Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur air-air ?



La pompe à chaleur air-air ou PAC est un système aérothermique de chauffage résidentiel.
C'est un modèle spécifique de pompe à chaleur. Dit comme ça, ça peut paraître un peu alambiqué mais c’est mode de chauffage de plus en plus commun. 

La PAC utilise la chaleur contenue dans l’air extérieur pour chauffer la maison. Comme l’air extérieur est une ressource gratuite, ça fait faire pas mal d’économie.

Et avec les aides financières mises en place, s’équiper d’une PAC air air devient est très rentable.

C’est pour ça que j’ai écrit ce guide. Je vous explique comment ce type d’installation vous permet de consommer moins d’énergie. Je vous donne également tous les détails sur les aides auxquelles vous pourriez avoir le droit. 

Et tout de suite, on regarde à la loupe le fonctionnement de la PAC air-air.

Comment fonctionne une pompe à chaleur air-air ?



Le principe est simple : l’appareil récupère les calories présentes dans l’air extérieur pour les restituer à l’intérieur de l’habitation.

Pour fonctionner, une pompe à chaleur air-air a besoin de 2 unités au minimum :

  • une unité est installée à l'extérieur et capte la chaleur dans l’air ;
  • la seconde unité est fixée aux murs ou encastrée dans les plafonds à l’intérieur de votre logement.

Selon la taille de votre habitation, vous avez le choix d'installer une ou plusieurs unités. L’unité principale peut être accompagnée d’autant d'unités intérieures que nécessaire (1, 2, 3, etc.).

Et quand les fortes chaleurs arrivent, le cycle de la pompe s’inverse. C’est-à-dire qu’elle rafraîchit les pièces en récupérant les calories présentes chez vous. Elle fait office de climatiseur.

Si vous voulez qu’on approfondisse le fonctionnement de la pac air air, laissez-moi un commentaire. En attendant je préfère garder un peu de place pour vous parler de la consommation.
C’est un point très important, sans cette info vous ne pouvez pas estimer vos futures économies.

Quelle est la consommation électrique d'une pompe à chaleur ?



Pour réaliser un cycle complet, la pompe a besoin d’énergie. Le compresseur, notamment, utilise un moteur électrique pour comprimer le gaz et augmenter sa température. C’est un peu technique mais en gros, son besoin d’énergie est divisé entre plusieurs pôles.

Bien évidemment, tout l’intérêt de cet équipement est de faire des économies d’énergie. Au final, une pompe à chaleur air-air produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme

D’ailleurs, il est tout à fait possible de combiner une pompe à chaleur avec un panneau solaire. De cette façon, c’est l’électricité produite par les panneaux photovoltaïques qui alimente votre pompe.
Ensemble, ils vous permettent d’atteindre plus d’autonomie énergétique. 

La consommation électrique dépend de la puissance en kW (kilowatts) de l’installation. Elle varie entre 5 et 20 kW.

Et d'autres paramètres entrent en ligne de compte pour pouvoir dimensionner votre installation :

  • la zone climatique dans laquelle vous habitez
  • le niveau d’isolation de votre logement
  • la hauteur des plafonds 
  • la température intérieure que vous souhaitez maintenir 

Évidemment, selon la taille de votre habitation, vous n’aurez pas besoin de la même puissance d’équipement.

Quelle puissance de pompe à chaleur air-air pour 100 m2 ?


Je vous donne un exemple concret. Prenons un logement de 100 m2 qui possède une bonne isolation respectant la réglementation thermique RT 2005 ou RT 2000.

Dans ce cas :

  • pour un 100 m2 en Île-de-France (situé en zone H1), prévoyez une pompe de 6 kW ;
  • alors que pour un 100 m2 à Marseille (situé en zone H3), prévoyez une pompe de 4 kW.

Le calcul pour dimensionner une pompe à chaleur air-air :


Il vous faut plusieurs données :

  • dimension de votre maison ;
  • zone climatique ;
  • température du logement ; 
  • niveau d’isolation

Les dimensions de l’habitation 


Je commence par le plus simple : le volume à chauffer. C’est la dimension en mètres cubes (m3). 

Ça correspond à la taille de votre logement en mètres carrés (m2) multiplié par la hauteur de plafond. Généralement, la hauteur standard en France est de 2,5 mètres. 

Pour un logement de 120 m2, le volume à chauffer sera donc de 300 m3.

