Un système économique pour un chauffage écologique


La pompe à chaleur est un système de chauffage essentiellement alimenté par des énergies renouvelables (électricité photovoltaïque, gaz naturel). Si vous en installez une, vous devenez plus indépendant(e) pour chauffer votre maison.

C’est plutôt pratique parce que le prix des énergies subit des variations importantes. Si on prend l’exemple de l’électricité, le prix a augmenté de 60% depuis les 10 dernières années.

Vous utilisez l'électrique ou le fioul, pour vous chauffer ? La pompe à chaleur peut vous faire économiser pas mal de sous. Si vous avez une chaudière à gaz, la pompe hybride peut aussi vous faire faire de belles économies.

Ce qui est super, c’est que cette solution s’adapte aussi bien au neuf qu’à la rénovation. La pompe à chaleur a donc très vite fait sa place dans les logements des Français. 

Est-ce qu’il serait intéressant pour vous de sauter le pas ? Sûrement, en tout cas c’est pour vous aider à y réfléchir que j’ai écrit ce guide très complet.
Je vous laisse jeter un œil à tous les points que je vais aborder : 


  • Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur ?
  • Quels sont les différents types de PAC ?
  • Combien ça coûte ?
  • Quelles aides financières sont disponibles ?
  • Comment bien choisir son équipement ?
  • Quels en sont les avantages et les inconvénients ?


Le but du jeu c’est de vous donner l’image la plus objective possible. Comme ça, vous verrez si cet investissement est intéressant pour vous ou non.

Pour partir sur de bonnes bases, on regarde tout de suite plus en détail ce que c’est une PAC. 


Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur est un appareil thermodynamique qui chauffe votre intérieur. On appelle aussi ça une PAC ou une thermopompe. Elle peut remplacer une climatisation et rafraîchir votre maison en été en plus de vous chauffer l’hiver.

La pompe a chaleur s'adapte a tout type d'habitation
La pompe à chaleur se place le long de votre habitation

La composition d’une PAC

Une thermopompe se compose d’une unité extérieure et intérieure

L’unité extérieure est celle qui aspire les calories de l’air, on peut comparer ça à un système de ventilation. 

Les deux unités sont reliées entre elles par un circuit dans lequel on fait circuler un fluide frigorigène. C’est un liquide qui emmagasine la chaleur qui a été captée par l’unité extérieure. 

Pour ça il faut que votre pac se compose de 4 éléments : 

  • L’évaporateur
  • Le compresseur
  • Le condenseur
  • Le détendeur

Le fonctionnement d’une pompe à chaleur

Le fonctionnement d’une pompe à chaleur repose donc sur ces 4 éléments :

  • L’évaporateur récupère les calories à l’extérieur pour les transmettre au fluide frigorigène qui va prendre une forme gazeuse.
  • Le compresseur augmente la pression du gaz (le comprime) pour le faire monter en température.
  • Le condenseur distribue la chaleur du gaz à l’air ambiant ou à l’eau de vos radiateurs, et le fait redevenir fluide
  • Le détendeur abaisse la pression du fluide.

Si jamais l’une de ces étapes n’est pas assez claire pour vous, dites-le moi en commentaire. On peut approfondir un point ensemble. 

Ça, c’est pour ce qui est du fonctionnement d’une pompe classique. Il faut savoir qu'il existe différents modèles. C’est important d’en parler parce que chaque équipement ne répond pas aux mêmes besoins.

Les différents types de pompes à chaleur

Aérothermique, hydrothermique, géothermique… Il existe différents types de pompes à chaleur. Il faut bien les différencier, vous devez choisir le modèle qui vous fera faire le plus d’économie.

La pompe à chaleur air-air

La pompe à chaleur air air capte les calories qui sont présentes dans l’air extérieur.

La chaleur est ensuite insufflée dans votre logement. Ça veut dire que ce système n’est pas raccordé à votre chauffage central, il est complètement autonome. 

C’est très pratique et facile à installer, en plus elle est réversible. Vous pouvez donc compter sur cette option pour passer l’été au frais. (J’en reparle un peu plus bas). 

