Calcul panneau solaire : les essentiels sont ici

Vous avez pensé au solaire pour minimiser votre impact énergétique sur l’environnement ? Vous voulez vous protéger de l’augmentation des prix de l’électricité ? Alors, vous êtes au bon endroit.

Dans ce guide, je vous donne tous les calculs à faire pour poser une installation photovoltaïque rentable. Pour ça il faut qu’on voie ensemble tous ces points :

  • Comment calculer la production d’un panneau solaire ?
  • Quelle est la surface de toiture nécessaire ?
  • Comment calculer le nombre de panneaux à installer ?
  • Comment calculer rentabilité d’un panneau solaire ?

On commence tout de suite par calculer la surface à prévoir pour poser vos panneaux.

Comment calculer la surface de panneaux solaires ?

Je veux être clair sur un point.

Contrairement à ce qu’on peut penser, quasiment toutes les surfaces permettent d’installer des panneaux photovoltaïques. Ils peuvent être installés sur le toit, au sol, sur les façades de votre habitation, sur un garage ou même sur une pergola.

Mais, si vous voulez bénéficier des aides de l’État, c’est sur le toit qu’il faut les poser. Du coup il faut calculer la surface disponible sur votre toiture.

La surface disponible sur votre toit

En fait, la surface dont vous avez besoin dépend de la puissance que vous installez. J’ai déjà fait les calculs pour vous :

Comme vous pouvez le voir, c’est plutôt rare de ne pas avoir une toiture assez grande.

Attention il faut prendre en compte l’orientation et l’inclinaison. Pour faire simple, l’orientation qui vous apportera le meilleur rendement est plein sud. Ça ne veut pas dire qu’un panneau exposé plein est ou plein ouest n’est pas rentable.

Il faut juste éviter le nord.

Au niveau de l’inclinaison si votre pente est entre 20 et 35° c’est parfait. La meilleure inclinaison c’est 30°.

Il existe d’autres facteurs qui influent sur le rendement, je vous ai d’ailleurs fait une petite liste. Vous pouvez cliquer ici pour la télécharger (je donne tous mes conseils pour optimiser la production d’une installation).

Le calcul de panneaux solaires dépend de la surface.
Exemple de panneaux solaire avec orientation

Attention, il faut quand même savoir que vous ne pourrez peut-être pas utiliser toute la surface de votre toit.

Prendre en compte les obstacles sur votre toiture

Il y a deux catégories d’obstacles :

  • les zones d’ombre
  • la présence d’éléments fixes (cheminée, velux, sortie de VMC).

Je vous le dis, même si ça paraît évident : on ne peut pas éviter les éléments fixes. Il faut donc les soustraire de votre surface disponible. Pour les ombres, vous avez plusieurs options.

Vous pouvez décider de ne pas installer de panneau sur les zones concernées ou bien les accepter et installer des micro-onduleurs. En fait avec un onduleur central classique, si l’un des capteurs est à l’ombre toute la production est impactée.

Si ça vous intéresse j’ai écrit un contenu qui vous aide à choisir un onduleur en fonction de votre toiture. Vous pouvez cliquer ici pour le télécharger (c’est gratuit).

Du coup retenez que s’il y a de l’ombre le mieux c’est le micro-onduleur ou l’onduleur bi tracker.

Allez, on parle maintenant du nombre de panneaux solaires. Je sais que ça vous intéresse particulièrement.

Comment calculer le nombre de panneaux solaires ?

Le nombre de panneaux dépend de la puissance de votre installation.

C’est exactement la même chose que pour la surface à prévoir. Je vous remets quand même l’info ici :

 

Vous l’aurez compris : Le nombre de panneau dépend de la puissance en kilowatt crête (kWc) dont vous avez besoin.

Si votre toiture est plus petite, il faut installer moins de panneaux mais des panneaux plus puissants. En fait, dans tous les cas il existe une solution pour produire de l’électricité photovoltaïque chez soi.

On en vient donc à la puissance.

Comment calculer la puissance des panneaux solaires ?

Attention aux abus de langage. Ce n’est pas la puissance du panneau qu’on calcule mais bien la puissance d’une installation.

Elle se calcule en fonction de votre consommation d’électricité. Plus la production de votre installation correspond à votre consommation, plus vous faites des économies.

La puissance dépend aussi de l’utilisation que vous faites de votre électricité. Si vous êtes en autoconsommation totale il faudra une plus grande puissance que si vous êtes en autoconsommation partielle.

