L’installation de votre climatisation

Votre choix est fait : vous installez une climatisation réversible dans votre logement.

Excellente idée : ça rafraîchira votre logement l’été et le réchauffera l’hiver. Et ça, de façon écologique. 

Mais l’installation d’un climatiseur peut être complexe. Vous devez prendre connaissance de certaines informations :

  • la réglementation à connaître avant d’installer votre climatisation,
  • le meilleur endroit pour installer vos unités extérieure et intérieures,
  • le déroulement technique de l’installation,
  • comment choisir votre installateur,
  • le prix de cette installation,
  • les aides publiques pour installer votre climatisation.

On commence par faire le point sur la réglementation à connaître pour pouvoir installer votre climatiseur.

Installation d’une climatisation réversible : que dit la loi ?

Aspect visuel ou nuisances sonores, attention à la réglementation si vous installez une pompe à chaleur air – air.

L’aspect visuel

On est d’accord, une unité extérieure de climatisation n’est pas vraiment esthétique. 

La loi ne vous impose pas grand-chose, mais il vous faut connaître vos obligations.

Pour installer l’unité extérieure de votre climatiseur, vous devez avoir l’autorisation de votre maire. Il faut donc demander l’autorisation préalable officielle à la Mairie de votre logement. Quand vous avez cette autorisation, vous n’aurez qu’à l’afficher jusqu’à la fin des travaux.

L’autorisation doit être bien visible par les voisins.

Une fois les voisins avertis, vous pouvez être tranquille. Cette obligation provient de l’article R.421-17 du code de l’Urbanisme. 

Pas d’inquiétude si vous ne recevez aucune réponse de la mairie : une absence de réponse sous un mois vaut accord.

  • La proximité des bâtiments historiques

Des règles spécifiques existent si vous habitez à côté d’un monument historique, renseignez-vous auprès de votre service urbanisme.

Vous ne pouvez par exemple pas positionner votre module extérieur en façade si vous habitez un centre-ville ancien et classé d’un point de vue historique. Dans ce cas-là, il est nécessaire de l’encastrer ou de le positionner sous la corniche de l’immeuble.

  • L’accord des copropriétaires

Vous êtes propriétaire d’un lot de copropriété ? Vous pouvez installer votre unité extérieure à condition d’avoir l’accord des copropriétaires.

Quand demander l’accord des copropriétaires ?

  • S’ils ont vue sur votre unité extérieure, 
  • Si elle est en partie installée sur les parties communes.

Les nuisances sonores

Installé au mauvais endroit, un climatiseur peut être une source de nuisances sonores.

Mais, en réalité, que dit la loi ?

  • Au sujet du bruit des travaux d’installation

Depuis peu de temps, le bruit des travaux d’installation de votre climatisation réversible est réglementé. 

Jugé comme un bruit d’activité industrielle, il est réglementé par les articles L. 571-1 et suivants du code de l’Environnement.

L’article L.571-1 entend “prévenir, supprimer ou limiter la pollution sonore, soit l’émission ou la propagation des bruits ou des vibrations de nature à présenter des dangers, à causer un trouble excessif aux personnes, à nuire à leur santé ou à porter atteinte à l’environnement”.

  • Au sujet des rapports de bon voisinage

La tranquillité des voisins est prise en compte par la loi. Et plus précisément par l’article R. 1334-31 du code de la Santé Publique. Cet article précise que “aucun bruit particulier ne doit, par sa durée, sa répétition ou son intensité, porter atteinte à la tranquillité du voisinage”. 

  • Au sujet de la valeur d’émergence 

Un peu de technique : la valeur d’émergence, c’est tout simplement la différence de pression acoustique entre les bruits présents naturellement et le bruit de votre unité extérieure. C’est le décret du 18 avril 1995 qui la définit. Pour être simple, voici les valeurs d’émergence autorisées :

Sachez qu'il existe des climatisations silencieuses permettant de rendre l'utilisation plus confortable.

Quelques conseils pour rendre votre unité extérieure moins bruyante

Que ce soit pour votre bien-être ou pour celui de vos voisins, je vous donne ici quelques petits conseils simples à appliquer.

Vous pouvez diminuer le bruit de votre unité extérieure :

  • en la plaçant à une vingtaine de mètres de toute habitation
  • en la surélevant 
  • en l’équipant d’un écran de protection acoustique

Pour ne pas engager votre responsabilité, le choix de l’emplacement de votre climatisation est important. Je vous explique maintenant où installer votre climatiseur

Où installer votre climatisation réversible

L’unité extérieure

En accord avec votre artisan spécialisé en climatisation, vous trouverez l’endroit le mieux adapté.

Il vous faut prendre en compte plusieurs critères bien sûr :

  • L’accès à l’électricité
  • Le voisinage : installez votre PAC le plus loin possible de vos voisins pour éviter tout conflit.
  • Le confort acoustique : ne pas l’installer sous les fenêtres des chambres, mais par exemple l’accoler au mur du garage ou de la salle de bains,
  • L’environnement visuel,
  • Les lieux de passage : isoler votre PAC des zones de passage la protégera.
  • Le climat : Le vent fort peut endommager le ventilateur et le moteur de votre PAC. Vous pouvez la mettre à l’abri dans un local semi-ouvert ou simplement la placer à l’abri du vent.
  • Éviter l’emplacement au nord : votre cycle de dégivrage de l’eau évacuée sera raccourci.

