Comment installer un chauffe-eau thermodynamique (CET) tout seul ?

Un chauffe-eau thermodynamique (CET) est l'un des deux postes de consommation énergétique d'une habitation. En effet, la deuxième consommation d'énergie est la consommation d’eau chaude sanitaire (douche, robinet, vaisselle, machine à laver…), qui peut être réduite en installant un chauffe-eau thermodynamique dans les habitations.

En plus d’être rentable au bout de 5 ans, le CET est soutenu par les aides de l’État visant la rénovation énergétique. Comment installer un chauffe-eau thermodynamique soi-même pour éviter de payer un professionnel ? Dans ce guide complet, je vous fais découvrir :

  1. Définition et fonctionnement d’un chauffe-eau thermodynamique (CET) ;
  2. Quel est le meilleur emplacement pour installer un chauffe-eau thermodynamique ?
  3. 3 étapes à suivre pour installer un CET monobloc ;
  4. 6 étapes pour installer soi-même un CET split ;
  5. Les outils essentiels et les équipements de protection à utiliser ;
  6. Comment réduire le bruit d’un chauffe-eau thermodynamique ?
  7. CET : installer le CET soi-même ou appeler un professionnel ? ;
  8. Quel est le prix d’installation d’un CET par un professionnel ?

Sans plus tarder, découvrez ce guide complet pour savoir si oui ou non, il est préférable de mettre en place un chauffe-eau thermodynamique seul.

Définition et fonctionnement d’un chauffe-eau thermodynamique (CET)

Un chauffe-eau thermique est un appareil composé d’une pompe à chaleur et d'une résistance électrique. Cette pompe à chaleur récupère les calories naturellement présentes dans l'air pour chauffer un liquide caloporteur.

Ce fluide restitue ensuite de la chaleur au ballon pour produire de l'eau chaude sanitaire. Si la température extérieure est trop basse en hiver, la pompe à chaleur doit être remplacée par un système électrique. En cas de températures extérieures extrêmes ou de besoins particuliers en eau chaude, l'alimentation de secours prendra le relais.

C'est ce qu'on appelle l’aérothermie (la chaleur de l'air). Cette solution est connue pour être particulièrement économique : la ressource utilisée (l'air) est, en effet, gratuite et peut être régénérée indéfiniment.

De plus, le chauffe-eau thermodynamique consomme très peu d'électricité : des tests ont montré que par rapport à la consommation des chauffe-eau classiques (électricité), l'utilisation de cet équipement peut économiser jusqu'à 75 % d'énergie.

Parlons maintenant de l’installation d’un chauffe-eau thermodynamique.

Quel est le meilleur emplacement pour installer un chauffe-eau thermodynamique ?

Pour fonctionner de manière économique et optimale, votre chauffe-eau doit pouvoir capter au moins 20 mètres cubes de calories présentes dans l'air. Il doit donc être monté dans une pièce d'une surface d'au moins 10 m2.

  • Les solutions dites « d'air ambiant » sont conçues pour être placées dans des endroits non chauffés (mais hors gel) en dehors des espaces de vie, tels que les garages, les caves et les sous-sols.

 

  • Les chauffe-eau “à air extérieur”, ils prélèvent la chaleur de l'air extérieur pour chauffer l'eau et expulser l'air extérieur froid. Ces CET peuvent donc être installés à l'extérieur (mais hors gel) ou dans des pièces éloignées des espaces de vie (salon, chambres…) à cause de sa nuisance sonore.

 

  • Les chauffe-eau thermiques biblocs (split) fonctionnent de la même manière que les solutions “air extérieur”, sauf que les calories sont captées par le bloc extérieur. De ce fait, ce type de chauffe-eau peut se disposer à l'extérieur ou à l’intérieur de votre logement. Il vous suffit de respecter la longueur de tuyau maximale entre les deux modules.

Si vous envisagez de construire une maison ou d'en acheter une nouvelle, vous devez tenir compte de ces facteurs.

3 étapes à suivre pour monter un CET monobloc

Ci-dessous, je partage les éléments qu’il faut raccorder ainsi que les 5 étapes à suivre pour monter un chauffe-eau thermodynamique en toute simplicité.

1. Raccorder le système électrique

À partir d'un tableau général basse tension (TGBT), il doit y avoir un fil et un disjoncteur dédiés à l'alimentation du chauffe-eau. La section du câble, le calibre du disjoncteur et le type de disjoncteur doivent être choisis selon les recommandations du fabricant du chauffe-eau.

Notez que lors du remplacement d'un chauffe-eau à accumulation par un chauffe-eau thermique, le disjoncteur doit également être remplacé.

2. Raccorder le système hydraulique

Cette étape est très simple. Il vous suffit d’installer l’entrée de l’eau froide et de raccorder la sortie d’eau chaude.

  • Installer l’entrée de l’eau froide. À l'entrée d'eau froide du réservoir d'eau, un dispositif de sécurité doit être mis en place entre le réservoir d'eau et le tuyau d'arrivée d'eau. Sur ce groupe de sécurité, il faut aussi raccorder un siphon et un PVC d'évacuation à l'égout.

