Pompe à chaleur avec ou sans eau chaude : Un choix difficile ?

Si vous êtes là, c’est sans doute que vous voulez vous équiper d’une pompe à chaleur.

Oui, mais voilà, un gros problème se présente à vous… Vous avez vu qu’il existait plusieurs modèles. Certains capables de produire du chauffage seul et d’autres capables de produire de l’eau chaude en plus

Du coup, vous êtes un peu perdu(e) et vous ne savez pas quel type de pompe à chaleur choisir.

Je vous rassure, c’est normal d’hésiter. C’est le genre de chose qu’il est difficile de savoir avant d’essayer.

Alors le meilleur moyen de choisir, c’est de demander à des gens qui en possèdent une chez eux.

Vous hésitez entre une PAC chauffage + ECS ou pompe à chaleur qui se contente seulement de chauffer la maison ? Vous cherchez désespérément des avis pour vous éclairer dans votre choix ? 

Je sais que ce genre de dilemme peut être difficile à résoudre.

C’est pour ça que j’ai visité plusieurs forums pour récupérer les avis de véritables propriétaires de pompes à chaleur. Comme ça, vous pourrez vous reposer sur de vrais retours d’expérience pour faire votre choix.

Dans ce petit guide je vais voir avec vous :

  • Ce que préfèrent les utilisateurs entre les pompes à chaleur avec ou sans ECS.
  • Quels sont les avantages et inconvénients de chaque modèle.

Alors c’est parti. Commençons d’abord par voir ce que les propriétaires de PAC ont à nous dire sur le sujet.

PAC avec ou sans ECS : L’avis des utilisateurs

Pour savoir quel modèle est le meilleur, il est important d’avoir des points de comparaison. J’ai donc relevé les avis des utilisateurs concernant :

  • Le coût à l’achat.
  • La consommation et les performances.
  • L’entretien et la durée de vie.
  • Le confort.

C’est parti, commençons par aborder la question du coût de chaque modèle à l’achat.

Le coût : Avec ou sans chauffe-eau c’est pas pareil

Quand on veut acheter une pompe à chaleur, l'un des premiers points qui attire notre attention c’est évidemment le prix. Et ici, vous vous en doutez un peu plus, il y a d’options plus la pompe à chaleur coûtera cher.

Donc, comme ça, de but en blanc on pourrait penser qu’une thermopompe avec ECS coûte plus cher que sans. D’ailleurs c’est le sens du propos de cet internaute :

  • « De plus en plus de fabricants proposent en option la production d’ECS . Au vu du coût de cette option je vous invite à choisir une autre solution pour votre eau chaude sanitaire ».

Alors, c’est vrai que l’appareil en tant que tel est moins cher. Mais n’oubliez pas que si votre thermopompe ne produit pas d’ECS, il faudra rajouter le coût du chauffe-eau.

Et là, il semblerait bien que la thermopompe tout en 1 soit plus intéressante si l’on en croit cet internaute :

  • « Avec un budget inférieur à une PAC + ECS séparé, nous pouvons opter pour une PAC de bien meilleure qualité ».

En fait, les 2 ont raison, ça dépend juste du type de cumulus que vous choisirez pour chauffer votre eau. Je m’explique.

Si vous optez pour un cumulus électrique, ça vous coûtera moins cher de prendre une PAC sans eau chaude. C’est d’ailleurs ce que confirme ce commentaire :

  • « La solution PAC pour chauffage et ballon d'eau chaude électrique indépendant a l'avantage de coûter moins cher ».

Mais le problème c’est que le chauffe-eau électrique n’est pas très performant. Il vaut donc mieux opter pour un chauffe-eau thermodynamique (CET). Par contre, ça coûte plus cher. C’est d’ailleurs le sens de la remarque de cet internaute :

  • « Pour un rendement optimal, il faudrait une pompe à chaleur pour le chauffage et un ballon thermodynamique pour l'eau chaude sanitaire. C'est la meilleure solution mais aussi la plus chère à l’installation. »

Bon, après, il semblerait que la différence de tarif ne soit pas si énorme que ça. En tout cas, c’est ce que nous dit cet utilisateur :

  • « J'ai remplacé la chaudière gaz par une pompe à chaleur avec ballon ECS intégré. Si c'était à refaire, je prendrais un ballon thermodynamique à part. Parce que la différence de tarif entre une PAC avec ECS et sans correspond grosso modo au tarif d’achat d'un thermodynamique. »

Du coup, il semblerait que niveau coût tout dépende de ce que vous choisissez comme cumulus. Par contre, on a bien remarqué que les commentaires parlent de rendement. Et là, il pourrait bien y avoir une réelle différence entre les 2 modèles.

