Prix d’une pompe à chaleur air-air : estimez vos dépenses

La solution pour remplacer vos anciens appareils de chauffage trop énergivores ? Installer une pompe à chaleur air-air pour gagner en confort thermique, sans dépense d’énergie, ou presque. Le plus répandu des modèles : la pompe à chaleur aérothermique air-air, facile à installer pour les chauffagistes, et la moins chère, côté utilisateur.

Justement, quel est le prix d’une pompe à chaleur air-air ? Je détaille avec vous tous les frais à prendre en compte dans ce guide pratique.

Quel est le prix d'une pompe à chaleur air-air ?

Sans plus attendre, déterminons ensemble le coût d’une pompe à chaleur (PAC) air-air. Je préfère vous prévenir, le prix de la PAC englobe plusieurs postes de dépenses : l’achat de l’appareil, l’installation, la maintenance de la pompe, et même les consommations d’électricité.

Le prix du matériel

En tant que consommateur, ce qui vous intéresse, c’est bien évidemment de connaître en premier lieu le prix de la pompe à chaleur air-air seule.

Plusieurs paramètres font varier les prix des pompes à chaleur. Le plus significatif d’entre eux est la puissance de la pompe, de 5 à 20 kilowatts (kW) en règle générale pour un usage domestique. Concrètement, une PAC puissante est plus chère à l’achat. Une pompe réversible, qui produit de l’air frais l’été, présente de surcroît un coût plus élevé qu’un appareil standard produisant seulement de l’air chaud.

Pour vous faire une idée de l’investissement requis pour une pompe à chaleur air-air, l’observatoire des énergies renouvelables analyse chaque année le marché des pompes à chaleur en France, notamment leur prix, toutes marques confondues. Voici les prix exercés en 2019 :



Les modèles air-air figurent parmi les pompes les moins chères du marché, car faciles à mettre en place, contrairement aux systèmes de PAC sol-sol, sol-eau, eau-eau et air-eau. Les pompes à chaleur géothermiques impliquent davantage de travaux à domicile, et une facture de ce fait plus élevée. 

Passons maintenant au prix de la pose d’une pompe à chaleur air-air.

Le prix de l’installation 

Le prix d’une pompe à chaleur se limite rarement au coût du matériel seul, car la pose doit être réalisée par un professionnel. L’intervention d’un chauffagiste spécialisé représente des frais additionnels, mais vous garantit une installation sécurisée et aux normes. Lorsque l’artisan est déclaré garant de l’environnement (RGE), il est d’autant plus formé aux techniques visant l’amélioration des performances énergétiques de votre habitat.

Voici les prix exercés par les professionnels en France pour la pose de pompe à chaleur air-air, relevés par l’observatoire des énergies renouvelables en 2019 :



Curieux de connaître en détail le prix des pompes à chaleur air-air ? Demandez plusieurs devis auprès d’entreprises qualifiées dans votre secteur géographique, et faites votre choix. 

Si vous voulez un conseil, recrutez un artisan compétent pour toutes les étapes d’une installation type :

  • l’installation des unités de la pompe à chaleur monosplit ou multisplit ;
  • le raccordement de votre PAC à l’électricité et aux équipements de chauffage ;
  • le contrôle du fonctionnement de l’appareil et sa mise en service.

Pour avoir un panorama complet du prix d’une pompe à chaleur air-air, penchez-vous aussi sur les frais annexes. Je les détaille tout de suite.

Les frais d’entretien

La liste des frais s’allonge avec la maintenance de la pompe à chaleur tous les deux ans par un professionnel. Certains foyers optent même pour le contrat de maintenance, plus économique et pratique, comme c’est le cas pour les chaudières à gaz. 

D’ailleurs, est-il obligatoire d’entretenir sa pompe à chaleur ? Depuis juillet 2020, le contrôle des pompes à chaleur est rendu obligatoire tous les deux ans pour toutes les PAC d’une puissance minimale de 4 kW. Mais pas de panique, le coût de cette maintenance est relativement abordable :


L’ADEME nous indique que les tarifs d’une intervention d’un professionnel varient selon la disponibilité des pièces à changer, les systèmes à réparer et les engagements compris dans le contrat.

Besoin de faire le point sur les prix des pompes à chaleur air-air ? On peut en discuter dans la section commentaire en bas de page.

Quel est le prix d'une pompe à chaleur pour une maison de 100 mètres carrés ?

