Voiture électrique ou thermique : un choix pas toujours facile…

Vous l’avez sûrement remarqué mais, ces derniers temps, les véhicules électriques inondent le marché. On voit de plus en plus de pubs nous incitant à investir. D’ailleurs, même le Gouvernement s’y met en nous proposant des aides à l’achat.

Le souci, c’est que l’électrique c’est encore assez récent et qu’on entend dire tout et son contraire à son sujet. De ce fait, au moment de changer de voiture, on ne sait pas forcément vers quel modèle se tourner et si la voiture électrique est vraiment écologique ou non

C’est votre cas ? Pas de panique j’ai justement fait ce petit guide pour vous aider à y voir plus clair.

Vous allez voir on va comparer ensemble les véhicules électriques et thermiques en se basant sur plusieurs points :

  • Le coût à l’achat.
  • Le coût sur le long terme.
  • L’impact écologique.
  • L’autonomie.
  • La facilité de recharge.
  • La performance globale.

Et, vous allez voir, à la fin vous saurez déjà un peu mieux vers quel type de véhicule vous tourner. Alors, c’est parti. Commençons tout de suite le match entre les 2 concurrentes du jour en parlant du prix d’achat.

Le coût à l’achat : l’électrique coûte un peu plus cher

Si vous avez commencé à vous renseigner vous avez dû voir que les voitures électriques coûtent très cher

Eh oui, pour le moment l’électrique peine à être compétitive face au thermique sur ce point. Pourquoi ? Tout simplement car les batteries ainsi que la recherche et le développement coûtent cher.

Heureusement, en France, le Gouvernement a instauré quelques aides qui permettent de faire baisser le prix des voitures électriques. D’ailleurs vous en avez sûrement déjà entendu parler, il s’agit du bonus écologique et de la prime à la conversion.

Mais, même avec ça, elles restent encore plus chères que leurs cousines à essence ou au diesel.

Donc, sur cette manche là, je suis obligé(e) de donner le point aux véhicules thermiques.

Électrique 0 - Thermique 1.

Mais le match ne fait que commencer. Et vous allez voir que les voitures électriques vont continuer de se battre.

Le coût sur le long terme : les voitures électriques rattrapent leur retard au démarrage

En tant qu’automobiliste, vous le savez, une voiture ça coûte de l’argent au quotidien. Et, pour estimer le budget, il faut prendre en compte plusieurs postes de dépense dont :

  • L’alimentation.
  • L’entretien.
  • Et l’assurance.

On va donc regarder chacun de ces points de plus près. Comme ça on pourra déterminer quel type de véhicule coûte le moins cher à l’utilisation.

L’alimentation : électricité vs. essence

Pour rouler, une voiture a besoin d’être alimentée. Et forcément, quelle que soit la source d’énergie, ça coûte de l’argent… Oui mais combien ?

Eh bien on estime qu’en moyenne :

  • Le carburant coûte 10 €/100 km.
  • L’électricité coûte 2 €/100 km.

Les véhicules électriques sont donc sans conteste beaucoup plus avantageux sur ce point.

Je vous ai même fait un petit tableau comparatif du budget à prévoir pour chaque modèle sur 13 000 kilomètres. Ça représente la distance moyenne annuelle parcourue par une voiture chaque année en France.

Comme vous pouvez le voir, la différence est flagrante. Les voitures électriques semblent donc clairement plus avantageuses. Mais le prix du plein seul ne suffit pas à déterminer quel véhicule coûte le moins cher à utiliser. Il faut aussi prendre en compte la maintenance.

L’entretien : l’électrique c’est moins contraignant

Sur le plan de l’entretien, ceux qui ont une voiture thermique savent à quel point ça coûte cher… Entre la vidange, le changement des filtres et le reste, on fait généralement de gros chèques à notre garagiste.

Eh bien, la bonne nouvelle avec les voitures électriques, c’est qu’elles demandent peu de maintenance. À part les pneus, les plaquettes de frein, la batterie ou les essuie-glaces, il n’y a quasi rien à entretenir. Elles coûteront donc moins cher.

Mais prenons des chiffres pour que ce soit plus éloquent :

En gros, l'entretien d'une voiture électrique vous coûtera jusqu’à 30% moins cher qu’une voiture à essence. Donc, ici il n’y a pas photo, l’électrique gagne. Et elle gagne avec encore plus de panache si on prend en compte le coût de l’assurance.

