Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur ?


Une pompe à chaleur
est un moyen de chauffage écologique, car il utilise des énergies renouvelables. Mais il est aussi économique. Grâce à cet investissement, vous réduirez votre budget énergétique.


Mais avant de parler argent, intéressons-nous au fonctionnement. 

Il y a deux sortes de systèmes : 


  • les pompes à chaleur aérothermiques (qui exploitent les calories situées dans l’air)
  • les pompes à chaleur géothermiques (qui récupèrent les calories dans l’eau ou le sol)


Pour aller plus loin, sachez qu’il y a plusieurs types de pompes à chaleur. Voyons cela ensemble.   



La pompe à chaleur air/air


Le principe est assez simple.
Une unité placée à l’extérieur, récupère les calories présentent dans l’air. Une autre à l’intérieur, les transforme en air chaud. Des ventilo-convecteurs se chargeront de la diffusion dans l’habitation.


Sans rentrer dans le détail technique, ce changement s’opère grâce à un fluide frigorigène (un gaz), présent dans les circuits. 

Je vous recommande d’installer l’unité extérieure dans un endroit protégé des vents dominants et si possible abrité.   

Avantage indéniable de cette pompe à chaleur, elle est réversible. C’est-à-dire que vous pouvez chauffer votre maison l’hiver et la refroidir l’été.


La pompe à chaleur air/eau


On retrouve le même principe que la pompe à chaleur air/air. Celui de capter les calories dans l’air. 

Mais à la différence du système précédent, ici, on se sert de l’eau pour transporter la chaleur. Et ainsi, alimenter le chauffage central et l’arrivée d’eau chaude.

Là aussi, le système est réversible et peut vous assurer de la fraîcheur lors des mois estivaux. Bien moins énergivore que l’installation d’une climatisation, par exemple. 



La pompe à chaleur eau/eau


On parle ici d’aquathermie. C’est-à-dire que l’on récupère, via des capteurs, les calories provenant de nappes phréatiques, de lacs ou de rivières. 


Direction, ensuite, le liquide frigorigène de la pompe où les calories seront transformées en chaleur.

Cette pompe peut alimenter les planchers chauffants, les radiateurs ou encore un chauffe-eau. Attention au coût plus important, dû aux forages, comme d’ailleurs, le système suivant. 


La pompe à chaleur géothermique


Ici, c’est dans votre sol que l’on vient récupérer l’énergie. 

Un système de captage (horizontal ou vertical), installé dans votre terrain, est parcouru par un fluide appelé caloporteur. Il vient fournir en énergie la pompe à chaleur située à l’intérieur de l’habitation. 

La diffusion se fait, une fois encore, grâce au fluide frigorigène, vers l’eau du système de chauffage.



Quelles conditions pour installer une pompe à chaleur ?


Bien sûr, tout va dépendre du type de pompe à chaleur que vous choisissez.

Pour les systèmes aérothermiques (pompe air/air) peu de contraintes, si ce n’est de positionner l’unité extérieure dans un lieu isolé et abrité. Et plutôt au sud.

Par contre, pour les installations géothermiques, avec capteur dans le sol ou dans une nappe phréatique, une étude particulière de votre terrain doit être réalisée. 


Que vous choisissiez un captage horizontal ou vertical, une étude des sols sera sans doute nécessaire. Une autorisation administrative peut vous être demandée. Pour le choix d’un système dans le sol, l’idéal est de disposer d’un terrain peu rocheux. Plus pratique pour les travaux de terrassement. 



Quel espace pour pompe à chaleur ? 


Là aussi, cela va dépendre de la pompe à chaleur. Pour le captage de l’air, l’unité extérieure peut s’installer contre un mur, un jardin ou une cour. 

Un espace dans un garage ou une cave pour les pompes à chaleur eau/eau et géothermique.



Quel type de radiateur avec une pompe à chaleur ?


Saviez-vous qu’il existe deux sortes de radiateur ? 

  • les radiateurs à basse température (entre 30° et 55°)
  • les radiateurs à haute température (entre 75° et 85°)


Suivant qu’il s’agisse d’une rénovation ou d’une construction neuve, il vous faudra réfléchir au couplage entre votre pompe à chaleur et vos radiateurs. 

Je me tiens à votre disposition en commentaire, si vous souhaitez des renseignements à ce sujet.


Qui peut installer une pompe à chaleur ? 


Il est important de faire appel à un professionnel agréé et certifié (Reconnu Garant de l’Environnement) pour l’installation de votre pompe à chaleur. 

Vous pouvez faire appel à un frigoriste ou un installateur thermique. Ces professions ont l’habitude de travailler le fameux fluide frigorigène que j’évoquais un peu plus haut.

Cela vous garantira une pose correcte et un fonctionnement optimal. Mais, surtout vous pourrez bénéficier des aides à l’installation. Ce que nous allons voir un peu plus bas dans cet article.  



Quel est le coût d’une pompe à chaleur ? 


Le coût d’une installation dépendra du système envisagé. 


