Chauffe-eau solaire ou thermodynamique, faites votre choix

Chaque jour, une personne consomme 56 litres d’eau chaude. L’eau chaude sanitaire représente 11% de la consommation d’énergie de votre foyer. Faire installer un chauffe-eau solaire ou thermodynamique peut vous aider à faire diminuer votre facture d’énergie et à préserver l’environnement.


Chauffe-eau solaire ou thermodynamique, comment ça marche ?


Les chauffe-eaux solaires et thermodynamiques produisent de l’eau chaude sanitaire en utilisant des énergies renouvelables, gratuites et non polluantes.


Le fonctionnement du chauffe-eau solaire


Les chauffe-eaux solaires individuels (CESI) sont composés d’un ballon de stockage d’eau et de panneaux solaires, généralement installés sur le toit de la maison ou sur une façade exposée au sud.

L’énergie dégagée par le soleil est retenue par les capteurs des panneaux solaires. Elle est transportée par un fluide caloporteur via des tubes de cuivre. Grâce à un échangeur thermique, la chaleur est diffusée dans le réservoir d’eau pour produire de l’eau chaude. C’est cette eau qui est utilisée dans la maison pour prendre une douche, un bain ou un faire la vaisselle.

Selon vos besoins, vous pouvez opter pour un chauffe-eau solaire individuel :

·   monobloc ;

·   à éléments séparés ;

·   optimisé.

Un chauffe-eau solaire permet de couvrir 50 à 80% des besoins en eau chaude sanitaire d’un foyer. Et il n’est pas nécessaire d’habiter dans le sud de la France pour en profiter. Dans toute la métropole, l’ensoleillement annuel permet de profiter de l’énergie solaire. Mais il est tout de même recommandé d’installer un système d’eau chaude d’appoint. Il permet de faire face aux consommations exceptionnelles ou de venir en renfort lorsque la production solaire n’est pas suffisante.


Le principe du chauffe-eau thermodynamique


Un chauffe-eau thermodynamique individuel (CETI) se compose de deux éléments :

·   un réservoir de stockage pour l’eau ;

·   une pompe à chaleur (PAC).

La pompe à chaleur capte l’énergie depuis une source extérieure et la transmet à un fluide frigorigène. La chaleur de ce fluide est transférée à l’eau sous l’action d’un compresseur électrique.

La pompe à chaleur peut utiliser plusieurs sortes d’énergie.

Le plus souvent, elle récupère de l’énergie dans l’air. On parle alors de chauffe-eau thermodynamique aérothermique. L’air capté peut être celui de l’intérieur de la pièce ou de l’extérieur de la maison. La pompe à chaleur peut aussi être couplée avec le système de VMC.

Le chauffe-eau thermodynamique peut également fonctionner avec une sonde reliée au sol. On parle alors de géothermie.

Enfin, le chauffe-eau thermodynamique héliothermique se nourrit de l’énergie du soleil. La technique de captage est différente de celle des panneaux solaires.


Quel est le prix d’un chauffe-eau solaire ou thermodynamique ?


Le coût d’un chauffe-eau solaire ou thermodynamique comprend le matériel ainsi que la main-d’œuvre. Pour un appareil solaire, il faut compter en moyenne 3 500 euros. Le matériel et l’installation d’un chauffe thermodynamique individuel coûtent environ 2 600 euros.

Bien entretenus, les équipements solaires ont une durée de vie d’au moins 20 ans et les chauffe-eaux thermodynamiques, qui sont moins chers à l’achat et à l’installation, de 15 à 20 ans.


Quelles sont les aides pour l’installation d’un chauffe-eau solaire ou thermodynamique ?


Pour permettre aux particuliers de s’équiper de chauffe-eaux thermodynamiques ou solaires, l’État a mis en place plusieurs aides financières.

Si vous faites installer un CESI ou un CETI dans votre résidence principale ou dans un logement que vous mettez en location, vous pouvez bénéficier de MaPrimeRénov’. L’aide est accessible à tous les ménages, à condition de faire réaliser les travaux par une entreprise labellisée RGE (Reconnue Garante pour l’Environnement). Le montant de la prime dépend de vos ressources.

Vous pouvez aussi solliciter un éco-prêt à taux zéro (EPTZ) auprès d’une banque ayant signé une convention avec l’État. Ce prêt sans intérêt est accordé sans conditions de ressources.

Enfin, pour vos travaux de rénovation énergétique, vous profitez d’une TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée) à taux réduit.


Chauffe-eau thermodynamique ou solaire, lequel choisir ?


Pour optimiser le rendement de l’appareil et votre retour sur investissement, il est indispensable de bien choisir votre chauffe-eau. Que vous optiez pour un modèle solaire ou thermodynamique, soyez vigilant quant à :

·   sa taille et sa capacité de production ;

·   sa classe de performance énergétique ;

·   sa longévité et sa durée de garantie.

En fonction de vos contraintes de budget, de place et d’habitat, vous pouvez être amené à préférer un chauffe-eau solaire ou un modèle thermodynamique. Les installations solaires représentent un investissement plus important au départ mais elles ont une durée de vie plus longue que les CETI.

Compte-tenu du bruit qu’ils génèrent, les chauffe-eaux thermodynamiques doivent être posés dans un emplacement éloigné des pièces de vie. Selon le modèle choisi, il faut également que le local soit bien isolé et non chauffé. Les professionnels recommandent une installation dans un garage ou une cave.

Pas besoin d’avoir un sous-sol ou une buanderie pour s’équiper d’un chauffe-eau solaire. Il peut être installé dans les combles ou sur le toit. Il vous faudra néanmoins obtenir l’autorisation auprès de votre mairie de faire poser des panneaux solaires.

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong. Check all fields.