La charge bidirectionnelle : qu’est-ce que c’est ?

Dans ce guide, je vous explique le fonctionnement d’une borne de recharge, plus particulièrement de la borne bidirectionnelle. Je fais aussi le tour des différents types que vous pouvez trouver sur le marché.

Je détaille pour chacune, ce qu’elle peut vous apporter et pour quel usage est-ce qu’elle est destinée particulièrement.

Par la suite, les avantages ainsi que les inconvénients sont énumérés.

Pour terminer, vous trouverez un tableau avec quelques exemples de charges bidirectionnelles ainsi que leurs caractéristiques.

Comment fonctionne la charge bidirectionnelle ?

La charge bidirectionnelle est conçue pour circuler dans 2 sens.

Pour vous expliquer, lorsque vous chargez votre véhicule électrique, le convertisseur du véhicule ou celui qui est intégré dans votre chargeur, convertit le courant alternatif en courant continu.

Grâce à ça, votre voiture, par exemple, va stocker l’énergie dans sa batterie.

Vous pouvez donc utiliser l’électricité emmagasinée pour rouler avec votre véhicule.
Mais vous pouvez également utiliser l’électricité stockée pour alimenter votre réseau domestique.

En bref, si vous n’avez pas tout utilisé en roulant, l’énergie peut être réinjectée.

Cette fois-ci, ce sera le courant continu qui va être à nouveau transformé en courant alternatif.
C’est une solution écologique, mais il n’en existe pas qu’une.

En effet, plusieurs types de charges bidirectionnelles sont présents sur le marché.

Les différents types de charge bidirectionnelle pour véhicules électriques : 

En fonction de l’utilisation souhaitée, le terme de la charge bidirectionnelle va changer. Il en existe 4 dont on entend de plus en plus parler.

V2L OU VEHICLE TO LOAD

En français, cela signifie « véhicule pour recharger ».

Cette technologie permet de puiser dans la batterie d’un véhicule électrique, quel qu’il soit, pour utiliser son énergie dans le but de faire fonctionner des appareils ou des objets. 

Ce n’est autre que la marque KIA qui emploie ce procédé.
Sur la voiture KIA EV6, l’enseigne a proposé le V2L en option pour la somme de 500 €.

La puissance de sortie serait de 3,6 kW. Pour vous faire une idée, c’est ce qui est équivalent à une prise domestique 220 V 16 A. 

Alors que ce soit des éclairages ou même un climatiseur, cet appareil de secours est dans la capacité de les alimenter.

Hyundai a d’ailleurs recours à ce procédé avec le Ioniq 5. Il en est de même pour la MG MARVEL R, ou aussi la SONO SION.

V2B VEHICLE TO BUILDING


Vehicle To Building signifie « du véhicule au bâtiment ».

Le principe reste le même. S'emparer de l’énergie qui se trouve dans la batterie du véhicule, mais cette fois-ci, pour la transmettre à un bâtiment.

Lorsqu’il y a des pannes de courant par exemple, le véhicule va prendre le relais pour alimenter l’immeuble. 


Encore plus incroyable, n’est-ce pas ?

V2H VEHICLE TO HOME et V2G OU VEHICLE TO GRID

Ici, il s’agit du « véhicule à la maison », ou « du véhicule au réseau ».

Nous avons déjà consacré des articles plus approfondis sur ces deux-là.
Cette fois, l’énergie sera puisée pour alimenter des appareils qui se trouvent dans la maison par exemple, ou prendre le relais à nouveau lorsqu’il y a un souci avec le courant. 

De même pour le V2G, qui, quant à lui, permet de revendre l’énergie stockée au réseau.

Économies réalisées sur les factures, gain d’énergie, ce sont des atouts importants de ces nouveautés.
Vous pourrez même entendre parler du V2X, mais cela signifie seulement « Vehicle to everything ».

Ce terme regroupe toutes les utilisations ciblées qui ont été citées ci-dessus. 

Que peut-on charger avec ce type de charge ? 

Je vais vous faire un petit point sur ce que les différentes technologies citées en amont, peuvent prendre en charge.

La technologie V2L

En ce qui concerne celle-ci, elle est capable de prendre en charge tout types d’appareils. Que ce soit en pleine conduite, ou à l’arrêt. Cela peut être :

  • Un téléviseur ;
  • Une sono ;
  • Un vélo électrique ;
  • Un projecteur ;
  • Un marteau-piqueur ;
  • Une tondeuse.