Les performances : Mieux vaut un chauffe-eau thermodynamique

Alors payer moins cher à l’achat, c’est une chose mais si c’est pour avoir des performances médiocres, c’est moins intéressant.

Et là, a priori, c’est plus rentable d’opter pour une thermopompe avec ECS que sans. C’est en tout cas ce que pense cet utilisateur :

  • « Un ballon est un gouffre. Une chose que j'éviterai à l'avenir, c'est un ballon indépendant. »

En réalité, ces propos doivent être un peu tempérés car l’utilisateur qui a laissé ce commentaire parle d’un chauffe-eau électrique. C’est vrai que la thermopompe est plus économique qu’un cumulus classique.

Mais attention, ça ne veut pas dire que le modèle tout en 1 est la meilleure solution.

Eh oui, il semblerait que la PAC soit quand même très limitée niveau performances quand il s’agit de chauffer l’eau. Ce commentaire résume d’ailleurs parfaitement ce point :

  • « Le COP de la PAC pour chauffer l'eau est très mauvais, cela ne dépasse pas un facteur 2. »

En gros, quand il parle de COP 2, ça veut dire que la PAC produit 2kWh d’électricité pour 1kWh consommé. Du coup, 2 c’est toujours mieux que 1 avec un chauffe-eau classique. Mais ça n’est pas énorme non plus…

Donc si vous voulez un système vraiment rentable on en revient à la solution PAC + CET. C’est d’ailleurs ce que nous confirme cet utilisateur :

  • « Il est préférable de dissocier les deux systèmes et le plus avantageux est de choisir un chauffe-eau thermodynamique. »

Là, il semblerait que ce soit clair. En fait, il vaut mieux prioriser une PAC chauffage seul et ajouter un chauffe-eau thermodynamique.

Mais, il se peut que vous souhaitiez tout de même opter pour le tout en 1. Alors à ce moment là, ce commentaire est fait pour vous :

  • « je vous déconseille d'utiliser une PAC aérothermique pour produire de l'ECS car son rendement sera faible:

  • du fait que l'air externe ait une température variable au cours de l'année et que le coefficient de performance de la PAC s'effondre.
  • du fait que l'ECS ait une température élevée de sortie de la PAC et donc là aussi le COP diminue pour des températures élevées.

Je produis mon ECS à l'aide d'une PAC sur nappe phréatique qui permet d’avoir un COP total annuel constant égal à 4,3. »

En gros, si vous tenez absolument à avoir une PAC qui chauffe l’eau, tournez vous vers un modèle géothermique. Comme ça, vous serez sûr(e) d’avoir des performances optimales.

Bon, avoir une PAC pas chère et qui performe c’est bien. Mais, il faut quand même pouvoir l’entretenir facilement et la garder longtemps.

L’entretien et la durabilité : 2 appareils valent mieux qu’un

Un autre point important, c’est de savoir si l’installation est facile à entretenir et si elle durera dans le temps.

Au niveau de l’entretien, on pourrait penser que c’est plus facile d’entretenir un seul appareil que 2. Eh bien, il semblerait pourtant que ce soit l’inverse si j’en crois ces 2 avis :

  • « Il est plus facile d'intervenir sur des éléments séparés »
  • « Un ballon à côté me semble plus judicieux, plus simple, plus facile à réparer que ce qui est H.S »

Donc vous comprenez bien ici que l’intérêt c’est d’avoir 2 appareils indépendants l’un de l’autre. Comme ça, quand l’un tombe en panne vous savez d’où ça vient directement.

Le technicien n’aura pas à chercher d’où vient le problème. Et surtout, ça vous permet de ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier en cas de panne.

