Découvrir les informations importantes pour se chauffer au gaz naturel

En prévision de l’hiver, vous vous penchez sur votre système de chauffage pour vivre la saison confortablement. Il est important de bien se renseigner si vous pensez changer de chauffage. 

En France, 39% des habitations sont chauffées au gaz naturel. Dans ce guide, je vais vous expliquer le fonctionnement du chauffage au gaz naturel ainsi que ses avantages et inconvénients. 

Je vous détaillerai aussi la différence entre gaz naturel et gaz propane. Ensuite, je vous parlerai des solutions alternatives de chauffage, comme les pompes à chaleur. On ne perd pas de temps et on commence tout de suite.

 

Le chauffage au gaz naturel : comment ça marche ?

Débutons par les bases. Je vous explique la façon dont fonctionne le chauffage au gaz.

Le principe

Le gaz naturel est une énergie fossile qui se trouve à l’état brut dans la nature. Il est acheminé jusqu’à votre logement par des tuyaux enterrés, afin d’alimenter votre chaudière.

Dans la chaudière, le gaz est brûlé, ce qui chauffe l’eau qui y est présente. L’eau chaude est ensuite envoyée vers les différents radiateurs par des tuyaux. 

Le matériel

Pour faire fonctionner un chauffage au gaz, il faut une chaudière. C’est à partir de cet équipement que le chauffage pourra être produit.

À SAVOIR : la chaudière peut également servir à alimenter l’eau chaude sanitaire. Un seul appareil pour deux usages !

Le logement doit être également équipé de radiateurs qui contiennent l’eau chauffée au gaz. Pour les reconnaître, ce sont les gros radiateurs en fonte que l’on trouve dans les logements anciens.

Les différents types de chaudière au gaz

Il y a d’abord la chaudière classique, qui équipe les logements anciens.

Dans les habitations plus récentes, on trouve plutôt des chaudières à condensation ou basse température. Ce sont des appareils modernes qui sont plus efficaces et moins polluants.

Le modèle basse température régule sa propre température et limite la chaleur des fumées qu’elle rejette. Quant à celle à condensation, elle ne rejette même pas de fumée.

À SAVOIR : depuis 2022, les constructions neuves ne peuvent pas être équipées d’une chaudière à gaz. Mais si vous êtes dans une maison ancienne, vous pouvez évidemment continuer à utiliser la chaudière existante ou même en installer une nouvelle plus performante.

Maintenant que vous avez compris le principe, voyons les avantages et les inconvénients du chauffage au gaz.

 

Se chauffer au gaz naturel : avantages et inconvénients

Le chauffage au gaz naturel présente des avantages et des inconvénients. Je vous dis tout à ce sujet.

Une combustion efficace

Le chauffage au gaz permet une combustion efficace de l’énergie. Cela signifie que le chauffage est très performant.

La chaudière au gaz naturel permet de chauffer votre logement de façon homogène, pour un véritable confort quotidien.

Un réseau moins exposé aux incidents que le réseau électrique

Contrairement aux lignes électriques aériennes qui peuvent être endommagées pendant des tempêtes, le gaz n’a pas ce problème.

Les conduites de gaz sont enterrées, ce qui les protège des éléments extérieurs. Évidemment, un incident est toujours possible, mais les risques sont faibles.

Un mode de chauffage qui n’est pas écologique

Le gaz naturel est une énergie fossile qui émet du dioxyde de carbone en brûlant. Il ne faut donc pas le confondre avec une énergie renouvelable.

Le chauffage au gaz pollue, même les modèles récents de chaudière sont plus performants.

Une énergie onéreuse

Le gaz était traditionnellement peu cher en France. C’est pour cela que les maisons anciennes sont presque toujours équipées d’un système de chauffage au gaz naturel.

Mais depuis quelque temps, le prix du gaz naturel explose. Il y a donc fort à parier que le chauffage au gaz ne sera plus si bon marché que ça à l’avenir.

En plus, côté installation, la pose d’un chauffage au gaz ne s’improvise pas. Vous devez faire intervenir un professionnel. Je vous ai fait un tableau des prix pour que vous ayez une idée de l’investissement nécessaire :

 

Une énergie inaccessible dans certaines zones rurales

Qui dit chauffage au gaz dit conduite de gaz pour alimenter votre maison. Attention si vous habitez à la campagne. Votre logement n’est peut-être pas raccordé au gaz de ville. Renseignez-vous avant d’investir. 

Les risques pour la santé liés à l’utilisation du gaz

Quand on parle d’inconvénient du gaz, il faut évidemment parler des risques qu’il présente. Je ne veux pas vous effrayer. Avec une utilisation normale, le chauffage au gaz ne présente aucun danger au quotidien.

Mais en cas de problème de combustion au niveau de la chaudière, du monoxyde de carbone peut être disséminé dans l’air. Il est inodore et incolore, donc très difficile à détecter. En cas d’inhalation, il est dangereux pour la santé.

Il existe toutefois des boîtiers qui peuvent être placés dans le logement pour avertir en cas de fuite de monoxyde de carbone. 

Et en cas de fuite de gaz, une explosion peut se produire au contact d’une flamme. Les incidents sont toutefois très rares, je vous rassure.

