Qu’est-ce que le CITE ?

Entré en vigueur depuis le 08 février 2005, le CITE est le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique. Il donnait droit à une certaine réduction sur tout achat ou travaux visant à améliorer les conditions énergétiques d’un logement. Appliquée sur le montant de l’impôt sur le revenu, l’aide pour les chauffe-eau thermodynamiques n’excède pas 75 % des dépenses engagées par le propriétaire.

Voici un bref aperçu sur les travaux couverts par la CITE :

-        Les travaux d’isolation thermique des murs et d’isolation des parois vitrés

-        L’installation d’équipements de chauffage économes fonctionnant grâce aux énergies renouvelables (énergie solaire, bois, etc.)

-        Les travaux d’installation de compteurs individuels (copropriétés)

-        L’audit énergétique

-        L’achat de pompes à chaleur (sauf les PAC air-air)

-        Etc.

Si le crédit d’impôt pour la transition énergétique avait des avantages, il faut remplir certains critères pour pouvoir en profiter. Les voici.

À qui était-il destiné ?

Le but du CITE était d’encourager les Français à opter pour des solutions énergétiques écoresponsables. Pouvait bénéficier du crédit d’impôt pour la transition énergétique, toute personne vivant en France et ayant entamé des travaux de rénovation en énergétique chez lui. 

Je précise que les travaux devaient être réalisés dans un logement principal jouissant d’au moins deux ans d’ancienneté. Locataires et propriétaires avaient donc la possibilité de prétendre au crédit d’impôt pour la transition énergétique mais pas les propriétaires bailleurs. Alors, peut-on toujours profiter du CITE ? La réponse, tout de suite.

Le CITE existe-t-il toujours ?  

Non, le crédit d’impôt pour la transition énergétique n’existe plus. Attention aux enseignes douteuses qui voudraient vous faire croire le contraire. Depuis le 1er janvier 2021, cette aide a été remplacée par MaPrimeRenov’. Plusieurs raisons ont motivé sa suppression. 

Premièrement parce que le dispositif crédit d’impôt pour la transition énergétique n’était pas viable à long terme, car il coûtait très cher pour le gouvernement. Il fallait également penser à favoriser les ménages à faibles revenus qui vivent dans des conditions énergétiques précaires. 

En fait, pour bénéficier du CITE, les particuliers devaient financer eux-mêmes leurs travaux avant de se faire rembourser l’année suivante. Un geste que les ménages modestes avaient clairement du mal à suivre. Je vous donne plus d’infos sur cette nouvelle aide.

MaPrimeRénov’, la nouvelle CITE

Voyez MaPrimeRénov’ comme une fusion du crédit d’impôt transition énergétique et le dispositif Habiter Mieux Agilité de l’ANAH

Ouvert désormais à tous les ménages, MaPrimeRénov’ propose une démarche ultra-simplifiée et une obtention plus rapide du montant de l’aide. De plus, avec cette aide financière, vous pourrez financer jusqu’à 90% du coût d’installation de chauffe-eau thermodynamique. 

C’est possible parce qu’elle est cumulable avec plusieurs autres aides de l’État. Les conditions pour bénéficier de cette prime énergie sont presque identiques à celles du crédit d’impôt pour la transition énergétique. 

Pour y prétendre, je vous conseille de suivre la procédure suivante :

-        S’assurer que vous êtes éligible à l’aide avant d’entamer vos travaux

-        Vérifier votre profil pour savoir à quel montant de MaPrimeRenov’ vous avez droit

-        Déposer ensuite votre demande d’aide sur le site internet www.maprimerenov.gouv.fr

N’oubliez pas qu’il est obligatoire de faire appel à un professionnel certifié RGE pour profiter de MaPrimeRénov’.

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong while submitting the form.