Calcul de la puissance d’une PAC pour piscine : comment faire ?

Le calcul de la puissance d’une PAC pour piscine est complexe. De nombreux critères sont à prendre en compte : volume d’eau, ensoleillement, température… Je vous explique tout ce qu’il y a à savoir pour appliquer la bonne formule.

Qu’est-ce que la puissance d’une pompe à chaleur pour piscine ?

Les pompes à chaleur (PAC) sont des systèmes de chauffage thermodynamique à énergie renouvelable. Elles prélèvent de la chaleur issue d’une source froide (l’air, le sol ou l’eau) et la restituent à plus haute température. Les pompes à chaleur de piscine de type air-eau extraient ainsi les calories de l'air extérieur, et libèrent la chaleur produite dans l'eau du bassin.

La puissance d’une pompe à chaleur renvoie, elle, à la capacité de l’appareil à réchauffer l’eau de votre piscine à tout moment de l’année, notamment lors des beaux jours.

La puissance d’une PAC pour piscine, exprimée en kilowatts (kW), est rarement inférieure à 3 kW. Pour cause, les volumes et dimensions standards des piscines rondes, rectangulaires ou carrées, sont en règle générale compris entre 30 et 60 m3, pour des bassins de 18 à 40 m².

Le souci d’une estimation basée uniquement sur la taille d’un bassin, c’est qu’elle omet les conditions de fonctionnement de l’appareil. Or, l’indice d’ensoleillement est notamment déterminant pour choisir le modèle de pompe à chaleur le plus adapté à votre situation géographique. 

À surface égale, une piscine par exemple située dans le nord de la France nécessite une plus forte puissance et consomme plus d’énergie qu’un bassin situé dans le sud.

Comment calculer la puissance d’une pompe à chaleur pour piscine ?

Le calcul de la puissance d’une PAC pour piscine est le suivant :

Puissance en kW = V x C x E

La formule repose sur trois données que sont :

  • V, le volume d’eau de la piscine en m3 ;
  • C, le coefficient de la montée en température souhaitée (entre 0,12 et 0,18) ;
  • E, l’indice d’ensoleillement de votre région (entre 0,8 et 1,2).

Ces informations complexes sont collectées au cours d’un bilan thermique réalisé par un professionnel. Pour votre gouverne, une montée en température de l’ordre de 2 à 3 °C par jour est considérée comme amplement suffisante.

Une autre formule plus simple (toutefois moins précise) vous permet de dimensionner votre pompe à chaleur pour piscine.

Puissance en kW = 400 x volume de la piscine / nombre d’heures d’ensoleillement annuel.

Cette approche globale se contente du nombre d’heures d’ensoleillement de votre région d’habitation, sans tenir compte d’autres facteurs essentiels comme le type d’installation.

Gardez par exemple en mémoire qu'une piscine hors-sol est moins isolée qu'une piscine enterrée et se refroidit donc plus vite.

Quelle puissance de pompe à chaleur pour une piscine de 60 m3 ?

Connaître le volume de votre bassin est primordial pour définir la puissance de votre pompe à chaleur, mais également pour pouvoir ensuite traiter l’eau de la piscine (filtre, dose de chlore, pH).

Un bassin de 60 à 65 m3 correspond en l'occurrence au volume d’une piscine de taille standard, d’environ 8 m de long, par 4 m de large, pour une profondeur de 2 m environ. 

Pour rappel, le volume d’une piscine rectangulaire ou carrée s’obtient par un calcul très simple :

Volume = longueur x largeur x hauteur du bassin

Un bassin de 60 m3 requiert donc en théorie une pompe à chaleur de 8 kW dans les régions les plus ensoleillées de l’hexagone, et jusqu’à 16 kW dans les régions les moins ensoleillées de France.

J’en profite pour faire un petit aparté. Voici la carte de l’ensoleillement annuel par zone climatique qui vous aidera à mieux vous positionner :

Vous avez pour projet d’installer une piscine près de Toulon, dans le Var ? Voici comment calculer la puissance d’une PAC pour piscine de 60 m3 :

400 x 60 m3 / 2 900 heures d’ensoleillement annuel = 8 kW

Comment choisir la puissance d’une pompe à chaleur pour une piscine ?

Le calcul de la puissance d’une PAC pour piscine vous aide à dimensionner la pompe pour évaluer vos besoins et prolonger l’utilisation de votre piscine. Il permet également d’anticiper vos consommations d’énergie.

Une pompe bien dimensionnée est ainsi capable de chauffer l’eau de la piscine en un temps raisonnable (en quelques jours seulement), sans consommer trop d’électricité. 

À l’inverse, une PAC surdimensionnée risque de monter rapidement en température et de consommer de l’énergie à perte. Une PAC sous-dimensionnée risque, elle, d’allonger le temps de chauffe : véritable contrainte pour chauffer un bassin sur une courte période de l’année. 

Pour choisir la puissance de pompe la plus adaptée à votre situation, plusieurs critères sont donc à prendre en compte :

  • Le volume d’eau à chauffer ;
  • L’ensoleillement de la région ;
  • Le temps de montée en température souhaitée ;
  • Le type de piscine (hors-sol, enterrée) ;
  • Le coefficient de performance.

Le coefficient de performance (COP) permet surtout d’évaluer le rendement d’une pompe à chaleur. Il désigne le rapport entre l’énergie réellement consommée et l’énergie fournie par la PAC. Entre deux pompes à chaleur de même puissance, celle qui a le meilleur COP à la même température (15 °C) est celle qui consomme le moins.

D’autres caractéristiques techniques pourront orienter votre choix de pompe à chaleur pour piscine, comme :

  • Le point de bivalence, qui est la température extérieure limite, en deçà de laquelle la pompe ne récupère plus de calories dans l’air (5 °C en règle générale) ;
  • Le débit d’eau, pour chauffer correctement l’eau ;
  • Le niveau sonore de la pompe (en décibels).

Calcul de la puissance d’une PAC pour piscine : ce qu’il faut retenir

La pompe à chaleur est l’un des meilleurs systèmes de chauffage pour piscine. Encore faut-il adapter la PAC à vos besoins.

Le calcul de la puissance d’une PAC pour piscine est primordial pour dimensionner correctement l’appareil, chauffer en quelques jours l’eau du bassin, sans pour autant faire exploser la facture d’électricité.

Pour obtenir la puissance idéale en kW, via une approche globale, multipliez le volume (en m3) de votre piscine par 400. Puis, divisez le résultat par le nombre d’heures d’ensoleillement annuel de votre secteur géographique.

Pour une approche plus spécifique, il vous faudra multiplier le volume d’eau de la piscine par le coefficient de la montée en température de l’eau, et par l’indice d’ensoleillement de votre région.

Ce texte a été validé par
Maxime

Directeur commercial et co-fondateur de Nouvel'R Énergie, Maxime est un expert des énergies renouvelables. Son objectif ? Vous partager toutes ses connaissances pour vous aider à faire les meilleurs choix.

Faites des économies cet hiver !
Protégez-vous des hausses tarifaires avant l'hiver en installant une PAC à prix réduits.
Pour vous aider, on a récapitulé toutes les aides cumulables à demander.
Je télécharge mon guide

Touchez jusqu’à 9 360€ d’aides avec MaPrimeRénov’

Je calcule mes aides

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong while submitting the form.