Petite précision : si vous aviez pour projet d’alimenter des radiateurs à eau ou un plancher chauffant, ce n’est pas possible avec la pompe air air. Pour ça, il faudra opter pour une pompe air-eau. 

La pompe à chaleur air-eau

La pompe à chaleur air eau récupère aussi l’énergie présente dans l’air extérieur

La différence c’est que la chaleur se propage dans votre circuit hydraulique.

Cette fois l’énergie sera directement transmise à votre chauffage central ainsi qu’au circuit d’eau chaude (plancher chauffant, ballon d’eau chaude, radiateurs à eau, etc…).

La pompe à chaleur eau-eau

La pompe à chaleur eau eau va chercher de la chaleur directement dans l’eau présente dans le sous-sol (la nappe phréatique). Ensuite la chaleur est distribuée dans le réseau d’eau chaude. 

C’est l’idéale pour alimenter des radiateurs à eau, un plancher chauffant et même votre eau chaude sanitaire. 

La pompe à chaleur de piscine

Chauffer une piscine avec un chauffage à résistance électrique peut coûter extrêmement cher.
C’est pour ça qu’il vaut mieux installer une PAC.
La pompe à chaleur pour piscine fonctionne comme la PAC air air. La différence c’est que le

mécanisme est intégré au système de traitement d’eau de la piscine. 

Comme ça votre piscine est toujours chauffée mais ça vous coûte moins cher. 

La pompe à chaleur peut chauffer une piscine creusée.
La pompe à chaleur peut chauffer une piscine creusée de jardin


La pompe à chaleur géothermique

La pompe à chaleur géothermique puise l’énergie thermique naturellement présente dans le sol. Elle la redistribue ensuite dans l’habitation par le chauffage central. 

Si vous êtes un peu perdus avec ces différentes options, pas d’inquiétude. Avant de poser une thermopompe, il faut respecter quelques étapes. Les professionnels vont donc vous installer la meilleure option en fonction de vos besoins.

On regarde ça de plus près.

Quelles sont les étapes préalables à l’installation d’une pompe à chaleur ?

Avant l’installation d’une pompe à chaleur, il faut passer par 2 étapes indispensables :

  • Déterminer ses besoins : L’étude thermique
  • Choisir la bonne puissance : Le dimensionnement

L’étude thermique

Elle permet de déterminer les déperditions de chaleur dans votre habitation. L’installateur va vérifier ces 3 points :

  • L’isolation de votre habitation
  • Vos habitudes de consommation
  • Les installations disponibles (chauffage central, cumulus, etc…)

Notez que cette étude est obligatoire dans le cas d’une construction neuve pour l’obtention du permis de construire RT2012. Elle est également obligatoire pour l’obtention d’un Eco Prêt à Taux Zéro.

Une fois l’étude thermique réalisée, on passe au dimensionnement.

Le dimensionnement

Le dimensionnement est l’étape qui permet de déterminer la puissance de la pompe à chaleur. Cette fois l’installateur se base sur :

  • La superficie de la zone à équiper
  • La température moyenne extérieure
  • Vos habitudes de consommation
  • Le Diagnostic électrique
  • Les émetteurs (radiateurs, plancher, gaines, etc…)
  • Le terrain extérieur pour pouvoir installer le récepteur

Choisissez bien votre installateur parce que cette étape est super importante. Une PAC sous dimensionnée ne vous apportera pas la chaleur suffisante. Une PAC surdimensionnée vous coûtera plus cher à installer et consommera plus que vos besoins. 

D’ailleurs il faut que l’on parle du prix, c’est lui qui va en grande partie déterminer la rentabilité de votre projet.

Quel est le prix d’une pompe à chaleur ?

Le prix d’une pompe à chaleur varie en fonction du modèle. Je vous ai répertoriés les différents tarifs pratiqués : 



Gardez à l’esprit qu’il s’agit d’un investissement qui vous permettra de réaliser des économies sur vos factures d’énergie. C’est un équipement qui se rentabilise rapidement.

Petit conseil au passage : N’hésitez pas à faire établir plusieurs devis pour faire jouer la concurrence. D’ailleurs vous pouvez nous en demander un gratuitement. Cliquez ici et on vous rappelle. 

