Une PAC bien réglée est la clé de grandes économies

La pompe à chaleur utilise les calories présentes dans l’air ou le sol pour produire du chauffage.

Elle fonctionne donc majoritairement grâce à une énergie renouvelable. Ce qui fait qu’elle peut vous faire économiser pas mal d’argent.

Mais pour ça, il faut qu’elle soit bien réglée…

Vous venez d’installer votre pompe à chaleur air eau et vous voulez connaître les réglages de base à effectuer sur une pompe à chaleur ? Vous voulez optimiser les économies que vous pouvez faire avec votre équipement ? Alors vous êtes au bon endroit.

Dans ce guide je vais justement vous dire tout ce qu’il faut savoir pour bien régler sa PAC.

Et pour ça je vais simplement aborder tous les réglages à prendre en compte un par un :

  • La température,
  • le débit,
  • le niveau du fluide caloporteur,
  • la domotique,
  • le chauffage d’appoint.

Et pour finir je vous donnerai les autres points à surveiller pour économiser encore plus avec votre PAC. Alors, c’est parti. Commençons déjà par parler du réglage de la température.

Le réglage de la température de départ

Pour votre confort comme pour votre portefeuille, bien régler la température de votre PAC est essentiel.

Mais pour y arriver, il y a une donnée importante à calculer, c’est la loi d’eau ou “courbe de chauffe”.

Cette donnée permet en fait de réguler la température de départ de la PAC en fonction de la température extérieure. Je m’explique.

En fait, plus il fait froid dehors, plus la PAC devra faire d’efforts pour chauffer à la température voulue. Avec une courbe de chauffe bien calculée votre équipement adapte ses efforts selon la température extérieure.

Il dépense donc pile l’énergie dont il a besoin à l’instant T et pas plus. Ça vous permet donc d’économiser pas mal de sous.

Par contre, déterminer la loi d’eau est assez complexe, c’est pour ça qu’il vaut mieux laisser un pro s’en occuper. Il connaît les règles à suivre et les respectera parfaitement. 

Je vous les donne quand même, ça peut toujours être utile :

  • Il ne faut jamais réduire de plus de 10% par modification.
  • Il faut utiliser une pièce froide pour mesurer les variations thermiques.
  • Il faut ouvrir les robinets thermostatiques.
  • Il faut surveiller les changements.
  • Il faut faire les relevés pendant une journée froide sans trop de soleil.

Une fois la loi d’eau établie, il est parfois nécessaire de faire quelques petits ajustements soi-même.

Mais si vous modifiez la température vous devez toujours garder en tête quelques valeurs de base :

  • Pour une PAC basse température : entre 35°C et 45°C.
  • Pour un modèle haute température : aux alentours de 65°C.

En bref, la température est vraiment un réglage primordial à prendre en compte mais ce n’est pas le seul.

Le réglage du débit

Le débit c’est la puissance avec laquelle l’eau circule dans le circuit hydraulique. En gros, ça désigne la quantité d’eau qui s’écoule sur une période donnée. On parle généralement en litres/heure ou en m3/s.

Si ce réglage est important à effectuer c’est parce qu’il influe sur la qualité de l’échange de chaleur.

En gros, mauvais débit = mauvaises performances.

Il faut donc bien le régler. Pour ça vous devez notamment prendre en compte :

  • La surface à chauffer.
  • La température voulue.
  • La taille de la cuve.

Mais, je ne vais pas vous mentir, c’est un peu plus compliqué que ça. En fait, ça dépend de plein de critères différents.

La seule chose que vous pouvez faire c’est vérifier ce que préconise le fabricant sur la notice de l’appareil. Ça vous donne un indice et ça vous permet surtout de voir si vous êtes dans les clous.

Si le débit est difficilement contrôlable il faudra peut-être envisager d’installer un module de découplage hydraulique. C’est un accessoire qui s’installe entre la PAC et les radiateurs pour réduire la pression.

Mais, en général, avec les nouveaux modèles de pompes à chaleur, c'est inutile.