L’assurance : il y a moins de sinistres chez les électromobilistes

L'assurance fait partie des coûts obligatoires à prendre en compte que vous rouliez en électrique ou pas.

Alors là, on pourrait se dire que, électrique ou thermique, ça ne fait pas une grosse différence. Eh bien pourtant il y a une vraie différence.

En fait, il faut savoir que les voitures électriques ont un taux de sinistralité 10 % moins élevé que leurs concurrentes.

Résultat : assurer un véhicule électrique coûte entre 5 et 50 % moins cher qu’une voiture thermique.

En résumé, sur le long terme, d'après les calculs de rentabilité de la voiture électrique, elle coûte en général beaucoup moins cher.

Bon, pour le moment il y a match nul :

Electrique 1 - Thermique 1.

Mais la partie n’est pas finie… Il nous reste encore quelques points à aborder et notamment celui très important de l’impact environnemental.

Impact écologique : les voitures électriques n’ont pas une empreinte carbone nulle

Quand on parle écologie et voiture on a tendance à penser que les véhicules électriques polluent beaucoup moins que les thermiques.

D’ailleurs ils sont même perçus comme une vraie solution d’avenir puisqu’ils n’émettent pas de CO2 en roulant.

Mais, en réalité, ça n’est pas si évident que ça… Je m’explique.

Déjà, une voiture électrique est très polluante à produire. Pour vous donner une idée, ces modèles émettent 30 % de CO2 en plus à la production. La faute à la fabrication des batteries qui est très polluante.

Après, elles n’émettent certes pas de CO2 en roulant mais elles peuvent en émettre à la recharge. Eh oui, produire de l'électricité pour alimenter vos batteries peut polluer.

En France sur ce point on s’en sort pas trop mal. Pourquoi ? parce que la majorité de notre production électrique provient des centrales nucléaires. Donc ça permet de produire une électricité décarbonée.

En revanche, dans des pays comme les USA ou la Chine, où l’électricité provient majoritairement de centrales à charbon… C’est une autre histoire.

Donc vous voyez que l’empreinte carbone d’une voiture électrique n’est pas si bonne que ça. Du coup le match électrique/thermique n’est pas encore joué sur ce point…

Eh oui, si on sait que les voitures thermiques polluent en roulant, elles polluent moins à la production. Ce qui fait qu’au moment de sa mise en vente la voiture électrique part avec une « dette écologique ». En gros, elle a du retard…

Il va donc falloir qu’elle se rattrape.

Mais rassurez-vous, vu qu’elle n’émet que 100g C02/km contre 250g CO2/km pour le thermique. Elle va donc récupérer son retard en roulant.

Pour parler concrètement, on estime qu’un véhicule électrique a un bilan carbone 2 à 3 fois inférieur aux modèles essence.

De ce fait, si on se base là-dessus, la voiture électrique rembourse sa dette au bout de 30 000 km. Ce qui représente environ 3 ans.

Je vous ai mis un tableau avec les principaux chiffres de l’impact environnemental de chaque type de véhicule. Comme ça vous pourrez avoir un aperçu clair.

Donc, au bout du compte, la voiture électrique remporte le point sur cette manche. Mais c’est quand même moins évident qu’on aurait pu le penser.

Electrique 2 - Thermique 1.

Passons maintenant à une question qui pourrait bien vous fâcher avec l’électrique, l’autonomie.

L’autonomie : les voitures électriques sont encore limitées

L’autonomie c’est généralement un sujet qui fâche quand on parle de l’électrique. Eh oui, ces modèles ont encore bien du mal à offrir des performances satisfaisantes sur les longs trajets.

Pour vous donner une idée :

  • Une voiture thermique peut parcourir entre 550 km et 1 000 km avec un plein d’essence,
  • Alors qu’une voiture électrique peut faire entre 200 et 490 km en moyenne. Seuls certains modèles, généralement très chers, peuvent être autonomes sur plus de 700 km. 

Ici il n’y a donc pas photo, le point va incontestablement au thermique.

Electrique 2 - Thermique 2.

Mais bon, avoir une voiture capable de rouler longtemps, qu’elle soit thermique ou électrique, ça ne suffit pas. Il faut aussi pouvoir la recharger facilement.

