Comment avoir de l’eau chaude gratuitement ?

Le chauffe-eau solaire permet de chauffer l’eau sanitaire avec l’énergie du soleil. C’est intéressant de savoir comment ça fonctionne parce que ça permet de faire pas mal d’économies. Et même à terme de produire son eau chaude gratuitement.

Si vous avez déjà fait quelques recherches sur le sujet, vous avez dû trouver des infos sur les panneaux solaires thermiques.

Je tire tout de suite les choses au clair, on peut chauffer l’eau avec :

  • des panneaux solaires thermiques (qui chauffent directement l’eau)
  • des panneaux solaires photovoltaïques (qui produisent de l’électricité pour alimenter un ballon d’eau chaude).

L’avantage du photovoltaïque, c’est que vous pouvez utiliser l’électricité pour tout votre logement (pas seulement pour l’eau chaude). Avec du thermique vous ne pouvez faire que de la chaleur.

Si vous pensez à investir dans un chauffe-eau solaire thermique ou photovoltaïque, vous êtes au bon endroit.

Dans ce guide je vais vous expliquer comment on produit de l’eau chaude avec les deux types de panneaux solaires. Je vais aussi vous parler des prix et des critères que vous devez prendre en compte pour faire un choix.

On commence tout de suite avec le photovoltaïque.

Un foyer tout électrique ? Le chauffe-eau solaire photovoltaïque est plus adapté

Vous faites peut-être partie des Français qui fonctionnent au tout électrique. Si oui, sachez que vos dépenses en eau chaude représentent au minimum 30% de votre facture d’électricité.

Dans cette situation, choisir de chauffer l’eau sanitaire avec l’énergie photovoltaïque permet de réduire votre facture EDF.

Je vous explique rapidement comment ça fonctionne.

Comment fonctionne un panneau solaire pour chauffer l’eau ?

Les panneaux solaires produisent de l’eau chaude. Le principe est simple : ils vont produire de l’électricité, c’est elle qui va alimenter votre chauffe-eau.

Attention il faut garder à l’esprit que les cumulus électriques sont très gourmands en électricité. J’ai une solution pour contrer ce problème, patience, je vous la dévoile un peu plus bas.

Le chauffe-eau solaire photovoltaïque, est-ce que c’est rentable ?

Ce qui est pratique en France, c’est qu’on bénéficie d’un taux d’ensoleillement moyen très correct (même s’il y a une légère différence entre Strasbourg et Biarritz). Du coup on peut produire de l’électricité solaire à peu près sur tout le territoire.

En plus, dans les régions du nord, les besoins d’eau chaude s’étendent sur une plus grande période de l’année. Donc on fait plus d’économie parce qu’on s’attaque à un poste de dépense plus important.

D’ailleurs, si vous voulez savoir combien de kilowatt heure (kWh) vous pouvez produire chez vous, vous pouvez nous appeler en cliquant ici. Nos études de rentabilité sont gratuites et ça ne vous engage en rien.

Je tiens à préciser que ce n’est pas parce que vous faites des économies que votre installation sera vite rentabilisée. Ce qu’il faut surtout c’est que vous achetiez votre système photovoltaïque au juste prix.

Quel est le prix d’un chauffe-eau solaire photovoltaïque ?

Votre énergie solaire permet de chauffer votre eau mais va aussi être utilisée par le reste de votre logement. Du coup vous faites ce qu’on appelle de l’autoconsommation.

Je ne vais pas vous en parler ici, ce n’est pas vraiment le sujet de ce guide. Pour que vous compreniez bien le contexte vous pouvez télécharger un guide en cliquant ici. Dedans je vous liste mes 6 astuces pour réussir votre autoconsommation.

Maintenant que c’est plus clair, revenons-en au prix pour une installation en autoconsommation.

Pour faire fonctionner un chauffe-eau électrique en été une installation de 3kWc sera largement suffisante. Vous pourrez même alimenter d’autres appareils électriques.

Par contre je ne vous cache pas qu’en hiver, avec un cumulus classique, il faudra compter sur le réseau électrique public.

Voici un tableau qui vous indique les prix à ne pas dépasser en fonction de la puissance pour une installation en autoconsommation :

Les aides de l'État sont déduites des prix affichés. Ce tableau vous indique le prix à ne pas dépasser pour une installation, en fonction de sa puissance et les prix pratiqués chez Nouvel'R Énergie pour du matériel d'entrée de gamme sans option, main-d'oeuvre et démarches administratives incluses.

