Comment calculer la rentabilité des panneaux solaires ?

Pour calculer la rentabilité d’un panneau solaire il faut : 

  • Estimer sa production 
  • Calculer son rendement
  • Connaître son prix

C’est très important d’avoir toutes ces infos avant d’Installer des panneaux photovoltaïques.

En fait il faut que vous puissiez comparer les apports (économies et gains) avec le prix de votre future installation.

Dans ce guide, vous avez tous les calculs pour faire ce rapport gains/coûts. Je vous propose de commencer par les gains, on regarde tout de suite comment estimer votre future production.


Comment estimer la production d'un panneau solaire

La production d’un panneau solaire dépend principalement de sa puissance et de votre taux d’ensoleillement. Pour le dire simplement : un capteur solaire de 350 watts-crêtes (Wc) qui reçoit 1 000 watts d’ensoleillement par m² peut produire 350 watts.

Attention la puissance watt crête c’est la puissance maximale de votre panneau. Très souvent un capteur de 350 Wc ne produira pas 350 watts à l’instant T.  

Je vous ai calculé une moyenne de production pour 1 kilowatt-crête (kWc). En prenant plusieurs points : 

  • Nord : Lille 998 kWh
  • Sud : Toulouse 1 283 kWh
  • Est : Chalon-sur-Saône 1 111 kWh
  • Ouest : Nante 1 231 kWh
  • Centre : Bourges 1 099 kWh

On arrive à une moyenne annuelle de 1 144 kWh avec une puissance de 1 kWc. 

Vous pouvez déjà vous dire que si vous partez sur 1 kWc, en théorie, vous pouvez consommer 1 144 kWh d’électricité gratuite. Ces 1 144 kWh il faut donc les soustraire à votre facture EDF. 

Attention, cette moyenne tient compte de plusieurs critères : ensoleillement, inclinaison, puissance, rendement. Du coup le mieux c’est de réaliser une étude rentabilité ou une simulation pour avoir un chiffre qui correspond à votre situation.  

Si ça vous dit vous pouvez utiliser notre simulateur en ligne ou même contacter l’un de nos conseillers (c’est gratuit).

Si vous préférez faire vos calculs vous-même, on passe tout de suite au rendement.

Comment calculer le rendement d'un panneau solaire ?


Le rendement d’un panneau solaire se calcule avec cette formule : Puissance (Wc) / Superficie (m²) × 1000. Si on prend un exemple avec un panneau solaire de 375 Wc et de 1,8m² ça donne :

375 Wc / (1,8 m² x 1 000) = 20,8%.

Ça veut dire que le capteur est capable de convertir 20,8% de la lumière qu’il reçoit en électricité. Là encore, ça dépend de plusieurs éléments.

On regarde tout de suite lesquels, parce que c’est important de les connaître si vous voulez optimiser votre rentabilité.


Prendre en compte la technologie du panneau solaire

Je vous ai donné une formule à appliquer mais le résultat varie en fonction de la technologie du panneau.

Si vous avez déjà fait quelques recherches vous devez connaître au moins deux types de panneaux : les capteurs en silicium monocristallin et en silicium polycristallin.

Aujourd’hui on ne propose pratiquement plus de polycristallin, son rendement est moins bon. Pour ce qui est du monocristallin on trouve ensuite plusieurs types de panneaux. Vous pouvez, par exemple, opter pour un panneau photovoltaïque “haut rendement“.


Prendre en compte la zone géographique

Je tiens tout de suite à mettre les choses au clair : une installation solaire peut être rentable partout en France. 

Bien-sûr il y a une différence entre le nord et le sud de la France. Dans les régions du sud vous profitez d’un taux d’ensoleillement plus important.


La rentabilité de vos panneaux solaires dépend de votre taux d'ensoleillement
Cette carte vous indique le taux d’irradiation global en kWh par m² annuel sur la France Métropolitaine.

