C’est quoi une ardoise solaire ?


L’ardoise solaire a les mêmes fonctionnalités que la tuile solaire. Seul le matériau change.

C’est une solution super esthétique dont on entend moins parler, alors j’ai écrit un guide entier sur ce sujet. Comme ça, vous avez bien toutes les options en tête avant de passer à l’énergie solaire.

À la fin de votre lecture, vous serez incollable sur l’ardoise solaire. Comment se pose-t-elle ? A-t-elle la même efficacité qu’un panneau photovoltaïque ? Combien ça coûte ? On voit tout ça ensemble.

Pour commencer, il faut que je vous précise une chose : il existe une technologie photovoltaïque et une thermique. Elles ne produisent pas la même énergie.


Comment fonctionne l’ardoise photovoltaïque ?


L’ardoise photovoltaïque n’est pas vraiment différente d’un panneau photovoltaïque. Ce qui change surtout, ce sont ses dimensions. Son épaisseur est de 5 mm, ça veut dire que le module s’intègre totalement à la toiture, il n’y a pas de surépaisseur.

Pour donner l’illusion parfaite, le capteur est bleu anthracite. Comme ça, si votre toit est recouvert d’ardoise Kergoat ou Orléane, on ne remarque pas les capteurs photovoltaïques.

En bref, c’est un capteur prévu pour être intégré sur un toit en ardoises fibres-ciment. Ça fonctionne donc comme une installation solaire lambda.

Vous êtes équipé(e) d’un onduleur qui transforme le courant créé par votre toiture. Ensuite, vous pouvez utiliser l’électricité chez vous et même en revendre une partie à EDF OA. À vous les économies. 


Comment fonctionne l’ardoise thermique ?


Le panneau est couvert d’ardoise naturelle. Dans cette ardoise, on retrouve une double peau aluminium dans laquelle il y a des petits canaux. Un fluide caloporteur circule dans ces canaux, c’est un fluide qui transporte la chaleur.

Comme l’ardoise chauffe naturellement sous le soleil, le fluide récupère la chaleur du toit. Ce fluide descend ensuite jusqu’à votre ballon de stockage pour lui transférer sa chaleur.

Je n’entre pas plus dans les détails du fonctionnement. Si vous voulez en savoir plus on peut en discuter dans la section commentaires.

Du coup que ce soit du thermique ou du photovoltaïque, ça fonctionne exactement comme un panneau solaire. Il faut juste savoir quel système vous fera faire le plus d’économie.

Ça vous intéresse ? Je vous donne tout de suite une idée des tuiles que vous pouvez choisir pour votre toit.

Les modèles d’ardoise solaire sur le marché

J’ai choisi de vous présenter trois modèles pour que vous ayez un petit panorama. Peut-être que celle que vous allez installer se trouve dans ma liste.

Ardoise thermique Thermoslate de Cupa Pizarras


L’ardoise solaire thermique Thermoslate de Cupa Pizarras permet de :

  • produire de l’eau chaude sanitaire (ECS)
  • chauffer l’eau d’une piscine
  • et d’alimenter un système de chauffage basse température

Côté performances, 1 m² d’ardoise solaire Thermoslate permet de chauffer 50 litres d’eau.

Les ardoises naturelles de cette marque proviennent de carrières d’Espagne. Elles possèdent plusieurs certifications et répondent aux exigences de la commercialisation à l’international.

Ardoise photovoltaïque ETERNIT Solésia


L'ardoise photovoltaïque ETERNIT Solésia est la solution pour les toitures fabriquées en fibrociment. La technologie proposée par la marque Belge se présente sous la forme de panneaux.

Un panneau contient 5 tuiles au format 45x30 cm. Chaque module a une puissance de 36 Wc, soit 139 Wc par m² dans les meilleures conditions.

Ardoise photovoltaïque Tesla Solar Roof


L’ardoise photovoltaïque Tesla ou Solar Roof recouvre les cellules solaires d’une couche camouflante, faite de matière plastique ultra-performante. Pour rappel, Tesla c’est la marque de l’entrepreneur et innovateur américain Elon Musk.

J’en reviens aux ardoises proposées par la marque. Sachez qu’elles produisent 154 Wc par m² au maximum et que leur rendement est assuré pour 30 ans.

Bon, c’est bien beau tout ça mais sans les prix c’est difficile de se projeter. Je vous donne l’info tout de suite.

Quel est le prix des ardoises solaires ?

