place un pilote pour tous vos appareils électroménagers énergivores. Certains systèmes permettent même le contrôle de vos équipements depuis un smartphone.

Vous pouvez opter pour plusieurs options. Le prix final de votre installation sera impacté. Vous pouvez aussi définir votre poste de dépense le plus important et choisir l’équipement qui vous sera le plus utile.

Equipez vous d'un appareil domotique pour une autoconsommation optimisée et intelligente
Exemple d’appareil domotique proposé par comwatt.

La domotique apporte beaucoup d’avantages et notamment l’optimisation de la consommation. Elle permet aussi de connaître la production et d’anticiper les potentielles pannes.

Astuce n°5 : La gestion du chauffe-eau

L’eau chaude représente un poste de dépense énergétique très important. En alimentant votre chauffe-eau à l’énergie photovoltaïque, votre facture énergétique sera allégée.

Il est possible de chauffer votre eau sanitaire avec une production d’électricité. Un contrôleur de puissance doit être installé. Il gère le surplus d’électricité qu’il envoie vers une résistance électrique pour chauffer l’eau d’un ballon.

Pour optimiser la gestion de votre chauffe-eau, vous pouvez en plus ajouter un module de commande (aussi appelé contacteur jour/nuit). Ce système s’installe directement sur votre tableau électrique, si vous n’êtes pas bricoleur(se) dans l’âme, laissez faire un professionnel.

Cette commande vous permet ensuite de gérer l’alimentation d’un chauffe-eau thermodynamique. L’objectif étant de chauffer l’eau en journée grâce à l’énergie solaire. Cette solution s’apparente à un optimiseur d’autoconsommation.

Laissez la gestion de votre chauffe-eau à un ballon thermodynamique
Exemple de ballon thermodynamique.

Pas d’inquiétude, une fois programmé, votre ballon peut toujours fonctionner en marche forcée. Si vous avez besoin d’eau chaude mais que vos panneaux ne produisent pas, l’alimentation sera déviée.

Astuce n°6 : Confiez votre projet à des experts

Pour que votre production soit consommée au mieux, il faut qu’elle corresponde à vos besoins. En plus d’un dimensionnement parfait, il faut aussi que votre installation soit performante.

Pour cela, faites appel à des techniciens photovoltaïques qualifiés. Demandez la qualification RGE ainsi que leur attestation de décennale.

Des experts pourront vous conseiller le meilleur matériel, assurer une pose parfaite et vous faire bénéficier de garanties.

N’hésitez pas à demander à visiter les chantiers des installations déjà réalisées, cela vous confortera dans votre choix.

Préférez des intervenants locaux, cela facilite les échanges et vous paierez moins de frais de déplacement.

Si vous ne savez pas vers qui vous tourner, sachez que nos techniciens interviennent partout en France métropolitaine.

Comment optimiser son autoconsommation sans option supplémentaire ?

Nous venons de voir toutes les options que vous pouvez mettre en place pour optimiser la gestion de votre autoconsommation. Ceci-dit, tous ces dispositifs ont un certain coût de mise en place.

Si votre budget vous permet d’installer des panneaux photovoltaïques mais pas d’ajouter diverses options, sachez qu’il existe tout de même des moyens pour optimiser sa consommation.

Utilisez des programmes

Comme nous l’avons vu, le principe c’est de consommer la production de vos panneaux dans la journée. C’est tout simplement l’inverse des heures creuses.

Même sans installer un système de pilotage onéreux, vous pouvez mettre en route vos appareils énergivores la journée.

Prenons l’exemple du lave-linge. Vérifiez si vous avez un système de programmation, pour le lancer à 14h par exemple.

Si votre appareil électroménager n’a pas cette option, vous pouvez ajouter un programmateur. C’est un petit appareil qu’il faut ajouter et qui vous permet ensuite de lancer votre machine à une heure précise.

Vous pouvez aussi opter pour les prises programmables, attention cependant à bien vérifier les ampères supportés. Ceci est aussi faisable pour votre lave-vaisselle ou votre sèche-linge.

Adaptez votre chauffage

Les énergies renouvelables sont devenues des solutions de chauffage et de climatisation écologiques.

Pour les périodes hivernales, si votre système photovoltaïque vous permet de chauffer, il suffit d’allumer le chauffage en journée et de l’éteindre le soir.

Ainsi, votre maison est chauffée lorsque le soleil est présent. En rentrant chez vous, la température sera suffisamment élevée pour ne pas allumer vos radiateurs la nuit.

La consommation sera donc plus basée sur l’énergie photovoltaïque que sur le réseau public.