Mais, amis du nord, ne vous découragez pas pour autant. Il suffit de voir à quel point l’Allemagne est en avance sur la France... Ça prouve bien que le photovoltaïque est rentable même dans les régions moins ensoleillées. 

Je vous laisse jeter un œil au taux d’irradiation de l’Allemagne pour comparer :


La rentabilité photovoltaïque n'est pas la même partout en Europe
Cette carte d’Europe vous indique le taux d’irradiation en heure par an.

Il faut juste bien prendre en compte votre moyenne d’ensoleillement avant de choisir la puissance de vos capteurs photovoltaïques. Moins vous avez de soleil plus il faut compenser avec une puissance élevée.


Prendre en compte l’inclinaison et l’orientation

L’orientation optimale se situe plein sud. Mais une toiture exposée à l’ouest ou à l’est n’est absolument pas rédhibitoire. En fait on estime entre 22 et 25% l’écart  de rendement par rapport à l’exposition sud.

Petit exemple chiffré pour vous montrer :


Par contre il faut bannir le nord. Si vous n’avez pas d’autre possibilité que l’exposition nord il faut envisager la pose au sol.

Les panneaux solaires au sol peuvent être plus rentables qu'en toiture.
Vous pouvez orienter vos panneaux solaires facilement s’ils sont posés au sol

Pour ce qui est de l’inclinaison, l’angle idéal c’est 30°. Si votre toit est trop pentu, ça peut se corriger avec un support de fixation.

Si vous voulez j’ai répertorié les formules qui permettent de calculer le rendement en prenant en compte votre degré d’inclinaison. Vous pouvez cliquer ici pour le télécharger.

Vous pouvez aussi me décrire votre situation dans les commentaires. Comme ça, je vous conseillerai sur le type de matériel à installer.


Prendre en compte les zones d’ombre

Un panneau photovoltaïque utilise la lumière du soleil pour produire de l’électricité. Du coup, les ombres font fortement diminuer la production de votre installation.

Vous devez soustraire vos zones d’ombre de la surface disponible. Ou alors vous acceptez les zones d’ombre et vous posez des micro-onduleurs.

Maintenant vous en savez plus sur votre future production et sur le rendement des panneaux.

On résume, pour que votre installation photovoltaïque soit rentable : 

  • Si votre taux d’ensoleillement est faible et que vous n’êtes pas exposé(e) Sud il faut compenser avec une forte puissance et un haut rendement.
  • Si vous bénéficiez des conditions optimales vous pouvez installer des capteurs moins performants pour répondre à vos besoins.

Dans les deux cas, le plus important c’est que le prix que vous allez payer soit amorti par les économies que vous allez faire.


Quel est le prix d’un panneau solaire photovoltaïque ?

Je vous ai répertorié les prix moyens du watt photovoltaïque au m² :

Ce tableau vous indique les prix à ne pas dépasser pour une installation photovoltaïque en fonction de sa puissance.


Si vous ne dépassez pas les prix indiqués dans la troisième colonne vous pouvez être sûr(e) que votre installation sera rentable. 

Les tarifs englobent le matériel, la pose, le coût du raccordement (et oui vous devez raccorder votre système au réseau public).  

Attention, il existe des chantiers plus compliqués que d’autres (maison à étages, toiture insalubre, intégration au bâtiment). Ce sont des choses qui peuvent faire augmenter rapidement le coût de la main-d’œuvre. 

Comme on vient de le voir le prix dépend de la puissance que vous posez. Ce sont des moyennes, le prix dépend quand même du type et du nombre de panneaux que vous allez installer.

Du coup on regarde tout de suite combien de capteur solaire il faut installer pour rentabiliser son investissement. 


Combien de panneaux solaires installer pour une maison ?

Pour savoir combien de panneaux solaires installer sur une maison Il faut d’abord estimer la consommation électrique du foyer. 

C’est comme ça qu’il faut procéder si vous faites de l’autoconsommation. Si vous vendez votre électricité, vous n’avez pas besoin de tenir compte de votre consommation (on voit ça plus tard dans ce guide). 

