L’aide à la rénovation de sa maison secondaire

L’optimisation énergétique de votre seconde résidence est indispensable pour assurer votre confort pendant les vacances, et vos économies toute l’année. Bien sûr, les travaux nécessaires représentent un coût important. Mais rassurez-vous : vous pouvez disposer d’aides pour la rénovation de votre deuxième maison, pour rénover une possible passoire thermique

Je vous explique dans cet article :

  • L’intérêt de faire rénover votre résidence secondaire ;
  • Les travaux à effectuer ;
  • Les aides disponibles pour vous aider à leur financement.

Avant de rentrer dans le vif du sujet (les subventions), voyons ensemble pourquoi il est indispensable de rénover son logement.

Pourquoi rénover sa résidence secondaire ?

Ici, je vous détaille pourquoi rénover son autre résidence est important pour votre bien-être, pour l’environnement et comment cela lui apporte une plus-value.

Pour votre confort

Par définition, vous n’utilisez que ponctuellement votre résidence secondaire. Elle est inhabitée la majeure partie de l’année. Elle reste donc plusieurs semaines, voire plusieurs mois, sans être chauffée ni aérée. 

Il est indispensable pour votre confort que vous puissiez rapidement chauffer ou rafraîchir votre second logement lorsque vous vous y rendez. Quoi de plus désagréable que de commencer vos vacances par une nuit dans une maison glaciale ou mal aérée ? Des travaux d’isolation et un équipement moderne et performant vous assurent un séjour optimal dès le début de vos congés ou de vos week-ends d’évasion.

Un deuxième logement rénové est donc une condition essentielle à votre bien-être. Mais des vacances réussies passent également par un budget maîtrisé.

Pour votre portefeuille

Il serait dommage de limiter vos activités et vos plaisirs pendant vos vacances en engloutissant une trop grande partie de votre budget dans vos factures d’énergie. Il est donc important que votre seconde résidence ne soit pas une passoire énergétique. Une isolation de qualité est une garantie de moins consommer pour chauffer ou rafraîchir votre logement secondaire.

Le système de chauffage de votre résidence et de votre eau sanitaire est aussi un poste clé à surveiller pour réduire vos dépenses. Remplacer un réseau de radiateurs électriques classiques par une pompe à chaleur air/air peut vous permettre par exemple d’économiser jusqu’à 75 % sur votre facture de chauffage. C’est autant de budget mis de côté pour profiter de vos congés !

Réaliser des travaux de rénovation énergétique dans votre seconde maison est également un investissement à long terme. Cela valorise votre bien, en augmentant son prix pour une potentielle vente future. Une bonne isolation vous assure une meilleure conservation des matériaux du bâtiment, et donc moins de frais à terme pour l’entretien de votre logement.

Faire des travaux de rénovation dans votre résidence de vacances est important pour votre portefeuille, mais aussi pour la planète, comme je vais vous l'expliquer maintenant.

Pour l’environnement

Rénover votre autre habitation revient à diminuer votre consommation énergétique, et donc votre impact sur l’environnement. En vous équipant d’appareils de classe d’énergie A+++ ou A++, par exemple, vous générez beaucoup plus d’énergie que vous n’en consommez.

Vous pouvez même réduire l’exploitation des combustibles fossiles en produisant votre propre électricité à partir de sources d’énergie renouvelable comme le soleil ou le vent.

Voyons maintenant plus en détail les travaux que je vous conseille pour optimiser votre maison secondaire.

Quels travaux de rénovation énergétique pour son logement de villégiature ?

En réalité, il n’y a pas de travaux de rénovation spécifiques pour les logements secondaires. Les procédés pour rendre une maison de vacances performante sur le plan énergétique sont les mêmes que pour votre habitation principale :

  • Une isolation qualitative des combles, des menuiseries (portes, fenêtres, baies vitrées, etc.) et des murs. C’est la base d’un second logement énergétiquement optimisé. Cela permet d’éviter les fuites d’air, et donc la déperdition de chaleur l’hiver et de fraîcheur l’été. Elle limite également les infiltrations et l’apparition d'humidité pendant votre absence.

  • Un système de ventilation (VMC) performant, qui assainit l’air de vos pièces et évacue l’humidité dès votre arrivée. Il s’agit d’une amélioration particulièrement pertinente pour une deuxième résidence, qui a besoin d’être aérée rapidement après de longues périodes d’enfermement.

  • Un chauffage économique et efficace, indispensable à votre confort. Plusieurs solutions s’offrent à vous pour le chauffage de votre logement et de votre eau sanitaire : climatisation réversible, pompes à chaleur, chauffe-eau thermodynamiques, etc.

  • Un système de production et d’autoconsommation électrique et/ou thermique. L’installation de panneaux photovoltaïques, thermiques ou hybrides vous permet de réduire considérablement le budget énergétique de vos vacances. Il est encore plus indiqué si votre résidence secondaire dispose d’une piscine ou d’un spa.

Vous pouvez bénéficier de plusieurs aides au financement de ces travaux de rénovation pour votre seconde maison. Commençons par la plus importante : la Prime Énergie.

La Prime Énergie (CEE)

Saviez-vous que vous aviez droit à des aides lorsque vous rénovez votre résidence secondaire ? Je vous révèle tout en détail ci-après.

Qu’est-ce que la Prime Énergie ?

La Prime Énergie a été mise en place au sein du dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE). Elle est financée par les grandes entreprises du secteur de l’énergie. L’idée de ce dispositif est de demander à ces sociétés de compenser l’impact carbone de leurs activités polluantes en aidant la population à réduire sa consommation énergétique.