Je vous détaille tout ça plus tard, on fait d’abord le point sur la puissance d’un panneau photovoltaïque.

Qu’est-ce que la puissance crête ?

Wc quèsaco ? La puissance crête, exprimée en Watt-crête (Wc), c’est tout simplement la quantité d’électricité maximale produite par un panneau solaire à un instant “T“. Ça veut dire qu’un panneau de 250 Wc ne produira pas toujours 250 Watts.

En fait le watt crête est mesuré dans des conditions optimales. Voilà ce que j’appelle des conditions optimales :

  • le module bénéficie d’un éclairement de 1 000 W de lumière au m2 ;
  • les cellules sont exposées à une température de 25°C ;
  • le panneau est bien incliné et sans zone d’ombre.

Il est généralement impossible de réunir toutes ces caractéristiques en même temps.

On considère donc que la capacité de production d’un panneau solaire est de 85 %. Ça veut dire que 1 Wc correspond à 0,85 kWh produit.

Maintenant on peut déterminer vos besoins.

Comment déterminer la puissance d’une installation photovoltaïque ?

Vous allez le voir, ça n’a rien de compliqué. Vos besoins, dépendent principalement :

  • du nombre de personnes qui composent votre foyer
  • de vos appareils électriques

Si ça vous tente, vous pouvez additionner les consommations de vos équipements électriques à la maison. N’oubliez pas de tout comptabiliser : VMC, box internet, réfrigérateur, …

Le plus simple, c’est quand même de consulter sa facture annuelle. Si vous possédez un compteur Linky, c’est encore mieux. Ça vous donne des infos très détaillées sur votre consommation.

Vous avez ces infos sous la main ? Ça tombe bien. Je vous conseille d’essayer notre simulateur en ligne. Ça vous donnera une première estimation de la puissance qu’il faut poser chez vous. Cliquez ici pour y accéder.

Le résultat que vous allez obtenir est approximatif. Comme je vous l’ai dit plus haut, il faudra une plus grosse puissance si vous voulez être en autoconsommation totale.

Je vous explique pourquoi tout de suite.

Quelles sont les options de consommation d’électricité photovoltaïque ?

Il en existe trois.

L’autoconsommation totale ou avec revente

Si vous voulez faire des économies, vous allez sûrement opter pour l’autoconsommation. C’est ce que je vous conseille de faire.

Pour rappel, l’autoconsommation c’est le fait d’utiliser directement l’énergie produite par vos panneaux solaires au moment où elle est produite.
Comme le prix de l’électricité ne fait qu’augmenter, être autonome pour une partie de vos besoins va alléger votre facture.

À partir de là, vous avez deux choix :

  • L’autoconsommation totale
  • L’autoconsommation partielle avec revente

En autoconsommation totale, vous utilisez toute l’électricité produite. Pour ça, il faut installer des batteries de stockage. Pourquoi ? Tout simplement parce que vos panneaux produisent plus en journée (et vous n’êtes pas tout le temps chez vous).

Le surplus doit donc être stocké pour pouvoir le réutiliser le soir par exemple.

J’en profite pour ouvrir une petite parenthèse. Si vous avez besoin d’aide pour choisir un modèle de batterie solaire, vous pouvez consulter mon guide à ce sujet. Cliquez ici pour le télécharger gratuitement.

Si vous choisissez l’autoconsommation partielle, vous n’utilisez pas toute votre production. Dans ce cas vous pouvez vendre le surplus à votre fournisseur d’énergie. Ça vous permet d’obtenir un revenu supplémentaire.

En fait, vous êtes relié(e) à EDF Obligation d’Achat (EDF OA). C’est EDF qui fixe les tarifs de rachat, il s’engage à vous acheter l’électricité pendant 20 ans. Je vous laisse jeter un œil aux tarifs actuels :

La revente totale

C’est très simple.

Dans ce cas vous décidez de ne pas utiliser l’électricité que vous produisez chez vous. Vous faites de la revente totale, là aussi vous êtes lié(e) par contrat avec EDF OA.

Pour la vente totale les tarifs de rachat sont différents :

On continue avec un point essentiel : la rentabilité

Comment calculer la rentabilité d’un panneau solaire photovoltaïque ?

En combien de temps est-ce que vous allez rentabiliser votre installation ? Comme je l’ai déjà dit, il n’y a pas de calcul qui fonctionne à tous les coups.

Calculez la rentabilité des panneaux solaires avant de vous lancer.
Calculer la rentabilité de votre future installation avant de vous lancer

Chaque projet est différent, c’est impossible de donner un chiffre exact sans faire une étude de rentabilité. D’ailleurs on propose ce service gratuitement, si ça vous intéresse il vous suffit de cliquer ici.