Utilisez des appareils rechargeables

Il existe beaucoup d’appareils rechargeables de tout type (aspirateur, bouilloire, enceinte, …). Il vous suffit de les laisser en charge la journée lorsque vous êtes absent(e) et les utiliser en fin d’après midi.

Ainsi, vos appareils auront été rechargés avec l’énergie produite par votre système photovoltaïque.

Pour optimiser votre autoconsommation sans option supplémentaire, optez pour des appareils rechargeables
Vos batteries seront rechargées à l’énergie solaire.

Mettez le photovoltaïque au profit de tous vos équipements

Si vous avez une piscine, vous pouvez relier votre pompe de filtration à votre installation photovoltaïque. Il vous suffit de filtrer l’eau le matin où en journée.

Il existe plusieurs modes de fonctionnement sur une pompe. Vous avez donc la possibilité de déclencher votre filtrage en pleine journée.

L’autoconsommation totale est-elle possible ?

Le photovoltaïque est devenu un moyen de production rentable. Les panneaux photovoltaïques nous permettent de faire de belles économies et de réduire notre empreinte carbone.

Le plus efficace reste la solution de gestion intelligente. Si votre installation est reliée à un système de pilotage, une plus grande part d’électricité solaire sera utilisée.

Il est cependant important de garder à l’esprit qu’une autoconsommation complète n’est pas réalisable. À moins d’être suréquipé(e) de batteries ou de sous-dimensionner votre installation, vous n’allez pas consommer la production totale.

En règle générale il y aura toujours un surplus d’électricité que vous ne pourrez pas consommer.

Cet excédent ne doit pas être gâché, la vente de surplus a été instaurée pour y remédier. La partie d’électricité non utilisée peut servir à d’autres consommateurs.

Le temps est aussi à prendre en compte. Bien que les panneaux solaires produisent même par temps nuageux, la quantité d’électricité ne sera pas toujours la même. Avec l’absence de soleil, vous aurez toujours besoin d’un approvisionnement autre que photovoltaïque.

Une invention qui pourrait révolutionner l’autoconsommation

Des chercheurs de la KUL (faculté des bioingénieurs) développent un panneau solaire dont les caractéristiques sont plutôt innovantes.

Les modules captent l’humidité présente dans l’air pour produire de l’hydrogène. Une installation de 20 panneaux pourrait (en théorie) rendre une habitation autonome pendant une année.

Le principe de fonctionnement permet d’émettre très peu de perte. Quand l’hydrogène est utilisé, de l’eau est à nouveau créée.

Cette invention peut combler un vrai manque car ce panneau peut produire de l’hydrogène même dans un lieu très sec.

Actuellement, ce n’est encore qu’un prototype mais ce panneau va peut-être révolutionner nos consommations de chauffage et d’électricité.

Optimisation d’autoconsommation photovoltaïque et vente de surplus

Si votre installation est bien raccordée au réseau électrique public, vous n’avez qu’à injecter l’énergie non consommée.

Si ce n’est pas vous qui l’utilisez, elle ne sera quand même consommée par les utilisateurs du réseau. L’électricité n’est pas réinjectée gratuitement pour EDF (ou autre gestionnaire d’électricité). Vous pouvez la vendre. Voici les tarifs de rachat :

La consommation reste entière, même si vous n’en n’êtes pas le premier bénéficiaire, votre électricité solaire est utilisée.

Gérer sa consommation d’énergie solaire : en résumé

Il existe différentes astuces pour permettre une autoconsommation optimisée. L’efficacité de toutes ces dispositions dépend aussi de vos efforts pour réduire votre consommation d’électricité.

Pour diminuer la quantité d’énergie solaire non utilisée, il faut identifier précisément sa consommation annuelle. Une fois que vos besoins sont définis, il faut simplement adapter la puissance de votre centrale solaire.

Les systèmes pour particuliers vont généralement de 3 kWc à 9 kWc. Bien-sûr d’autres facteurs entrent en compte (votre orientation, l’inclinaison de vos modules solaires, le taux d’ensoleillement de votre région).

Plus votre installation collera à vos besoins et plus vous consommerez une part importante d’électricité solaire.

Si vous ne connaissez pas votre potentiel de production, je vous conseille de réaliser une étude de rentabilité (c’est gratuit et sans engagement). Cela vous permettra d’avoir une idée des économies qui sont à réaliser.

Au contraire, si vous avez déjà effectué un devis vous pouvez toujours nous demander une expertise, ce service vous est offert. C’est très important, en payant le prix juste, vous amortissez plus rapidement votre investissement.

Si je n’ai pas répondu à toutes vos questions, vous pouvez me les poser directement en utilisant le chat en ligne (en bas à droite de cette page). Vous pouvez aussi nous contacter.

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Merci !
Rafraîchir
Oops! Something went wrong. Check all fields.