  • Mettre en place la sortie d’eau chaude. La sortie eau chaude du ballon est directement raccordée au tuyau d'eau chaude sanitaire pour la distribution de l'ECS (eau chaude sanitaire).

Maintenant que votre système hydraulique est raccordé, je vous explique comment raccorder le système aéraulique.

3. Raccorder le système aéraulique

Le système aéraulique n’est pas obligé d’être raccordé, mais le ballon risque de rafraîchir fortement la pièce dans laquelle il se trouve. Donc, je vous conseille de brancher le système d'expulsion d’air en suivant les 3 étapes ci-dessous.

  1. Mettre en place le système d'expulsion d’air froid. Il suffit simplement de fixer la gaine au ballon thermodynamique afin de garder l'air froid à l'extérieur. Cette solution est facile à mettre en œuvre, mais n’est pas optimisée. En effet, la pièce où se trouve le chauffe-eau thermodynamique est en dépression d’air.

  1. Raccorder l’aspiration et le rejet d’air à l’extérieur de la pièce. Pour éviter la dépression d’air, il faut ajouter une deuxième gaine pour que l’aspiration d’air se fasse à l'extérieur.

  1. Raccorder la VMC du logement à l’arrivée d’air du CET. Même si cette solution nécessite d’importants travaux, ce branchement optimise le rendement du chauffe-eau thermodynamique. En effet, le compresseur de la PAC crée un air plus chaud que l’air ambiant du local.

4. Cas pratique : l’installation complète du CET étape par étape

Pour raccorder tous les éléments du chauffe-eau thermodynamique, il faut suivre ces 5 étapes d’installation.

Étape 1 : Percer deux trous pour l’entrée et la sortie d’air

Si vous choisissez de raccorder les conduits de ventilation du réservoir à l'extérieur, vous devez commencer par cette étape avant de positionner votre CET. Pour faire les trous, utilisez un perforateur pour percer des trous à la taille indiquée selon les conseils indiqués sur la notice. N’oubliez pas de mettre des grilles sur le mur extérieur.

Étape 2 : Mettre le chauffe-eau thermodynamique sur son emplacement

Une fois que toute la zone est nettoyée, vous pouvez placer le chauffe-eau sur son emplacement. Je vous conseille de poser votre CET sur une mousse anti-vibrations pour diminuer les nuisances sonores. Maintenant que tout est prêt, mettez en place le conduit d'air avec des gaines souples ou rigides, métalliques ou en plastique.

Étape 3 : Mettre en place l’arrivée et la sortie d’eau

Sur le filetage mâle de l'arrivée d'eau froide du réservoir, il faut faire un joint filasse pour visser le groupe de sécurité dessus. Puis, selon le type de plomberie que vous choisissez d'utiliser, raccordez l'arrivée d'eau froide au dispositif de sécurité et le tuyau de sortie d’eau chaude sanitaire (ECS) à la sortie du ballon ECS.

Ces points sont généralement marqués d'anneaux bleu et rouge pour les identifier. Ensuite, vissez le siphon au groupe de sécurité et reliez le système d'évacuation du siphon à l'égout.

Étape 4 : Mettre en eau le ballon du CET

Maintenant, vous devez remplir le réservoir du ballon pour vous assurer qu’il n’y a aucune fuite aux différents points de raccordements.

Étape 5 : Brancher le système électrique

Vous avez bientôt fini d’équiper votre chauffe-eau thermodynamique tout seul. Branchez le système électrique en suivant les instructions du fabricant, puis exécutez tous les tests pour faire marcher votre CET.

6 étapes pour monter un CET split

Un CET monobloc est différent d’un CET split, c’est pour cela que je vous partage 6 étapes à respecter pour monter les deux dispositifs d’un chauffe-eau thermodynamique split.

1. Mise en place du groupe extérieur

Un chauffe-eau thermodynamique split est composé de 2 unités. L’une d’entre elles doit être placée à l'extérieur et l’autre dans le local. Il doit être le plus proche possible du chauffe-eau thermodynamique split pour limiter la longueur du circuit frigorifique. Vous pouvez fixer le module extérieur au mur ou sur le sol.

2. Raccordement frigorifique entre le groupe extérieur et le CET

Après avoir percé les trous, le tuyau du circuit frigorifique doit être raccordé avec le chauffe-eau thermodynamique split. Tout au long du tuyau, vous devez le fixer au mur ou au plafond afin qu'ils ne se détachent pas. D’ailleurs, les raccordements doivent être effectués en fonction du couple de serrage. Ceci est indiqué par le fabricant du chauffe-eau thermique split.

3. Raccordement électrique du chauffe-eau thermodynamique

Un CET split est raccordé au circuit électrique de la maison. Vous devez donc prendre en compte un certain différentiel. 

4. Contrôler la charge du fluide frigorigène et l’étanchéité du circuit frigorifique

Avant la mise en service du CET split, vérifier l'étanchéité du circuit frigorifique. Pour cela, on peut faire circuler de l’eau au niveau des raccords. S'il n'y a pas de bulles d'air, le circuit frigorifique est étanche.