Cette partie devrait on ne peut plus vous concerner, vous qui habitez une maison de taille moyenne. Restez avec moi, j’estime tout de suite avec vous le prix d’une pompe à chaleur pour une maison de 100 m², dans le tableau suivant :


Le prix d’une pompe à chaleur air-air ne peut être en réalité déterminé qu’après l’étude thermique de votre logement. Une maison neuve à haute performance énergétique n’aura vraisemblablement pas les mêmes besoins en chauffage qu’une maison ancienne, mal isolée, à surface égale. 

Sachez aussi que votre PAC doit être impérativement adaptée à votre logement. Le dimensionnement est en l’occurrence réalisé par un professionnel qualifié. Le coût de la pompe à chaleur va donc varier selon :

  • la puissance de l’appareil ;
  • le modèle et la marque de la pompe ;
  • le nombre de modules ;
  • la surface et le nombre de pièces à chauffer ;
  • l’isolation du logement.

Dites-moi en commentaire si vous projetez d’installer une pompe à chaleur air-air. Je vous présente si besoin les avantages et les contraintes de ce système de chauffage.

Quelle est la consommation électrique d'une pompe à chaleur ?

Je vous l’avais annoncé au début du guide, d’autres frais s'additionnent à l’installation et à l’entretien : les consommations d’électricité (hors abonnement, évidemment). Car pour qu’elle fonctionne, la pompe est raccordée à l’électricité.

Je vous rassure, ces dépenses n’ont rien à voir avec le coût d’un chauffage électrique classique :


Ces moyennes sont données à titre indicatif au tarif le plus cher (tarif réglementé d’EDF), toutes régions de l’hexagone confondues. 

En fait, c’est surtout le coefficient de performance (COP) de la pompe qui traduit le rendement de l’installation et l’énergie dépensée. Il dépend de la température extérieure. Face à des températures très froides (-10°C par exemple), de nombreux modèles de pompes aérothermiques perdent en efficacité. Le COP diminue et son rendement aussi. 

Votre facture d’électricité peut ainsi varier du simple au double, en fonction de votre situation géographique. Le chauffage d’appoint doit dans ces cas assurer le relai pour chauffer le logement. Autrement, c’est votre consommation d’énergie associée à la PAC qui risque d’exploser.

Pour toutes ces raisons, les pompes à chaleur air-air sont particulièrement recommandées dans les régions au climat doux, pendant l’hiver.

Vous l’avez compris, une pompe à chaleur est un investissement sur le long terme, un projet mûrement réfléchi et étudié. Vous vous demandez toutefois quelles économies vous allez pouvoir faire. J’en parle tout de suite.

Quelles économies avec une pompe à chaleur air-air ?

Une pompe à chaleur air-air a une durée de vie de 15 ans en moyenne. Si vous l’entretenez régulièrement, la PAC résiste aussi bien qu’une chaudière classique. Votre investissement est aussi amorti en quelques années seulement, compte tenu des économies d’énergie réalisées.

On estime qu’une pompe à chaleur air-air permet de diviser une facture énergétique par trois. Si la pompe consomme en théorie 1 kW d’énergie, elle restitue 2, 3 voire 4 kW de chaleur produite gratuitement par l’air. Au final, vous ne payez que ce que vous consommez en électricité.

Aucun combustible additionnel à payer, comme c’est le cas des chaudières à gaz ou à fioul. Les pompes à chaleur air-air vous permettent de réaliser des économies importantes, d’autant plus visibles lorsque le logement est isolé et protégé des déperditions de chaleur.

Aussi, bien dimensionner votre PAC par rapport à vos besoins et à votre logement est plus que nécessaire. C’est la garantie de consommer de l’énergie de la manière la plus optimale possible. Une pompe surdimensionnée, c’est-à-dire trop puissante, s’use rapidement et gaspille de l’électricité à force de s’arrêter et de se remettre en route. Une pompe sous-dimensionnée sera relayée par d’autres équipements de chauffage, par manque d’efficacité lors des périodes de grand froid.

Bon à savoir : la PAC aérothermique de type air-air requiert, quelle que soit votre situation, un chauffage d’appoint complémentaire (gaz, électricité). La pompe air-air ne peut couvrir l’intégralité des besoins en chauffage d’un foyer, ni même la production d’eau chaude.

Besoin de précisions sur le retour sur investissement ? Posez-moi toutes vos questions en commentaire. Un conseiller Nouvel’R Energie s’occupe de vous.

Quelles aides pour installer une pompe à chaleur air-air ?

Bien que les prix des pompes à chaleur air-air soient relativement élevés, je vous rassure, des aides sont à votre portée. L’État encourage la rénovation énergétique et les économies d’énergie pour tous les ménages. 