Il y a quand même quelques critères à prendre en compte pour calculer la rentabilité.

Le premier c’est le prix, et on commence par une bonne nouvelle : le prix des panneaux photovoltaïques a diminué de 80 % en 10 ans.

Le coût de l’installation photovoltaïque

Je vous ai répertorié les prix à ne pas dépasser en fonction de la puissance (c’est une moyenne, les prix varient d’un panneau à l’autre) :

Les aides de l'État sont déduites des prix affichés. Ce tableau vous indique le prix à ne pas dépasser pour une installation, en fonction de sa puissance et les prix pratiqués chez Nouvel’R Énergie pour du matériel d’entrée de gamme sans option, main-d’œuvre et démarches administratives incluses.

Si votre projet se concrétise, faites appel à différentes entreprises spécialisées dans le photovoltaïque pour obtenir des devis. Je vous conseille d’en contacter au moins 3 pour comparer les offres qu’on vous fait.

La revente de surplus

On en a déjà parlé plus haut. Petit rappel au cas où :

Quand vous choisissez d’installer des panneaux solaires en autoconsommation partielle, vos kWh peuvent vous rapporter de l’argent.

Du coup ça entre en compte quand on calcule la rentabilité de son investissement.

La revente de surplus vous permet de rapporter de l'argent.
Revendre votre surplus de production vous rapporte de l’argent

En plus de ça quand on choisit la vente de surplus on bénéficie aussi d’une prime. C’est la prime à l’autoconsommation et avec elle, la rentabilité est beaucoup plus rapide.

La prime à l’autoconsommation et les aides de l’État

L’État a mis en place un certain nombre d’aides pour vous accompagner dans votre transition énergétique.

Si vous souhaitez consommer directement l’électricité produite par vos panneaux solaires, vous êtes éligible à la prime à l’autoconsommation. Elle est calculée en fonction de la puissance en Watt-crête, je vous donne tout de suite les montants :

Vous bénéficiez également d’un taux de TVA réduit, là encore ça dépend de la puissance installée.

Il existe d’autres aides. Je ne vais pas pouvoir toutes les aborder ici, je vous les ai répertoriées dans un guide. Vous pouvez cliquer ici pour le télécharger gratuitement.

Vous avez une partie de ce qu’il faut prendre en compte pour estimer la durée de votre retour sur investissement. Il faut aussi estimer les économies que vous allez faire, pour ça il faut passer par l’étude de rentabilité.

Je vous encourage vraiment à faire appel à des professionnels.

On résume les points les plus importants avant de se quitter.

Calcul panneaux solaires : ce qu’il faut retenir

Calculer la surface disponible sur votre toiture est assez simple. Il suffit de bien penser à retirer tous les éléments fixes qui empêchent la pose de vos panneaux.

Le calcul du nombre de panneaux solaires se fait avec :

  • vos besoins en électricité (qui détermine la puissance)
  • la surface disponible

Le calcul de la rentabilité de vos équipements prend en compte :

  • Le coût de l’installation,
  • le tarif de rachat de votre surplus
  • le montant de vos aides,
  • le montant de vos économies
  • la hausse du prix de l’électricité publique

Pour être sûr de votre coup, faites une étude de rentabilité gratuite avec un professionnel.

Ce guide est terminé. Vous avez peut-être encore des questions ? Je vous laisse regarder la section FAQ. Il y a sûrement des réponses pour vous.

Sinon vous pouvez me laisser un commentaire.


FAQ

Est-ce que toutes les toitures peuvent être équipées de panneaux solaires ?

Non. Il est impossible de poser des panneaux solaires sur des toitures en zinc, en lauze, en shingle, en chaume ou avec des tuiles en goudron. Les combles isolés par revêtements multicouches rendent également impossible la pose de photovoltaïque.  

Quelle taille fait un panneau solaire ?

Un photovoltaïque standard mesure en moyenne 1m de large sur 1,7m de long, soit environ 1,7 m2.

Comment calculer son autoconsommation ?

Le taux d’autoconsommation, c’est la part de l’électricité consommée sur la totalité de l’électricité produite.

Quels facteurs jouent sur la production d’un panneau solaire ?

La production d’un panneau solaire dépend :

  • du niveau d’ensoleillement,
  • de la température extérieure,
  • de l’orientation et l’inclinaison,
  • des zones d’ombre sur la toiture.

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong. Check all fields.