Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur réversible ?


La pompe à chaleur
est un moyen de chauffe. Faire chauffer de l’eau ou de l’air selon les cas, la pompe à chaleur s’adapte à de nombreuses situations. Toutes ne sont pas réversibles. Les modèles réversibles permettent également de rafraîchir votre habitation.

L’idée globale est assez simple. Il faut réussir à puiser dans les calories contenues dans l’air. Pour y arriver, différents appareils sont utilisés (j’y reviendrai), et permettent d’amener la chaleur vers l’intérieur. 

Ensuite, vous pouvez facilement chauffer de l’eau, pour le sanitaire ou le chauffage, ou de l’air. Avec une PAC réversible, vous pouvez inverser le fonctionnement et du coup, faire sortir de la chaleur de votre habitation.

Imaginez une maison qui se chauffe l’hiver, lorsque la température est basse, et se rafraîchit l’été. Un endroit où il fait littéralement toujours bon vivre. Bon, comment ça marche ?

Le fonctionnement d’une pompe à chaleur réversible


Malgré un fonctionnement très technique, je peux tout de même simplifier pour faciliter la compréhension. Pour son système de chauffage, il est important de comprendre pour s’assurer de faire le bon choix.

Le fonctionnement d’une pompe à chaleur se passe en 4 temps bien distincts. D’abord, il faut un évaporateur pour capter les calories disponibles dans l’air. Il ressemble à un radiateur de voiture, parfois avec un ventilateur en face avant pour augmenter le rendement.

L’air qui passe entre les ailettes va changer l’état du liquide dans le circuit de la pompe à chaleur. Celui-ci va alors se transformer en gaz. Prochaine étape, le compresseur. Ici, tout le monde comprend bien l’idée, on compresse.

Que se passe-t-il si l’on compresse un gaz (ou un fluide) ? Il chauffe. Nous voici donc avec un gaz haute pression particulièrement chaud qui circule dans nos conduits de pompes à chaleur. Le troisième élément important est le condenseur.

Dans le condenseur, l’effet est l’inverse de l’évaporateur. Les calories du gaz, bien plus chaud que l’air ambiant, vont se transmettre par les ailettes pour chauffer l’air ambiant dans le cas d’un échangeur air/air. Si vous voulez chauffer de l’eau, c’est un échangeur air/eau qu’il faut, mais le principe est identique.

Les modèles réversibles ont la possibilité d’inverser ce processus. Tout va donc se dérouler dans l’autre sens et l’air expulsé sera donc plus frais que l’air ambiant. 

C’est une technique propre pour moduler la température à l’intérieur de votre logement. L’énergie nécessaire est celle du système, en aucun cas une chauffe pure, qui est bien plus énergivore.

Il y a deux moyens d’obtenir de l’air frais. Soit simplement en extrayant les calories avec système passif, moins cher et moins efficace, soit en passant par une version proche du fonctionnement de votre réfrigérateur, mais appliquée à l’échelle de votre maison. 

On atteint alors les performances d’une climatisation.

Quelle efficacité pour une pompe à chaleur réversible ?


Comme je parlais d’efficacité énergétique, autant aborder tout de suite ce thème. De quoi parle-t-on réellement ?

Une pompe à chaleur, réversible ou non, fonctionne selon la température extérieure. Il existe donc un coefficient appelé « SCOP » pour coefficient de performance saisonnier (mais en anglais). 

En gros, il sert à mesurer, selon votre région, la performance atteignable par le système. Pour puiser des calories, il faut qu’il y en ait, en Scandinavie, ça marche moins bien.

Le SCOP est déterminé en comparant la consommation électrique par rapport à la chaleur produite. En fait, lorsque la température devient trop basse, il y a une résistance interne qui vient fournir la chaleur manquante. 

Par conséquent, la facture d’électricité augmente et le SCOP diminue.

Si vous aimez les maths et les chiffres, un second coefficient existe, le « SEER », pour coefficient saisonnier d'efficacité frigorifique, là aussi, dans la langue de Shakespeare. 

Ici, le principe est identique au SCOP, sauf qu’il s’agit de la capacité du système à produire du froid. En réalité, la définition parle de chaleur absorbée comparée à la puissance électrique consommée.

Pourquoi choisir la pompe à chaleur ?


Après tout ce que je viens de dire, j’espère que vous avez une idée de la réponse à cette question. La pompe à chaleur, lorsqu’elle est placée dans de bonnes conditions, permet d’obtenir un mode de chauffage (ou de refroidissement) performant et à moindre coût.

Comme l’énergie consommée ne sert qu’au compresseur et à la circulation, le besoin est bien plus faible que pour des radiateurs normaux, même des versions technologiquement avancées, comme les panneaux rayonnants. 

C’est aussi un super moyen de faire une économie de place, car elle occupe la position de chauffage et climatisation en même temps.