On estime que pour une maison individuelle chauffée à l’électricité, il faut compter une dizaine de panneaux, soit une surface de 17 m².

C’est une estimation, le mieux c’est de se reporter à la puissance en kWc. Une fois que vous avez une idée de puissance il suffit d’estimer la surface nécessaire. Pas d’inquiétude je vous ai fait mes estimations :

D’abord pour connaître la puissance à installer c’est tout bête : il faut que la puissance colle à vos dépenses de kWh annuelles.

Je vous ai fait un petit tableau pour que ce soit plus clair :


Ce ne sont que des fourchettes mais ça peut déjà vous donner une petite idée. 

Ensuite il suffit de regarder à quelle surface correspond la puissance dont vous avez besoin :


Normalement vous devez avoir une idée un peu plus précise du coût de votre projet. Maintenant on peut faire le calcul de votre retour sur investissement.


Comment calculer l’amortissement d’une installation photovoltaïque ?


Pour calculer le temps de retour sur investissement de votre projet il faut connaître : 

  • Le prix de votre installation photovoltaïque
  • Les gains annuels moyens 
  • La hausse du prix de l’électricité 

Attention pour faire ce calcul il faut bien se dire que certaines variables évoluent. Le tarif de l’électricité publique ne va pas augmenter de façon stable. Vous n’allez pas faire les mêmes économies tous les ans. 

Si vous avez déjà fait une estimation partagez-la moi dans les commentaires. Nous verrons ensemble si vous avez bien pris en compte tous les facteurs.

Pour en revenir au retour sur investissement, l’achat de vos capteurs solaires se rentabilise en quelques années. Je ne peux pas vous donner un nombre d’année précis parce que ça dépend vraiment de vous. En fait ça dépend de l’utilisation que vous faites de votre électricité. 

On regarde ça plus en détail.


Investissement photovoltaïque : Pourquoi est-ce que c’est rentable ?


Pour commencer voici les trois options qui s’offrent à vous lorsque l’on parle d’investissement photovoltaïque :

  • la vente totale d’électricité,
  • la location de toiture,
  • l’autoconsommation (c’est l’option la plus choisie)

Vous allez voir que dans ces trois situations différentes, le solaire est toujours rentable. Il faut juste que ça corresponde bien à vos besoins. 

 

La vente d’électricité photovoltaïque est-elle rentable ?

Oui la vente totale d’électricité photovoltaïque peut être rentable mais dans des situations bien spécifiques : 

  • Vous êtes sobre énergétiquement
  • Vous disposez d’une très grande surface pour poser une grosse puissance.
  • Ou alors vous disposez d’une habitation secondaire (avec une grande toiture exposée sud) 

 

Dans ces conditions vous pouvez rentabiliser la pose des panneaux. 

Attention, il faut quand même être conscient(e) que la vente n’est plus ce qu’elle était aux débuts du photovoltaïque. Les tarifs de rachat ont beaucoup évolué. En fait ils ont été revus à la baisse.

Au début du photovoltaïque vous pouviez vendre 1 kWh pour 50 centimes. Je vous laisse jeter un œil aux tarifs actuels :


Si vous optez pour la vente totale, un conseil, ne tardez pas trop. Le prix de rachat est encore revu à la baisse. Par contre dès que vous signez votre contrat vos tarifs ne bougent plus pendant 20 ans.

Selon moi ce n’est pas l’option la plus avantageuse. 

 

La location de toiture photovoltaïque, une alternative rentable ?

Si votre but n’est pas de consommer une énergie propre mais juste de la produire, vous pouvez louer votre toit.

Avec la location de toiture photovoltaïque l’installation des modules solaires est gratuite. 

Vous pouvez même en profiter pour rénover une toiture ou pour construire un bâtiment. Les travaux sont financés par le fournisseur qui va se servir de votre toit pour produire de l’électricité. Et vous vous obtenez un loyer en échange.