Il faut se dire qu’avec le photovoltaïque vous n’avez pas de coût d’entretien à prévoir. Une fois que l’achat est fait vous ne déboursez plus rien.

Chauffe-eau solaire avec ballon thermodynamique

Je vous l’ai répété plusieurs fois, un cumulus électrique c’est très énergivore. Je vous présente rapidement la solution qui résout ce problème (c’est très en vogue en ce moment) :

L’alliance du photovoltaïque et du chauffe-eau thermodynamique.

En fait, le ballon thermodynamique produit déjà de l’eau chaude de façon écologique à lui seul. Son fonctionnement est très simple : il utilise les calories présentes dans l’air ambiant.

Un ballon thermodynamique permet de faire de l'eau chaude avec du photovoltaïque
Exemple d’un chauffe-eau thermodynamique

Il a parfois besoin d’une deuxième source d’énergie : l’électricité.

C’est là qu’interviennent les panneaux photovoltaïques. Ils fournissent le ballon en électricité et votre eau n’est chauffée qu’avec des énergies renouvelables.

Si ça vous dit, j’ai fait une petite liste des meilleurs ballons thermodynamiques, vous pouvez cliquer ici pour la télécharger gratuitement.

Faut-il acheter un chauffe-eau thermodynamique ?

C’est bien beau de consommer des énergies propres, encore faut-il pouvoir le faire sans se ruiner. Il faut se poser les bonnes questions avant de sauter le pas.

La durée d’amortissement de votre investissement dépend de ces 3 points :

  • La consommation actuelle de votre chauffe-eau électrique
  • Le prix du nouveau chauffe-eau à installer
  • Le gain de performance énergétique

Pour ce qui est de la performance énergétique, il faut se référer au COP (coefficient de performance).

C’est très simple à comprendre.

Le COP c’est le nombre de kilowatt heure (kWh) de chaleur que vous pouvez produire avec 1 kWh d’électricité. Plus le coefficient est élevé et plus votre chauffe-eau est économe. Si ce n’est pas très clair pour vous, on peut en discuter dans la section commentaire (c’est tout en bas de ce guide). Je vous réponds en quelques minutes.

Pour vous aider à prendre une décision j’ai aussi fait quelques recherches. Voici ce que vous coûte en moyenne un cumulus électrique :


Le chauffe-eau solaire thermodynamique est-il rentable ?

Je peux affirmer que oui, c’est un équipement rentable. Ce ballon ne consomme pratiquement pas d’énergie, le peu qu’il consomme vient de vos panneaux.

Du coup, une grosse partie de la production de votre installation va pouvoir alimenter vos autres appareils électriques.

Vous effacez complètement la partie “eau chaude“ de votre facture et le reste de votre logement utilise moins d’électricité publique. C’est tout bénéf.

Si vous avez bien tout lu, et si j’ai été assez clair, vous savez comment produire de l’eau chaude avec des panneaux solaires photovoltaïques. S’il reste des zones d’ombre à éclaircir, rendez-vous dans la section commentaire.

On passe maintenant aux panneaux solaires hybrides.

Comment chauffer de l’eau naturellement ? La solution hybride

Si vous êtes toujours avec moi, vous avez vu tous les aspects du chauffe-eau solaire photovoltaïque.

Il existe une solution qui allie le photovoltaïque, que nous venons de voir, et le thermique que nous voyons juste après.

Pour le moment, je vais vous parler du panneau hybride qui est capable de produire de l'eau chaude et de l'électricité.

Le principe est très simple.

Un panneau photovoltaïque c’est de couleur plutôt sombre, exposé au soleil sa surface devient chaude.

Le concept, c'est exploiter cette chaleur pour fabriquer de l'eau chaude en installant un échangeur de chaleur à eau.

Voilà comment ça fonctionne :

De l'eau froide circule à l'intérieur du panneau pour le refroidir. Une fois que l'eau a circulé dans le capteur à son tour.

Si vous voulez en savoir plus, j’ai rédigé un guide sur ce sujet. Je vous laisse cliquer ici pour le télécharger en pdf.

Je vous propose de regarder de plus près ce que Dualsun propose. Ça vous donnera une idée plus précise si jamais vous décidez d'installer une solution hybride.

Zoom sur l'offre Dualsun

Comme je vous l'ai expliqué ce panneau produit de l'électricité et de l'eau chaude.

Il fonctionne exactement comme un panneau solaire photovoltaïque. La seule différence c'est qu'il est refroidi grâce à une circulation d'eau froide.