Les unités intérieures

Vos splits seront placés dans les pièces que vous voulez rafraîchir ou chauffer. 

Mais attention à respecter quelques règles pour profiter agréablement de votre climatisation réversible.

Où placer votre unité intérieure ?

  1. A 10 cm du plafond pour une diffusion optimale,
  2. Faire en sorte qu’il y ait un espace d’environ 15 - 30 cm de chaque côté,
  3. L’installer dans le sens de la longueur de la pièce pour une bonne répartition du souffle,
  4. A moins de 20 mètres de l’unité extérieure pour éviter toute déperdition du fluide frigorigène,

Je vous conseille aussi de ne pas l’orienter vers un espace de vie pour ne pas ressentir le souffle d’air sur vous : évitez l’orientation vers un lit, un canapé ou la table de la cuisine par exemple.

Vous savez maintenant où installer votre climatiseur, mais concrètement, comment se passe l’installation ?

Les étapes de l’installation de votre climatisation

L’unité extérieure

L’unité extérieure peut être posée au sol sur un support en métal ou accrochée à un mur.

Au niveau des fixations, elles doivent être équipées pour ne pas vibrer et faire du bruit.

Enfin, votre artisan prévoira l’évacuation des condensats. Ce sont des filets d’eau qu’il faut évacuer par des tubes en PVC. Ils doivent être évacués dans les eaux usées. 

Votre installateur fera le calcul du pourcentage de la pente d’évacuation. Elle doit être d’au moins 2 %. 

L’unité intérieure

Rien de bien compliqué pour votre artisan : il lui suffit de fixer les splits au mur selon les étapes que je vous détaille ici :

  1. Fixation d’une plaque de montage,
  2. Perçage d’un trou pour que les canalisations puissent passer (environ 7.6 cm de diamètre)
  3. Branchement des câbles à l’unité extérieure,
  4. Fixation de l’unité sur la plaque de montage,
  5. Passage des câbles branchés dans le trou percé,

Il faut ensuite faire tous les raccordements.

Les raccordements

Comme je vous le disais, les unités doivent être raccordées ensemble et à l’électricité. 

Votre installateur doit s’assurer de la sécurité électrique, et placer un interrupteur sectionneur.

Les étapes du raccordement :

  1. Retrait des bouchons des vannes de l’unité extérieure pour la mise en place des vis frigorifiques dessus,
  2. Serrage de la liaison frigorifique,
  3. Ouverture des vannes,
  4. Protection des raccords avec des mousses et du ruban adhésif,
  5. Fixation des câbles,
  6. Scellement du trou dans le mur.

Pour info, il est interdit d’installer un split soi-même. La présence du gaz frigorigène est dangereuse. Ce fluide est nocif. Sa manipulation est encadrée au niveau européen par la réglementation F-Gaz.

Une fois les unités reliées, il faut les tester et contrôler la pression. Votre artisan utilisera un manomètre. Il pourra rajouter du fluide frigorigène si besoin.

D’où l’importance et l’obligation de faire appel à un installateur agréé.

Vous pourrez avoir besoin de faire des finitions : mises en peinture, coffrages, gaines à cacher. 

Vous l’avez compris, installer une climatisation peut être complexe et nécessite l’intervention d’un professionnel.

Mais comment trouver votre installateur de climatiseur ?

Comment choisir votre installateur de climatisation ?

Un installateur spécialisé

Votre artisan devra être spécialisé en climatisation. 

Il vous aidera à choisir le bon matériel, le plus adapté à vos besoins et à votre maison. 

Votre installation sera durable et bien installée, de façon discrète. Rendement optimal et sécurité au top, deux critères qu’il faut respecter. 

Pour bien choisir votre artisan, assurez-vous de sa certification de capacité à manipuler les fluides frigorigènes.

Un installateur RGE

Votre installateur doit être qualifié RGE si vous voulez profiter des aides publiques à la rénovation. Eh oui, sans qualification RGE, vous n’aurez droit à aucune aide.

Je vous parle de ces aides un peu plus loin.

La mention RGE signifie reconnue garant pour l’environnement. 

Un artisan RGE est formé pour vous donner les meilleurs conseils en performance énergétique. Il sait placer vos unités de climatisation aux endroits les plus adaptés et maîtrise l’installation à la perfection.

Les atouts d’une entreprise RGE :

  • Obtention d’aides publiques à la rénovation,
  • Respect du cahier des charges en fonction de la réglementation,
  • Conseils d’utilisation pour un confort optimal tout en consommant moins,
  • Entretien de votre climatisation.

Installer une climatisation réversible nécessite donc l’intervention d’un professionnel qualifié et compétent. Et cela a un coût. On fait le point juste après sur le budget à prévoir pour installer votre climatiseur.

