L’association des panneaux photovoltaïques et d’un boîtier pratique : 

Consommer sa propre énergie électrique est un excellent moyen de réduire sa facture. Pour ça, rien de plus rentable que d’installer des panneaux solaires.


Dans l’idée, cette technologie est parfaite.

Mais il reste un détail contraignant : C’est difficile d’utiliser 100% de l’énergie qu’on produit. 

Ce qui veut dire qu’on est jamais vraiment au maximum de son potentiel d’économie.


C’est là que le routeur solaire devient très intéressant, surtout si vous faites de l’autoconsommation sans revente. Il va envoyer le surplus d’électricité vers votre chauffe-eau par exemple.


On regarde tout de suite comment ça marche.

Le fonctionnement d’un routeur solaire

Le principe de fonctionnement d’un routeur solaire est assez simple.

Dans un premier temps, il mesure le courant qui arrive dans votre foyer.

Pour ça, il suffit d’utiliser une pince ampèremétrique qui s’installe autour du fil de phase.


(Si vous voulez des précisions sur les installations électriques, on peut en discuter dans les commentaires).

Cette pince capte le faible champ magnétique produit par le courant lorsqu’il passe dans un fil.
La pince sait si vous êtes en train de consommer ou de produire et renvoyer du courant sur le réseau.


À partir de là, elle enverra un ordre à la carte électronique de contrôle de votre routeur. C’est lui qui va dévier votre production vers l’appareil que vous aurez défini


C’est ici qu’il faut choisir judicieusement votre appareil qui peut être :

  • un ballon d’eau chaude
  • un radiateur
  • une climatisation réversible


En choisissant un appareil énergivore vous allez faire de belles économies.

Un boîtier vraiment économe ? 

Avec l’ajout d’un routeur solaire, vous allez pouvoir augmenter la part d’énergie autoconsommée et réduire votre facture d’énergie


À vous de faire le calcul entre :  

Vos gains via la revente de surplus et vos économies avec le routeur. Je pense que vous serez gagnant(e) avec le routeur mais je vous conseille quand même de faire le test.


Tout en prenant bien en compte le coût d’investissement. 

Combien coûte un routeur solaire ?


Le prix du délesteur de surproduction (on les appelle aussi comme ça) va dépendre de sa puissance.


J’ai choisi deux modèles à vous présenter :


Peut-on installer soi-même un routeur solaire ?

Le routeur solaire s’achète en kit. Pour le poser il faut avoir quelques bonnes bases en électricité.


Certains fonctionnent avec des piles, d’autres, par alimentation électrique. Quoi qu’il en soit, il faut que votre appareil soit installé à l’arrivée d’électricité de votre logement.


C’est donc tout à fait possible de l’installer sans passer par un professionnel. Je vous conseille tout de même de demander de l’aide si vous n’avez pas de connaissance en électricité.

Le routeur solaire : compatible avec toutes les installations

Petit détail qui a son importance, le routeur solaire est compatible avec toutes les installations qui produisent de l’électricité. Pas seulement avec les panneaux solaires. 


C’est l’un des points forts du routeur solaire car il est efficace sur tous les types d’installations. Peu importe la puissance produite. Il calcule le rapport de production et de consommation pour que vous consommiez la surproduction. 


La seule limite vient du circuit d’alimentation de l’appareil de délestage, il se situe souvent autour de 3000 W.

Le routeur solaire est adapté pour tout type d'installation, panneaux solaires, éoliennes etc.
Le routeur solaire peut aussi bien être utilisé avec des panneaux solaires qu'avec une éolienne.


Ce que l’on retient du routeur solaire : 

Ce boîtier s’installe souvent en complément d’une installation photovoltaïque. Mais si vous produisez de l’électricité avec une technologie vous pouvez aussi en utiliser un. 


Il vous permet d’utiliser beaucoup moins d’énergie publique. 


D’ailleurs, si ça vous intéresse, j’ai d’autres astuces pour optimiser son taux d’autoconsommation. Vous pouvez cliquer ici pour consulter la liste.

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong. Check all fields.