Maintenant je voudrais vous parler de l’option qui est selon moi la plus rentable : l’autoconsommation. 

 

L’autoconsommation photovoltaïque est-elle rentable ?

Pour rappel, autoconsommer c’est consommer sa propre électricité à l’instant où elle est générée. Et comme l’électricité coûte de plus en plus cher, c’est ce qui vous fait faire le plus d’économie. 

Toute l’électricité solaire que vous consommez, c’est ce que vous achetez en moins à EDF. Le but du jeu c’est donc de maximiser votre taux d’autoconsommation. 

Si ça vous intéresse j’ai compilé quelques astuces dans un pdf à télécharger. Je vous laisse cliquer ici pour le recevoir. 

Bon, je préfère être honnête avec vous, c’est compliqué d’atteindre l’autoconsommation à 100%. C’est plus raisonnable de tabler sur un taux allant de 40 à 60% du courant produit.

Ce que vous n’utilisez pas vous le réinjectez dans le réseau public. Vous ne faites pas ça gratuitement, EDF vous achète le courant injecté, c’est ce qu’on appelle le rachat de surplus. Ça vous fait un revenu supplémentaire.

Par contre si vous voulez vraiment utiliser toute votre électricité solaire vous pouvez poser une ou des batteries. Comme ça, vous pouvez consommer votre énergie plus tard dans la journée quand il n’y a plus de soleil.

L'autoconsommation photovoltaïque est compliqué à atteindre.
Avec une batterie de stockage vous pouvez utiliser l’électricité photovoltaïque même sans soleil

Petit aparté en ce qui concerne les batteries : pour bien les dimensionner je vous conseille vivement de passer par un pro. Si vous le faites mal votre rentabilité peut vite prendre un coup.

Pour moi, l’autoconsommation, c’est le meilleur type d’investissement photovoltaïque que l’on puisse faire. Avec les augmentations des tarifs de l’électricité prévues, la rentabilité de l’autoconsommation est en train d’exploser.


Déduire les aides pour panneaux solaires :

Depuis le nouvel arrêté tarifaire du 10 mai 2017, l’État offre pas mal d’aides pour l’autoconsommation photovoltaïque. 

Ces subventions permettent d’accélérer la rentabilité de vos panneaux solaires. 

Je vous ai parlé plus haut du rachat du surplus d’électricité, c’est considéré comme une aide de l’État mais ce n’est pas tout.


La prime à l’autoconsommation

Pour en bénéficier, vous devez installer des panneaux photovoltaïques en autoconsommation avec revente du surplus. Le tout doit être posé par un installateur certifié RGE sur votre toit.

Je vous ai rassemblé les différents montants ici :


Un taux de TVA réduit

Si votre installation ne dépasse pas les 3 kWc la TVA passe à 10%. Ça peut faire une belle différence sur le devis. 

Si la puissance est supérieure la TVA reste de 20%.


Des subventions supplémentaires pour le chauffage 

Si vous optez pour une installation avec option chauffage solaire, vous pouvez bénéficier de MaPrimeRenov’ qui remplace le CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique).

Le taux de TVA passe à 5,5% pour tout ce qui concerne la partie thermique. Vous pouvez aussi toucher l’éco-ptz. C’est un prêt à taux zéro qui ne vous coûte aucun intérêt.

J’ai pris un peu de temps pour vous détailler ces aides dans un mini-guide téléchargeable. Vous pouvez cliquer ici pour le recevoir (c’est gratuit). 

Si jamais ça vous intéresse d’installer aussi une solution de chauffage vous pouvez opter pour de l’hybride. Les capteurs solaires hybrides fournissent de l’électricité et aussi de la chaleur. 

Comme ça vous faites des économies sur deux postes de dépenses différents. 

Parlons maintenant des coûts à prévoir une fois que vous aurez acheté vos capteurs solaires. Vous allez voir qu’ils ne sont pas très importants (mais c’est quand même mieux de les connaître). 


Quels sont les frais annexes d’une installation solaire ?