Le prix de l’installation de votre climatisation réversible

Le prix de votre installation varie en fonction du nombre de splits à installer.

Eh oui, autant d’unités intérieures, autant de raccordements à faire. Plus l’installation est complexe, plus le coût augmente.

Il est impossible de donner un chiffre précis. On peut toutefois estimer un budget.

Ces valeurs ne sont qu’une estimation.

Une chose est certaine : demandez toujours un devis auprès d’un professionnel spécialisé.

Le gouvernement fait des efforts et a mis en place des aides pour financer les travaux de rénovation des français.

On voit maintenant ensemble si l’installation de votre climatisation peut vous faire bénéficier d’aides publiques.

Les aides d’Etat pour installer votre climatisation

La climatisation réversible est jugée performante au niveau énergétique par le gouvernement. Et, bonne nouvelle, son installation peut vous donner droit à des aides publiques.

Je vous fais le bilan des aides d’Etat que vous pourrez toucher pour installer votre climatisation.

Ma Prime Rénov’ Sérénité

Ma Prime Rénov’ Sérénité est un dérivé de Ma Prime Rénov’ qui est soumise à condition de ressources.

Le montant est défini selon un système de plafonnement de revenus.

Ma Prime Rénov’ Sérénité peut financer l’installation de votre climatisation sous certaines conditions :

  • Vos travaux vous font faire un gain énergétique d’au moins 35 % en totalité,
  • La COP de votre climatisation est optimale, c’est-à-dire au minimum de 4,
  • Vous installez la climatisation dans votre résidence principale,
  • La construction de votre logement date d’au moins quinze ans,
  • Vous n’avez pas demandé de prêt à taux zéro dans les cinq dernières années,
  • Votre artisan est qualifié RGE.

Le prêt éco-PTZ

L’éco-PTZ, sans intérêts, peut vous aider à financer votre installation. Ce prêt est seulement mis en place par certaines banques. 

Il aide les propriétaires à rénover leurs biens. 

Vous pouvez en bénéficier pour la climatisation uniquement si vous effectuez d’autres travaux de rénovation. Il n’est pas valable pour l’installation d’un climatiseur seul.

Il y a aussi d’autres conditions :

  • Votre logement est construit depuis au moins deux ans,
  • La climatisation est installée dans votre résidence principale,
  • Votre artisan est déclaré RGE.

Les CEE

Les Certificats d'Économie d'Énergie sont une aide versée par les vendeurs d’énergie.

Ils y sont obligés par l’Etat. Vous pouvez choisir auprès de quel vendeur d’énergie demander votre CEE.

Le montant de cette aide pourra vous aider à compléter le coût de votre installation. Il dépend de votre revenu fiscal de référence.

Les six points à respecter pour toucher votre Certificat d’Economie d’Energie

  • Vous demandez votre prime avant d’accepter votre devis,
  • Votre artisan est qualifié RGE,
  • Votre matériel choisi est bien conforme à la réglementation notamment au niveau de la COP,
  • Vous envoyez votre dossier dans les six mois qui suivent la fin des travaux,
  • Vous ne faites qu’une seule demande de prime énergie pour vos travaux.

La TVA à 10 %

La TVA est diminuée à 10 % pour installer votre climatisation.

Ce taux est valable pour tous les travaux d’aménagement et d’amélioration d’un logement.

Les aides locales

Les collectivités locales et départementales aident les propriétaires à financer leurs travaux de rénovation.

Installer une pompe à chaleur air - air (climatisation réversible) fait partie des travaux qui améliorent l’état énergétique des logements. 

Vous avez peut-être droit à une aide locale pour financer l’installation de votre climatisation. Renseignez-vous auprès de vos collectivités territoriales.

Vous pouvez faire la demande de vos aides publiques sur le site France Rénov’.

Cette plateforme publique centralise toutes les aides financières à la rénovation énergétique.

Installer une climatisation réversible, le résumé

J’espère que ce guide vous a permis de comprendre les informations importantes de votre installation de climatisation.

Vous savez maintenant où et comment installer vos unités extérieures et intérieures.

Vous êtes en mesure de choisir le bon installateur. A moins que vous ne souhaitiez une climatisation prête à poser.

Et surtout, vous connaissez les aides publiques qui pourront faire baisser le prix de votre installation : Ma Prime Rénov’ Sérénité, l’éco-PTZ, les Certificats d’Economie d’Energie, les aides locales.

Ce texte a été validé par
Maxime

Directeur commercial et co-fondateur de Nouvel'R Énergie, Maxime est un expert des énergies renouvelables. Son objectif ? Vous partager toutes ses connaissances pour vous aider à faire les meilleurs choix.

Faites des économies cet hiver !
Protégez-vous des hausses tarifaires avant l'hiver en installant une PAC à prix réduits.
Pour vous aider, on a récapitulé toutes les aides cumulables à demander.
Je télécharge mon guide

Touchez jusqu’à 9 360€ d’aides avec MaPrimeRénov’

Je calcule mes aides

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong while submitting the form.