Rendement d’un onduleur photovoltaïque : pour quoi faire ?

 

Si vous avez atterri sur cette page, c’est peut-être parce que vous avez un projet photovoltaïque.

Vous cherchez donc les meilleurs composants pour vous équiper.

Peut-être aussi que vous êtes déjà équipé(e), mais que votre système solaire ne produit pas assez.

 

Dans tous les cas…

 

Laissez-moi vous parler plus en détail du choix de l’onduleur photovoltaïque. Vous le savez déjà, c’est cette pièce qui a le rôle le plus important. 

Son rendement impacte directement votre production solaire et donc le montant de vos économies.

Du coup il faut qu’on soit calé(e) sur toutes ces questions : 


-       Qu’est-ce que le rendement ?  

-       C’est quoi la moyenne européenne ?

-       Comment connaître le rendement d’un onduleur ? 

-       Quel onduleur a le meilleur rendement ? 

-       Et quels éléments font varier l’efficacité ? 


On commence par une petite définition, histoire de partir sur de bonnes bases.


C’est quoi le rendement d’un onduleur ?

 

Rappelez-vous, l’onduleur est le boîtier qui permet de convertir le courant continu en courant alternatif.

Son rendement s'exprime en pourcentage.

Il permet de déterminer l'efficacité du boîtier à transformer le courant sans en perdre.

 

Donc : 

-       Un bon rendement veut dire que vous convertissez du courant sans en perdre 

-       Un mauvais rendement signifie que vous convertissez du courant en en perdant beaucoup.

 

C’est le rapport entre la puissance de sortie et la puissance d'entrée.

 

Le but est de limiter les pertes lors de la conversion du courant. 

Mais d’où viennent ces pertes ?


Les éléments qui font varier le rendement d’un onduleur : 


Voici les principaux éléments qui font varier l’efficacité d’un onduleur photovoltaïque :

 

La gamme de tension d’entrée : Le boîtier doit être adapté à l’installation photovoltaïque afin de ne pas recevoir une tension trop élevée ou trop faible. Au risque de faire baisser son rendement.

 

Le Point de Puissance Maximale ou (PPM) : Un onduleur avec un bon algorithme de recherche du PPM permet un rendement optimal.

En fait, votre boîtier cherche en permanence le point de puissance maximale de votre installation. 

Il adapte son fonctionnement en fonction de ce point. (On se retrouve dans les commentaires si ce passage n’est pas assez clair). 

 

La puissance nominale de l’onduleur : Elle doit être comprise entre 80% et 100% de la puissance totale de vos modules solaires. Ça permet d’avoir une meilleure efficacité.

 

La température de fonctionnement : une température trop élevée diminue le l’efficacité de conversion de l’onduleur et inversement.

 

Avec tout ça en tête, on peut calculer le rendement de l’appareil. 


Comment connaître le rendement d’un onduleur ? 

 

Voici la formule mathématique : 

 

Rendement = P sortie ÷ P entrée

 

Le rendement d'un onduleur dépend de plusieurs paramètres
Calculez le rendement de votre onduleur

Le seul bémol…

 

C’est que ce calcul détermine la puissance max d’un onduleur dans des conditions d’utilisation optimales.

Il ne tient pas compte d’éléments variables comme : la météo, la surface des panneaux ou encore l’ensoleillement.

Ce calcul ne représente donc pas la réalité du terrain.

Du coup on a mis en place un pourcentage qui reflète mieux les performances atteignables pour de vrai. 

C’est là qu’entre en jeu le rendement européen.



Comment connaître le rendement européen d’un onduleur ? 


 Le rendement euro tient compte du fonctionnement de l’onduleur dans des conditions normales d’utilisation.

Il permet d’avoir un résultat réaliste et proche de ce que vous obtiendrez une fois tout installé.

 

Si vous n’êtes pas pressé(e), vous pouvez le calculer vous-même avec une formule assez complexe.

 

Sinon, vous pouvez le trouver simplement sur la fiche technique des onduleurs. Il est de 94% à peu près.

Attention, quand vous choisissez votre boîtier, il ne faut pas s’arrêter au rendement. La puissance est aussi très importante. 



Quelle est la différence entre le rendement et la puissance d’un onduleur ?

 

La puissance et le rendement sont deux choses à ne pas confondre sur un onduleur solaire. 

 

-       La puissance, c’est la capacité de l’onduleur à transformer du courant : Onduleur puissant = beaucoup d’énergie convertie.

-       Le rendement est le rapport entre la puissance de sortie et la puissance d’entrée : meilleur rendement = peu d’énergie perdue lors de la conversion.

 

La puissance permet de dimensionner l’onduleur en fonction de la puissance fournie par les panneaux.