Et ce n’est pas tout. En fait, là où ça devient encore plus intéressant de dissocier les 2, c’est sur la durée de vie.

Si votre PAC produit de l’ECS, elle continuera de tourner même quand vous n’avez pas besoin de chauffer votre intérieur. Alors que si vous avez un cumulus à côté, la PAC arrêtera de tourner quand les beaux jours arriveront.

Donc vous ferez des économies, mais en plus ça préservera l’équipement. C’est d’ailleurs ce que confirme cet avis :

  • « C'est mieux avec un ballon séparé, car la pompe ne tourne pas l'été et il y a donc moins d'usure à la longue. »

Bon, a priori, ici il n’y a pas trop de doute, c’est plutôt la PAC sans eau chaude qui gagne. Mais qu’en est-il sur le plan du confort ? C’est ce que nous allons voir.

Pompe à chaleur avec ECS intégrée : Un pari risqué pour votre confort

Nous allons maintenant terminer par le dernier point et sans doute l’un des plus important, le confort. Eh oui, si on paye moins cher mais que ce n’est pas confortable, mieux vaut faire un petit effort financier.

Pour faire le point sur le confort, j’ai choisi la question d’un utilisateur de PAC 2-en-1 qui nous dit :

  • « J'ai constaté que la pompe à chaleur mettait du temps pour arriver à température (55 degrés). Elle envoie ainsi pendant une bonne demi-heure de l'eau en dessous de la température cible.

Ma question est en fait simple :

  • Est-ce normal que ma pompe à chaleur ne puisse pas me fournir en eau chaude en continu ? »

Un membre du forum lui répond en lui disant :

  • « Oui, c'est normal. Une pompe a chaleur n'a pas vocation à produire l'ECS de manière instantanée. »

Du coup, vous comprenez qu’en fait, niveau confort, la version tout en 1 n’est pas forcément la meilleure.

En plus, la capacité à chauffer l’eau dépend de la température extérieure si vous avez une PAC aérothermique. Donc vous risquez de perdre en confort l’hiver si vous habitez dans une région froide.

Et surtout, le système dissocié vous permet de garder un confort minimal si l’un des 2 appareils tombe en panne. C’est d’ailleurs ce que nous rappelle cet utilisateur :

  • « Le fait de choisir deux systèmes indépendants vous permet d'éviter en cas de panne de la PAC de ne plus avoir ni chauffage ni ECS. »

Voilà, on a un peu fait le tour des principaux points de comparaison entre les deux systèmes. Tout ça est un peu confus pour vous ? Alors ce qui suit va tout éclairer.

Les avantages et inconvénients des 2 solutions

Bon, j’avoue que les avis c’est bien mais que ça peut être indigeste. Alors pour vous aider à y voir plus clair, je vous ai fait un petit tableau. Vous allez voir j’y ai listé les avantages et inconvénients de chaque installation.

Pompe à chaleur et production d’ECS : On récapitule

En résumé, la PAC qui produit de l’eau chaude sanitaire est pratique mais ce n’est pas la meilleure solution. Il vaut mieux opter pour une thermopompe qui ne fait que du chauffage et l’associer à un ballon thermodynamique.

  • L’option eau chaude coûte assez cher.
  • Les performances d’une PAC ne sont pas aussi intéressantes en production d’eau chaude qu’en chauffage.
  • L’entretien de 2 appareils séparés est plus simple.
  • En séparant l’eau du chauffage vous gardez au moins l’un des deux en cas de panne.

Ce texte a été validé par
Damien

Damien supervise nos chantiers d'installation depuis plus de 10 ans. Son expertise technique le rend incollable sur toutes les questions qui traitent de la rénovation énergétique (une bonne nouvelle pour notre porte-monnaie).

Faites des économies cet hiver !
Protégez-vous des hausses tarifaires avant l'hiver en installant une PAC à prix réduits.
Pour vous aider, on a récapitulé toutes les aides cumulables à demander.
Je télécharge mon guide

Touchez jusqu’à 9 360€ d’aides avec MaPrimeRénov’

Je calcule mes aides

Évaluez notre guide

5.0
/5
2
vote(s)
Oops! Something went wrong while submitting the form.