Types de travaux concernés

Le but de la Prime Énergie est de vous aider à effectuer des travaux de rénovation énergétique dans votre maison principale ou secondaire. Les principaux travaux financés concernent donc :

L’isolation

  • Des combles ;
  • Des murs ;
  • Du plancher ;
  • Des toitures-terrasses ;
  • Pose de fenêtres et de portes-fenêtres avec vitrage isolant.

Le chauffage de votre foyer et de votre eau sanitaire

  • Les chaudières biomasse individuelles ;
  • Les chaudières à condensation ;
  • Les chaudières basse température ;
  • Les appareils de chauffage au bois ;
  • Les radiateurs à chaleur douce ;
  • Les planchers chauffants hydrauliques basse température ;
  • Les climatisations réversibles ;
  • Les chauffe-eaux thermodynamiques ;
  • Les robinets thermostatiques ;
  • Les pompes à chaleur air/air, eau/eau, air/eau/, ou hybrides ;
  • Les systèmes solaires combinés.

La ventilation

  • VMC double flux ;
  • VMC simple flux hygroréglable ;
  • VMC simple flux autoréglable.

Conditions d’éligibilité

Pour bénéficier de la Prime Énergie, vous devez être propriétaire ou locataire de votre seconde maison, et percevoir des revenus modestes ou très modestes. Sa construction doit être achevée depuis plus de 2 ans, ce qui est tout à fait logique puisqu'on parle ici de rénovation énergétique.

Autre condition incontournable : vous devez impérativement faire appel à un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour réaliser vos travaux.

Montants accordés

Les montants délivrés varient en fonction de la zone géographique où se situe votre deuxième logement, des travaux à réaliser et surtout des revenus de votre ménage. Voici les sommes accordées en moyenne aux ménages disposant de revenus modestes ou très modestes.


Voyons maintenant un second dispositif vous permettant de réaliser des économies conséquentes sur la rénovation de votre seconde résidence : la TVA à taux réduit.

La TVA à taux réduit

La grande majorité des travaux que je vous ai listés pour la Prime Énergie peuvent bénéficier d’une réduction de la TVA, qui passe alors de 20 % à 10 %, et parfois même à 5,5 %. 

Pour en profiter, la construction de votre logement de villégiature doit être achevée depuis plus de 2 ans, et les travaux doivent être réalisés par un artisan certifié RGE.

Voici une liste non exhaustive des principaux travaux de rénovation avec un taux de TVA réduit qui peuvent concerner votre maison secondaire.

TVA à 10 %

La réduction du taux de TVA à 10 % concerne :

  • La main-d'œuvre ;
  • Les fournitures et matières premières brutes (ciment, laine de verre, vis, boulons, etc.) ;
  • Les équipements de chauffage qui ne peuvent pas bénéficier du taux à 5,5 % ;
  • Les menuiseries non éligibles au taux à 5,5 % ;
  • Les panneaux photovoltaïques ;
  • La plupart des VMC.

TVA à 5,5 %

La TVA à 5,5 % s'applique pour :

  • Les pompes à chaleur (à l’exception des PAC air/air) ;
  • Les chauffe-eaux thermodynamiques ;
  • L'isolation thermique des combles, des murs, du plancher ;
  • Les chaudières à condensation, les chaudières biomasse ;
  • Les thermostats programmables ;
  • Les équipements de régulation du chauffage ;
  • Certains systèmes de ventilation (comme la ventilation hybride hygroréglable) ;

Je vous ai parlé d’aide au financement de vos travaux, mais il existe également un dispositif vous permettant d'économiser de l'argent après l'achèvement de votre chantier.

L'exonération de la taxe foncière

La construction de votre logement secondaire a été réalisée avant le 1er janvier 1989 ? Vous pouvez alors bénéficier d’une exonération de taxe foncière pendant les 3 années suivant la fin de vos travaux de rénovation énergétique. 

Le montant des travaux réalisés ne doit pas dépasser 10 000 € sur l'année (ou 15 000 € sur les 3 années) qui précède l'exonération.

Attention, ce dispositif n’est pas mis en place partout en France. Pour savoir si vous pouvez en profiter, renseignez-vous auprès de la mairie dont dépend votre autre résidence.

Pour finir, vous pouvez potentiellement bénéficier d'un dernier coup de pouce pour rénover votre seconde résidence : les aides locales.

Les aides locales pour votre maison de vacances

Les régions, les départements, les communautés d’agglomération et les villes proposent parfois aux particuliers des dispositifs locaux pour la rénovation de leur maison secondaire. 

Pensez à vous renseigner auprès de votre conseil régional, votre conseil départemental ou de votre mairie. Vous pouvez également retrouver toutes les aides locales disponibles en France sur le site internet de l'ANIL (Agence Nationale pour l’Information sur le Logement).

En bref : Aide pour rénover votre maison secondaire

Je ne saurai que trop vous conseiller de réaliser des travaux d’amélioration énergétique dans votre seconde résidence. Isolation, optimisation thermique, autoproduction renouvelable ou encore ventilation augmenteront considérablement votre confort pendant vos vacances. 

Cela vous permettra en plus de faire de précieuses économies tout au long de l’année, et de faire grimper la valeur de votre patrimoine.

La plupart de ces travaux sont éligibles à plusieurs aides pour rénover votre second logement à moindre coût :

  • La Prime Énergie ;
  • La TVA à taux réduit ;
  • L’exonération de la taxe foncière ;
  • De potentielles aides locales.

Vous voulez en savoir plus sur les travaux de rénovation énergétique pour votre résidence secondaire ? Laissez-nous votre numéro ou votre email, c’est nous qui vous contactons pour répondre à vos questions.

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Jusqu'à 60% d’économies
sur votre facture de chauffage grâce aux pompes à chaleur air-eau