Focus sur les meilleures solutions de chauffage pour une rénovation

Vous entreprenez la rénovation de votre maison ? Vous souhaitez installer un chauffage économique et écologique ? Dans ce guide pratique, je vous propose de comparer les différentes solutions, comme le remplacement d’une chaudière fioul par une PAC, et de trouver celles qui sont les mieux adaptées à votre projet. 

Pour vous y aider, voici donc les questions auxquelles je vais répondre :

  • Les critères à prendre en compte pour choisir le meilleur chauffage
  • Les solutions existantes en cas de rénovation de votre logement
  • Les avantages et les inconvénients pour chaque solution 
  • Le prix de chaque installation
  • Toutes ces solutions sont-elles éligibles aux dispositifs de l’État ? 
  • Quel est le mode de chauffage dont la consommation est la moins chère ?

Commençons par cerner les critères qui vous feront prendre la bonne décision concernant le chauffage de votre maison en rénovation. 

Quels sont les critères à prendre en compte pour choisir le meilleur système de chauffage ?

Il y a une pléthore de solutions pour chauffer au mieux votre maison. Tout est en fait une question de besoins et d’habitudes. C’est l’inventaire qui suit qui va vous permettre de faire le bon choix. 

Pour vous aider, voici les points que vous devez mettre dans la balance :

  • Votre emplacement géographique. En fonction des conditions météorologiques, certains appareils sont en effet plus ou moins adaptés. Dans certaines zones, il est par exemple impossible de se raccorder au gaz naturel ou d'implanter des panneaux photovoltaïques (zone préservée). 

  • L’utilisation que vous allez faire de votre appareil. Servira-t-il seulement au chauffage ou aussi à la production d’eau chaude sanitaire (ECS) ? Avez-vous déjà un circuit de chauffage sur lequel vous souhaitez vous raccorder ? Souhaitez-vous aussi une climatisation ? Toutes ces questions techniques sont importantes car certains types de chauffage seront incompatibles avec certaines de vos exigences.    

  • La surface de votre logement et la qualité de l’isolation sont aussi très importantes. C’est pourquoi je conseille toujours avant de faire une rénovation de commander un bilan thermique et énergétique. Il vous aidera à faire le bon choix et à entreprendre les travaux nécessaires. Par exemple, si votre maison en rénovation n’est pas très bien isolée, votre PAC ne vous donnera pas entière satisfaction.      

  • Votre budget va aussi déterminer votre choix. Si vous souhaitez faire des économies, il est important de choisir un équipement qui vous permettra un réel retour sur investissement. Et on le sait, certains de ces équipements sont particulièrement onéreux. 

  • Etes-vous prêt à entretenir quotidiennement votre appareil ? En effet, un poêle à bois demande plus de temps d'entretien qu’une pompe à chaleur par exemple. C’est un critère moins futile qu’il n’en a l'air.   

  • Enfin, les enjeux environnementaux sont-ils votre priorité ? C’est ce que l’on espère. Dans ce cas, bannissez le fioul. D'ailleurs, depuis quelques mois, il est désormais interdit d’installer une telle chaudière neuve dans votre maison, même en rénovation. 

Vous connaissez à présent les critères qui vous aideront à faire votre choix. Un choix, on va le voir, très large compte tenu des différentes offres présentes sur le marché. 

Quelles sont les solutions existantes en cas de rénovation de votre logement ?

Choisir le bon système de chauffage est essentiel afin de faire des économies et d’être le plus éco responsable possible. Je me permets donc de vous lister les différents systèmes en deux catégories : les énergies responsables et les énergies moins responsables et/ou plus énergivores. 

Les énergies responsables 

  

Voici celles que vous pouvez choisir sans risque pour la planète :

  • Chauffage au bois ou à granulés 

C’est un système de chauffage qui fournit une énergie propre. Il est l’un des plus écologiques et des plus économiques à l’usage. Son prix à l'installation est en revanche relativement onéreux. Il existe aussi des contraintes techniques comme la présence d’un conduit de cheminée. 

  • La Pompe à chaleur

Qu’elle récupère les calories dans le sol, l’air ou l’eau, elle est un système de chauffage responsable. Pour l'installer, il vous faut en revanche un extérieur. Afin d’avoir un rendement optimal, pensez aussi à bien dimensionner votre pompe à chaleur (basse et haute température). 

  • Les panneaux photovoltaïques 

Ils peuvent aussi vous permettre de faire fonctionner vos radiateurs. L'électricité produite peut aussi être vendue à un fournisseur d'énergie. C’est une façon intéressante d’aider au retour sur investissement. 

Les énergies moins responsables et/ou plus énergivores

Elles ont leurs avantages, mais elles sont en revanche néfastes à la planète et / ou énergivores :   

  • Le chauffage au fioul

Attention, c’est le type de chauffage le plus cher. Il est aussi celui qui rejette le plus de CO2, gaz responsable du réchauffement climatique. D'ailleurs, depuis juillet dernier, l'installation d’une telle chaudière (même à condensation) est interdite aussi bien dans neuf que dans l'ancien.