Attention, ces tarifs ne sont que des moyennes. De nombreux facteurs entrent en jeu dans l’estimation de votre investissement : 

  • le système envisagé
  • le choix des marques et des matériaux
  • le prix de la pose
  • l’espace à chauffer
  • une rénovation ou une construction neuve
  • ...

Pour être au plus près de la vérité, n’hésitez pas à demander plusieurs devis à des professionnels certifiés et agréés. À ne pas oublier, dans votre budget, la partie entretien de votre installation. 



Entretien d’une pompe à chaleur


Il faut savoir que l’entretien d’une pompe à chaleur est obligatoire. Il doit s’effectuer par une entreprise certifiée. Elle vérifiera, entre autres, l’étanchéité du circuit frigorifique. Et remplacera, si nécessaire, les pièces défectueuses.  


Côté prix, à vous de choisir entre un forfait annuel ou un contrat ponctuel. Comptez entre 150 à 250 euros. 

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une pompe à chaleur ? 

Bien sûr, tout dépendra du système choisi. Mais voyons ensemble les avantages et les inconvénients d’un tel dispositif. De quoi vous éclairer un peu plus. 


Les avantages 


  • Avantage économique : Indéniablement, investir dans une installation à pompe à chaleur, vous fera baisser votre facture énergétique.  


  • Avantage écologique : nous l’avons vu, ce type d’installation utilise des énergies renouvelables (air, terre, eau). Vous prenez part à la protection de l’environnement. 


  • Un système réversible : certaines pompes à chaleur sont réversibles. Vous pouvez ainsi chauffer ou refroidir votre logement, suivant les saisons. 


  • Utilisation de la domotique : grâce à des thermostats connectés vous pouvez gérer votre consommation de votre téléphone portable ou tablette. 


Les inconvénients


  • Les nuisances sonores : différents fabricants de pompes à chaleur proposent désormais des unités extérieures peu bruyantes et au design soigné pour s’intégrer à votre environnement. Mais, mieux vaut tenir le module le plus éloigné de vos voisins. 


  • Les températures extérieures : pour les pompes à chaleur aérothermiques, si les températures extérieures sont trop basses l’hiver, le système peut s’avérer peu rentable.


  • Le coût : il peut grimper pour l’installation, par exemple, de pompes à chaleur eau/eau ou via des capteurs en sous-sol. Des travaux de forages font monter la facture. 



Sur ce dernier point, il existe des aides pour réduire votre investissement. Voyons cela.



Quelles aides pour l’installation d’une pompe à chaleur ? 


Comme tous les travaux liés aux énergies renouvelables, vous pouvez compter sur un coup de pouce. Cette liste n’est pas exhaustive. 

Ma Prim’Renov


Depuis le 1er janvier 2021, cette prime est ouverte à tous les ménages pour financer des projets de rénovation, dont l’installation d’une pompe à chaleur.
Elle est versée par l’ANAH (l’agence nationale de L’habitat)
Les conditions requises : 

  • Les travaux réalisés par une entreprise ou un artisan qualifié RGE (reconnu garant de l’environnement)
  • Votre logement a plus de 2 ans

Sur présentation de la facture, la prime sera versée par virement bancaire, à la fin des travaux. Vous pouvez la demander facilement en ligne sur le site de Ma Prim’Renov.

TVA à 5.5 %


En cas de rénovation de votre logement, vous pouvez bénéficier d’un taux de TVA à 5.5 %.
Si vous êtes propriétaire d’un logement terminé depuis plus de 2 ans. Effectif pour les résidences principales et secondaires. 


L’éco prêt à taux zéro


Il permet de financer des rénovations de votre habitation sans payer d’intérêt ni avancer de trésorerie. 

Pour quel logement : 


  • une maison ou un appartement
  • déclaré comme résidence secondaire
  • achevé avant le 1er janvier 1990.

Exonération de taxes foncières 


Hormis les aides d’État, vous pouvez bénéficier de soutiens locaux. C’est peut-être le cas de vos collectivités territoriales (Commune, Région). 

Pour connaître les aides, région par région, n’hésitez pas à faire un tour sur le site mis à disposition par l’Agence Nationale pour l’Information sur le Logement.



Installation d’une pompe à chaleur, ce qu’il faut retenir


Il y a deux sortes de systèmes : 

  • les pompes à chaleur aérothermique (utilisation de l’air)
  • les pompes à chaleur géothermique (utilisation de la chaleur des terres et de l’eau).


Dans le détail : 

  • les pompes à chaleur air/air
  • les pompes à chaleur air/eau
  • les pompes à chaleur eau/eau
  • les pompes à chaleur géothermique


L’avantage indéniable est d’utiliser des énergies renouvelables. Et donc, par définition inépuisables. 

Si l’investissement peut paraître important, il sera vite rentabilisé sur votre facture d’électricité.

Et surtout, vous pouvez bénéficier d’aides :

  • MaPrimeRenov’
  • TVA 5.5 % 
  • l’éco prêt à taux zéro
  • aides des collectivités territoriales 


Pour aller plus loin, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de professionnels.

D’ailleurs, je suis à votre disposition, en commentaire, pour répondre à vos questions.


Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong while submitting the form.