Tout savoir sur le match pompe à chaleur / poêle à granulés

Vous souhaitez installer un système de chauffage économique et écologique ? Vous hésitez entre une pompe à chaleur (air - air ou air - eau) et un poêle à granulés ? Dans ce match, je vous en dis plus afin que vous fassiez le meilleur choix possible. Les 2 types de chauffage ont en effet leurs points positifs et leurs points plus négatifs. 

Pour vous aider, voici la série de points que j'aborderai dans ce guide : 

  • Pompe à chaleur / poêle à pellets : fonctionnement et performance
  • Les plus et les moins de chaque type de chauffage
  • Le match des prix
  • La consommation des 2 types de chauffage
  • L’entretien en question
  • Quelles sont les aides disponibles ?
  • Quand faut-il choisir l’un ou l’autre des systèmes de chauffage ?

Pompe à chaleur / poêle à granulés : fonctionnement et performance

Pour débuter ce guide, je vous explique comment fonctionne ces 2 types de chauffage et les performances de chacun :

Poêle à granulés

Un poêle à granulés est un chauffage qui s’auto-alimente par la chute régulière de pellets dans un creuset. La chaleur est diffusée dans la ou les pièces par rayonnement (à travers une vitre) ou par convection (grâce à des ventilateurs). 

Le pellet est un combustible fabriqué par le compactage des sous-produits du bois (la sciure essentiellement). De la sciure qui est séchée puis fortement compressée sans colle, ni additif.

On notera que le granule a un taux d’humidité très faible (inférieur à 10%). Il produit donc beaucoup plus d’énergie et de chaleur qu’une bûche de bois. Ses performances se situent autour de 85 à 90%.

Pompe à chaleur 

De son côté, la pompe à chaleur a aussi un principe relativement simple. La PAC puise les calories de l’air extérieur pour les restituer à l'intérieur de votre maison. Une restitution qui se fait sous forme d’air pulsé (PAC air - air) ou en chauffant l’eau de votre circuit de chauffage (PAC air - eau). 

Pour y parvenir, la pompe à chaleur utilise un fluide réfrigérant. La seule consommation énergétique d’une pompe à chaleur est donc l’électricité qui fait fonctionner le compresseur.

La performance d’une PAC, quel que soit son système, est calculée grâce à son COP (Coefficient de Performance). Une bonne pompe à chaleur a un COP compris entre 3 et 5. Qu’est-ce que cela signifie ? Eh bien pour 1 kWh d’électricité utilisée, votre PAC produira de 3 à 5 kWh d’énergie.

Pompe à chaleur / poêle à granulés : Les plus et les moins ?

Passons aux points positifs et aux points négatifs des poêles à granulés et des PAC. L’occasion de vous faire votre opinion et de choisir le chauffage qui conviendra le mieux à votre maison.  

Avantages 

Pour bien visualiser les points positifs de chaque système de chauffe, voici un tableau qui les synthétise :


Inconvénients 

Bien évidemment, chaque type de chauffage a aussi des points négatifs :  



Vous le voyez, chacun a ses points positifs et négatifs. Que vous choisissiez une PAC ou un poêle, pensez bien à ces quelques précautions de bon sens :

  • Toujours bien faire un audit énergétique avant de choisir son chauffage (bois, PAC, gaz, etc.).

  • Les rénovations nécessaires doivent être faites afin que la performance de votre chauffage soit maximale.

  • Il est parfois recommandé de mettre en place un chauffage mixte : PAC - granulés, PAC - gaz, etc. Par exemple, le poêle est plus souvent un chauffage d’appoint que le système central d’une maison.      

Je vais maintenant vous expliquer que ce sont deux chauffages très compétitifs, mais qui ont aussi un prix certain. Un investissement qui peut freiner certains acheteurs, même si des aides de l’État sont disponibles.

PAC ou poêle à granulés : le match des prix

Sachez tout d’abord que le prix d’un poêle à granulés est moins élevé que celui d’une PAC (air -air et air - eau). Il est donc intéressant que je vous présente dans ce tableau un comparatif des coûts des 3 systèmes :



Attention, le budget dépend de 2 facteurs très importants : 

  • La puissance thermique de votre chauffage
  • L’ampleur de l’installation ( dans une rénovation ou dans un logement neuf).

PAC / poêle à granulés : quelle consommation ? 

Au prix de l’achat et de l'installation (PAC et poêle à granulés), il vous faut ajouter la consommation de ceux-ci. Voici quelques chiffres indicatifs : 



*Je vous détaille la consommation d’un poêle. On estime qu’un poêle brûle environ 1 kg de pellets par heure. Sur un an, vous consommerez donc environ 2 tonnes de granules. Sachez que le prix d’un sac de 15 kg varie de 3,50 à 4 euros. Ainsi, sur une année, votre budget sera d’environ 550€.

Pompe à chaleur / poêle à granulés : l’entretien en question

C’est sans doute l’une des grandes différences. Votre chaudière à granulés va vous demander beaucoup plus de temps d'entretien que votre PAC. 

Entretien du poêle à granulés

Pour résumer les soins à prodiguer, voici un tableau récapitulatif :  

Des mini-travaux d’entretien qui vous demanderont quelques minutes par jour, semaine et mois. Attention, un mauvais entretien de votre poêle peut entraîner une forte diminution de son rendement.

Pour un bon fonctionnement, je vous conseille également deux ramonages par an. Un professionnel agréé facture généralement chaque ramonage entre 60 et 100€.

