Les points importants de la rénovation d’une maison ancienne

La rénovation thermique est une étape essentielle si vous voulez remettre en état une maison ancienne. Au-delà du confort, les travaux permettent de réduire la consommation d’énergie et d’augmenter la valeur du bien. Ce n’est pas tout, vous pouvez également optimiser votre budget grâce aux subventions et aux aides financières de l’État pour la rénovation de maison secondaire énergivore ou ancienne.

Vous possédez une vieille maison et vous envisagez des travaux de rénovation ? Je vous présente toutes les informations importantes pour mener à bien votre projet.  

 

Les étapes à suivre pour rénover une maison ancienne

Selon l’état de l’habitation, certains travaux peuvent être plus importants que d’autres. Mais si vous voulez améliorer sa performance niveau énergie, le projet de rénovation énergétique global reste la meilleure solution. Celle-ci se déroule en plusieurs étapes :

-          Le diagnostic précis de la maison,

-          Les travaux d’isolation des combles et de la toiture,

-          La réfection de l’isolation des parois,

-          Le changement des portes et des fenêtres,

-          La révision des équipements de chauffe,

-          La rénovation du système de ventilation.

Etat des lieux de la maison ancienne

C’est l’étape la plus importante si vous voulez rénover une vieille habitation. Cette évaluation permet de connaître l’état du bien et sa performance niveau dépense d’énergie. Vous pouvez ensuite définir les travaux à réaliser, suivant les problèmes rencontrés.

Restauration de l’isolation des combles

Dans un projet de rénovation thermique, isoler les combles est considérée comme l’étape la plus importante. Selon l’Ademe, près de 30 % des déperditions thermiques résultent d’une mauvaise isolation au niveau du toit et sous ce dernier. Il existe trois solutions pour restaurer l’isolation d’une maison ancienne :

-          Isoler des combles perdus par soufflage : une solution pas chère et facile à mettre en œuvre,

-          Isoler des rampants par l’intérieur : une option efficace mais qui réduit la surface habitable,

-          Isoler par l'extérieur : envisageable si vous procédez à une rénovation complète de votre toit.
 

Réfection de l’isolation des parois

Outre les combles, les parois d’une vieille maison sont également des vecteurs de déperditions de chaleur. Afin d’améliorer la performance en consommation d’énergie de la maison, vous devez refaire l’isolation des murs. Il existe deux techniques à savoir l'isolation thermique par l’intérieur ou ITI et l’isolation thermique par l’extérieur ou ITE. La première technique consiste à installer des panneaux isolants entre le mur et le doublage.

La seconde technique, quant à elle, a pour objet de créer une enveloppe étanche autour du logement. Celle-ci est plus chère que l’isolation par l’intérieur, mais permet de réduire considérablement les ponts thermiques. A part les murs, l’isolation du plancher bas de la maison ancienne doit également être rénovée. Pour un logement avec sous-sol, l’isolation se fait par le dessous. Si l’habitation ne possède aucun vide, l’isolation se fait par le dessus.  

Rénovation des anciennes portes et des fenêtres

Les vieilles portes et fenêtres sont source de déperditions de chaleur et d’inconfort. Si vous voulez réduire votre facture d’énergie et améliorer votre confort, optez pour des menuiseries avec de meilleures performances thermiques. Si la maison est implantée dans une zone froide, privilégiez les fenêtres doubles ou triples vitrages. Pour les portes, choisissez les matériaux isolants comme le PVC, le bois ou l’aluminium.

Après la révision de l’isolation du vieux logement, pensez à remplacer le système de chauffage.  

Révision de l’installation de chauffage

Il n’est pas évident de choisir le meilleur système de chauffage pour une maison ancienne. Vous devez analyser plusieurs paramètres pour faire le bon choix.

  • La pompe  à chaleur, la chaudière à granulés et la chaudière à gaz sont les meilleures solutions. Ces dispositifs offrent un meilleur rendement avec un confort thermique optimal.
  • Le radiateur électrique est un appareil énergivore. Toutefois, il peut s’avérer économique sous certaines conditions : surface de la maison moins importante, le logement est équipé de radiateurs récents, il est implantée dans une zone où les hivers sont plus cléments.
  • L’installation au fioul à condensation offre un très bon rendement. Néanmoins, il faut préciser que l’installation de ce dispositif est interdite depuis le 1janvier 2022. 

Hormis le modèle de chauffage, la ventilation d’une maison est aussi incontournable

Modification du système de ventilation

La ventilation est aussi un élément central de la rénovation d’un bâti ancien. En effet, les travaux de rénovation modifient l’étanchéité à l’air d’une maison. La mise en place d’une ventilation performante permet d’évacuer l’humidité et les polluants et d’assainir l’air ambiant. Deux possibilités s’offrent à vous : la VMC simple flux et la VMC double flux. En plus d’améliorer la qualité de l’air, la ventilation mécanique contrôlée  double flux la réchauffe aussi et évite les déperditions.   

Ce sont les travaux nécessaires lors de la réhabilitation d’un logement ancien. Pour une rénovation énergétique efficace, vous devez identifier les travaux prioritaires.  

Quels sont les points prioritaires ?

Parmi les différents types d’intervention, les travaux d’isolation sont prioritaires afin de garantir l’efficacité du projet. Selon l’ADEME, la déperdition moyenne d’une maison ancienne non-isolée, construite avant 1975 est de 25 % par le toit et les murs et de 10 % à 15 % par les fenêtres. Une isolation bien conçue permet de réduire jusqu’à 60 % et plus la consommation en énergie du logement. Si vous voulez savoir quel est le plus important entre l’isolation du toit, du mur et des fenêtres, consultez le résultat du diagnostic thermique. Pour ces différents postes, misez toujours sur des isolants performants et de bonne qualité.