Non seulement ça produit de l'eau chaude, mais en plus ça booste la production du capteur (et oui, le panneau solaire produit plus d'électricité quand il est maintenu à une température ambiante).

Je me permets de vous recommander le panneau 375 Shingle Black. C'est celui qu'on pose et on a eu que des retours positifs.

Je vous laisse jeter un oeil à ses caractéristiques :

Si jamais vous voulez regarder de plus près la fiche technique vous pouvez cliquer ici.

Maintenant on parle de la solution la plus connue : le thermique.

Comment fonctionne un chauffe-eau solaire thermique ?

Quand on parle de “chauffe-eau solaire” on l’associe souvent au capteur solaire thermique.

Le capteur thermique produit de la chaleur grâce au rayon UV, c’est une autre façon de chauffer l’eau sanitaire.

Je vous explique tout de suite le fonctionnement des différentes installations.

Le fonctionnement du chauffe-eau solaire à pompe électrique

Ce système fonctionne grâce à un panneau solaire thermique, une pompe de circulation et un ballon de stockage.

Tout commence avec le panneau solaire thermique. Il est composé de plusieurs tubes remplis d’un fluide “caloporteur”.
C’est un liquide qui est capable de capter les calories qui sont présentes dans les rayons UV.

Les panneaux solaires thermiques permettent de produire de l'eau chaude
Exemple de panneaux solaires thermiques installés en toiture.

Une fois que le liquide est chaud, il est transmis au ballon de stockage (qui contient l’eau sanitaire) grâce à la pompe de circulation électrique.

C’est à ce moment-là que l’eau présente dans le ballon profite de la chaleur du fluide.

Le fonctionnement du chauffe-eau solaire à Thermosiphon

C’est à peu près le même système. À la différence qu’ici il faut placer le ballon au-dessus des panneaux solaires.

Le phénomène de thermosiphon est très simple à comprendre.

Faisons un petit peu de chimie :

lorsqu’un liquide est chaud il se dilate. Comme sa masse volumique est moins importante, il remonte naturellement à la surface.

Replacé dans notre contexte voici ce que ça donne : Le liquide caloporteur est chauffé par le soleil, il remonte naturellement vers le ballon, une fois qu’il a transmis sa chaleur il refroidit.

Lorsque le liquide est froid, il descend vers le capteur solaire thermique.

Une fois qu’il est dans le capteur, il récupère à nouveau les calories captées dans les rayons solaires. Vous l’avez compris, une fois chaud il remonte dans le ballon et ainsi de suite.

En fait, avec ce mode de chauffage, nous n’avons plus besoin d’une pompe électrique pour faire circuler le fluide caloporteur.

Le fonctionnement du chauffe-eau solaire monobloc

Avec les deux premiers chauffe-eau, on a vu que les installations étaient composées de différents éléments (panneaux solaires, pompes électriques).

Ici, on parle d’un seul bloc.

En fait, le ballon de stockage d’eau sanitaire et le panneau solaire thermique sont indissociables.

Le chauffe-eau monobloc produit de l'eau chaude grâce au soleil.
Voici la structure d’un chauffe-eau solaire monobloc.

Ici c’est aussi le phénomène de thermosiphon qui est utilisé puisque le ballon est placé au-dessus du capteur thermique.

Du coup, on peut se poser la question, pourquoi existe-t-il différents systèmes ?

Ils ne sont pas tous aussi efficaces (et ils ne coûtent pas tous le même prix).

L’efficacité du chauffe-eau solaire à pompe électrique

Ce système possède un très bon rendement thermique. Le bémol c’est que c’est une solution d’appoint, ce qui veut dire qu’il faut une deuxième source d’énergie pour monter la température de l’eau.

Et c’est justement la consommation électrique de la résistance d’appoint qui est assez énergivore.

L’efficacité du chauffe-eau solaire à thermosiphon

Le ballon est installé dans les combles de votre maison et les capteurs thermiques sont positionnés sur le toit en partie basse. Du coup la déperdition de chaleur est mieux contrôlée (mais reste inévitable).

On peut donc dire que c’est une installation performante et économe, mais ça reste toujours un chauffage d’appoint.

Voici la structure d’un chauffe-eau solaire monobloc.

L’efficacité du chauffe-eau monobloc

Ici, nous retrouvons notre phénomène de thermosiphon, c’est également un système performant.