Les aides sont toutefois conditionnées par vos revenus fiscaux et le recours à des entreprises RGE, formées aux dernières normes environnementales. Les artisans doivent présenter une qualification RGE Qualifelec, Qualibat ou QualiPac pour l’installation de votre pompe à chaleur.

Il existe à l’heure actuelle deux dispositifs d’aides financières allégeant vos dépenses :

  • les certificats d’économies d’énergie (CEE) prenant la forme d’une prime énergie, obtenue auprès de grands groupes obligés avant la signature de votre devis ;
  • “Habiter Mieux Sérénité” de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH), un programme ciblant les ménages aux revenus modestes à très modestes (financement de 35 à 50 % du montant des travaux plafonné).

L’État a en revanche choisi de ne pas faire entrer les PAC air-air dans le dispositif MaPrimeRénov. Cette aide est réservée aux pompes à chaleur géothermiques, solarothermiques ou air-eau. Les raisons ? Installer une PAC air-air, c’est améliorer son confort thermique, avant même d’améliorer les performances énergétiques du logement. 

À noter que vous pouvez aussi financer votre achat de pompe à chaleur air-air, grâce à l’éco-prêt à taux zéro. Aucun intérêt à verser à la banque qui acceptera d’avancer le paiement de vos travaux (montant plafonné).

Rassuré par les prix des pompes à chaleur air-air ? Séduit par un éventuel projet d’installation de PAC ? Faisons maintenant ensemble le bilan. 

Prix d’une pompe à chaleur air-air, on résume

Pour rappel, la pompe à chaleur air-air prélève l’air extérieur transformé en air chaud à l’intérieur du logement. Tuyaux de liquide frigorifique gainés dans les murs ou dans les combles, compresseur et détendeur permettent de filtrer et de réchauffer l’air froid. 

J’ai d’autres ressources plus documentées sur le sujet, si vous souhaitez connaître le fonctionnement d’une pompe à chaleur air-air.

Pour en revenir au prix, l’estimation de votre projet doit tenir compte du prix du matériel, du prix de la main-d'œuvre pour la pose, de l’entretien biannuel et de la consommation en électricité de l’appareil. 

Malgré un coût non-négligeable de la PAC air-air, votre facture d’électricité divisée par trois va vous permettre d’amortir rapidement vos dépenses initiales. Certains ménages rentabilisent leur installation en 5 ans au mieux. Tout dépend du tarif obtenu par l’entreprise RGE engagée, les aides financières obtenues, et les conditions d’utilisation de l’appareil (environnement doux, tempéré ou rude l’hiver).

Avant de partir, je vous recommande de consulter la foire aux questions juste en dessous, très utile.

Foire aux questions

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une pompe à chaleur air-air ?

La PAC air-air fait partie des modèles de pompe les plus accessibles financièrement et les plus faciles à installer. Elle requiert en somme peu de travaux. 

Parmi ses autres avantages, la pompe à chaleur air-air permet de produire de l’air chaud l’hiver et de rafraîchir l’air ambiant l’été (option réversible). Elle s’installe aussi bien en maison qu’en appartement, à condition que le chauffage soit individuel. La PAC air extrait / air neuf peut aussi être couplée à la ventilation mécanique contrôlée (VMC).

Côté inconvénients, la PAC air-air n’est hélas pas conçue pour la production d’eau chaude sanitaire. Elle ne couvre pas la totalité des besoins en chauffage du logement et doit être complétée par un chauffage d’appoint. Certains modèles de PAC sont aussi particulièrement bruyants et désagréables pour les occupants, autant que pour le voisinage.

Quelle est la meilleure marque de pompe à chaleur air-air ?

C’est bien souvent à l’entreprise prestataire de l’installation de choisir son fournisseur et ses marques de pompes à chaleur. Mais puisque vous êtes client, vous avez votre mot à dire. 

Atlantic, Bosch, Mitsubishi, Panasonic, Toshiba, Saunier Duval, Daikin : laquelle de ces marques choisir ? Au-delà de la marque, c’est le modèle qu’il faut étudier à la loupe. 

Une pompe à chaleur air-air performante doit obtenir un coefficient de performance de 3,4 au minimum lorsque la température est affichée à 7°C. C’est primordial, pour des questions de rendement de l’appareil. Vous pouvez aussi disposer d’un système de régulation, programmable à distance. C’est high-tech, mais c’est aussi plus cher.

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong while submitting the form.