Pour anticiper votre budget vous pouvez partir sur ces prix :

Tableau récapitulatif avec les modèles et les prix des ardoises solaires 

Vous voulez comparer ces prix à ceux d’une installation photovoltaïque ? J’ai écrit un guide super complet à ce sujet que vous pouvez télécharger gratuitement. Cliquez ici pour le recevoir.

J’ai maintenant une bonne nouvelle à vous annoncer : il faut déduire les aides des prix que je viens de vous annoncer.

Quelles aides pour les ardoises solaires ?


Comme pour les panneaux solaires, l’État a débloqué des aides pour installer vos ardoises.
Attention ce ne sont pas les mêmes pour la technologie photovoltaïque et la technologie thermique.

Les aides pour le photovoltaïque

La plus connue, c’est la prime à l’autoconsommation. Elle implique deux choses : 

  • Vous consommez votre propre production électrique dans votre maison
  • Vous revendez une partie de votre courant à EDF OA

Vous remplissez bien les critères ? Voici les montants que vous pouvez toucher en fonction de la puissance de votre installation :


Du coup, c’est aussi intéressant de connaître le tarif de rachat pour la vente de surplus. Les tarifs pour ce trimestre :

J’ouvre une petite parenthèse sur l’autoconsommation : sachez que vous avez la possibilité de consommer tout ce que produit votre installation. C’est-à-dire que vous ne vendez pas de surplus.

Dans ce cas, vous n’avez pas le droit à la prime et vous devez installer des solutions de stockage. J’ai écrit un contenu pour vous aider à choisir la meilleure batterie, vous pouvez retrouver mon petit pdf en cliquant ici.

Je passe maintenant aux aides que vous pouvez toucher avec la technologie thermique.


Les aides pour le thermique

Là aussi, je vais vous parler de la plus connue : Ma Prime Rénov’. Avant c’était le CITE, c’est une aide accessible à tous.

Elle est versée en fonction des travaux que vous effectuez et son montant prend en compte vos revenus et votre région.

Voici les montants si vous habitez en Île-de-France :

Si vous vivez dans une autre région, c’est ce tableau qui vous concerne :

J’ai résumé les infos sur la Prime Rénov’ et les autres aides pour le thermique dans un contenu à télécharger. Cliquez ici pour le télécharger (c’est gratuit). 

Si jamais vous n’êtes pas sûr(e) d’être éligible aux aides, décrivez-moi votre situation en commentaire. Je vous dirais quelles subventions vous pouvez toucher avec votre projet.

Maintenant que vous en savez plus sur l’aspect financier, on s’attaque aux performances. Ça va vous aider à choisir la meilleure installation pour vous.

L’ardoise solaire est-elle aussi efficace qu’un panneau solaire ?

Non, ce n’est pas le cas. La capacité de production de l’ardoise solaire est inférieure à celle d’un panneau. 

Je vous ai fait un petit tableau comparatif pour que vous puissiez voir la différence :

Le panneau photovoltaïque que j’ai utilisé pour cet exemple a une puissance de 375 Wc. Ça correspond au modèle qu’on pose le plus sur les toitures.

J’ai fait le calcul pour vous : 27m² d’ardoise sont nécessaires pour produire 3kWc. Pour la même puissance il faut seulement 14 m² de panneaux photovoltaïques.

En fait, le panneau possède un rendement nettement supérieur.

L'ardoise solaire est moins efficace qu'un panneau solaire
Le panneau solaire reste plus productif qu’une ardoise


Bien sûr c’est un critère important mais ça ne fait pas tout. Il y a d’autres atouts (d’autres défauts, aussi) à prendre en compte et je vous en parle tout de suite. 

Avantages et inconvénients de l’ardoise solaire

L’ardoise solaire est esthétique mais elle ne produit pas autant d’énergie qu’un panneau classique.

Pour que vous puissiez vous faire un avis objectif, je vous détaille tous les avantages et inconvénients. Commençons par le positif.


Avantages de l’ardoise solaire


Je l’ai déjà évoqué plusieurs fois dans ce guide, mais l’avantage principal, c’est le côté esthétique. Une ardoise solaire se fond parfaitement sur votre toiture.

C’est un vrai plus quand votre maison se trouve dans une zone classée. Pourquoi ? Parce que dans ce cas, votre projet solaire doit être soumis aux architectes des bâtiments de France. Les ardoises solaires, qui ressemblent aux naturelles, ont plus de chances d’être acceptées.

Autre avantage : les ardoises sont très résistantes et ne nécessitent pas d’entretien. Elles assurent l’isolation de votre toiture et supportent les intempéries. Comparées à des tuiles classiques, elles n’ont pas à rougir.

