La pompe à chaleur : investissez écologiquement


Acheter une
pompe à chaleur est un véritable investissement. Malgré un tarif élevé, cette solution de chauffage écologique vous permet de réduire vos dépenses énergétiques et donc de faire des économies. 

Mais avant d’installer la PAC au sein de votre logement, vous devez la sélectionner attentivement. Pour vous y aider, je vous propose un guide complet sur la pompe à chaleur et son prix

Vous saurez comment la choisir, quel budget investir, et surtout, quels sont les avantages et les inconvénients d’un tel investissement.


Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur ?



Avant de rentrer dans les détails, commençons par l’essentiel. C’est quoi une pompe à chaleur ? Concrètement, il s’agit d’un système de chauffage écologique.
Et pour cause, la PAC capte l’énergie depuis différentes sources naturelles : l’air, la terre ou l’eau. Ensuite, elle distribue toute cette énergie au sein de votre maison. 

Principalement utilisée pour chauffer la maison, la pompe à chaleur peut aussi servir de système frigorifique grâce à un autoréglage thermique qu’il suffit de programmer. Dans ce cas, l’air chaud de votre logement est transféré vers l’extérieur.

Enfin, la PAC peut aussi permettre de chauffer l’eau, et ce, aussi bien en hiver qu’en été.

Comment choisir sa pompe à chaleur ?

Les différents types de PAC


Comme on l'a vu, la pompe à chaleur utilise des sources d'énergie différentes. Pour cette raison, il existe différentes PAC selon le mode de fonctionnement : 


  • La pompe à chaleur aérothermique : dans ce cas, la chaleur est extraite de l’air pour chauffer la pièce ou l’eau de la maison. On parle alors de PAC air/air ou air/eau selon l’utilisation choisie.

  • La pompe à chaleur géothermique : la source de chaleur provient du sol ou des nappes d’eau à faible profondeur. Ensuite, les PAC géothermiques se divisent en plusieurs catégories, selon l’environnement extérieur et le lieu récepteur à chauffer : 

Sol/air : c’est l’idéal pour les maisons avec jardin. 
Sol/eau : dans ce cas, l’énergie puisée dans le sol peut aussi permettre de chauffer l’eau des sanitaires. 
Eau/air ou Eau/eau : dès lors qu’il y a des nappes souterraines peu profondes sous le logement, il est possible d’utiliser ce modèle.

  • La pompe à chaleur marine : ces dernières puisent leurs ressources dans les grandes étendues d’eau (comme les lacs ou les rivières, les mers ou les océans). Cependant, ce type de système de chauffage ne concerne pas les foyers individuels.

La puissance


Ce critère est essentiel pour optimiser les performances de la pompe à chaleur et sa durée de vie. 

Attention toutefois à choisir une PAC adaptée au logement.  

  • Une pompe à chaleur trop puissante risque d’engendrer des coûts supplémentaires. Dans un tel cas, les cycles marches / arrêts seront plus longs. Et donc, les dépenses énergétiques augmenteront. Dans le même esprit, une PAC puissante induit un prix plus élevé.

  • À l’inverse, si la puissance de la pompe est trop faible, la chaleur diffusée risque d’être insuffisante. Dans ce cas, certains ménages utilisent un chauffage d’appoint. Or, ce n’est pas la meilleure solution pour faire des économies d’énergie. 

Il faut donc choisir la bonne puissance en fonction des besoins de votre logement. 


La performance


Celle-ci est définie par le COP (ou coefficient de performance). Il s’agit du rapport entre l’énergie thermique restituée au sein du logement et l'énergie électrique utilisée pour faire fonctionner la PAC.

Par exemple : Une COP de 3 signifie que la pompe à chaleur restitue 3 kWh d’énergie et n’utilise qu’un seul kWh pour fonctionner. 


Le prix de la PAC


Dernier critère très important : le prix. Le coût d'une PAC dépend du modèle que vous allez installer. Je vous ai donc détaillé les prix de chaque modèle. 

Si vous n'êtes pas sûr(e) du système que vous avez choisi, laissez-moi un commentaire. Je vous dirai si la pac que vous avez choisie correspond ou non à votre situation.


Quel est le prix d’une pompe à chaleur ?


La pompe à chaleur


Le prix des pompes à chaleur varie selon les critères mentionnés précédemment. Pour vous aider à y voir plus clair, voici un tableau récapitulatif des différents tarifs pratiqués (en 2019).


À noter : les tarifs varient selon la puissance de la PAC. Dans ce tableau, il s’agit de variations entre 7 et 8 KwH et 10 et 12 Kwh. 

