Tout savoir sur la baisse de pression d’une PAC 


Lorsqu’il s’agit d’un problème lié au gaz, la panique s’installe rapidement. Selon les cas, cette problématique peut être facilement repérée. Pour vous y aider, je vous détaille les signaux à reconnaître et les bons gestes à adopter pour prévenir ce type d’anomalie.

  1. Les différents symptômes d’un manque de gaz de votre PAC
  2. Les bonnes habitudes à prendre pour préserver votre pompe à chaleur d’un manque de gaz

Les différents symptômes d’un manque de gaz de votre PAC

En grande majorité, une baisse de pression de votre pompe à chaleur indique une fuite dans le système de chauffage. Vous devez alors inspecter l’intégralité des raccordements et des unités. Voici quelques signaux qui peuvent vous alerter :

  • La présence d’huile sur l’un des raccordements. Lors d’une fuite, l’huile est en effet entraînée par la pression du gaz.
  • L’obstruction des filtres, de l’échangeur et des évaporateurs. Le manque de pression de votre PAC peut venir d’un défaut d’échange thermique.
  • Une fuite d’eau au niveau de la membrane du vase d’expansion qui peut être due à une mauvaise fixation de la valve ou à la présence d’une fissure.
  • Un radiateur qui chauffe mal et donc une température non homogène.
  • Un climatiseur qui brasse l’air sans le chauffer ou le refroidir.
  • Un compresseur qui fait du bruit est généralement le signe d’une baisse de puissance, symptôme d’un manque de gaz.
  • Du givre en continu sur l’unité extérieure. De façon répétée, ce signal peut être symptomatique d’un manque de gaz chaud.
  • La présence de bulles d’air au niveau du voyant liquide est une alerte à considérer.

Surveiller les changements de comportement de votre appareil est le meilleur moyen de prévenir une panne. Particulièrement, s’ils interviennent brusquement.

Les bonnes habitudes à prendre pour préserver votre pompe à chaleur d’un manque de gaz


Une fois le manque de gaz détecté, vous devez maintenant trouver la solution à ce problème. Faire appel à un professionnel est dans ce cas précis la meilleure réponse pour un résultat fiable et parfois même plus économique.

De façon régulière, l’entretien de votre pompe à chaleur est l’unique moyen de prévenir une baisse de pression.

  • Vérifier et nettoyer l’unité extérieure et les filtres permet d’éliminer tout ce qui pourrait nuire au bon fonctionnement de votre PAC (feuilles, branches, poussières, etc.).
  • Faire contrôler une fois par an votre pompe à chaleur par un professionnel certifié RGE. Celui-ci va entre autres vérifier l’intégralité des raccordements et détecter la baisse éventuelle de pression.

Le saviez-vous ? Certaines pompes à chaleur peuvent être contrôlées à distance. Elles envoient alors des données au professionnel qui peut décider d’une intervention.

Le manque de gaz d’une PAC en bref


Les symptômes d’un manque de gaz de votre pompe à chaleur sont facilement repérables. La meilleure solution est de l’entretenir régulièrement et d’être attentif à ses changements de comportement. J’entends ici :

  • Une température non homogène,
  • Un compresseur plus bruyant qu’à l’accoutumée,
  • La présence de givre de façon prolongée sur l’unité extérieure,
  • Etc.

Au moindre doute, faites appel à un professionnel qui procédera à une vérification complète de votre appareil. Si vous avez des questions sur le fonctionnement de votre pompe à chaleur, vous pouvez les poser juste ici.

Cet article a été validé par
Damien
Responsable Technique
LinkedIn
YouTube
YouTube

Damien bénéficie de plus de 15 ans d'expérience dans le secteur du photovoltaïque. Il occupe le poste de Directeur Technique National et supervise tous les chantiers d'installation de panneaux solaires pour Nouvel'R Énergie.

Faites des économies cet hiver !
Protégez-vous des hausses tarifaires avant l'hiver en installant une PAC à prix réduits.
Pour vous aider, on a récapitulé toutes les aides cumulables à demander.
Je télécharge mon guide
Chauffez pour 0€
votre logement
Avec l’énergie solaire, votre chauffage est gratuit.
Téléchargez le PDF gratuit