Zoom sur le chauffe-eau thermosiphon 


C’est le système le plus simple et le plus abordable financièrement. Il est aussi très performant.

Si vous voulez installer un chauffe-eau solaire mais que votre budget est limité, c’est le système qu’il vous faut. 

Il peut couvrir jusqu’à 70% de vos besoins annuels en eau chaude. Si vous vous chauffez avec des radiateurs à eau ou un plancher chauffant, vous économisez aussi sur la facture de chauffage.

C’est hyper pratique parce que ça s’adapte à toutes les maisons, vous pouvez en installer un très facilement. 

Je vous propose de commencer par le fonctionnement du système. C’est mieux de comprendre le fonctionnement avant d’investir dans un système solaire.


Fonctionnement du chauffe-eau solaire à thermosiphon 


Bien plus simple qu’un chauffe-eau classique, le fonctionnement de ce chauffe-eau solaire repose sur un phénomène entièrement naturel : la dilatation des fluides avec la température.

Le fonctionnement du chauffe-eau solaire à thermosiphon est assez simple.
Un exemple de chauffe-eau solaire thermosiphon


Qu’est-ce que la dilatation des fluides ? 


Pour bien comprendre, je crois que l'exemple le plus parlant, c’est le thermomètre à liquide. Quand il fait chaud, le liquide monte dans le tube.

Et bien, la dilatation c’est ça. En chauffant, le liquide prend plus de place et, naturellement, monte. C’est exactement la même chose quand vous faites chauffer de l’eau pour faire des pâtes. Si vous mettez un couvercle, au bout d’un moment l’eau déborde. 

Je suis sûr que vous avez déjà entendu parler du vase d’expansion de votre chauffe-eau ou de la chaudière. Vous devinez maintenant quel est son rôle ? Lorsque l’eau du circuit chauffe, elle augmente de volume. Le vase d’expansion sert tout simplement à récupérer ce surplus. 

Revenons à notre chauffe-eau à thermosiphon. 

Le chauffe-eau est toujours placé plus haut que le capteur solaire. Cette disposition est indispensable pour que le système fonctionne. 


Comment l'énergie solaire permet de réchauffer l’eau du ballon ?


Les panneaux solaires captent les calories du soleil et réchauffent le fluide caloporteur. 

Le fluide se dilate et monte dans l’échangeur du chauffe-eau. Il partage ses calories pour chauffer l’eau du ballon. L’eau chauffée remonte et l’eau du haut de la cuve, qui est plus froide, va descendre. 

Dans le même temps, le fluide caloporteur qui s’est refroidi en libérant ses calories, va redescendre aussi tout en bas du capteur. 

La boucle peut recommencer. Un nouveau cycle reprend puis un autre… Tant qu’il y a du soleil, l’eau de la cuve est chauffée. Un fonctionnement ultra simple. Pas de pompe, de circulateur et de régulateur comme dans un chauffe-eau classique. 

Moins de matériel pour faire plus d’économies. C’est pour ça que je vous conseille d’en installer un si vous avez besoin d’économiser rapidement.


Comment installer un chauffe-eau solaire thermosiphon ?


L’installation de ce système solaire est vraiment très facile. Mais il est indispensable de respecter certaines contraintes de pose pour le bon fonctionnement du chauffe-eau.


Les points de vigilance lors de l’installation du chauffe-eau thermosiphon 


La première contrainte : bien installer les tuyaux du circuit hydraulique sur une pente parfaitement régulière. 

La deuxième : bien dimensionner la longueur des liaisons calorifiques. Le tube aller-retour reliant le ballon au capteur doit être le plus court possible. Au-delà d’une longueur de 10 mètres, l’installation n’est pas possible.

Un troisième point sur lequel je vous recommande d’être vigilant(e) : le diamètre de la tuyauterie. S’il est trop large, cela n’empêchera pas le liquide de circuler correctement et jouera sur la vitesse. Le fluide va se déplacer plus lentement et le rendement de votre installation sera nettement moins bon. 

Généralement, le diamètre des câbles est compris entre 18 et 22 millimètres. Si la longueur n’excède pas 1m50, je vous conseille de choisir 20 mm.