Lors de sa conception, le but était de pouvoir prendre en charge la majorité des appareils en cas de nécessité.

On peut donc dire que le marché est conclu.

Si vous êtes en plein mariage, et que le groupe électrogène vous lâche, n’oubliez pas votre V2L. Il est super efficace pour pallier les besoins de l’éclairage de la terrasse.

La technologie V2B

Vous vous en doutez, la borne V2B va permettre, comme je l’évoquais précédemment, d’être une roue de secours en cas de black-out dans les bâtiments ! 

L’énergie stockée va pouvoir être utilisée sans souci en attendant que tout revienne aux normes. Ce qui est un sacré point positif lorsqu’il y a des coupures de courant dans le quartier !

La technologie V2H ou V2G

Pour la V2H, ça va être exactement le même principe que la V2B détaillée ci-dessus.

La V2G lui, va fonctionner d’une manière différente. Le véhicule va redonner son énergie au réseau.

C’est un gros point écologique non négligeable, car lorsqu’il y a du « surplus » d’énergie dans la voiture, le propriétaire peut la revendre, à prix standard, aux lignes électriques pour les aider à s’alimenter.

Ces nouveautés présentent donc plus d’un atout !

Quels sont les avantages ? 

Les avantages sont très intéressants en ce qui concerne les charges bidirectionnelles.

Cela permet d’être plus respectueux de l’environnement

On peut parler des V2H comme les V2B, qui permettent de rendre les bâtiments ou votre foyer plus écologiques. Si vous possédez des panneaux photovoltaïques, c’est encore mieux.

Vos besoins en énergie sont grâce à ces processus réduits, ce qui est une bonne nouvelle pour la planète.

Au fil des années, cela pourrait conduire à privilégier de plus en plus l’adoption et l’utilisation des énergies renouvelables. Ce qui est un bon point.

Zoom sur le panneau solaire associé à la charge bidirectionnelle

Le fonctionnement d’un panneau solaire est relativement simple.
Il transforme la lumière du soleil en courant électrique. 

Le plus gros inconvénient avec l’énergie solaire, c’est le stockage (même s’il existe de plus en plus de solutions). 

Avec la charge bidirectionnelle, vous avez une option de plus pour stocker l’électricité produite : dans votre voiture électrique.

À noter, que vous injectez une électricité gratuite dans votre véhicule.
Vous pouvez ainsi rouler sans payer l’électricité. 

Vous réalisez de belles économies

Un point qui n’est pas non plus négligeable, surtout de nos jours. Qui dit utilisation de moins d’énergie, dit facture d’électricité réduite. 

Il suffit de mettre en charge votre véhicule durant les heures creuses pour commencer déjà à voir la différence économiquement parlant. 


Puis, avec la V2G, vous avez juste à revendre ce qui est en trop, stocké dans votre batterie, au réseau électrique. 

Cela peut vous procurer de belles économies qui vous permettront de constater des changements financiers, et ce, de façon assez rapide.

Une batterie accessible partout où vous irez

Ce qui reste très pratique, c’est que, peu importe dans quelle région vous vous rendez en voiture, vous aurez accès à l’électricité. 

Prenons l’exemple d’un week-end de camping. Avec des véhicules électriques compatibles, pas besoin de batterie de secours. 

Les besoins énergétiques locaux sont mieux gérés

Que ce soit grâce à votre VE qui réinjecte son énergie dans les réseaux électriques, ou quand votre véhicule transmet cette même énergie à votre domicile, cela représente un très gros avantage pour le quartier. 

Cette technologie permet aux utilisateurs de ne pas subir les surtensions locales dont les propriétaires de voitures thermiques ne peuvent profiter. 

Et, grâce au fait qu’elle peut être également envoyée aux lignes, si de plus en plus de personnes possèdent des véhicules électriques, au fil des années, les pics de consommation d’électricité n’existeraient plus. Encore un bon point pour la planète ! 

Mais, attention ! Car les charges bidirectionnelles ne présentent pas que des points positifs. Comme toutes nouveautés, et notamment de nature électrique, elles peuvent posséder quelques inconvénients à prendre en compte.

Les inconvénients

Cela ne peut bien évidemment pas être parfait. La charge bidirectionnelle peut encore présenter quelques petits points négatifs.

Il n’existe pas beaucoup de bornes bidirectionnelles

Premier constat à ne pas négliger, très peu de bornes bidirectionnelles existent à ce jour sur le marché.