Voici le calcul : 120 m2  x 2,5 = 300

La zone climatique


En fonction de votre lieu de résidence, la température moyenne extérieure est différente. 

La métropole française est découpée en 3 grandes zones climatiques :

  • zone H1 : partie nord-nord-est ;
  • zone H2 : partie sud-sud-ouest ;
  • zone H3 : sud-est méditerranéen.

Pour que ce soit le plus clair possible, voici un tableau de la température moyenne extérieure en fonction de la zone climatique :



Retrouvez la carte des zones climatiques selon votre département en cliquant ici.

Température du logement 


Cette variable dépend uniquement de vos préférences pour votre confort. 

Par exemple, avec vos chambres à 18 °C et les pièces de vie à 20 °C, comptez une moyenne de 19 °C.  

Sachez que les pompes à chaleur murales se programment facilement selon la pièce à chauffer. Avec certains modèles, vous pouvez aussi faire votre propre programmation. 

le niveau d’isolation de votre habitation


Plus les bâtiments sont récents et plus ils doivent respecter des normes d’isolation exigeantes. Et quand votre logement est bien isolé, vous avez moins besoin de le chauffer.

Pour vous aider à savoir quel est le niveau d’isolation de votre maison, voici un tableau récapitulatif :


Avez-vous en mains vos 4 facteurs thermiques ? 

On peut faire le calcul.

Le calcul de la puissance en kW d’une pompe à chaleur


Je prends à nouveau un exemple pour que nous fassions le calcul ensemble :

  • un logement de 300 m3 ;
  • située en Île-de-France (-9 °C) ;
  • aux normes RT 2005 (coefficient 0,75) ;
  • avec une température moyenne de 19 °C.


Ce qui nous donne le calcul suivant : 300 x 0,75 x (19-(-9)) = 6 300 watts

Le dimensionnement de la pompe à chaleur air-air est donc de 6,3 kW. 

Si vous avez besoin d’aide donnez-moi votre situation en commentaire. Je ferai le calcul avec vous.

Le résultat que vous allez obtenir ne suffit pas pour faire votre choix. Il faut savoir qu’il existe différents types de PAC air air. 

Quels sont les différents types de pompes à chaleur air-air ?



Comme je vous l'avais expliqué, ce système de chauffage est composé de 2 éléments au minimum. L’unité extérieure capte les calories et l’unité intérieure diffuse la chaleur.

Selon l’espace à chauffer et la configuration des pièces, il faudra une ou plusieurs unités intérieures. 

D’ailleurs en fonction du nombre d'unités, le nom des modèles varie. Vous entendrez peut-être parler de :

  • monosplit = 1 unité ; 
  • multi-splits = 1 unité ; 
  • bi-splits = 2 unités ; 
  • tri-splits = 3 unités ;
  • etc.

Vous avez le choix entre différents types d’unités :

L’unité murale


Elle s’installe au-dessus des portes ou en hauteur sur les murs. Elle est dotée d’une télécommande pour pouvoir la contrôler à distance. Facile à installer, elle fait partie des plus abordables. Vous aurez besoin d’une unité murale par pièce pour chauffer votre habitation.

La console murale


Elle s’installe en bas des murs, sous une fenêtre
à l’emplacement de vos anciens radiateurs par exemple. Puisqu’elle se pose directement au mur, elle est facile d’installation.
Le prix d’une console murale reste abordable bien qu’elle soit généralement plus chère qu’une unité murale. Pour votre confort, vous aurez besoin d’autant de consoles que vous avez de pièces à chauffer.



Le plafonnier


Comme son nom l'indique, il est intégré dans les plafonds. Ce modèle est plus cher que les 2 précédents, notamment en raison de l’installation. Les plafonniers sont plus discrets tant au niveau esthétique qu'au niveau du bruit. Ils permettent aussi de chauffer des plus grands volumes

La gaine


Elle peut être installée dans les combles
. Les systèmes gainables sont totalement silencieux. Les prix sont plus élevés puisque l’installation est plus contraignante. C’est le choix idéal pour les nouvelles constructions. Toutefois, vous pouvez faire choix pour une maison déjà construite.

Retenez que les consoles murales et les plafonniers sont plus faciles à installer, ce qui explique que leurs prix sont plus accessibles.
Ils sont aussi plus bruyants, car chaque unité possède son propre ventilateur pour diffuser la chaleur. Avec les gaines encastrées, vous n’entendrez absolument rien. Le ventilateur est centralisé dans les combles. 