Quelles sont les différentes façons d’installer ce chauffe-eau ?


Il existe deux modèles distincts de chauffe-eau thermosiphon. Je vais vous expliquer comment installer chacun de ces systèmes. 


Le système ballon thermosiphon monobloc


La cuve de stockage est placée horizontalement au-dessus des capteurs solaires. C’est l’installation la plus simple.
Elle convient pour une pose au sol, sur un toit terrasse ou sur une toiture plate. 

Mais attention au poids. Entre le capteur, le ballon rempli et le support de fixation, composé d’un châssis métallique et des blocs de béton lestés… Il y en a facilement en tout pour plusieurs centaines de kilos. 

Il est important de bien isoler ce ballon solaire du gel si vous ne voulez pas avoir de l’eau froide au réveil.

Un autre point négatif : cette installation n’est vraiment pas très esthétique et discrète. 


Le chauffe-eau thermosiphon à éléments séparés


Comme son nom l’indique, le réservoir de stockage et les capteurs ne sont pas posés côte à côte. Un point positif en termes d’esthétique. Le ballon est installé horizontalement ou verticalement dans la maison à proximité des points d’utilisation.

Les panneaux sont toujours posés à proximité, à un mètre en contrebas.

Par exemple, vous pouvez installer le réservoir dans des combles, et fixer vos panneaux sur la façade. Dans ce cas le ballon est isolé l’hiver.


Le choix de l’équipement 


Comment dimensionner le volume du ballon ?


Il existe des cuves qui varient entre 100 et 400 litres. 

Pour connaître la quantité dont vous avez besoin, je vous conseille de calculer approximativement la consommation de votre foyer. En moyenne, on estime que chaque personne consomme environ 33 litres d’eau chaude par jour. 

Ce chiffre est assez optimiste. Disons que pour une famille de quatre personnes, je pense qu’un ballon de 300 litres est un bon choix. 


Quel panneau solaire installer avec un chauffe-eau thermosiphon ?


Attention, tous les panneaux solaires ne peuvent pas fonctionner avec un chauffe-eau thermosiphon.

Vous avez le choix entre des capteurs plans et des capteurs à tubes sous vide. Ces derniers sont équipés de thermo tube. Ils emmagasinent plus vite la chaleur et la conservent plus longtemps.

S’ils affichent une meilleure efficacité, ils sont plus chers et plus fragiles face aux aléas climatiques et aux intempéries.

Le nombre de capteurs à installer dépend essentiellement du volume du cumulus. 

Les panneaux solaires à capteurs plans peuvent être installer avec un chauffe eau thermosiphon.
Exemple de panneaux solaires à capteur plan


Les panneaux solaires à capteurs à tube sous vide peuvent être installer avec un chauffe eau thermosiphon.
Exemple d'un capteur à tube sous vide


Le système monobloc ne vous laisse pas le choix, ce sont souvent des capteurs à tubes. 


Comment utiliser le chauffe-eau solaire thermosiphon ?


Il y a deux façons de l’utiliser. Je vous présente les deux branchements possibles pour votre foyer. 


Le raccordement direct 


Cela permet d’avoir de l’eau chaude sanitaire immédiatement. Ce branchement peut être envisagé si vous habitez une région très ensoleillée. Mais il faudra prévoir un système de chauffage d’appoint pour avoir de l’eau chaude en hiver.

Pour être honnête, je trouve que c’est un projet délicat pour une résidence principale. Je ne pense pas qu'il soit vraiment économique. 

En revanche, ce raccordement est une excellente idée pour équiper une villégiature utilisée lors des beaux jours : un mobile-home, une résidence située dans un endroit isolé ou même un camping-car. 


Le raccordement indirect pour le préchauffage


Ce branchement est vraiment intéressant pour réaliser des économies d’électricité. 

L’eau chaude produite par le système solaire alimente le circuit hydraulique du chauffe-eau thermodynamique et/ou de la chaudière. Comme sa température oscille pendant l’année entre 20 et 60 degrés, elle n’est jamais froide. Du coup elle nécessite moins d’énergie pour être chauffée.