Pas de panique, d’ici quelques années, il vous sera plus facile d’en trouver. Mais, aujourd’hui, le consommateur n’a pas encore le bénéfice du choix. 

À contrario, il existe pas mal de véhicules électriques compatibles avec cette technologie.

C’est pourquoi ça peut être un véritable frein, car lorsqu’il n’y a pas beaucoup de possibilités, c’est au client de se fier au prix du marché. Impossible donc, à l’inverse, de choisir sa borne en fonction de son budget.

Le coût d’une borne est élevé 

Je vous en parlais juste au-dessus, car, en effet, les bornes ont un prix assez élevé, surtout lorsqu’elles sont bidirectionnelles.

Mais, ce n’est pas une mauvaise nouvelle à 100 %, car, l’État permet aux acheteurs de bénéficier du crédit d’impôt de 75 % du montant des dépenses sur l’achat et la pose de la borne de recharge, donc jusqu’à 300 €.

Mais aussi, de la réduction du taux de TVA, de 5,5 % sur le devis d’installation des travaux de pose, d’implantation et d’entretien des bornes de recharge. 

C’est quand-même une très bonne nouvelle.

Découvrez à présent ce que l’on peut trouver sur le marché.

La charge bidirectionnelle QUASAR de Wallbox

Comme je vous l’expliquais précédemment, il n’en existe malheureusement pas énormément sur le marché.

Il y en a une en particulier dont on entend beaucoup parler : la QUASAR de Wallbox. Elle a été spécialement conçue pour le V2G, V2H ou V2B ! Selon Wallbox, elle serait :

  • Révolutionnaire, grâce à sa double fonction de charge et décharge dans votre domicile ou sur le réseau local ;
  • Innovante, légère et petite, spécialement conçue pour le domicile ;
  • Connectée via Wifi, Bluetooth, Ethernet ou même 3G/4G (en option) ;
  • Contrôlable à travers l’application myWallbox ;
  • Dotée d’une intelligence embarquée, elle peut être utilisée sans connexion. 

Compatible avec la charge CHAdeMO, elle aurait jusqu’à 7,4 kW en capacité de charge et / ou de décharge, ce qui est impressionnant.

Vous pourrez également compter sur :

  • Son PowerBOOST qui permet de mesurer votre consommation d’énergie, et d’ajuster, en fonction, automatiquement la charge de votre véhicule électrique ;
  • Sa Connectivité mobile, grâce à laquelle votre Wallbox peut communiquer avec sa plate-forme de recharge ; 
  • Son Assistance Wallbox, point important dont le but est de prolonger votre garantie de 1 à 3 an(s).

Elle posséderait également la reconnaissance faciale et le contrôle gestuel qui pourra en amuser plus d’un.

Ce qui reste aussi un atout au niveau de la sécurité.

Son prix est de 7300 € toutes charges comprises. Un prix certes important, mais qui se justifie par la qualité et le nombre de fonctionnalités présentes sur l’appareil. 

Ce qu’il faut retenir

Les bornes bidirectionnelles sont une invention très intéressante surtout pour l’écologie et le respect de l’environnement.

Plusieurs créations en découlent, V2G, V2B, V2H ou V2L, toutes conçues dans un but bien particulier.

Leur mode de fonctionnement reste relativement simple.
En plus de l’écologie, l’économie est prise en compte pour les foyers qui remarquent leur facture d’électricité diminuer grâce à ce procédé.

Il est vrai que son coût est élevé, mais n'oubliez pas que l’État peut vous accompagner et vous apporter un petit coup de pouce.

Les véhicules électriques permettent maintenant de devenir de plus en plus autonome énergétiquement.

Si cet article vous a donné envie de passer le cap ? N’hésitez pas à contacter nos experts, ils se feront un plaisir de répondre à vos questions. 

Et si vous avez des questions sur ce nouveau type de chargeur, la section commentaire n’attend que vous.

Cet article a été validé par
Léna
Rédactrice web
LinkedIn
YouTube
YouTube

Léna est adjointe à la Direction Commerciale de Nouvel'R Énergie. Elle suit de près tous les dossiers d'installation depuis plus de 4 ans. Son expertise sur le photovoltaïque s'étend de la technique à l'administratif.

Payez 0€
pour vous déplacer
Avec l’énergie solaire, votre voiture se recharge gratuitement.
Téléchargez le PDF gratuit