La pompe à chaleur air-air monobloc


C’est le seul modèle qui ne possède pas d’unité à l’extérieur de votre logement.
Tout le dispositif est contenu dans un module qui est installé en général dans les combles. Une fois chauffé, l’air est distribué dans la maison à travers un réseau de gaines. 

Autant vous le dire tout de suite, c'est le moins populaire des modèles.

On passe maintenant au critère qui vous intéresse sûrement beaucoup : le prix.

Quel prix pour une pompe à chaleur air-air ?



Le prix pompe à chaleur air-air dépend du coefficient de performance (COP). Ce coefficient prend en compte la chaleur produite pour chaque kilowatt d’électricité consommée.

Sachez que les prix varient aussi en fonction du prix pour l’installation. Ceci dit, pour obtenir des aides financières, vous devez faire appel à un installateur Reconnu Garant de l’Environnement (RGE). 

Je vous ai préparé un tableau pour vous que vous ayez une idée des prix moyens :


Vous l’aurez compris, ces prix sont amenés à fluctuer en fonction des caractéristiques de l’équipement, mais aussi de votre habitation

Quelle est la durée de vie d’une pompe à chaleur air-air ?



En règle générale, une pompe à chaleur a une durée de vie qui se situe entre 15 et 20 ans

Pour la faire durer le plus longtemps possible, optez pour un bon entretien.

À la maison, il est facile de dépoussiérer régulièrement vos unités, à l’intérieur comme à l’extérieur. Et à l’automne, veillez à ce qu’aucune feuille d'arbre n’empêche le bon fonctionnement de votre appareil. 

Pour les équipements qui contiennent plus de 2 kg de fluide, un professionnel doit passer les contrôler chaque année. Cela concerne les appareils d’environ 12 kW de puissance et plus.

Au moment de la vérification, l’installateur qualifié peut évaluer le rendement de votre appareil. Il vérifiera aussi le bon fonctionnement du compresseur et du condensateur. 

Bien évidemment, pour obtenir des services de maintenance, il vous faudra souscrire à un contrat d’entretien. 

Heureusement, pour vous aider, il existe des subventions qui allègent un peu le budget total.

Quelle aide pour une pompe à chaleur air-air ?



Vous l’aurez compris, l’achat et l’installation de l’équipement nécessitent un investissement conséquent. C’est pourquoi dans le cadre de la politique de transition énergétique, les pouvoirs publics subventionnent une partie des frais

Ces aides pour les particuliers permettent de rentabiliser en quelques années votre pompe à chaleur. 

La Prime Énergie d’Effy


Cette aide s’adresse autant aux locataires qu’aux propriétaires
. Vous pouvez également faire votre demande pour une résidence secondaire. 

À savoir : les montants sont calculés en fonction des revenus des ménages pour privilégier les foyers les plus modestes.

La Prime Énergie d’Effy subventionne une partie des travaux lorsqu’ils sont considérés comme des travaux énergétiques. C’est-à-dire qu’ils participent à améliorer l’efficacité énergétique du bâtiment.

Je vous conseille de faire une simulation avant d’acheter votre pompe. Tous les projets ne sont pas subventionnés. Et ceci pourrait peser dans la balance au moment de faire votre choix.

Si les travaux que vous entreprenez sont éligibles, vous recevrez un chèque de plusieurs centaines d’euros. 

La Prime Habiter Mieux Agilité de l’ANAH


L’agence Nationale pour l’Habitat ou l’ANAH, met en œuvre les politiques de logement du gouvernement. La Prime Habiter Mieux Agilité a été mise en place pour aider à améliorer les habitats. 

L’objectif principal est de réhabiliter le parc immobilier pour que chacun puisse avoir le droit à un logement décent. C’est pourquoi cette aide favorise les foyers à revenus modestes. Et elle est calculée en fonction de vos ressources. 

Cette aide s’adresse :

  • aux locataires ;
  • aux propriétaires occupants ;
  • aux propriétaires bailleurs.

Elle est applicable pour des travaux de renouvellement de système de chauffage. Ce qui la qualifie pour l’installation d’une pompe à chaleur air-air.

Voici le montant des aides auquel il est possible de prétendre :



Cette prime est cumulable avec la seconde prime financée par l’ANAH. 

