Tout savoir sur l'amortissement des panneaux solaires

Lorsque l’on installe des panneaux solaires dans sa propriété, c’est évidemment pour faire baisser sa facture énergétique. Encore faut-il que la rentabilité de vos panneaux solaires soit au rendez-vous ? Dans ce guide pratique, nous allons donc tenter d’analyser ensemble l'amortissement des panneaux photovoltaïques.

Pour cela, voici les points que je vais aborder : 

  • Définition de l'amortissement
  • La durée moyenne de l’amortissement 
  • Les facteurs qui influent sur le temps d’amortissement
  • Comment réduire le temps d'amortissement de vos panneaux solaires ?

Amortissement des panneaux solaires : explications

Commençons par comprendre ce qu’est l'amortissement. Je vous dirai également quelle est la durée moyenne de l’amortissement des panneaux solaires.

Définition de l'amortissement

En matière d'énergie photovoltaïque, l'amortissement de vos panneaux solaires peut être défini comme le moment où les économies que vous réalisez sur vos factures énergétiques sont supérieures à votre investissement initial. 

Même chose si vous vendez votre énergie solaire à votre fournisseur d'électricité. L'amortissement est effectif dès que les revenus générés par cette vente sont plus importants que l'argent que vous a coûté votre système solaire. 

D'ailleurs, il s’agit bien souvent d’un mixte des 2. En effet, la plupart des possesseurs d’un système de panneaux solaires auto consomment une partie de leur électricité et vendent le surplus d’électricité qu’ils ne peuvent consommer à un instant T.

Rassurez-vous, toutes les installations de panneaux solaires sont amorties un jour ou l’autre. Reste à savoir quand. C’est ce que nous allons voir maintenant.

 

La durée moyenne de l’amortissement 

Sachez que l’on considère généralement que la durée moyenne de l'amortissement d’une installation solaire est de 8 à 16 ans. C'est-à-dire qu'après cette date, l'énergie solaire que vous produirez sera entièrement gratuite. 

En effet, il vous faudra ensuite faire très peu de dépenses sur votre installation solaire. Les seules dépenses sont généralement le changement du ou des onduleur(s).

On estime le prix d’un onduleur central de 1 000 à 2 000€. Un prix qui est ramené à 100€ environ pour un micro-onduleur. Une somme qu’il vous faut bien entendu multiplier par le nombre de panneaux solaires que comprend votre installation.

A cela, s’ajoute un entretien annuel qui vous coûtera une centaine d’euros. Je ne saurai d'ailleurs trop vous conseiller de faire faire cet entretien par un professionnel agréé RGE (Reconnu Garant de l'Environnement). Un pro avec lequel vous aurez signé un contrat d’entretien annuel. 

Il est maintenant intéressant de se demander comment il est possible de calculer cet amortissement de vos panneaux solaires. 

Comment calculer l'amortissement de vos panneaux solaires ?

Pour comprendre comment évaluer cet amortissement, comprenez qu’il vous faudra prendre en compte de nombreux facteurs. Chacun influe grandement sur l'allongement ou au contraire le raccourcissement du temps d’amortissement.  

Les facteurs qui influent sur le temps d’amortissement

Voyons donc ensembles ces différents facteurs : 

  • Tout d’abord, le prix de votre installation. C’est évidemment un point très important. Il est essentiel de penser à comptabiliser dans votre tableau d’amortissement le prix des matériaux (panneaux solaires, batteries, etc.), mais aussi le prix de l'installation par un professionnel RGE. Pour une installation de 3kWc, comptez de 7 000 à 12 000€. Attention, le prix n’est pas le même si vous décidiez de faire une installation en surimposition ou bien une intégration au bâti. 

  • N'oubliez pas aussi que le prix du raccordement au réseau de votre installation photovoltaïque aura une incidence sur la durée de votre amortissement. On estime que ce prix est compris entre 50€ et 120€ HT par mètre linéaire de câble.

  • Point suivant : l’efficacité de vos panneaux solaires. Là encore, c’est un critère à ne pas négliger. Un exemple : les panneaux monocristallins sont plus efficaces mais aussi plus onéreux que les panneaux polycristallins

  • La durée de vie de vos panneaux solaires est aussi un critère important. Généralement, ils peuvent rester en fonction une quarantaine d’années. Cet impact ne jouera pas directement sur le temps que vous allez mettre à être rentable. En revanche, il sera essentiel concernant le temps pendant lequel vous pourrez profiter de cette électricité gratuite sans changer vos panneaux solaires. La plupart des panneaux solaires sont d'ailleurs garantis entre 25 et 30 ans. 

  • Un amortissement qui va aussi dépendre de la région dans laquelle vous vous trouvez. En effet, je vous rappelle que même si vous pouvez installer des panneaux solaires dans toute la France, certaines régions sont plus favorables à l'énergie solaire.

Ce tableau récapitulatif vous donne une idée des disparités d’une région à une autre : 

  • Votre temps d'amortissement va aussi évoluer suivant le type d'installation solaire que vous envisagez : autoconsommation partielle, autoconsommation totale ou vente totale. Pas facile de choisir. Heureusement, un professionnel pourra vous aider à trouver la meilleure voie pour un amortissement rapide. 