Vous avez pratiquement toutes les données nécessaires pour calculer la rentabilité de vos panneaux solaires. Il ne faut pas oublier les frais annexes, on regarde ça plus en détail.


Le paiement du TURPE

Pour les installations en revente (totale ou partielle), il faut penser au paiement du Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Electricité.

Vous devez payer la TURPE une fois par an et ça vous coûte une douzaine d’euros. 


Les impôts

En vendant tout ou une partie de votre production, vous générez des revenus. Qui dit revenu à toucher, dit impôt à payer. 

Pour les installations dont la puissance est de 3 kWc ou moins, c’est cadeau, le revenu est exonéré. 

À l’inverse, si votre installation est plus puissante ces revenus sont sujet à l’impôt sur le revenu en tant que bénéfices industriels et commerciaux ou BIC.


Les démarches administratives

Les prix que je vous ai annoncés plus haut sont tout compris. La plupart des entreprises font les démarches administratives à votre place, donc c’est déjà pris en compte dans la facture. 

Il en est de même pour les frais de raccordement, c’est aussi pris en compte. Là aussi, la plupart des entreprises s’occupent du raccordement pour vous.

En tout cas c’est ce que nous faisons chez Nouvel’R Énergie, on gère toute la paperasse à votre place.

Faut-il prévoir des frais d’entretien ?

Eh bien non, aujourd’hui le photovoltaïque est tellement fiable que les interventions de dépannage sont très rares.

La seule exception à faire, c’est pour votre onduleur. Si vous choisissez un onduleur central il faut compter une durée de vie qui oscille entre 8 et 10 ans. Après ce laps de temps il faudra le remplacer.

Voilà maintenant vous avez toutes les clés en main pour faire vos estimations. Je finis quand même sur une note positive : les aspects qui peuvent accélérer la rentabilité de vos panneaux solaires.


Ce qui améliore la rentabilité de votre projet : 

Prendre en compte la hausse du prix de l’énergie

L’électricité est 50% moins chère en France que dans le reste de l’Europe.

La Cour des Comptes prévoit une augmentation d’au moins 5% par an pour rattraper ce retard et payer l’entretien des centrales nucléaires vieillissantes.

Elle estime le coût de maintenance des centrales nucléaires à plus de 100 milliards d’euros d’ici 2030. Le démantèlement de la centrale de Fessenheim devrait coûter à lui seul près de 1,2 milliard d’euros d’après certains experts.

Ces montants seront forcément reportés sur les factures des consommateurs. Votre installation photovoltaïque va vous protéger de cette hausse.

Plus le prix de l’électricité augmente plus vos économies sont importantes.


Quelle plus-value pour une maison avec panneaux solaires ?

Dès lors que vous installez des capteurs photovoltaïques en toiture, votre maison devient plus attractive. Si vous décidez de la vendre, vous allez faire une plus-value grâce aux panneaux solaires.

Vous connaissez le principe des classes énergétiques, elles vont de A à G. On estime qu’une habitation se trouvant dans les classes A et B se vend 11% plus chers qu’une maison en classe D.

Bien évidemment un foyer qui produit de l’énergie solaire sera plus facilement classé dans les premières classes.


Une rentabilité facilitée par la durée de vie du matériel

Les panneaux solaires photovoltaïques ont une durée de vie exceptionnelle.  Ils sont souvent garantis 25 ans mais ils produisent facilement au-delà de 30 voire 40 ans.

Cette longévité s’explique par leur fonctionnement : aucun mouvement n’est nécessaire pour produire de l’électricité. Comme rien n’est motorisé il n’y a pas d’usure mécanique. Ils fonctionnent sans maintenance pendant plusieurs décennies. 

Ils sont fabriqués de verre et d’acier inoxydable, deux matériaux connus pour leur durée de vie et leur résistance très importante.