Il y a aussi un autre critère important à considérer pour bien régler sa thermopompe. C’est le niveau du fluide caloporteur.

Le niveau du fluide caloporteur

Le fluide caloporteur c’est le liquide qui circule dans les circuits hydrauliques. Il sert à transporter les calories de la PAC vers les émetteurs.

En gros, il a un rôle central dans le bon fonctionnement de votre appareil.

C’est donc important de vérifier qu’il n’y en a ni trop ni pas assez qui circule. C’est d’ailleurs particulièrement vrai si vous avez un système de chauffage par pièce.

Généralement le volume idéal du liquide est indiqué par le fabricant dans la notice.

Si jamais vous constatez un problème de niveau, cela peut venir d’un dysfonctionnement ou d’une fuite. Quoi qu’il en soit, il est préférable de laisser un professionnel habilité s’en occuper.

Par contre, il y a une chose que vous pouvez faire sans l’aide d’un pro, c’est régler la domotique.

Le réglage de la domotique

La domotique c’est très pratique. C’est tout ce qui vous permet de programmer vos appareils domestiques à distance.

Aujourd’hui, la majorité des pompes à chaleur sont équipées de ce genre d'accessoires. 

L’accessoire le plus important de domotique pour une PAC c’est le thermostat connecté. En fait, il permet d’éteindre ou d’allumer la PAC automatiquement en fonction de la température ambiante.

Pour ça, il faut juste le programmer.

Pour faire simple, vous lui donnez la température idéale que vous souhaitez avoir dans une pièce. Ensuite, dès que la température de consigne est atteinte, il dit à la thermopompe de se mettre en veille. Vous n’avez donc à vous occuper de rien.

Et ce qui est bien c’est que le thermostat connecté vous permet aussi de piloter votre appareil à distance.

Vous pouvez donc baisser ou augmenter la température depuis votre smartphone ou tablette, même quand vous n’êtes pas chez vous.

Et c’est vraiment très utile parce qu’une pompe à chaleur bien programmée peut vous permettre d’économiser jusqu’à 15% supplémentaires.

Le réglage du chauffage d’appoint

Le chauffage d'appoint prend le relai ou soutient votre pompe à chaleur quand les températures sont trop basses.

Vous le savez peut-être mais certaines PAC peuvent avoir un peu de mal à assurer quand il fait très froid. Du coup, elles doivent consommer beaucoup plus d’énergie et ça peut coûter cher sans être très efficace.

Alors, pour rester rentable et conserver une température ambiante optimale dans votre habitation, il faut régler un chauffage d’appoint.

Concrètement, il s’agit de programmer ce chauffage d’appoint pour soulager la PAC quand il fait très froid.

Alors là, je vous ai dit comment régler les paramètres les plus importants de votre pompe à chaleur. Mais ça ne suffit pas. Pour faire encore plus d’économies il faut associer ces réglages à quelques gestes de bon sens.

Les 4 choses à faire pour économiser encore plus avec sa thermopompe

Bien régler sa PAC est un bon début pour économiser. Mais il faut aussi la mettre dans des conditions optimales de fonctionnement.

Pour ça il est donc important de :

  • Faire isoler son logement.
  • Bien dimensionner son équipement.
  • Régulièrement entretenir son installation.
  • Chauffer à la bonne température.

Mais voyons chacun de ces points plus précisément.

L’isolation thermique : l’étape essentielle avant d’installer sa PAC

Dans une maison mal isolée, il y a des fuites thermiques. Concrètement, ça veut dire qu’il y a des infiltrations d’air dans votre logement. Alors, pour éviter de chauffer dehors, c’est important de bien faire isoler sa maison.

L’isolation est d’ailleurs une étape indispensable avant d’installer un système de chauffage. Pourquoi ? C’est ce que nous allons voir tout de suite.

Le dimensionnement de son équipement : pour avoir un appareil qui répond à vos besoins

Le dimensionnement d’une pompe à chaleur, c'est tout simplement sa puissance. En fait, une PAC bien dimensionnée, c’est une pompe à chaleur parfaitement adaptée à vos besoins.