On se penche maintenant sur les inconvénients.

Inconvénients de l’ardoise solaire


On commence par l’inconvénient qu’on a déjà vu ensemble : le rendement n’est pas à la hauteur de celui des panneaux. 

En fait, la couche protectrice des ardoises enlève environ 2 % de rendement photovoltaïque. Concrètement, il faut installer plus d’ardoises que de panneaux pour produire la même puissance. Ça nous mène directement au deuxième inconvénient majeur : le prix.

On estime que l’ardoise coûte 40% plus cher au m² qu’un panneau photovoltaïque. Et je n’ai pas encore pris en compte la différence de production. Ça veut dire que vous payez plus cher que pour des panneaux photovoltaïques et l’investissement est plus long à rentabiliser.

Si je résume, l’ardoise s’adresse à celles et ceux qui font passer l’esthétique avant tout. Que ce soit par choix ou par obligation.

Vous hésitez encore ou vous souhaitez faire un devis ? On est disponibles pour vous donner des conseils. Cliquez ici et on vous rappelle.

Si vous êtes arrivé(e) jusqu’ici, vous avez toutes les infos nécessaires pour investir dans l’ardoise solaire. Du coup maintenant j’aimerais me pencher sur la différence entre le matériau naturel et le synthétique.

Ça peut vous intéresser parce que les ardoises naturelles permettent aussi d’isoler un logement.

Quelle est la différence entre l’ardoise naturelle et l’ardoise solaire ?

L’ardoise naturelle

L’ardoise naturelle est extraite de roches métamorphiques qui se durcissent en créant leur forme naturelle. Elle peut être ensuite biseautée pour lui donner la forme que l’on veut : ronde, losange, rectangulaire.

L'ardoise naturelle vient de roches métamorphiques
Exemple d'ardoise naturelle

Elle a longtemps été utilisée comme isolant phonique et thermique sur les bâtiments. Elle n’a pas besoin d’entretien et dure plus de cent ans. Elle représentait la richesse et la robustesse dans certaines régions.

La roche métamorphique sert d'isolant phonique et thermique
Exemple de roche métamorphique

L’ardoise solaire ou synthétique


L’ardoise solaire est 3 à 5 fois plus légère que la naturelle. Elle est fabriquée en fibres minérales et en ciment.

Côté entretien, un simple démoussage et une coloration acrylique sont nécessaires une fois par an. L’ardoise synthétique reste très résistante et imperméable. Par contre, sa durée de vie,est d’une cinquantaine d’années.


Solaire et naturelle : le comparatif

Je vous ai fait un tableau comparatif qui reprend les infos importantes :


Tableau comparatif de la longévité et du prix des ardoises au m² 


Comme ce guide est un peu long je vous propose de faire un petit bilan.


Ce qu’il faut retenir des ardoises solaires


L’ardoise solaire est une tuile qui utilise le même principe que les panneaux. Elle vous permet de produire : 

  • de l’électricité ou 
  • de l’eau chaude sanitaire 
  • du chauffage.

Elle est très esthétique car elle se fond totalement dans votre toiture. Ça peut vous aider à passer à l’énergie solaire si vous habitez dans une zone classée.

Côté performance, la tuile ne fait pas le poids face aux modules classiques. Le rendement au m² est inférieur et ça peut considérablement faire gonfler le coût de votre installation.

Ce matériau est éligible aux aides de l’État au même titre que les panneaux. Avec les économies faites sur vos factures, ça peut accélérer la rentabilité de votre investissement.

Si vous vous posez encore des questions vous pouvez jeter un œil à notre FAQ juste en dessous. Sinon vous pouvez aussi m’écrire un commentaire.


FAQ

Comment sont posées les ardoises thermiques solaires ?

La pose des panneaux solaires en ardoise se fait en à peine trois heures. Voici les 6 étapes indispensables pour les installer sur un toit :

  1. le couvreur met en place la pièce d’intégration ;
  2. il assemble les capteurs solaires à la verticale ;
  3. il pose des liteaux de périmètre ;
  4. le plombier chauffagiste raccorde les capteurs au système de chauffe ;
  5. le couvreur pose des bavettes d’imperméabilisation ;
  6. il finalise la couverture.

Pour les faire tenir, vous avez le choix entre deux systèmes de fixation.


Quel système de pose privilégier pour les ardoises thermiques ?

Le système à clou convient aux ardoises thermiques. Les panneaux peuvent se positionner l’un en dessous de l’autre ou en rangées de 4 panneaux maximum.

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong. Check all fields.