Alors que le rendement permet de connaître la perte occasionnée lors de la conversion du courant continu en courant alternatif.

Du coup, on peut se demander quel est le rendement moyen d’un onduleur photovoltaïque.



Onduleur PV : Quels rendements attendre ?

 

En moyenne, l’efficacité max des onduleurs photovoltaïques se situe entre 95% et 98%.

Les meilleurs onduleurs vont jusqu’à 99% de rendement… Ce qui est incroyable.

 

Dites-vous qu’un onduleur avec un rendement de 96% à 97% c’est déjà pas mal du tout.

Donc ceux avec des rendements de 98% ou plus, sont de très bons onduleurs.

Une efficacité de 100% est impossible, car il y aura forcément une perte même si elle est minime.

 

Par exemple, pour son propre fonctionnement, l'onduleur consomme de l’énergie donc impossible d’atteindre les 100%.

 

Actuellement, l’un des meilleurs onduleurs est le Kehua. Il atteint les 98,3% de rendement maximum (et 97,7% de rendement européen). 

D’ailleurs je vous ai fait une petite liste des modèles avec les meilleurs rendements.

 

 

Quels onduleurs ont le meilleur rendement ?

 

Vous le savez peut-être déjà, mais il existe plusieurs types d’onduleurs

De l’onduleur central au micro-onduleur, en passant par l’onduleur hybride… (Pour rappel : le micro onduleur gère un seul panneau ou deux).

 

Pas facile de déterminer quel type et quel modèle choisir.

Pour simplifier vos recherches, j’ai condensé dans ce tableau une sélection d’onduleurs.

 

 

 

Onduleur solaire : la guerre au rendement ? 

 

C’est vrai ça, pourquoi cherchons-nous toujours le meilleur rendement ?

Et pourquoi les fabricants investissent-ils des milliers pour gagner le moindre 0,1%

 

L’onduleur est une pièce maîtresse de l’installation solaire. 

 

Tout le courant produit par vos modules solaires va passer par ce boîtier. C’est tout votre système solaire qui en est dépendant.

Donc s’il a une efficacité de 80%… C’est 20% de votre production d’électricité qui se volatilise. 

 

En revanche, si votre onduleur a un rendement de 98%, vous perdez seulement 2% de votre production solaire.

Il faut juste se demander à quel point c’est rentable de payer plus cher pour quelque 0,1 % de plus.



Le rendement est-il si important ? 

 

Il est fortement conseillé de réaliser une étude de rentabilité sur son projet avant de se lancer. 

Est-il judicieux de payer 800 € supplémentaires pour un boîtier qui fait 0,2% de plus et qui rapportera seulement 650 € supplémentaires en 25 ans ?

 

La réponse logique serait « Non ». 


Mais ça dépend de plein de critères : 

  • Votre projet (autonomie totale ? Revente ?) 
  • Votre budget (est-ce qu’on cherche une rentabilité rapide ?) 
  • Les garanties que vous cherchez (vous serez tranquille plus longtemps avec des micro plutôt qu’avec des onduleurs centralisés) 
  • La puissance que vous pouvez installer (est-ce qu’il faut optimiser au maximum parce que vous avez peu de place ?) 

 

Le mieux c’est d’en parler avec un pro. Si ça a piqué votre curiosité vous pouvez cliquer ici et on vous contacte rapidement.


Pour finir...


Voici les points importants à retenir de ce guide sur l’efficacité de conversion d’un onduleur.



Rendement Onduleur : Ce qu’il faut retenir. 

 

Qu’est-ce que le rendement :


-       Le rendement s’exprime en pourcentage 

-       Il permet de connaître l’efficacité de l’onduleur à convertir le courant sans en perdre

-       Bon rendement = peu de pertes 

-       Mauvais rendement = beaucoup de pertes 


Les pertes sont causées principalement par : 


-       Une mauvaise gamme de tension d’entrée de l’onduleur 

-       Une mauvaise qualité de l’algorithme de recherche PPM

-       Une puissance nominale de l’onduleur pas adaptée aux panneaux

-       Une température de fonctionnement trop élevée


Comment connaître le rendement :


-       Rendement nominal ou rendement max : indiqué sur la fiche technique ou en calculant le rapport puissance de sortie et d’entrée

-       Rendement = P sortie ÷ P entrée

-       Rendement européen qui permet de mieux se rendre compte du vrai rendement

 


Rendements moyens : 


-       Un rendement peut être considéré comme bon au-dessus de 95%

-       Les rendements moyens vont de 96% à 98%

-       Au-dessus de 98%, le rendement est exceptionnel

 


Pour conclure, les points importants pour le choix d’un onduleur sont : 

  • le rendement 
  • la durée de vie
  • la puissance
  • le prix.

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong. Check all fields.