5. Ajouter du liquide frigorifique

L'unité extérieure est préchargée en réfrigérant en usine. Selon la longueur du circuit, vous devrez peut-être en rajouter. Le bon fonctionnement du CET en dépend également.

6. Raccorder le système hydraulique

Il est temps de raccorder le chauffe-eau thermodynamique split au circuit d'eau de la maison pour le remplir. L'apparition du flotteur témoin montre quand le réservoir est plein.

La mise en service du CET

Maintenant que toutes les étapes sont terminées, il ne reste plus qu'à allumer électriquement le chauffe-eau split en basculant le différentiel dédié sur 1.

Comment réduire le bruit d’un chauffe-eau thermodynamique ?

Les chauffe-eau thermodynamiques font un peu de bruit simplement parce qu'ils sont équipés d'une ventilation. On estime qu'ils ont un niveau sonore moyen d'environ 40 ou 50 décibels.

Pour vous donner une idée, cela correspond au bruit d'un réfrigérateur ou d'un lave-vaisselle. Ainsi, lors de l'achat d'un tel appareil, il faut savoir qu'il n'est pas tout à fait silencieux.

Cependant, les chauffe-eau thermiques émettent un léger bruit, qui n'est pas considéré comme une nuisance sonore. Ce bruit n'est pas un problème à la maison tant que l'appareil est placé dans un local comme je vous l’ai mentionné ci-dessus dans l’article.

Voici 5 conseils pour vous aider à réduire le bruit que fait votre chauffe-eau thermodynamique :

  1. Si vous choisissez un modèle compact, ne montez pas l'appareil près du salon ou des chambres pour éviter les nuisances sonores ;
  2. Ne disposez pas l'appareil dans un coin ou une cour intérieure. Les coins amplifient le volume sonore de 6 décibels en moyenne, et les cours intérieures de 9 décibels en moyenne ;
  3. Posez le module extérieur sur une dalle en béton et mettez le CET sur une mousse anti-vibration ;
  4. Réglez correctement la température de l'eau. Ainsi, le CET utilisera ces ventilateurs très rarement ;
  5. Pour réduire les nuisances sonores, entretenez correctement votre chauffe-eau thermodynamique.

Vous avez respecté tous ces conseils, mais le bruit persiste ? Je vous conseille de contacter un professionnel. Il pourra analyser l’ensemble de votre CET et déterminer la source de la nuisance sonore.

Un bruit fort et persistant peut être le signe d'un appareil défectueux. En cas de doute, contactez toujours un expert : vous bénéficierez de sécurité et de confort.

CET : installer le CET soi-même ou appeler un professionnel ?

Comment choisir entre monter soi-même le CET ou appeler un pro pour installer mettre en marche le chauffe-eau thermodynamique. Je vous explique tout cela ci-dessous.

Installer un chauffe-eau thermodynamique soi-même

Le montage d'un chauffe-eau thermique ne nécessite pas de compétences avancées. Si vous aimez bricoler, le montage d’un CET est forcément dans vos cordes.

De plus, pour mettre en route un chauffe-eau, il suffit d’avoir un tournevis, un jeu de clés, un niveau à bulle et d’une autre personne pour le manipuler.

Faire appel à un professionnel pour mettre en route un CET

Comme nous venons de le mentionner, mettre soi-même en place un chauffe-eau thermique (CET) est relativement facile. Cependant, il ne faut pas oublier que les performances d'un chauffe-eau thermodynamique dépendent directement de la qualité de son installation. 

Assez logiquement, on peut estimer qu'il y aura des différences de qualité entre des interventions réalisées par des professionnels qualifiés et des bricoleurs occasionnels.

Dans un souci d'économie d'énergie (et d'argent), nous ne saurions trop vous recommander de confier le montage de votre CET à un professionnel, notamment un expert reconnu RGE (Garant Reconnu pour l'Environnement).

En effet, en confiant la mise en marche de votre CET aux pros du RGE, vous pouvez non seulement vous assurer du meilleur rendement de vos équipements, mais vous pouvez également solliciter une large gamme d'aides écologiques comme le crédit d’imposition pour la  transition énergétique, la subvention Anah, la prime énergie, etc.

Quel est le prix d’installation d’un CET par un professionnel ?

Selon les modèles, le prix pour positionner, raccorder et mettre en route un chauffe-eau thermodynamique oscille entre 500 euros et 1 500 euros.

Le prix d’installation d'un CET dépend de plusieurs critères : le type de chauffe-eau, sa taille, la marque et le tarif horaire du chauffagiste plombier.

Vous voulez plus de conseils et avoir un devis pour votre chauffe-eau thermodynamique ? Je vous invite à passer un coup de fil à nos experts.

Ce texte a été validé par
Damien

Damien supervise nos chantiers d'installation depuis plus de 10 ans. Son expertise technique le rend incollable sur toutes les questions qui traitent de la rénovation énergétique (une bonne nouvelle pour notre porte-monnaie).

Touchez jusqu’à 9 360€ d’aides avec MaPrimeRénov’

Je calcule mes aides

Évaluez notre guide

5.0
/5
2
vote(s)
Oops! Something went wrong while submitting the form.