Mais comme le ballon est installé avec les panneaux à l’extérieur de la maison, il n’est pas isolé.

Ce qui veut dire que la nuit, sans isolation, l’eau qui est à l’intérieur du ballon refroidit. L’hiver c’est plus compliqué de la maintenir à une température suffisamment haute.

Je l’ai répété plusieurs fois, mais il faut bien comprendre que le chauffe-eau solaire thermique (sous toutes ses formes) reste un chauffage d’appoint.

En fait pour faire un choix, il faut prendre trois choses en compte :

  • La question du stockage de l’eau chaude
  • Le gain énergétique que représente une solution d’appoint
  • Le prix de l’installation

On regarde les tarifs tout de suite.

Quel est le prix d’un chauffe-eau solaire thermique ?

Avant tout, il faut se rendre compte des dépenses que représentent votre eau chaude.

J’ai fait mes recherches et voici les coûts que ça représente :

Vous pouvez donc faire de belles économies en installant un chauffage d’appoint écologique.

Reste à savoir combien il faut investir, regardons les prix.

 

Pour toutes ces informations vous devez bien sûr prendre en compte le nombre de litres à chauffer.

Dans les tarifs que je viens de vous donner je n’ai pas déduit les aides de l’État.

Je n’ai pas non plus mentionné le coût de l’entretien. On en reparle un peu plus bas, c’est un coût à additionner au prix global de l’installation.

Quelles aides pour chauffe-eau solaire ?

Vous avez dû entendre parler de différentes aides.

Il y a tellement d’informations sur internet que c’est dur de s’y retrouver et de savoir à quoi on a le droit. J’ai tout simplifié pour vous.

Le crédit d’impôt pour le chauffe-eau solaire thermique

On le voit écrit partout, pourtant, il n’existe plus depuis le 1er janvier 2021.

Le CITE, (c’est aussi comme ça que vous avez pu le voir écrit) est remplacé par la Prime Rénov. Cette prime est maintenant disponible pour les ménages aux revenus intermédiaires.

Elle regroupe le crédit d’impôt et les aides de l’ANAH (agence nationale de l’habitat) “habiter mieux agilité”.

Cette prime est accessible si vous voulez investir dans un mode de chauffage écologique. Elle est calculée en fonction de vos revenus et du gain de performance énergétique pour votre logement.

En fonction de ces deux critères, et de votre région il y a plusieurs barèmes :

Prime rénov hors Île-de-France :


Prime rénov en Île-de-France :

Ce qui est pratique avec la prime rénov c’est qu’elle est cumulable avec l’éco prêt. C’est un prêt qui est aussi disponible pour l’installation d’un chauffe-eau solaire.

L’éco-prêt pour le chauffe-eau solaire thermique

C’est un prêt qui a la particularité d’être à taux zéro, vous n’avez donc aucun intérêt à rembourser.

Pour l’obtenir, il fallait à l’époque, réaliser plusieurs travaux (isolation des combles ou pose d’un double vitrage, par exemple).

Ce n’est plus le cas aujourd’hui, seule l’installation d’un chauffe-eau solaire suffit.

L’avantage de cette aide, c’est qu’elle est versée avant les travaux, contrairement aux autres que vous touchez une fois votre chauffe-eau installé.

Les CEE pour le chauffe-eau solaire thermique

Pour installer votre chauffe-eau solaire individuel (CESI), vous pouvez aussi compter sur les Certificats d’Economies d’Energie (CEE).

C’est un système qui encourage les entreprises à installer des solutions de chauffage écologique. Elles collectent des CEE grâce à votre investissement et ça se traduit en aide financière supplémentaire pour vous.

Encore une fois les CEE sont cumulables avec la prime rénov’ et l’éco-prêt.

Une TVA à taux réduit pour l’installation d’un chauffe-eau solaire

En fonction de l’installation que vous avez choisie vous pouvez avoir un taux de TVA réduit. Il en existe deux :

Pour obtenir toutes ces aides, différentes conditions sont obligatoires :

  • Les travaux sont effectués sur votre résidence principale
  • Votre logement a été construit et achevé il y a plus de 2 ans
  • Les installateurs sont certifiés RGE.

Vous êtes maintenant au point sur le financement, tout ce qu’on a vu concerne les panneaux solaires thermiques.

Quelques-unes de ces aides peuvent être disponibles avec le photovoltaïque sous certaines conditions, c’est un peu plus compliqué. Si ça vous intéresse je vous propose d’en discuter dans les commentaires.