Vous obtiendrez donc un système qui se veut compact à l’intérieur du logement et qui doit être installé dans un local dédié, une buanderie ou même dans le garage.
Une pompe à chaleur peut tout à fait être utilisée avec un plancher chauffant, d’autant plus que cette méthode de chauffe demande une température d’eau en entrée moins élevée que des radiateurs.

L’installation d’une pompe à chaleur


De par sa nature, vous ne pourrez pas poser vous-même une pompe à chaleur réversible. Ceci à cause du liquide frigorifique extrêmement toxique et polluant qui doit manipuler par un installateur agréé. 

En revanche, la mise en place et le raccordement en eau peuvent être réalisés par vos soins, encore faut-il savoir quoi faire.

Si vous avez bien tout suivi, j’ai expliqué que l’air est capté à l’extérieur, cela signifie donc qu’un module est installé en dehors de votre logement. Il faudra donc placer l’évaporateur à l’extérieur, dans une zone relativement protégée des intempéries et de niveau. 

Idéalement, sur un socle de béton pour le fixer solidement et garantir la sécurité de tous.

Il faut aussi prévoir le cheminement des tuyaux pour le liquide frigorifique (n’oubliez pas de contacter l’installateur). Ensuite, vous devez vous occuper de la pose de la pompe à chaleur elle-même. 

C’est une sorte de grosse boîte qui se fixe au mur ou au sol. Une lecture attentive de la notice s’impose.

D’un point de vue entrée/sortie, en dehors de la partie frigorifique, vous verrez aussi l’arrivée d’eau générale, les départs pour l’eau chaude et froide de votre réseau sanitaire et les raccordements pour le circuit de chauffage (ou plancher chauffant). 

Il faudra veiller aussi à évacuer les condensats, c’est en général un gros tuyau gris et pas très esthétique, le même que pour votre machine à laver.

Quels sont les avantages d’une pompe à chaleur réversible ?


Vous l’aurez compris, la PAC propose de nombreux avantages, notamment dans sa déclinaison réversible. Ainsi, vous pouvez chauffer et refroidir votre logement. On obtient alors un système qui fait double emploi, et ça, c’est son plus gros avantage.

Vient ensuite l’énergie. On sait tous à quel point une facture peut être douloureuse. La PAC est efficace et à un rendement très élevé sur une grande plage de température (variable selon le modèle). 

Cela veut dire que tant que les pingouins ne défilent pas dans votre cour, votre facture restera relativement stable.

Le confort de l’habitation fait un véritable bond en avant avec une pompe à chaleur réversible. La température intérieure est régulée toute l’année, pas seulement l’hiver. C’est aussi, dans une certaine mesure, un gain de place conséquent, car il n’y a besoin que d’un appareil pour chauffer et rafraîchir.

Votre fibre écolo frétille ? C’est normal. Une pompe à chaleur utilise une ressource illimitée et naturelle. Pas besoin de brûler des matières fossiles qui rejettent de fortes doses de gaz à effet de serre (CO2 entre autres).

Il y a aussi des inconvénients pour une PAC réversible


En effet, tout ne peut pas être parfait. L’installation d’une PAC est relativement compliquée, comme nous l’avons vu plus haut. Il y a deux gros composants, l’un à l’extérieur, l’autre dans votre domicile. 

Il faut aussi compter sur la présence obligatoire d’un installateur agréé, et ça, ça se paye.

Une pompe à chaleur réversible n’est pas une climatisation. Comprenez par là que seuls certains modèles très haut de gamme sont capables d’atteindre les mêmes performances frigorifiques. 

Les climatisations sont spécialement conçues pour ne produire que du froid, impossible à égaler sans la présence d’un ventilo-convecteur.

Côté installation, il faudra vous poser de nombreuses questions et vous attendre à un immense chantier si votre maison n’a pas été pensée pour accueillir ce genre de système. 

Si vous en êtes à l’étape de la construction, indiquez votre besoin à l’architecte, sinon, faites venir un installateur qualifié qui pourra mesurer l’ampleur du travail (et des coûts).

Le côté négatif d’un point de vue écologique reste la présence d’un liquide frigorifique essentiel au fonctionnement d’un PAC et qui est particulièrement polluant. C’est exactement pour cette raison que le personnel qui l’utilise doit être qualifié et agréé. 

Dans ce fluide, on retrouve du chlore, de l’hydrogène ou encore, du fluor.

À qui s’adresse la pompe à chaleur ?


En France, peu importe où vous habitez, la pompe à chaleur réversible est une option performante pour réguler la température de votre logement toute l’année. 

C’est aussi un excellent moyen de chauffage si vous n’avez pas le gaz de ville ou la possibilité de vous approvisionner en bois. Seule l’électricité reste indispensable à son fonctionnement.

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong while submitting the form.