La pose de la pompe à chaleur


Au prix de la pompe à chaleur, il faut également prendre en compte le tarif d’installation. Et pour cause, c’est un professionnel qui viendra poser votre pompe à chaleur.
Dans ce cas, prenez garde à bien choisir votre prestataire. À ce titre, sélectionnez un professionnel qualifié RGE.

C’est-à-dire un installateur engagé dans une démarche de qualité et utilisant les énergies renouvelables.

Même si les prix varient d’installation de pompe à chaleur varient en fonction de plusieurs critères (technologie de la PAC, énergie utilisée, travaux nécessaires, main-d’œuvre,...), voici quelques indications de tarif :


Là encore, les tarifs indiqués concernent des puissances comprises entre 7 et 8 kWh et 10 et 12 kWh.

Le prix de l’entretien


Pour garder votre pompe à chaleur le plus longtemps possible, il faut l’entretenir. Comme pour l’installation, l’intervention d’un professionnel est préférable. D’ailleurs, la maintenance annuelle est obligatoire pour les systèmes de chauffage contenant plus de 2 kilogrammes de fluides frigorigènes. Dans ce cas, le législateur impose de consulter une entreprise spécialisée qui respecte la réglementation en vigueur. 

De manière générale, il faut prévoir environ 150 € par an pour entretenir votre pompe à chaleur grâce au contrat de maintenance. Et s’il s’agit d’une visite ponctuelle sans contrat, le prix de l’entretien de la PAC est en moyenne de 250 €.

Quels sont les avantages de la pompe à chaleur ?


Une solution écologique


N’utilisant que les ressources naturelles, la pompe à chaleur est un système de chauffage écologique. Surtout, elle ne rejette pas de gaz à effet de serre du fait de l’absence de combustible. 

Vous pouvez placer la barre plus haut en choisissant un fournisseur d'énergie verte. Même si la PAC restitue plus d’énergie qu’elle n’en consomme, elle utilise l’électricité pour fonctionner. 

Par ailleurs, du fait de son système auto-réversible, la PAC produit de la chaleur dès lors qu’il fait froid, et du froid dès lors qu’il fait chaud. Vous n’avez donc pas besoin d’investir dans un système de climatisation, également nocif pour l’environnement.

Le rendement de la pompe à chaleur


L’avantage de la PAC est sa performance énergétique qui vous permet de faire des économies d’énergie. 

Selon le COP, votre investissement peut être rentabilisé après une dizaine d’années. 

Par ailleurs, grâce aux nombreuses aides proposées, il est possible de rentabiliser l’achat d’une pompe à chaleur encore plus rapidement.

Les aides et subventions


Grâce à son caractère écologique, la PAC vous fait bénéficier d’une multitude de subventions et aides : 

  • Prime Conversion Chaudière : il s’agit d’une prime allant jusqu’à 4 000 €. L’objectif est de vous aider à remplacer votre ancienne chaudière en choisissant une pompe à chaleur plus respectueuse de l’environnement. 
  • Crédit d'impôt : celui-ci peut être de 30 % sur le prix d’achat d’une PAC.

  • Ma prime rénov : il s’agit d’une aide pour toutes les rénovations dont l’objectif est la transition énergétique. Cette prime varie entre 2 000 et 4 000 € selon les revenus du ménage.

  • L’éco PTZ :Dès que vous installez un équipement qui améliore l'emprunte énergétique de votre foyer, vous pouvez emprunter de l'argent. Dans ce cas, vous êtes exemptés de taux d'intérêt. Attention, la réalisation des travaux doit être effectuée auprès d’un artisan certifié RGE.
     

Certificat d’économie d’énergie (CEE) : il s’agit d’un bonus financier dès lors que les ménages font baisser leur consommation énergétique de manière significative. Ces bonus sont à récupérer auprès des fournisseurs d’énergie.

Quels sont les inconvénients de la pompe à chaleur ?



Malgré tous ces avantages, la PAC présente toutefois quelques inconvénients :

  • Le prix : c’est l’un des principaux inconvénients, puisque le tarif de la PAC est l'un des plus élevés. Cependant, le coût est rapidement rentabilisé.

  • La pollution sonore : certaines PAC sont assez bruyantes.

  • Les sources d’énergie : pour fonctionner, les pompes à chaleur nécessitent une source d’énergie supplémentaire (électricité). Selon les modèles, certaines sont assez consommatrices. 

Pour résumer

  • Le prix de la pompe à chaleur varie selon le type de PAC et sa puissance
  • La PAC figure parmi les systèmes de chauffage au coût le plus élevé
  • Cependant, de nombreuses aides et subventions viennent compenser un tel investissement. L’objectif est de favoriser la transition écologique des modes de consommation énergétique des ménages. 
  • La PAC est rapidement rentabilisée grâce à son fonctionnement utilisant les ressources naturelles.

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong while submitting the form.