Bonne nouvelle, les aides de l’État ne sont pas déduites des prix que je viens de vous donner. Ce qui veut dire que votre investissement peut être plus léger.

Quelles sont les aides pour une pompe à chaleur ?

Encore une bonne nouvelle, certaines aides de l’État pour la pompe à chaleur sont cumulables.

Ma PrimeRénov

Cette aide a pour but d’aider les personnes qui souhaitent faire remplacer un chauffage trop gourmand en énergie. La prime rénov’ remplace le crédit d’impôt sur la transition énergétique (CITE). La pompe à chaleur vous rend éligible.

L’avantage majeur de Ma PrimeRénov est qu’elle est ouverte à tous, même aux ménages les plus aisés. Son montant varie en fonction de :

  • Les revenus du foyer
  • La nature des travaux
  • La région


L’ECO PTZ

L’éco prêt à taux zéro vous permet donc de solliciter un emprunt sur 15 ans sans intérêt à rembourser.

Je vous laisse jeter un œil aux montants que vous pouvez demander : 


Attention cependant, seules les banques ayant signé l’accord avec l’État proposent cette aide. 

Si vous avez un doute, vous pouvez me donner le nom de votre banque en commentaire. Je vous dirai si elle est agréée ou non. 

TVA 5,5%

La TVA a un impact important sur la facture puisqu’elle peut représenter jusqu’à 20% du prix total. L’État a décidé d’appliquer un taux de seulement 5,5 % sur l’achat et la pose d’une PAC

Là encore, faites bien attention à choisir un installateur qualifié RGE. Sans ça, vous n’y avez pas le droit.


Les CEE

La prime CEE, aussi appelée “Coup de pouce”, a été mise en place par le Ministère de la Transition écologique. Elle est ouverte à tous mais son montant varie en fonction des revenus du ménage.



Les éventuelles aides locales

Les aides locales sont souvent oubliées.

Il existe bon nombre de territoires qui proposent des subventions. Le meilleur moyen d’avoir connaissance de ces aides financières, c’est de contacter la mairie de votre commune.

Vous avez un doute sur votre éligibilité à certaines subventions ? Décrivez-moi votre situation en commentaire et je vous répondrai. 

Vous avez dû remarquer qu’il faut impérativement passer par un installateur RGE pour toucher les différentes subventions. C’est donc important que vous sachiez quel professionnel contacter.

Installateur de pompe à chaleur : vers qui se tourner ?

Un installateur de pompe à chaleur doit être qualifié RGE Quali’pac

RGE veut dire qu’il est reconnu garant de l’environnement, c’est l’organisme Qualit’EnR qui délivre les certifications. 

En plus d’être RGE, votre professionnel doit aussi avoir passé la qualification Quali’pac.

Comme ça, vous êtes sûr(e) de vous adresser à de vrais pros. 


Un installateur de pompe à chaleur doit être qualifié QualiPAC
Votre installateur va vous aider à choisir la meilleure option. 

Je vous donne quand même les 3 points décisifs pour installer le bon équipement.

Comment choisir sa pompe à chaleur ?

Pour bien choisir sa thermopompe il faut faire attention à 3 critères :

  • Le coefficient de performance
  • La réversibilité (si vous voulez de la clim l’été) 
  • Le raccordement à l’eau chaude

Le COP

Le coefficient de performance ou COP d’une pompe à chaleur, c’est un indice de performance. 

Il désigne la quantité d’énergie qu’une thermopompe est capable de produire à partir de celle qu’elle consomme. En bref, c’est le nombre de kWh produit par la PAC à partir d’1 kWh consommé.

Par exemple : Une PAC qui consomme 1 kWh d’électricité et qui restitue 3 kWh de chaleur a un COP de 3. Plus le COP est élevé, plus la machine est performante et économique (le maximum étant de 5).

Petit plus : si vous produisez de l’énergie solaire, la consommation ne se fera pratiquement pas ressentir. Votre chauffage peut tout à fait être alimenté avec du photovoltaïque.

Pompe à chaleur réversible

Les pompes à chaleur réversibles sont capables de chauffer mais également de rafraîchir une pièce. Ce qui est à la fois confortable et beaucoup plus économique et écologique qu’une solution de climatisation classique.