Et attention, il faut vraiment être vigilant sur ce point car :

  • Une pompe à chaleur sous dimensionnée va devoir faire trop d’efforts pour atteindre la température souhaitée. Vous risquez donc de dépenser beaucoup d’argent sans avoir le confort nécessaire.

  • Une pompe à chaleur surdimensionnée va être trop puissante. Elle va donc faire des cycles répétés marche/arrêt. Ce qui va la faire surconsommer et surtout va contribuer à une usure prématurée.

Pour être sûr d’avoir un appareil bien dimensionné, le mieux est de faire appel à un professionnel RGE. Il réalisera une étude thermique de votre logement et fera tous les calculs pour trouver l’équipement fait pour vous.

L’entretien régulier de la PAC : pour allonger la durée de vie de votre équipement

Le dernier point ultra important pour économiser de l’argent c’est d’entretenir votre matériel. Eh oui, une PAC qui dysfonctionne c’est une PAC qui consomme trop.

Pour éviter les problèmes et réduire les frais d’entretien vous devez donc régulièrement nettoyer votre système. Certaines tâches peuvent être réalisées par vous-même et d’autres doivent être confiées à un pro.

Pour être sûr que votre appareil fonctionne bien vous devez impérativement le faire examiner régulièrement par un pro. D’ailleurs, l’entretien est obligatoire tous les 2 ans si votre système affiche une puissance entre 4 kWh et 70 kWh.

Chauffer à la bonne température : 1°C = 7% d’économisés

1°C de chauffage en plus c’est 7% de plus sur le montant de votre facture. C’est donc ultra important de régler votre chauffage à la bonne température pour faire des économies.

Je vous ai mis juste en dessous les températures recommandées par l’ADEME pour les principales pièces de la maison :

  • 17°C pour les chambres.
  • 19°C pour les pièces de vie.
  • 22°C pour la salle de bain en utilisation.

Voilà, j’en ai fini avec ce petit guide. Je sais que tout ce que je vous ai dit peut faire peur… Mais, rassurez-vous, généralement c’est l’installateur qui s’occupe de tout ça.

Et si jamais vous avez un problème, regardez dans la notice de l’appareil vous y trouverez pas mal de réponses.

Régler sa pompe à chaleur pour faire des économies : on résume…

Vous l’aurez compris, une pompe à chaleur bien réglée est une PAC qui vous fait économiser de l’argent. Alors ne négligez aucun détail.

  • Une pompe à chaleur peut produire du chauffage et de l’eau chaude sanitaire.
  • Calculer la courbe de chauffe permet à la thermopompe de se réguler en fonction de la température extérieure.
  • Le débit influe sur la qualité de l’échange de chaleur. C’est donc important de s’assurer qu’il soit bien réglé.
  • Le fluide caloporteur transporte les calories de l’extérieur vers l’intérieur. Il est donc essentiel qu’il y en ai suffisamment pour que la thermopompe fasse son travail.
  • Installer et programmer un thermostat peut vous faire faire jusqu’à 15% d’économies supplémentaires.
  • L’isolation thermique est une étape essentielle avant de faire installer une pompe à chaleur.
  • L’installateur s’occupe en général de régler votre installation.
  • En cas de problème avec votre installation, mieux vaut faire appel à un professionnel.

Ce texte a été validé par
Lola

Lola est responsable de notre chaîne Youtube. Le secteur des économies d'énergie n'a plus aucun secret pour elle. C'est avec bienveillance qu'elle vous partage les meilleures astuces pour faire un max d'économies.

Faites des économies cet hiver !
Protégez-vous des hausses tarifaires avant l'hiver en installant une PAC à prix réduits.
Pour vous aider, on a récapitulé toutes les aides cumulables à demander.
Je télécharge mon guide

Touchez jusqu’à 9 360€ d’aides avec MaPrimeRénov’

Je calcule mes aides

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong while submitting the form.