La pompe à chaleur : Un appareil économique ?


Vous avez dû entendre dire que la pompe à chaleur est un équipement économique. 


N’ayez pas de doute sur ce point. 


Même si le prix d’achat d’une PAC est assez important, les économies qu’elles génèrent en font un élément très rentable.


Pour vous le prouver, je vais répondre dans ce guide aux questions suivantes :


  • Quelles sont les économies générées par une pompe à chaleur ?
  • Une pompe à chaleur est-elle vraiment rentable ?
  • Comment faire encore plus d’économies avec sa thermopompe ?
  • Quelle est la PAC la plus économique ?


Commençons d’abord par voir comment une pompe à chaleur vous permet de réaliser des économies.


Quelles sont les économies générées par une pompe à chaleur ?


Les économies d’énergie


Si vous êtes déjà renseigné sur les pompes à chaleur, vous savez qu’elles fonctionnent grâce à une énergie renouvelable


Elles captent les calories présentes dans la terre, l’eau ou l’air pour chauffer votre maison.


Ce fonctionnement permet donc de chauffer votre maison grâce à une énergie inépuisable et gratuite.


En installant ce type d’équipement, vous direz donc au revoir aux énergies fossiles (fioul, gaz, …)


Les économies d’argent


Bon, ce point là découle directement du premier. 


En consommant moins d’énergie, la pompe à chaleur vous permet de réduire votre facture de chauffage.


Eh oui, une PAC consomme 2 à 4 fois moins d’énergie qu’un mode de chauffage traditionnel (chauffage électrique, chaudière à gaz, …).


Elle vous permet donc de réaliser des économies de 75% sur votre facture d’énergie.


Vous allez me dire, « oui, c’est très bien, ça me permet d’économiser au quotidien… Mais vu le prix d’achat du matériel, est ce vraiment rentable ? ». Eh bien oui, ça l’est.

Voyons comment.


Une pompe à chaleur est-elle vraiment rentable ?


La durée de vie d’une PAC est de 15 à 20 ans


En fonction des modèles, on estime qu’elle est amortie en 5 à 10 ans. Alors, oui, une PAC est forcément rentable.


Bon, dit comme ça, ça paraît un peu facile et certains auront du mal à me croire. 


Je vous explique sur quoi je me base pour affirmer ça.


Pour évaluer la rentabilité d’une PAC il faut prendre en compte 5 critères :


  • Le prix d’achat
  • Les aides disponibles (Ma Prime Rénov’, Prime coup de pouce, TVA à 5,5%, etc…)
  • La durée de vie
  • Le modèle
  • Les économies réalisées


Je vous ai fait un petit tableau pour que ce soit plus clair. Comme ça vous pourrez voir la rentabilité des différents modèles de PAC.



D’ailleurs, je vous ai écrit un mini-guide avec tous mes conseils pour bien choisir votre équipement parmi tous ces modèles. Pour le télécharger, c’est juste ici.


Maintenant que vous savez qu’une pompe à chaleur est rentable, voyons comment pousser au maximum les économies qu’elle génère.


Comment faire encore plus d’économies avec sa PAC ?


Comme on l’a vu, une PAC est économique de base. 


Mais il est possible de faire encore plus d’économies. 


Pour cela, vous devez faire attention à :


  • La température extérieure
  • Le COP
  • L’isolation thermique du logement
  • Le dimensionnement de l’appareil
  • L’entretien


Je vous explique chacun de ces points en détail. 


La température extérieure


C’est bien connu, certaines pompes à chaleur fonctionnent moins bien lorsqu’il fait trop froid. 


Dans ce cas, le système s’épuise plus vite et sa durée de vie est automatiquement raccourcie.


En plus, vu qu’il ne chauffe pas assez, il faut rajouter des chauffages d’appoint. Et là… Adieu les économies…


Pour être sûr d'économiser, vous devez alors tenir compte du climat de votre région.


Par exemple, si vous habitez une région froide, il faudra préférer installer une PAC géothermique ou hydrothermique.


Ces modèles captent les calories sous le sol et sont donc “hors gel”. Ça veut dire qu’ils sont capables de fonctionner même lorsqu’il fait froid.


