Qu’est-ce qu’une batterie virtuelle ?

La batterie virtuelle, est une forme de batterie pour panneau solaire. C’est une solution pour stocker l’électricité que vous n’avez pas pu consommer. La différence avec les batteries classiques, c’est que le système n’est pas physique. Votre énergie est en attente d’utilisation sur le réseau public.

Vous utilisez un Cloud pour vos données ? Eh bien le stockage virtuel fonctionne un peu de la même façon.

J’ai écrit ce guide parce qu’on n’entend pas beaucoup parler de cette solution pour le moment. À la fin de votre lecture vous pourrez vous faire un avis objectif sur la batterie virtuelle et même savoir si c’est compatible avec votre projet.

Pour ça, on va aborder ces points ensemble : 

  • comment ça fonctionne ? 
  • quels sont les avantages et inconvénients de cette solution ? 
  • quel prix ça coûte ? 

Bon allez, je ne vous fais pas plus attendre, on commence tout de suite par le b.a.-ba : comment ça fonctionne ?


Comment fonctionne une batterie virtuelle ?


La batterie virtuelle n’est rien de plus (ou de moins) qu’une option proposée par votre fournisseur d’électricité. Ça vous permet de réutiliser la quantité d’énergie que vous n’avez pas consommée, quand vous le voulez.

Vos panneaux solaires produisent du courant et l’onduleur le transforme en électricité que vous pouvez utiliser dans votre maison. Le souci, c’est que les modules photovoltaïques produisent surtout la journée. Vous ne pouvez pas forcément tout consommer à l’instant T. 

Résultat, vous avez ce que l’on appelle un surplus de production. Pour le gérer, vous avez trois options : 

  • le vendre
  • le stocker
  • le réinjecter gratuitement dans le réseau

Quand on parle de stockage, on pense le plus souvent aux batteries physiques. Ce n’est pas le sujet de ce guide mais si vous voulez en savoir plus sur les batteries, je vous conseille de jeter un œil au petit contenu que j’ai écrit. Il vous donne toutes les infos pour choisir le meilleur stockage pour votre énergie solaire. Cliquez ici pour le télécharger.

Les batteries permettent de stocker l'énergie solaire
Exemple d'une batterie physique


Revenons-en à la batterie virtuelle. Avec elle, votre surplus électrique n’attend pas sagement que vous ayez besoin de l’utiliser. Il est directement réinjecté dans le réseau du fournisseur d’énergie.

Là où ça devient intéressant, c’est que la quantité injectée plus tôt devient une sorte de crédit. Quand vous en avez besoin le soir ou la nuit, vous pouvez utiliser le courant du réseau gratuitement (si ce n’est pas très clair pour vous dites-le moi dans l’espace commentaire).

Enfin, presque gratuitement. Cette option a un coût et je vous en parle tout de suite.


Quel est le prix d’une batterie virtuelle ?


Vous pouvez vous faire une idée du prix d’une batterie virtuelle avec le tableau suivant :


Vous avez deux solutions pour la payer : 

  • en une seule fois
  • sous la forme d’un abonnement mensuel

Sachez que vous devez aussi payer la mise en service, mais ça, ça n’arrive qu’une seule fois.

Si vous trouvez ce système intéressant il faut remplir quelques critères pour l’utiliser chez vous.

Quelles conditions remplir pour le stockage virtuel ?


Cette option n’est accessible qu’à certaines conditions :

  • Votre fournisseur d’énergie doit proposer le stockage virtuel
  • Vos panneaux solaires doivent être posés sur votre toit.

La première condition vous interpelle ? C’est l’info la plus importante à retenir. Stocker son surplus sur une batterie virtuelle n’est pas possible chez la plupart des fournisseurs d’électricité que l’on connaît bien.

Je précise aussi que vous devez être relié(e) au réseau pour bénéficier d’une batterie virtuelle. Ça veut dire que votre installation doit être réalisée par un professionnel RGE.

