Pourquoi choisir d’autoconsommer ?

Pour rappel, l’autoconsommation c’est le fait de consommer l’électricité produite par ses panneaux solaires. On oppose ce concept à la revente totale où toute la production électrique est revendue à un fournisseur d’énergie.

Mais quelle solution est la plus avantageuse financièrement ?

En l’état actuel des choses, autoconsommer le courant produit par son installation solaire est plus rentable sur le long terme pour deux raisons :

Les prix de l’électricité ne cessent d’augmenter : +5,9% en 2019, +2,4% depuis début 2020 et une hausse importante est attendue d’ici 2023.
Votre facture d’énergie ne fait qu’augmenter mais avec l’installation de panneaux photovoltaïques vous pouvez la faire baisser de près de 50%.

Le tarif de rachat du kWh d’une installation en vente totale est faible et diminue régulièrement.

C’est pourquoi je vous conseille d’opter pour une installation en autoconsommation. Vous devez ensuite choisir entre l’autoconsommation totale, partielle, avec ou sans revente.

Si vous êtes ici, c’est que vous avez choisi de ne pas vendre votre électricité. Voyons ensemble ce que vous pouvez en faire.

Autoconsommation totale ou partielle : Quelles différences ?

Lorsque l’on décide de consommer sa propre production d’électricité, deux options sont possibles.

  • Soit vous consommez la totalité de votre production.

On parle alors d’autoconsommation totale car vous consommez 100% de l’énergie produite par votre installation.

Cette solution paraît simple en apparence mais c’est plus compliqué qu’il n’y paraît. Il faut réussir à faire coïncider sa consommation énergétique avec la production de ses panneaux solaires.

Un panneau photovoltaïque ne peut produire de l’électricité qu’en journée. Mais on a souvent tendance à faire fonctionner la majorité de nos appareils électriques la nuit.

Petit apparté, plus de 50% des dépenses énergétiques d’un ménage concernent le chauffage électrique, 20% les appareils électroménagers et environ 15% la production d’eau chaude.

En sachant cela, la meilleure solution pour consommer toute votre production d’énergie est de programmer la majorité de vos équipements pour qu’ils fonctionnent en journée.

À titre d’exemple, vous pouvez programmer votre chaudière électrique pour qu’elle chauffe l’eau le jour et non plus la nuit. Pensez aussi à faire tourner vos machines à laver, sèche linge et lave-vaisselle le jour.

  • Soit vous ne consommez qu’une partie de cette production.

On parle alors d’autoconsommation partielle. Vous devez ensuite choisir ce que vous allez faire de l’énergie non consommée.

Autoconsommation partielle : Que faire du surplus d’électricité ?

Si vous ne consommez pas toute l’énergie électrique générée par vos panneaux photovoltaïques, que devient-elle ?

Tout d’abord, vous pouvez vous équiper de batteries solaires. Le surplus d’énergie est stocké et peut servir à alimenter vos appareils le soir lorsque vos panneaux ne produisent plus.

Nouvel'R Énergie vous explique quoi faire du surplus d’électricité en autoconsommation
Exemple de batterie solaire.

Le prix d’une batterie est assez élevé mais il devrait diminuer dans les années à venir. Vous pourrez en ajouter plus tard si vous le souhaitez.

Si vous ne souhaitez pas stocker ce surplus, celui-ci doit être injecté gratuitement sur le réseau. Attention, cela n’est possible que si votre installation fait 3 kWc ou moins. L’électricité est alors offerte à Enedis.

Si votre installation a une puissance supérieure vous ne pouvez pas injecter de courant sur le réseau. Voyons ensemble comment faire.

Autoconsommation zéro injection : C’est possible ?

Pour les installations dont la puissance est inférieure ou égale à 36 kWc, il existe une solution si vous ne souhaitez pas vendre votre surplus ni l’injecter gratuitement.

Vous devez brider votre onduleur ou vos micro-onduleurs afin qu’ils n’injectent pas de courant sur le réseau. Ce dispositif alourdit le coût de votre installation solaire mais il est obligatoire pour signer une convention d’autoconsommation sans injection ou CASI auprès d’Enedis.

Découvrez s'il est possible de faire de l'autoconsommation zéro injection
Exemple d’onduleur photovoltaïque.

En parallèle, vous devez aussi changer votre compteur pour le remplacer par un Linky. Il permet de savoir en temps en réel votre niveau d’autoconsommation et d’injection.