Facilité de recharge : les bornes de recharge sont encore trop rares

Lorsqu’une voiture a vidé son réservoir ou ses batteries, il faut faire le plein. Et si c’est une chose qui paraît anodine avec une voiture thermique ça l’est moins pour les voitures électriques.

Eh oui, même si elles se développent rapidement en ville, les bornes de recharge restent encore rares hors des villes.

Pour vous donner une idée aujourd’hui il y a environ 60 000 bornes en France. Certes, c’est pas mal mais ça ne suffit pas. C’est pourquoi le Gouvernement s’est fixé un objectif de 7 millions de bornes d’ici à 2030.

Mais, en attendant, vous pourriez avoir quelques difficultés à trouver de quoi recharger votre voiture dans certains coins. Sans compter sur le fait que toutes les bornes ne seront pas forcément adaptées à votre véhicule. Surtout si vous voyagez hors de France…

Si vous ajoutez à ça un temps de recharge particulièrement long, l’électrique peut vite devenir un vrai calvaire. Après, je vous rassure, il existe des solutions. Donc en changeant quelques habitudes ça sera tout à fait possible de s’en sortir avec une voiture électrique.

Vous pouvez par exemple installer une wallbox chez vous pour que votre voiture charge la nuit. Comme ça, vous éliminez le souci du manque de bornes publiques.

Et si vous avez besoin d’une charge rapide, il existe des chargeurs rapides qui permettent une recharge en 20 minutes.

Mais c’est vrai que, face aux 2 minutes que prend le plein d’une voiture essence, ça reste encore assez contraignant.

Donc sur cet aspect là j’aurais tendance à donner le point au moteur à combustion.

Electrique 2 - Thermique 3.

Bon, dans l’ensemble, vous voyez que c’est un match assez serré. Même plus serré qu’on aurait pu le penser. Et, si les véhicules essence semblent l’emporter, ça n’est en réalité pas forcément le cas.

En fait, ça dépendra surtout de votre profil et de vos attentes.

Alors, le mieux, c’est de peser le pour et le contre et voir laquelle s’adapte le mieux à vos besoins.

Performance globale : le comparatif final

On a dit pas mal de choses depuis le début. Du coup, c’est vrai que, comme ça, ça peut être dur de faire le point. Je vous ai donc fait un petit tableau comparatif pour que vous puissiez avoir un aperçu rapide.

Vous voyez donc qu’en réalité c’est quand même assez serré. Alors je vous ai fait un comparatif concret entre 2 modèles équivalents en thermique et électrique. Ça vous aidera à mieux identifier celui fait pour vous.

L’électrique vous tente mais ça ferait trop cher à l’achat ? Alors pourquoi ne pas faire un retrofit électrique sur votre véhicule thermique ? Le rétrofit ça consiste tout simplement à transformer votre voiture essence en voiture électrique.

En fait, on va enlever le moteur à combustion et mettre des batteries et un moteur électrique à la place. Et la bonne nouvelle c’est que vous pouvez faire ça sur tous les modèles de véhicules de plus de 5 ans.

Bon, ça y est, j’en ai terminé avec mon comparatif. Mais on va quand même résumer un peu tout ça parce qu’on s’est dit pas mal de choses.

Comparaison voiture électrique vs thermique : on résume tout

En résumé, chaque type de véhicule a ses avantages et inconvénients. Du coup, il n’y a pas forcément de vainqueur objectif entre les 2.

Ce sera donc à vous de peser le pour et le contre pour choisir le modèle qui vous convient en fonction de ce que vous recherchez.

En gros :

  • L’électrique c’est très bien pour des petits trajets.
  • Le thermique c’est mieux si vous faites pas mal de route.

Cet article a été validé par
Maxime
Directeur Commercial
LinkedIn
YouTube
YouTube

Maxime suit de près toutes les équipes techniques de Nouvel'R Énergie et occupe le poste de directeur commercial. Il a également passé beaucoup de temps sur les toitures avec les installateurs. Le photovoltaïque est un sujet qu'il maîtrise depuis plus de 10 ans maintenant.

Payez 0€
pour vous déplacer
Avec l’énergie solaire, votre voiture se recharge gratuitement.
Téléchargez le PDF gratuit