Vous vous en doutez, ça exclut l’installation de kit solaire. Avec un kit vous n’avez pas la possibilité de faire un raccordement au réseau public.

D’ailleurs j’en profite pour faire un petit aparté. Pour installer vos panneaux en toiture vous devez d’abord avoir calculé précisément vos besoins. Si vous voulez une première estimation cliquez ici pour simuler vos futures économies en ligne.

N’hésitez pas à me dire dans les commentaires si vous projetez d’avoir une batterie virtuelle chez vous. Si vous attendez d’avoir plus d’infos avant de vous décider, je me lance tout de suite dans la liste des points forts et faibles du système.

Quels sont les avantages du stockage virtuel ?

Pas de contrainte technique


Cette solution n’implique aucune contrainte d’installation, d’entretien ni de place. Contrairement à une batterie physique, vous n’avez pas à réfléchir à comment l’installer ou par qui. Vous n’avez pas non plus besoin de trouver un endroit pour l’entreposer puisqu’elle est stockée virtuellement.

Un stockage sans limites


Votre stockage n’est pas limité. Eh oui, contrairement à la batterie physique qui a une certaine capacité de stockage, la batterie virtuelle, elle, n’en a pas. Par exemple, vous pouvez utiliser de l’électricité que vous avez stockée il y a six mois.

Un meilleur taux d’autoconsommation


Choisir de stocker votre surplus sans limite fait grimper la part d’électricité photovoltaïque que vous consommez. Et ça, ça vous fait faire plus d’économie sur la facture d’électricité.

J’en profite pour vous dire que j’ai écrit un petit contenu avec mes astuces pour optimiser votre autoconsommation. Vous pouvez le télécharger en cliquant ici (c’est gratuit)


La batterie virtuelle offre un meilleur taux d'autoconsommation
Stocker son surplus permet de consommer sa production solaire le soir

La batterie virtuelle, à l’épreuve du temps


La durée de vie d’une batterie pour panneau solaire varie d’un modèle à l’autre. La batterie virtuelle, elle, a une durée de vie tout simplement illimitée. Comme elle n’est pas physique, elle ne subit pas de détériorations liées au nombre d’utilisation.

Si le sujet vous intéresse on peut discuter de la durée de vie des batteries physiques en commentaire.

Pour avoir un panorama complet, il faut qu’on se penche aussi sur les inconvénients. On les détaille tout de suite.

Quels sont les inconvénients de la batterie virtuelle ?


Forcément, la batterie virtuelle ne peut pas être une solution miracle. Si elle a de nombreux avantages, elle a également quelques inconvénients.

Pas de prime d’autoconsommation


Le principal inconvénient, c’est que le stockage virtuel d’électricité ne vous donne pas droit à la prime d’autoconsommation. En effet, pour toucher cette aide de l’État, vous devez répondre à un certain nombre de critères.

La condition importante pour bénéficier de la prime d’autoconsommation, c’est de souscrire au rachat du surplus chez EDF Obligation d’Achat (EDF OA). Malheureusement EDF ne propose pas la batterie virtuelle pour le moment.

Du coup, vous ne pouvez pas vendre une partie de votre surplus à EDF OA. Ce qui fait que vous n’êtes pas éligible à la prime.

Les taxes


Le deuxième inconvénient de la batterie virtuelle est purement français puisqu’il est question de taxes. Vous utilisez le réseau public pour stocker votre surplus d’électricité… Ce qui veut dire que vous devez payer pour l’acheminement de votre électricité. 

En France, il existe des taxes d’acheminement et de contribution. En revanche, vous n’avez pas de coût de production à payer, puisque c’est bien vous qui avez produit cette électricité.


Attention aux coupures de courant

Malheureusement, le stockage virtuel n’est pas physiquement relié au lieu de production. Ça veut dire qu’en cas de coupure de courant vous n’êtes plus alimenté(e). Quand on recherche l’autonomie, ça peut être une mauvaise nouvelle. 