Isoler est primordial, mais vous devez ensuite procéder à des travaux de ventilation. Ceux-ci permettent d’éviter les problèmes de renouvellement de l’air, de qualité de l’air ambiant et d’évacuation de l’humidité. Quand l’isolation et la ventilation sont repensées, concentrez-vous sur l’installation d’un chauffage performant. Faites le bon choix de sources d’énergie pour une rénovation efficace. Il existe différents types de radiateurs performants, mais je vous conseille d’opter pour ceux qui fonctionnent avec des énergies renouvelables.  

Quels sont les coûts des différents travaux ?

Le coût des travaux de l’amélioration thermique dépend de nombreux paramètres. Des écarts sont constatés selon la localisation du logement, les difficultés de mise en œuvre et les équipements utilisés. Afin de vous aider, je vous fournis des données à titre indicatif

Ci-dessous le tableau indiquant le budget à prévoir pour les travaux de rénovation d’une vieille maison.  

Quelles sont les aides à la rénovation énergétique d’une vieille maison ?

L’amélioration énergétique d’une maison ancienne peut coûter cher. Grâce aux subventions et aux aides financières mises en place par l’Etat, vous pouvez financer une partie des travaux. Afin de vous aider, je vous donne la liste des aides à l’amélioration énergétique :

  -  Les primes coup de pouce CEE : pour financer l’amélioration énergétique globale d’une vieille habitation,

 -    MaPrimeRénov’ : aides pour le financer les travaux de rénovation énergétique. Elle est accordée sous condition de ressources,

 -    L’éco-PTZ ou prêt à taux zéro : un emprunt à taux nul si vous devez recourir à un prêt bancaire pour financer les travaux,

 -      Le Prêt Avance Rénovation : qui est un prêt viager hypothécaire. Le capital emprunté et les intérêts sont remboursés de la transmission ou  de la vente de la maison rénovée,

 -     Le TVA réduite à 5.5 % qui est directement applicable sur le devis. Ce taux réduit concerne la fourniture et la pose des équipements.

Si vous voulez bénéficier de ces aides à la rénovation, vous devez être propriétaire bailleur ou occupant du bien. Les travaux doivent également être réalisés par une entreprise ou un artisan certifié RGE.

 

Quels sont les gains envisageables?

L’amélioration énergétique globale d’une maison ancienne est un investissement rentable qui apporte de nombreux avantages. Elle procure un confort thermique optimal et fait diminuer les factures d’énergie. Les travaux de rénovation permettent également d’augmenter la valeur du bien.

Réduire la facture d’énergie

La rénovation a un coût, mais elle permet de réaliser des économies sur la facture d’électricité :

  • Isoler des combles et de la toiture permet de réduire jusqu’à 30 % la facture de chauffage.
  • Isoler des murs garantit une économie allant de 20 % à 25 %,
  • Isoler des planchers bas permet de limiter les pertes de chaleur qui représente près de 10 % de la dépense en énergie d’une maison,
  • Isoler des menuiseries peut réduire jusqu’à 15 % la consommation énergétique,
  • L’installation d’un système de radiateurs performant qui fonctionne avec des énergies renouvelables apporte un gain de 750 € à 1 500 € par an.

Faire une plus-value lors de la revente du bien

Si vous cherchez à vendre le bien, l’amélioration thermique est utile pour augmenter sa plus-value. En moyenne, les travaux mentionnés plus hauts entraînent une plus-value allant jusqu’à 11 % à la vente. Vous devez également savoir que les acheteurs s’intéressent davantage à la classe énergie du bien. Les biens de la catégorie A et B se vendent plus cher comparés à ceux étiquetés F ou G.

 

Justifier l’augmentation du loyer

Les travaux de rénovation thermique permettent aussi de justifier la hausse de loyer. Vous devez toutefois savoir que la réévaluation du loyer à la hausse est encadrée. Afin de revaloriser le loyer, assurez-vous que les travaux apportent une amélioration de la qualité et du niveau du logement. Quel que soit le montant de la rénovation, l’augmentation doit se limiter à 15 % du coût des travaux.

Les points importants à retenir

L’amthermique d’une maison est un investissement important qui présente de nombreux avantages :

-          faire baisser la facture d’énergie,

-          améliorer le confort et augmenter la valeur du bien.

Pour profiter de ces avantages, il faut organiser les travaux par ordre de priorité :

-          diagnostic énergétique,

-          isolation des combles, du toit, des murs, des planchers et des menuiseries,

-          travaux de ventilation,

-          rénovation du système de chauffe dans la maison.

Si vous lancez des travaux de rénovation, des aides sont disponibles pour réduire la facture :

-          les primes CEE,

-          MaPrimeRénov’,

-          Eco-PT,

-          Prêt Avance Rénovation,

-          TVA réduit à 5,5%.

Cet article a été validé par
Damien
Responsable Technique
LinkedIn
YouTube
YouTube

Damien bénéficie de plus de 15 ans d'expérience dans le secteur du photovoltaïque. Il occupe le poste de Directeur Technique National et supervise tous les chantiers d'installation de panneaux solaires pour Nouvel'R Énergie.

Faites des économies cet hiver !
Protégez-vous des hausses tarifaires avant l'hiver en installant une PAC à prix réduits.
Pour vous aider, on a récapitulé toutes les aides cumulables à demander.
Je télécharge mon guide
Chauffez pour 0€
votre logement
Avec l’énergie solaire, votre chauffage est gratuit.
Téléchargez le PDF gratuit