  • Le chauffage au gaz 

C'est le système le plus plébiscité en France. Son confort thermique est reconnu. Pour autant, il s'agit d’une énergie fossile polluante. D'ailleurs, le chauffage au gaz est désormais interdit dans les constructions neuves. 

  • Le chauffage électrique

Un français sur deux se chauffe à l’électricité. A l’achat, cela reste le moyen de se chauffer le plus économique. Pour autant, sur le long terme, il s'agit de l’énergie la plus onéreuse. Elle provient en grande partie du nucléaire.

Les avantages et les inconvénients de chaque solution 

Vous connaissez à présent les différentes possibilités afin de rénover le système de chauffage de votre maison. Vous aurez remarqué l’absence de l'éolien. C’est une décision que j’assume car il est extrêmement difficile de s’en servir pour le chauffage d’une maison. De plus, le retour sur investissement est quasiment impossible. 

Pour les autres solutions citées précédemment, voici un résumé des avantages et des inconvénients de chacun :  

 


Parmi les critères qui vous feront choisir tel ou tel système de chauffage, il y a évidemment aussi le prix. Je vous en dis plus.

Quel est le prix de chaque installation ?

Suivant le mode de chauffage que vous choisissez, l'investissement n’est pas le même. Grâce à ce tableau, découvrez le coût de chaque installation :


Suivant le modèle, c’est un investissement qui peut donc être conséquent. Fort heureusement, certains systèmes de chauffage sont aidés financièrement par l'État.  

   

Toutes ces solutions sont-elles éligibles aux dispositifs de l’État ? 

L’État aide l'installation des systèmes de chauffage les plus écologiques. C’est ce que vous pouvez constater dans ce tableau récapitulatif :   


On notera qu’en France, il n’existe aucune aide concernant les chaudières au fioul et au gaz et pour les radiateurs.

Afin de pouvoir prétendre à ses dispositifs de l’État, je vous rappelle qu’il est aussi nécessaire que l'installation soit faite par un professionnel. Cet installateur doit être agréé RGE (Reconnu Garant de l'Environnement)

 

Quel est le mode de chauffage dont la consommation est la moins chère ?

Le prix d’achat est un critère important, mais il est tout aussi essentiel de s'intéresser à la consommation de chaque énergie. En effet, c’est cette facture énergétique qui vous permettra de savoir si un retour sur investissement est possible. 

Voici quelques éléments d’information pour vous faire votre idée :


C’est un comparatif qui est très compliqué à faire. Plus encore en cette période de flambée des différentes combustibles. Pour autant : 

  • Retenons que le bois est le combustible le moins cher (800€ / an). 
  • Viennent ensuite les PAC (entre 900 et 1 200€ / an). 
  • Le gaz est sur le podium (un peu plus de 1 000€ / an). 
  • L'électricité est plus coûteuse qu’on pourrait l’imaginer (près de 1 500€ / an). 
  • Enfin, l’énergie qui est aussi la plus polluante, le fioul (plus de 2 000€ / an.)    

Le meilleur chauffage pour une rénovation, en résumé

Voici ce qu’il faut retenir de ce guide :

  • Pour bien choisir, plusieurs critères sont à prendre en compte : l’emplacement géographique, l’utilisation, la surface du logement, le budget et votre sensibilité aux enjeux environnementaux.

  • Il existe des solutions responsables (Chauffage au bois ou à granulés, PAC et panneaux photovoltaïques) et d’autres moins ou plus énergivores (Chaudières fioul, gaz et radiateurs).

  • Le prix varie d’un système à l’autre. A l'achat, le chauffage électrique est le moins onéreux à la différence du solaire ou des pompes à chaleur. 

  • Des dispositifs existent pour faire baisser la facture. Les radiateurs et les chaudières fioul et gaz ne sont pas éligibles à ces aides.

  • Pour les obtenir, il est obligatoire de faire appel à un installateur agréé RGE (Reconnu Garant de l'Environnement).

  • Concernant la consommation annuelle, le fioul reste l'énergie la plus chère. Le chauffage au bois ou aux granulés est en revanche le moins coûteux. 

Grâce à ce guide, vous avez sans doute trouvé la meilleure solution de chauffage pour votre rénovation. Pour autant, si vous avez d’autres questions, posez-les moi en commentaire. Je réponds très rapidement.

N’oubliez pas aussi que notre équipe répond à vos demandes de devis. Pour tout renseignement, laissez-nous vos coordonnées ici. Nous reviendrons vers vous au plus vite.

Ce texte a été validé par
Damien

Damien supervise nos chantiers d'installation depuis plus de 10 ans. Son expertise technique le rend incollable sur toutes les questions qui traitent de la rénovation énergétique (une bonne nouvelle pour notre porte-monnaie).

Faites des économies cet hiver !
Protégez-vous des hausses tarifaires avant l'hiver en installant une PAC à prix réduits.
Pour vous aider, on a récapitulé toutes les aides cumulables à demander.
Je télécharge mon guide

Touchez jusqu’à 9 360€ d’aides avec MaPrimeRénov’

Je calcule mes aides

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong while submitting the form.