En été, c’est le chauffe-eau thermosiphon qui couvre l’intégralité de vos besoins. En hiver, votre autre système prend le relais en consommant toujours moins d’énergie. Vous avez toutes les infos principales concernant le chauffe-eau à thermosiphon. 

Avant de faire un rapide bilan, je vous ai listé tous les avantages et inconvénients de ce système. Comme ça, vous aurez une idée bien objective.


Les avantages d’un chauffe-eau thermosiphon


Comme je vous le disais précédemment, si certaines contraintes doivent être respectées, l’installation est vraiment très facile.

Le gros avantage de ce système, c’est qu’il ne nécessite aucun entretien. Éventuellement en période de grand froid je vous conseille de faire une vidange pour ne pas endommager votre équipement. 

Ce qui est très appréciable aussi c’est que ce système fonctionne sur un principe physique naturel, la dilatation des fluides. Le risque de panne est quasi nul. 

Les inconvénients du thermosiphon solaire 


Le premier frein est le manque d’esthétisme de ce type d’installation, surtout pour le monobloc. Comme je vous le disais, ce modèle conviendra mieux dans des régions bénéficiant d’un fort taux d’ensoleillement.

Mieux vaut opter pour un chauffe-eau thermosiphon à éléments séparés. 

Ses performances sont meilleures, surtout en hiver. Il est possible d’assurer tous vos besoins en eau chaude environ 8 mois sur 12. Cela implique de posséder un système d’appoint, comme un petit chauffe-eau électrique. 

Avant de vous lancer, faites appel à un professionnel pour lui demander un devis gratuit et profiter de ses conseils. On peut vous aider si jamais vous ne savez pas qui contacter, cliquez ici.


Un tarif attractif et la possibilité de profiter d’aides financières 


Le tarif du matériel et de l’installation varie en fonction du volume du cumulus solaire entre 1500 et 7000 €. L’avantage c’est que vous pouvez profiter de plusieurs aides financières pour financer vos travaux. 

MaPrimeRenov remplace le Crédit d’Impôt Transition Énergétique, CITE et l’aide Habiter Mieux Agilité de l’Anah. Si vous voulez connaître les montants alloués vous pouvez cliquer ici. Ça vous redirigera vers un contenu téléchargeable (gratuitement).

Cette aide est calculée en fonction de vos revenus mais elle est désormais accordée pour tous les Français, y compris les foyers plus aisés. 

La seule condition pour y avoir droit : la pose doit être effectuée par un professionnel qualifié RGE. Il est aussi encore possible de profiter des primes énergies, de l’éco prêt à taux zéro et d’un taux de TVA réduit à 5,5%. 

N’oubliez pas les aides de vos collectivités locales, qui peuvent vous permettre d’être exonéré(e) totalement ou partiellement de taxe foncière. 

Si vous demandez toutes les aides votre chauffage solaire ne va pas vous revenir très cher. 


Quel est le prix d’un chauffe-eau solaire thermosiphon ?


Je vous ai déniché quelques fourchettes de prix, mais je vous conseille de contacter un expert. 



Faites plusieurs devis pour être sûr d’avoir l’équipement le plus rentable. 

Maintenant que vous avez toutes les infos les plus importantes, je vous propose de faire un petit bilan. 


Le chauffe-eau solaire thermosiphon : Ce qu’il faut en retenir. 


Maintenant que vous avez toutes les infos les plus importantes, je vous propose de faire un petit bilan. 

Le thermosiphon est un équipement fiable et plus économe que les autres chauffe-eau solaires. Comme il utilise un phénomène naturel pour fonctionner, il ne demande pas d’énergie en plus pour produire de l’eau chaude. Le fonctionnement naturel lui donne aussi l’avantage de ne pas tomber en panne.

C’est un système qui ne coûte pas très cher et qui donne accès aux subventions de l’État. Attention il reste un système de chauffage d’appoint. 

Bien qu’il soit performant, il ne pourra pas couvrir tous vos besoins.

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong. Check all fields.