La rentabilité est facilitée grâce à la durée de vie du matériel.
Les installations photovoltaïques sont robustes, elles résistent aux aléas climatiques


Il faut quand même prévoir une baisse de rendement de 8% en moyenne après 20 ans d’utilisation.

Si vous installez des batteries, elles sont utilisables pendant environ 10 ans ou 3 500 cycles.


L’hybride pour une meilleure rentabilité photovoltaïque :

On en a déjà parlé plus haut. Une solution de chauffage solaire hybride peut augmenter votre rentabilité parce que vous économisez plus.

Un panneau photovoltaïque produit 3 fois plus de chaleur que d’électricité. Donc autant la récupérer et s’en servir. En plus c’est très rentable pour deux raisons : 

  • Déjà parce que vous vous chauffez avec l’énergie solaire donc vous faites des économies sur l’eau chaude et le chauffage.
  • Ensuite parce qu’un panneau photovoltaïque hybride est refroidi par la circulation d’eau froide. Du coup il est beaucoup plus performant et produit plus d’électricité.

La garantie de production

Il y a une garantie de production avec laquelle vous êtes sûr(e) de ne pas perdre d’argent. Attention, ce n’est pas obligatoire, toutes les entreprises ne la proposent pas.

Chez nous par exemple, quand on réalise votre étude de rentabilité on s’engage sur un minimum de production en kWh. Si vous ne produisez pas ce qu’on vous a annoncé on vous rembourse la différence.

Comme ça, vous êtes sûr(e) de ne pas perdre d’argent.


L’avantage des panneaux solaires

Et pour finir l’avantage des panneaux solaires c’est qu’une fois que votre investissement est amorti, votre électricité est gratuite. Ça veut dire que vous faites constamment des économies et ce sur une durée indéfinie.

Plutôt sympa comme projet.

Comme ce guide est un peu long on récapitule le plus important avant de se quitter. 


Rentabilité des panneaux solaires : Les points à retenir

Pour que vos panneaux solaires soient rentables vous devez : 

  • Les payer au prix juste 
  • Bien calculer votre potentiel de production photovoltaïque
  • Adapter vos habitudes de consommation 

Le plus facile (et rapide) c’est de demander une étude de rentabilité. C’est un service gratuit, si vous tombez sur une entreprise qui facture cette étude, passez votre chemin.

Je vous donne la liste des éléments qui sont pris en compte pendant la simulation :

  • Nombre d’appareils électroménagers
  • Nombre d’équipements électriques
  • Consommation annuelle en électricité
  • Votre mode de chauffage
  • Votre mode de production d’eau chaude
  • Présence d’une climatisation
  • Présence d’une piscine
  • L’ensoleillement de votre lieu d’habitation
  • L’inclinaison de votre toiture
  • L’orientation de votre toiture
  • Le nombre d’habitants du foyer


Avec tous ces éléments, le chiffrage est super précis. Si ça vous tente on peut le faire ensemble, je vous laisse cliquer ici pour nous contacter.


FAQ

Est-ce que c’est rentable de poser soi-même son kit solaire ?

La question du kit solaire revient souvent. En fait ça ne change pas grand chose. La seule différence c’est que vous ne payez pas la main-d’œuvre puisque vous installez vous-même vos capteurs.

Du coup on peut penser que l’achat d’un kit se rentabilise plus vite. Attention ce n’est pas souvent le cas, et ce pour deux raisons : 

  • Vous ne pouvez pas toucher les aides de l’État
  • Vous ne pouvez pas vendre votre surplus
  • Vous n’avez pas d’étude de rentabilité précise pour dimensionner l’installation 


Quels sont les panneaux solaires les plus efficaces ?

Un panneau solaire efficace c’est surtout un panneau qui correspond à vos besoins.

Mais si vous voulez connaître l’un des panneaux solaires les plus performants vous pouvez partir sur le Maxeon 5 AC.

Je vous laisse jeter un œil à ses performances :

Évaluez notre guide

4.7
/5
22
vote(s)
Merci !
Rafraîchir
Oops! Something went wrong. Check all fields.