Bien dimensionner son installation pour mieux autoconsommer

L’essentiel dans ce type d’installation, ce n’est pas tant la gestion du surplus mais plutôt le dimensionnement.

Si sa taille et sa puissance sont adaptées à vos besoins énergétiques, vous n’avez pas besoin de consommer trop d’électricité du réseau. Cela vous permet de faire davantage d’économies.

Prenons un exemple : un foyer qui consomme 12 000 kWh par an a mal dimensionné l’installation de sa maison et celle-ci n’en produit que 8 000. Ce foyer devra payer 4 000 kWh à un fournisseur d’énergie.

Si son installation est plus adaptée à ses besoins et qu’elle produit 10 000 kWh, il n’aura que 2 000 kWh à payer.

À l’inverse, si elle produit plus que nécessaire ce n’est pas l’idéal non plus. Il faudra gérer une grande quantité de surplus.

Découvrez comment bien dimensionner son installation pour mieux autoconsommer
L’objectif est d’égaliser au maximum la courbe blanche et la courbe jaune.

Faites en sorte d’estimer au plus juste votre consommation énergétique et d’adopter un comportement cohérent avec l’autoconsommation. Réduisez votre consommation et utilisez vos appareils en journée.

Pour installer la puissance la plus adaptée, vous devez aussi prendre en compte :

  • l’ensoleillement de votre région,
  • l’orientation de votre toit,
  • l’inclinaison de votre toiture,
  • la surface disponible pour installer les panneaux photovoltaïques,
  • les zones d’ombres qui pourraient diminuer leur rendement.

Grâce à ça, vous devriez égaliser au maximum production et consommation. Vous n’aurez que peu de surplus à gérer.


Autoconsommations sans revente : Quelles démarches ?

Tout d’abord, vous devez déposer une déclaration de travaux préalable auprès de votre Mairie pour obtenir une autorisation d’urbanisme. Ceci est valable pour les installations en toiture et celles au sol mesurant plus d’1m80 ou faisant plus de 3 kWc.

Si vos panneaux solaires ont une puissance de 3 kWc maximum et que vous souhaitez injecter votre surplus, vous devez effectuer une demande de raccordement auprès d’Enedis. Il faudra également signer un contrat de raccordement, d’accès et d’exploitation ou CRAE.

Si vous ne souhaitez pas injecter d’électricité, vous devez remplir une CASI. Pour ce faire, vous aurez besoin d’une attestation de conformité du Consuel si votre système fait plus de 3 kWc.

Chez Nouvel’R Énergie, on vous accompagne dans vos démarches ou on les fait pour vous.

Quelles sont les aides financières pour une installation en autoconsommation sans revente ?

Depuis un peu plus de 3 ans, la France a mis en place une nouvelle subvention pour inciter les particuliers à investir dans le solaire.

En choisissant de ne pas vendre votre surplus à EDF, vous ne pourrez pas bénéficier de cette prime à l’autoconsommation. Le montant de cette subvention n’est pas négligeable et permet une meilleure rentabilité de votre investissement.

La seule aide de l’État à laquelle vous pouvez avoir droit est le taux de TVA réduit. Voici les différents taux :  

 

Je vous conseille de vous rapprocher de votre Mairie et de votre région pour savoir si des subventions locales existent. Vous pourriez être éligibles à certaines ce qui faciliterait votre achat.

Exemple d’installation photovoltaïque en toiture.

Autoconsommation photovoltaïque sans revente : À retenir

Ce guide touche à sa fin.

Récapitulons avec un tableau ce qu’il est possible de faire si vous ne souhaitez pas vendre votre production d’énergie :

Ce tableau vous indique les possibilités en autoconsommation totale ou partielle en fonction de la puissance de l’installation.

Sachez qu’en revendant ce surplus de production, vous pourriez réaliser davantage d’économies.

J’espère avoir répondu à vos interrogations. Si vous avez encore des questions vous pouvez me les poser dans la section commentaire. Je serai ravi de pouvoir vous aider davantage.

Nos conseillers sont aussi disponibles par téléphone. Ils sont là pour vous aider à trouver la solution la plus adaptée à vos besoins et vous accompagner tout au long de votre projet.

Évaluez notre guide

5.0
/5
2
vote(s)
Merci !
Rafraîchir
Oops! Something went wrong. Check all fields.