Entretien pompe à chaleur

Une pompe à chaleur (air - air ou air - eau) demande beaucoup moins d’attention. Tout au plus, vous pouvez nettoyer régulièrement votre évaporateur. 2 actions à faire : enlever les débris (condensats) au niveau du ventilateur et nettoyer la grille de protection

Pour l’entretien annuel, faites en revanche appel à un professionnel agréé. Je vous conseille les forfaits annuels, financièrement plus avantageux. Le coût varie évidemment d’un installateur à l’autre. Reste que dans la majorité des cas, il coûte entre 100 € et 300 €. Des surcoûts sont à prévoir en cas de changements de pièces. 

Quelles sont les aides disponibles ?

Que vous installiez une PAC ou un poêle, vous avez droit à des aides substantielles. L’Etat vous permet en effet de faire baisser votre facture d’achat et d'installation. 

Voici un tableau récapitulatif des dispositifs de l’État :



Sur les travaux de rénovation thermique s'applique automatiquement une TVA à taux réduit à 5.5% sur la main d'œuvre et le matériel.

Attention, je vous précise bien que les pompes à chaleur air - air ne sont pas éligibles à MaPrimeRénov’. En revanche, pour les 2 autres types de chauffage, ce sont des dispositifs qui sont généralement cumulables.

Autre point important, pour vous aider, l’État vous impose l’intervention d’un professionnel qualifié. Celui-ci doit être certifié de la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Quand faut-il choisir l’un ou l’autre des systèmes de chauffage ?

Vous le voyez, les deux types de chauffe ont une multitude de points positifs. De plus, ils sont tous les deux parfaits en termes de transition écologique. Cependant, la grande différence est qu’ils ne sont pas adaptés aux mêmes genres de foyers. 

En résumé : 

  • Un poêle est plus performant dans un petit logement autour d’une large pièce centrale. Si votre maison possède un étage, il faut prévoir un appoint (radiateurs électriques par exemple). Avec un tel poêle, la surface maximale à chauffer est de 100 m2. Le poêle est enfin adapté aux régions froides. 

  • La pompe à chaleur est évidemment mieux adaptée aux grandes maisons. En version air - eau ou air - air, vous aurez la possibilité de chauffer des maisons de plus de 100 m2. Vous pourrez aussi vous alimenter en eau chaude sanitaire. La version air - eau est également à privilégier lors d’une rénovation car il vous sera possible de vous brancher sur un système de chauffage existant (une ancienne chaudière par exemple.). C’est un système idéal dans les régions tempérées.  

Pompe à chaleur ou poêle à granulés, en résumé

Voici ce qu’il faut retenir de ce match :

  • Les poêles à granulés sont des systèmes de chauffage qui s'auto-alimentent par la chute régulière de pellets. Les performances se situent autour de 85 à 90%.

  • La pompe à chaleur puise les calories de l’air extérieur pour les restituer à l'intérieur de votre maison. Une bonne pompe à chaleur a généralement un COP compris entre 3 et 5. 

  • Une PAC requiert un jardin afin d’y installer l’unité extérieure (la plus bruyante).

  • Un poêle demande de la place de stockage pour les sacs de granulés.    

  • Attention, une PAC est moins performante quand la température extérieure est inférieure à 7°C. 

  • De son côté, le poêle est rarement un chauffage suffisant pour l'ensemble d'une maison.  

  • Le prix d’une chaudière à granulés est moins élevé que celui d’une PAC. Une poêle coûte de 3 500 à 8 000€, une PAC de 6 000 à 16 000€ environ.

  • Côté consommation : une PAC consomme environ 1 000€ d’électricité par an. Pour un chauffage à granules, il vous en coûtera environ 500€ de pellets par an.

  • L'entretien d’un poêle est plus fastidieux et quasiment quotidien. Sans compter les 2 ramonages par an. Votre PAC subira une seule révision annuelle.   

  • Comptez entre 200 et 300€ pour la révision annuelle de votre PAC. Le double ramonage de votre poêle à pellets est généralement facturé 200€.

  • Les 2 types de chauffages sont éligibles aux dispositifs de l'État. Parmi elles : MaPrimeRénov’ (sauf PAC air-air), la Prime CEE, MaPrimeRénov’ Sérénité, le Chèque Énergie, l’Éco-prêt à taux 0, la TVA à taux réduit (5.5%) et les aides des collectivités locales. 

Pompe à chaleur ou poêle à granulés : votre choix est fait ? Si vous avez encore un doute, n’hésitez pas à me questionner. Vous pouvez me poser vos questions en commentaire. J’y répondrai rapidement. 

Je vous rappelle que je suis aussi à votre disposition pour vous proposer des devis. N’hésitez pas à faire vos demandes et à nous laisser vos coordonnées en cliquant ici.

Ce texte a été validé par
Maëlig

Maëlig travaille à nos côtés depuis le début. Sa curiosité et son envie de faire bouger les choses la pousse à vous proposer des solutions toujours plus fiables et accessibles. Comptez sur elle pour réaliser de belles économies d'énergie.

Faites des économies cet hiver !
Protégez-vous des hausses tarifaires avant l'hiver en installant une PAC à prix réduits.
Pour vous aider, on a récapitulé toutes les aides cumulables à demander.
Je télécharge mon guide

Touchez jusqu’à 9 360€ d’aides avec MaPrimeRénov’

Je calcule mes aides

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong while submitting the form.