Ce type d’option se trouve généralement sur les PAC air-air (aérothermiques) mais peut se retrouver sur d’autres modèles. Si vos étés sont chauds, c’est vers ce modèle qu’il faut se tourner.

Le raccordement à l’eau chaude sanitaire

On l’a vu ensemble plus haut, une PAC air air ne chauffera pas votre eau sanitaire. 

Du coup si vos équipements sont tous reliés au circuit hydraulique il faudra vous tourner vers la pompe air eau ou eau eau. 

Vous pouvez aussi opter pour l’hybride. C’est une PAC air eau qui est combinée à une chaudière gaz à condensation. 

Si vous prenez bien ces trois critères en compte, vous allez pouvoir réaliser de belles économies. D’ailleurs je parle d’économie mais ce n’est pas le seul point fort de la PAC.

Pourquoi installer une pompe à chaleur à la maison ?

Une pompe à chaleur offre 5 principaux avantages :

  • L’écologie
  • L’économie
  • Le confort thermique
  • la facilité d’utilisation
  • La valorisation de votre bien immobilier

Difficile à croire ? Je vous laisse regarder plus bas, j’ai détaillé ces 5 points. 

C’est écologique

Vous voulez faire un geste pour la planète que vous laisserez aux générations futures ? La PAC est un excellent moyen de parvenir à vos fins. Ça pollue beaucoup moins puisque ça consomme peu d’électricité pour fonctionner.

Pour vous donner une idée : une thermopompe consomme 4 fois moins de CO2 qu’une solution de chauffage reposant sur une énergie fossile.

C’est économique

Une pompe à chaleur est très peu gourmande en énergie. Elle peut vous permettre de chauffer l’intégralité de votre logement avec seulement 30% de consommation électrique. Ajoutez à ça une durée de vie qui dépasse les 15 ans, votre investissement est bien amorti. 

C’est (très) confortable

La thermopompe est capable de faire monter ou baisser la température rapidement. Elle est entièrement autonome et permet de maintenir une température idéale dans toute l’habitation. Ça offre un véritable confort tout au long de l’année.

C’est pratique

Cet appareil fonctionne en autonomie vous n’avez pas besoin d’intervenir (couper du bois, remplir une cuve, etc…). Les derniers modèles proposent même de gérer l’intégralité de la température de votre logement à partir de votre Smartphone.

Une plus value pour votre logement

Forcément comme c’est économe, ça donne une valeur supplémentaire à votre maison. Plus particulièrement aujourd’hui avec toutes les nouvelles réglementations. En fait, ce mode de chauffage améliore le classement énergétique de votre logement. 

Du coup vous pouvez la vendre un peu plus cher que si vous n’aviez pas investi dans une PAC. 

Pour faire un tour d’horizon complet il faut aussi que l’on parle des inconvénients. Rassurez-vous, ils sont mineurs et faciles à gérer.

Quels sont les inconvénients d’une pompe à chaleur ?

Certains types de pompes à chaleur peuvent présenter des inconvénients minimes tels que : 

  • le bruit,
  • des difficultés de fonctionnement en milieu froid 
  • des travaux et pas mal de démarches 

Du coup pour avoir une installation réussie il faut bien faire attention à ces 3 points. 

Le niveau sonore des PAC aérothermiques

Les pompes à chaleur aérothermiques fonctionnent à l’aide d’un ventilateur, du coup ça peut faire un peu de bruit. Le volume sonore se situe aux environs de 55 db en extérieur (comme un lave-linge en cycle de lavage) et de 35db en intérieur (comme un chuchotement). 

Il faut savoir que l’unité extérieure fait plus de bruit quand il fait froid. Ça tombe plutôt bien puisque l’on profite moins de son extérieur l’hiver que l’été.

Pour limiter les désagréments liés au bruit il faut l’installer le plus loin possible des fenêtres de vos voisins (ça vous évitera de vous fâcher avec eux). Limitez aussi les emplacements près des fenêtres ou des portes d’entrée. 