J’ai gardé le meilleur pour la fin, il existe encore une aide disponible, cette fois pour installer des panneaux solaires photovoltaïques.

C’est la prime à l’autoconsommation.

La prime pour l’autoconsommation

Comme vous produisez l’électricité que vous consommez, vous pouvez toucher la prime à l’autoconsommation.

Le montant varie en fonction de la puissance installée :

Vous pouvez en plus revendre votre surplus d’électricité non consommé, voici les tarifs de rachat :

Avec ces aides votre investissement sera plus vite rentabilisé, attention il faut prendre en compte les frais d’entretien.

Pour le photovoltaïque ils sont inexistants, par contre c’est à prendre en compte si vous installez du thermique.

Chauffe-eau solaire maison : quel est le coût d’entretien ?

Si vous habitez dans une région qui est exposée à de fortes variations de températures, vous devez faire contrôler vos panneaux régulièrement.

En fait, dès lors que vos panneaux subissent des variations de température trop importantes, la quantité du fluide caloporteur diminue.

Dans cette situation il faut faire vidanger et remplir vos tubes, ce qui peut être coûteux.

Il faut aussi faire attention à ces points :

  • Surveiller la pression des fluides caloporteurs

Vous pouvez faire vérifier les tubes tous les 2 ans.

  • Vérifier l’isolation de votre circuit hydraulique

Si votre circuit est bien isolé vous perdrez moins de chaleur, votre installation sera donc plus performante.

  • Vérifier l’état de la pompe électrique

Si vous avez choisi une installation avec pompe électrique, c’est elle qu’il faudra le plus souvent contrôler. C’est l’élément qui est le plus susceptible de tomber en panne.

En bref, l’entretien dépend surtout de votre environnement extérieur.

Maintenant que vous avez les prix et les coûts d’entretien, on regarde de plus près comment choisir l’installation la plus adéquate pour vous.

Comment choisir son CESI ?

Pour choisir son chauffe-eau solaire individuel, il faut prendre en compte différents critères. On regarde ça tout de suite.

Calculer ses besoins d’eau chaude

C’est le plus important, vous devez calculer votre besoin de production d’eau chaude. L’installation dépendra de la taille de votre ballon de stockage.

Il faut compter à peu près 40 litres d’eau chaude par personne et par jour. Attention, Il ne faut pas surestimer vos besoins. Si vous n’utilisez pas toute l’eau chauffée, elle va stagner et des bactéries vont se développer.

La taille du ballon que vous avez choisie permet de calculer le nombre de panneaux nécessaires. Votre situation géographique a aussi un impact sur le nombre de panneaux à installer.

Prendre en compte la localisation de votre maison

Si vous habitez dans le sud vous aurez besoin de moins de panneaux solaires.

Pour vous donner un ordre d’idée il faut 2 panneaux solaires thermiques pour faire chauffer 200 litres d’eau dans les régions du sud de la France. Si vous êtes dans le nord pour la même contenance, il faudra installer 4 panneaux solaires thermiques.

Je continue avec les autres critères à prendre en compte. Comme ça, le choix de votre chauffe-eau solaire sera bien précis.

Prendre en compte l’exposition de votre maison

Si on parle de panneaux solaires (thermiques et photovoltaïques confondus) on parle souvent d’une exposition plein sud.

C’est la meilleure exposition pour capter toute l’énergie du soleil. Ce n’est pas pour autant que les autres orientations ne sont pas rentables.

Il faut savoir qu’en France la différence d’orientation n’a pas beaucoup d’impact. Je vous explique pourquoi.

C’est une question de rayonnement diffus.

Ici, on ne bénéficie pas d’un rayonnement direct, ce qui veut dire que les rayons du soleil sont reflétés avant de nous atteindre. Donc que vous soyez au sud, à l’est ou à l’ouest vous ne recevrez pas plus de rayonnements directs.

La seule orientation à bannir c’est le Nord, si vous êtes exposé(e) nord, nord-est, nord-ouest, je vous déconseille d’installer des panneaux solaires (qu’ils soient thermiques ou photovoltaïques).

Si vous n’êtes pas exposé(e) nord, il faut vérifier que l’emplacement soit bien dégagé, qu’il n’y ait pas de zone d’ombre.

Pour que votre chauffe-eau solaire fonctionne évitez les zones d'ombre
Les zones d’ombre impactent fortement le rendement des panneaux solaires.