Le coefficient de performance (COP)


Cet indice exprime l’efficacité de l’appareil. Il indique le nombre de kwh produits pour le nombre de kwh consommés.


Par exemple : Une pompe à chaleur affichant un COP de 4, produit 4 kwh d’énergie pour 1 kwh d'électricité consommé. 


Concrètement, plus le COP affiché par votre PAC sera élevé, plus votre consommation d’électricité sera faible. L’objectif est d’avoir un rendement optimal.


L’isolation


Pour une efficacité optimale et des économies réelles, il est important que votre logement soit bien isolé


Eh oui, si vous chauffez l’intérieur d’une maison mal isolée c’est comme si vous chauffiez l’extérieur. 


Au final, les économies de chauffage ne valent plus rien à cause des déperditions énergétiques.


Alors petit conseil, faites vos travaux d’isolation en même temps que l’installation de votre PAC pour économiser un maximum.

Isolation thermique d'une pièce avant l'installation d'une pompe à chaleur.
Une bonne isolation de son habitat permet d'économiser davantage


Le dimensionnement


Le dimensionnement correspond au calibrage de votre pompe à chaleur


En fait, c’est l’estimation de la puissance nécessaire. Ce calcul est primordial pour une rentabilité maximale.


Eh oui, une PAC pas assez puissante est en sur régime. Elle s’épuise plus vite. 


Et au contraire, une PAC trop puissante coûte plus cher à l’achat et est sous exploitée. 


Dans les deux cas, vous pouvez dire au revoir aux économies.


L’entretien


Un autre moyen de faire des économies avec votre pompe à chaleur est de l’entretenir régulièrement.


Eh oui, une PAC entretenue régulièrement tombe moins en panne et vit plus longtemps.


Le coût nécessaire à l’entretien est donc largement compensé par l’allongement de la durée de vie.


Cette partie étant assez technique je vous conseille de la faire réaliser par un professionnel RGE.


Maintenant, pour aller un peu plus loin, laissez-moi vous guider vers le bon modèle de PAC.


Quelle est la PAC la plus économique ?


C’est une question intéressante à laquelle je n’ai pas de réponse précise. 


Eh oui, le modèle le plus économique pour vous n’est pas forcément le même que pour quelqu’un d’autre.


Ça dépend d’où vous placez le critère de l’économie :


  • A l’achat, c’est la pompe air-air la plus économique
  • En fonctionnement, ce sont les pompes géo et hydrothermiques les plus économiques.


Mais en vrai, le modèle le plus économique pour vous dépendra de plusieurs critères :


  • Vos besoins et habitudes de consommation : Puissance énergétique nécessaire, fonctionnalités (climatisation, eau chaude sanitaire, etc…)
  • Votre installation actuelle : Chauffage hydraulique ou électrique
  • Votre région d’habitation : Climat froid ou chaud


Pour vous aider, je vous ai fait un petit tableau qui récapitule tout ça.



Pour en savoir plus sur les prix des différentes PAC, vous pouvez lire mon contenu écrit exprès pour vous. Cliquez ici pour le télécharger. 


Faisons maintenant le point sur ce guide.


En résumé : La pompe à chaleur, un appareil vraiment économique


Vous l’aurez compris, les pompes à chaleur sont bel et bien des équipements économiques


Voici d’ailleurs les points à retenir :


  • Les pompes à chaleur consomment jusqu’à 4 fois moins d’énergie qu’un mode de chauffage classique comme une chaudière par exemple.
  • La durée de vie d’une pompe à chaleur est de 15-20 ans
  • L’investissement est rentable entre 5 et 10 ans en moyenne
  • Avec une installation dans de bonnes conditions et une bonne utilisation, il est possible de maximiser ses économies
  • Le modèle le plus économique pour vous dépend de votre lieu d’habitation et de vos attentes


J’espère que ce guide vous aura aidé(e). Si vous souhaitez obtenir un devis pour l’installation de votre système, vous pouvez cliquer juste ici.


Sinon, si vous avez des questions ou des remarques, dites-moi tout en commentaire. J’y répondrai rapidement et avec grand plaisir.


Évaluez notre guide

5.0
/5
2
vote(s)
Oops! Something went wrong while submitting the form.