Passons maintenant à un autre point. Vous avez déjà entendu parler du gaz propane ? Connaissez-vous la différence entre le gaz propane et le gaz naturel ? Je vous explique.

Quelles différences avec le chauffage au gaz propane?

Il existe deux différences principales entre ces deux énergies.

La présence d’une cuve pour le propane

Si votre maison n’est pas reliée au gaz de ville, il est possible que vous soyez chauffé au gaz quand même. Cela est possible grâce à une cuve de gaz propane.

La cuve peut être posée sur le sol ou enterrée.

C’est la différence principale entre gaz naturel et gaz propane. Le gaz naturel provient d’un réseau public enterré qui permet une alimentation constante. Le gaz propane doit être stocké dans une cuve, chez vous.

Avec le gaz propane, vous devez donc penser à faire remplir votre cuve pour ne pas manquer de chauffage pendant l’hiver.

Une durée d’engagement obligatoire

Un autre point important. Pour le remplissage de votre cuve de gaz propane, vous devez signer un contrat d’approvisionnement.

Ce contrat vous oblige à respecter une durée d’engagement, entre 1 et 5 ans . Alors qu’avec le gaz naturel, vous pouvez changer de fournisseur à tout moment.

Maintenant que vous savez tout sur le chauffage au gaz naturel, je vous parle des autres solutions pour vous chauffer. Vous pourrez ainsi comparer avant de vous décider.

Les solutions alternatives au chauffage au gaz naturel

Je vous détaille les autres possibilités pour vous chauffer.

Les pompes à chaleur

S’il y a un chauffage qui a le vent en poupe, c’est la pompe à chaleur. Elle fonctionne à l’électricité et se décline en différents modèles. Elle peut être air/air, air/eau ou géothermique.

Pour les deux premières, le principe consiste à puiser dans l’air extérieur pour se transformer ensuite en air ou liquide chaud pour chauffer le logement.

Pour la géothermie, c’est la chaleur du sous-sol qui est utilisée pour chauffer le logement.

Ces chauffages sont généralement réversibles. Ils peuvent donc servir de climatisation en été.

Dans tous les cas, ils sont particulièrement économes. Et renseignez-vous sur les aides que vous pourriez obtenir pour vous équiper. Vous pourriez avoir droit à Ma prime Rénov’ par exemple.

Le chauffage électrique standard

Vous pouvez choisir de vous équiper en radiateurs électriques. Les modèles anciens de type « grille-pain » ont fait leur temps.

Maintenant, les fabricants proposent des modèles plus efficaces et moins énergivores. Ils peuvent être à inertie sèche ou fluide ou encore rayonnants.

À vous de faire votre choix en fonction de vos besoins et de votre budget.

Le chauffage au bois

Et si vous installiez un chauffage au bois chez vous ? Les cheminées ouvertes font partie du passé. Aujourd’hui, ce sont les inserts ou poêles fermés, alimentés par des bûches qui sont répandus.

Le bois est encore peu onéreux. Et quoi de plus agréable que des soirées au coin du feu ?

Mais il est rare de pouvoir se chauffer exclusivement au bois. Il s’agit souvent d’un chauffage d’appoint.

Le chauffage à pellets

Les poêles à pellets sont présents dans de plus en plus de maisons. Le pellet est constitué de résidus de bois et de copeaux.

L’avantage de ce type de produit est qu’il est autonome pendant plusieurs heures. Contrairement à l’insert à bois, il n’est pas nécessaire de le recharger toutes les deux heures.

Le poêle à pellets permet aussi de régler la température avec un thermostat. C’est un vrai mode de chauffage principal qui nécessite toutefois une installation lourde.

Le fioul

Je ne peux pas vous parler de chauffage sans évoquer le fioul. De nombreuses maisons anciennes sont encore équipées d’un chauffage au fioul.

Comme pour le propane, le fioul nécessite une cuve qu’il faut remplir.

Mais si vous cherchez un nouveau mode de chauffage, oubliez le fioul. Il est désormais interdit d’en installer, sauf si aucune autre source d’énergie n’est utilisable.

Je vous ai donné énormément d’informations dans ce guide. Je vais donc vous faire un résumé.

Le chauffage au gaz naturel : le récap’

Vous devez retenir que le chauffage au gaz est le plus répandu en France. Il existe des modèles récents, efficaces et plus économes.

Mais il n’est pas possible d’être alimenté en gaz naturel partout sur le territoire. Et le gaz naturel est une énergie fossile polluante.

Enfin, si vous faites construire votre maison, oubliez le gaz naturel pour vous chauffer. Il est désormais interdit dans les maisons neuves.

Renseignez-vous bien avant de vous lancer et faites des devis pour différents types de chauffage.

Ce texte a été validé par
Maëlig

Maëlig travaille à nos côtés depuis le début. Sa curiosité et son envie de faire bouger les choses la pousse à vous proposer des solutions toujours plus fiables et accessibles. Comptez sur elle pour réaliser de belles économies d'énergie.

Faites des économies cet hiver !
Protégez-vous des hausses tarifaires avant l'hiver en installant une PAC à prix réduits.
Pour vous aider, on a récapitulé toutes les aides cumulables à demander.
Je télécharge mon guide

Touchez jusqu’à 9 360€ d’aides avec MaPrimeRénov’

Je calcule mes aides

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong while submitting the form.