Si vous n’êtes pas bien exposé(e) il existe des solutions pour optimiser la production de vos panneaux. Je vous les ai répertoriées dans un petit guide, vous pouvez cliquer ici pour les télécharger.

Prendre en compte l’inclinaison de votre toiture

Si vous avez décidé d’installer vos panneaux en toiture, il faut prendre en compte la pente de votre toit. L’idéal pour un rendement maximal, c’est d’incliner vos capteurs solaires à 35°.

Si vous installez vos panneaux au sol, vous pouvez régler vous-même l’inclinaison.

L'inclinaison d'un panneau solaire thermique influe son rendement
L’inclinaison de vos capteurs peut varier de 20 à 40°.

Ce sont les points les plus sensibles pour assurer un bon rendement.

Avec tous ces éléments vous devez avoir une idée plus précise du chauffe-eau solaire à installer chez vous. Si c’est toujours un peu flou pour vous, vous pouvez demander à ce qu’on vous appelle.

Cliquez ici et l’un de nos experts prendra le temps de vous conseiller en fonction de votre situation. Je le répète au cas où, nos conseils sont gratuits et on n’est pas là pour vous faire acheter.

Maximiser les économies avec un système solaire combiné

Si vous installez un chauffe-eau solaire (de type thermique) pour faire des économies, vous pouvez placer la barre un peu plus haute. En chauffant toute votre habitation au solaire vous réduisez encore plus vos factures énergétiques.

C’est le principe du système solaire combiné. Pour ça il faut que votre logement soit chauffé par plancher chauffant ou par des radiateurs avec circulation d’eau chaude.

Comme ça toutes les sources de chaleur sont alimentées par l’énergie solaire.

Comment installer un chauffe-eau solaire ?

Nous avons vu à peu près tous les aspects du chauffe-eau solaire, qu’il soit thermique ou photovoltaïque. Si vous êtes conquis(e) par cette solution, il faut maintenant savoir à qui confier les travaux.

On regarde les différentes alternatives.

Installer un chauffe-eau solaire en kit ?

Aujourd’hui il est possible de faire beaucoup de choses soi-même et le solaire n’échappe pas à la tendance. Vous pouvez acheter votre kit de chauffe-eau solaire et l’installer vous-même.

C’est en général moins cher parce que vous ne payez pas de main d’œuvre. Par contre, il faut posséder quelques bases avant de se lancer.

Si vous optez pour cette solution, il faut savoir que vous ne serez pas éligible aux aides de l’État. La rentabilité peut donc être impactée.

En plus, en passant par des installateurs qualifiés vous faites une étude de rentabilité. Comme ça vous êtes sûr(e) que votre installation est adaptée à vos besoins.

J’en profite pour vous donner accès à notre simulateur en ligne. Vous pouvez cliquer ici, c’est moins précis qu’une étude de rentabilité mais ça vous donne déjà une base.

À quels professionnels confier l’installation d’un chauffe-eau solaire ?

Quand je vous ai parlé des aides, je vous ai expliqué qu’il fallait faire appel à des techniciens qualifiés RGE.

La qualification RGE englobe plusieurs spécialités. Si vous voulez installer du thermique il faudra contacter des installateurs certifiés RGE quali’sol. Pour du photovoltaïque ce sera RGE avec une qualification adaptée au photovoltaïque.

Confiez toujours l’installation de vos panneaux solaires à des professionnels.

En résumé : quel est le meilleur chauffe-eau solaire ?

Vous l’avez compris, le meilleur chauffe-eau solaire, c’est celui qui répond le mieux à vos besoins. On reprend ensemble.

Le chauffe-eau solaire thermique est une solution d’appoint, il va augmenter la température de votre eau sanitaire à un certain niveau. Vous faites des économies parce que l’eau est déjà tiède, il faut donc moins d’énergie pour la chauffer jusqu’à la température idéale.

Il faut aussi préciser qu’on ne peut pas vraiment compter sur cette solution l’hiver.

Nous avons vu que les prix étaient très accessibles et que l’État donnait pas mal d’aides.

Si vous chauffez votre eau grâce à l’électricité, je vous recommande d’installer des panneaux solaires photovoltaïques. Ils pourront alimenter votre chauffe-eau électrique ou produire à eux-seuls de l'eau chaude dans le cas des panneaux hybrides.

En plus de ça une partie de vos appareils électroniques seront alimentés par les panneaux et il n'y a pas d'entretien à prevoir.

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Merci !
Rafraîchir
Oops! Something went wrong. Check all fields.