La Prime Habiter Mieux Sérénité de l’ANAH


Cette aide offre un accompagnement pour obtenir des conseils pour vos rénovations énergétiques en plus d’une aide financière. Comme pour la Prime Habiter Mieux Agilité, elle s’adresse uniquement aux ménages à ressources modestes

Le montant de la prime est proportionnel aux dépenses liées aux travaux. Il existe aussi une condition d’efficacité énergétique pour pouvoir l’obtenir :

  • pour les propriétaires occupants, l’amélioration de la performance énergétique doit s'élever à 25 % minimum ; 
  • pour propriétaires bailleurs, l’amélioration de la performance énergétique doit s'élever à 35 % minimum

Voici les montants des aides qu’il est possible d’obtenir. En plus de financer un certain pourcentage des travaux, une Prime Habiter Mieux s’ajoute :



Si vous obtenez l’une des 2 aides de l’ANAH (Agilité ou Sérénité), vous aurez droit à d’autres avantages financiers sous certaines conditions :

  • La TVA à taux réduit ;
  • L’Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ).

Qui a droit à la pompe à chaleur à 1 euro ?


Les modèles air-air ne sont pas subventionnés par la prime à la conversion des chaudières

Ce programme Coup de Pouce Chauffage a été mis en place depuis le 1er janvier 2019. Il permet de bénéficier d’une prime pour le remplacement de systèmes de chauffage. Seuls les chauffages au fioul, au charbon ou au gaz qui ne fonctionnent pas avec des condensateurs sont concernés. 

La prime est offerte pour l’installation de pompes à chaleur de type : air-eau, eau-eau ou hybride. Et comme vous pouvez le constater, le modèle air-air n'en fait pas partie.

Voici qui conclut la liste des subventions versées par le gouvernement.

Nous avons bien exploré ensemble le système de chauffage PAC air-air. Alors, je vous propose qu’on récapitule ensemble les points essentiels.

Quels sont les avantages et les inconvénients d'une pompe à chaleur ?



Pour vous assurer que ce type de chauffage correspond à vos besoins, voici la liste des points positifs et négatifs. 

Les avantages du système air-air



L’avantage principal, c’est la possibilité de réaliser des économies d’énergie. Les pompes à chaleur air-air possèdent d’excellents coefficients de performance (COP). À la fin de l’année, votre facture de chauffage sera réduite. Elle pourra être divisée par 2 voire par 3, selon le climat et l’isolation de votre maison.

N’hésitez pas à regarder les étiquettes énergie des modèles qui vous intéressent. L’appareil est performant lorsque le COP est situé entre 4 et 5. Cela correspond aux classes A+ ; A++ ; et A+++.

Je dois également vous parler du confort. Comparativement au chauffage électrique ou à la chaudière, les pompes air-air diffusent une chaleur très douce. Et grâce à leur système de climatisation en été, la température est confortable toute l’année.

Les inconvénients du système air-air


Elle est moins bien adaptée au climat plus froid comme celui de la zone H1. Renseignez-vous bien. 

Certains modèles perdent en efficacité par temps froid. Par mesure de sécurité, il arrive même que la pompe s’arrête lorsque les températures oscillent entre -10 et -20 °C.

Le prix est un autre désavantage. C’est un modèle de pompe à chaleur onéreux et qui n’est pas éligible à toutes les aides

Ce qu’il faut retenir sur les pompes à chaleur air-air


Dans la vie, il y a des moments opportuns pour installer ce type de système :

  • si vous faites construire une nouvelle maison ; 
  • si vous souhaitez changer de système de chauffage ; 
  • si vous entamez des travaux pour améliorer l’efficacité énergétique de votre habitation.


Le chauffage est la principale source de dépense énergétique d’un logement. Avec une pompe à chaleur, votre facture d’électricité sera plus allégée. Ceci dit, comme c’est un système qui utilise la chaleur de l’air, il est plus efficace quand le climat est plus doux. 

Je vous recommande de faire votre bilan thermique vous-même. Calculez approximativement la puissance de l’installation dont vous avez besoin pour vous chauffer. Vous saurez alors très vite si cette technologie convient à votre type d’habitation et si le budget vous convient.

J’espère que vous avez trouvé dans ce guide les réponses à vos questions. Au besoin, n’hésitez pas à me laisser un commentaire et je vous répondrai rapidement.

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong while submitting the form.