Gardez à l’esprit, au moment d’installer votre thermopompe, que le son monte. Le bruit d’un dispositif placé en hauteur sera moins gênant.

Les difficultés de fonctionnement à partir d’une certaine température

La pompe à chaleur aérothermique puise la chaleur dans l’air extérieur. On considère qu’un appareil ne peut fonctionner de manière optimale qu’au-dessus de -10°C.
Si vos hivers sont rigoureux il faudra choisir un modèle moins sensible aux variations thermique et prévoir un chauffage d’appoint.

Des travaux soumis à autorisation pour les PAC géothermiques et hydrothermiques

Certains types de pompes à chaleur, hydro thermiques ou géothermiques, nécessitent d’installer des capteurs dans le sol.
Ces capteurs, enterrés verticalement ou horizontalement, peuvent nécessiter de forer ou creuser votre terrain. Ce type d’intervention doit donc être déclaré en Mairie (si forage horizontal) et auprès de la DRIRE (si capteurs verticaux).

À partir d’ici on peut dire que vous avez eu les informations essentielles pour investir dans une pompe à chaleur.
Avant de conclure ce guide il faut quand même que l’on parle de “l’après installation“. 

Ce n’est pas grand-chose mais la thermopompe a besoin d’un léger entretien.

Quel entretien sur une pompe à chaleur ?

Pour assurer une longue vie à votre équipement il faut :

  • Nettoyer régulièrement les parties facilement accessibles (filtres, unité extérieure, etc…)
  • Faire contrôler son dispositif tous les deux ans par un professionnel

Comment nettoyer sa pompe à chaleur ?

Ce n’est rien de bien compliqué :

  • Laver et vérifier l’état du bloc extérieur : Avec un peu d’eau savonneuse, nettoyez le bloc et débarrassez les éventuels obstacles (poussière, feuilles, etc…)
  • Nettoyer le bloc intérieur et les filtres : Avec un chiffon à poussière et un aspirateur, enlevez la poussière pour assurer un fonctionnement optimal et un air pur.

Par contre pour la partie plus technique, il faudra faire appel à un pro.

Quand faire réviser sa pompe à chaleur ?

L’entretien de votre PAC est obligatoire. Il doit s’effectuer au moins une fois tous les deux ans pour les appareils dont la puissance se situe entre 4kw et 70kw. Cette obligation devient annuelle si le fluide frigorigène de votre pompe à chaleur excède 2 kg.

En fait, les liquides frigorigènes peuvent être source de pollution s’ils venaient à s’échapper des circuits. Entretenir votre système permet donc de mettre à jour les éventuelles fuites et dysfonctionnements.

Je vous rassure tout de suite, c'est de la prévention. Ce genre de dysfonctionnement reste très rare.

Qui appeler pour l’entretien d’une pompe à chaleur ?

L’entretien de la pompe à chaleur peut être effectué par le professionnel qui vous l’a installé. Dans le cas contraire, il faut contacter un chauffagiste-frigoriste certifié RGE.


Quel est le coût d’entretien d’une pompe à chaleur ?

Les prix dépendent du contrat d’entretien conclu ou du professionnel que vous avez choisi. La réparation d’une pièce peut également faire monter la facture.

Je vous ai quand même mis la fourchette des tarifs : 



Quelle est la durée de vie d’une pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur bien entretenue fonctionne en moyenne pendant 20 ans. Cette durée de vie peut être impactée si vous ne l’entretenez pas ou si les conditions climatiques sont trop rudes. 


Ce qu’il faut retenir de la PAC

En résumé, le chauffage par PAC permet de profiter d’un hiver au chaud et d’un été au frais. Voici les points importants que vous devez retenir :

  • Elle chauffe en puisant la majorité de son énergie dans l’air extérieur
  • Elle offre de nombreux avantages (écologiques, économiques, pratiques, etc…)
  • Elle doit être installée et entretenue par un professionnel certifié RGE
  • Elle coûte un peu cher mais de nombreuses aides financières existent et l’investissement sera vite amorti
  • Elle peut être alimentée par l’énergie solaire

Évaluez notre guide

4.8
/5
4
vote(s)
Oops! Something went wrong while submitting the form.