J’en profite pour préciser qu’avec une batterie physique, vous pouvez opter pour l’option back-up. Dans ce cas votre installation continue de fournir de l’électricité même pendant les coupures. On peut en discuter dans les commentaires si vous voulez en savoir plus.

Vous devez peut-être changer de fournisseur d’électricité


En choisissant une batterie virtuelle, vous serez peut-être amené(e) à changer de fournisseur d’électricité. Ce n’est pas vraiment un inconvénient en tant que tel mais c’est bon à savoir.

En effet, le stockage virtuel est une notion assez récente en France. Il y a peu d’acteurs qui proposent des batteries virtuelles en France. Ces derniers travaillent avec leur fournisseur d’électricité partenaire, qui n’est peut-être pas votre fournisseur actuel.

Eh oui, nous sommes en retard sur le marché de l’autoconsommation par rapport à nos voisins Allemands ou Suisses.

On a fait le tour des points forts et faibles du stockage virtuel. Avant de faire un bilan, on regarde ce qui peut faire pencher la balance en faveur des batteries virtuelles.

Pourquoi choisir une batterie virtuelle ?


Le stockage virtuel d’électricité, c’est l’alternative idéale si vous ne souhaitez pas acheter de batteries physiques.

C’est une option d’autant plus intéressante parce qu’elle est amenée à évoluer dans le temps. Il faut garder en tête que c’est une offre relativement récente sur le marché français.

Aujourd’hui, seulement quelques entreprises vous proposent de stocker virtuellement votre surplus d’électricité. Il est certain qu’à l’avenir, cette pratique va se développer et s’améliorer.


La batterie virtuelle, en résumé


La batterie virtuelle vous permet, comme une batterie physique, de stocker votre surplus d'électricité. En réalité, il est envoyé sur le réseau mais vous pouvez utiliser le nombre de kWh que vous avez injecté quand vous voulez.

Cette solution n’est pas proposée par tous les fournisseurs d’énergie et elle a un prix.

Si vous voulez bénéficier du stockage virtuel, il y a plusieurs conditions à remplir. Votre installation photovoltaïque doit se trouver sur votre toit et avoir été posée par un professionnel. Ce n’est pas compatible avec un kit solaire.

C’est une solution qui vous permet un stockage illimité et qui ne subit pas les effets du temps. En revanche, vous n’êtes pas à l’abri des coupures de courant et ça ne vous permet pas de toucher la prime à l’autoconsommation.

Avant de partir, je vous conseille de jeter un œil à la foire aux questions juste en dessous.


FAQ

Que faire si je ne veux pas stocker mon surplus ?


Si vous ne voulez pas stocker votre surplus, vous pouvez le revendre à EDF. Dans ce cas, vous signez un contrat d’Obligation d’Achat avec le fournisseur. Ça veut dire qu’il s’engage à vous acheter le surplus de votre production photovoltaïque. Le contrat est signé pour 20 ans et fixe le tarif de vente du kWh sur toute cette durée.

Vous pouvez aussi décider de ne pas faire de revente. Dans ce cas, votre surplus est réinjecté gratuitement sur le réseau. C’est dommage de se passer d’un revenu supplémentaire.

Comment stocker l'électricité solaire photovoltaïque ?


Le seul moyen de stocker l’électricité solaire photovoltaïque, c’est d’utiliser une batterie. Vous pouvez choisir d’installer une batterie physique dont le prix est de plus en plus attractif. Si cette solution ne vous convient pas, vous pouvez vous tourner vers le stockage virtuel.

Dans les deux cas, vous faites des économies sur votre facture. Pourquoi ? Tout simplement parce que vous utilisez au maximum votre production électrique.

Évaluez notre guide

5.0
/5
2
vote(s)
Merci !
Rafraîchir
Oops! Something went wrong. Check all fields.