  • Enfin, votre amortissement dépend aussi des économies que vous réaliserez par rapport aux autres sources d'énergie que vous utilisez. La flambée des énergies fossiles (et même de l'électricité d’origine nucléaire) permet désormais d'amortir de plus en plus rapidement les panneaux solaires. 

Tous ces critères sont importants, mais sont aussi à pondérer grandement avec les aides de l'État auxquels vous aurez droit. Il est donc important que je revienne en détail sur ce point. 

Les aides de l’État : un facteur clé de l'amortissement

Effectivement, les aides de l'État sont un coup de pouce non négligeable lorsque l’on souhaite investir dans le solaire. Un coup de pouce qui permet aussi de faire diminuer le temps d'amortissement de votre installation. 

Je vous rappelle qu’il existe 4 aides de l'État et que celles-ci peuvent être cumulées : 

  • 1 / La prime à l’autoconsommation. Si vous consommez l’énergie que vous produisez, l’État vous accorde une prime versée à la date d'anniversaire du raccordement de votre installation.

Découvrez les montants de cette prime : 

*tarif au 1er trimestre 2023

  • 2 / L'obligation d’achat. Vous vendez votre surplus d’électricité à un prix fixé par la loi. 

  • 3 / La TVA à taux réduit. Sur l’achat et l'installation de kits photovoltaïques, vous bénéficiez d’un taux de TVA de 10%. Un taux qui descend à 5,5% pour les panneaux thermiques, considérés comme des travaux de rénovation énergétique.

  • 4 / MaPrimeRénov. Attention, elle n’est valable que sur les kits solaires thermiques ou hybrides et le montant dépend de vos revenus.

  • Il existe aussi un certain nombre d'aides locales. Renseignez-vous auprès des communes, des départements et des régions. 

Et pour que votre installation soit la plus performante possible et que vous puissiez l'amortir rapidement, il est aussi important d’avoir en tête un certain nombre de conseils.

Comment réduire le temps d'amortissement de vos panneaux solaires ?

Voici donc les conseils que je peux vous donner : 

  • Première chose, la rentabilité doit être une question que vous vous posez avant l'installation de vos panneaux solaires. Une étude sérieuse doit donc être réalisée. Pour cela, faites appel à un professionnel. Il vous permettra de bien dimensionner votre installation photovoltaïque. Il sera aussi là pour vous conseiller sur l'orientation et l'inclinaison de vos panneaux solaires. C’est au cours de cette étape que votre conseiller pourra prendre en compte et remédier le cas échéant à l’isolation de votre maison.

  • Vous pourrez aussi amortir rapidement votre installation si vous êtes au clair sur vos habitudes de consommation et si vous faites attention au gaspillage énergétique. Je ne peux donc que vous conseiller d’investir dans un peu de domotique afin de suivre en temps réel votre consommation.  

  • Vous l’aurez compris, d’une manière générale, il est important de bien se renseigner sur le matériel, sa durée de vie et son efficacité. Pour cela, il est aussi essentiel de faire plusieurs devis auprès de différents professionnels afin de faire le bon choix qui vous mènera à un amortissement rapide. 

Passons au résumé de ce guide.

Amortissement des panneaux solaires, en résumé

Voici ce qu’il faut retenir de ce guide pratique :

  • L'amortissement de vos panneaux solaires représente le moment où les économies que vous réalisez sur vos factures énergétiques ou grâce à la revente sont supérieures à votre investissement initial. 

  • La durée moyenne d’amortissement d’une installation solaire est de 10 à 20 ans. 

  • Peu de dépenses ensuite sauf le changement du ou des onduleur(s) et un entretien annuel.

  • Parmi les facteurs qui influent sur le temps d’amortissement : le prix de votre installation, le prix du raccordement au réseau, l’efficacité de vos panneaux solaires, la durée de vie des panneaux solaires, la région où vous habitez et le type d'installation solaire que vous envisagez : autoconsommation partielle, autoconsommation totale ou vente totale. 

  • Les aides de l’État sont aussi un coup de pouce non négligeable lorsque l’on souhaite investir dans le solaire. Parmi elles : la prime à l’autoconsommation, l’obligation d’achat, la TVA à taux réduit et MaPrimeRénov. 

  • Pensez à faire appel à un professionnel pour faire un bon diagnostic. Il est aussi essentiel de faire réaliser plusieurs devis.

Vous savez à présent ce qu’est l'amortissement et comment réduire celui de vos panneaux solaires. Pour autant, si vous avez encore des questions à me poser, faites-le en commentaire. Je répondrai rapidement à vos demandes. 

Je suis aussi à votre disposition pour vous proposer des devis pour une installation solaire. N’hésitez pas à faire vos demandes et à nous laisser vos coordonnées en cliquant ici.

Cet article a été validé par
Maxime
Directeur Commercial
LinkedIn
YouTube
YouTube

Maxime suit de près toutes les équipes techniques de Nouvel'R Énergie et occupe le poste de directeur commercial. Il a également passé beaucoup de temps sur les toitures avec les installateurs. Le photovoltaïque est un sujet qu'il maîtrise depuis plus de 10 ans maintenant.

Ne manquez aucune actualité autour du solaire
Soyez averti des nouveaux produits et des changements d’aides de l’État
Je m’abonne à la newsletter