Comment entretenir sa batterie solaire ?

 

La batterie solaire est essentielle pour stocker le surplus d’énergie produit par votre installation solaire. Celle-ci s’intègre dans l’installation et vous permet de profiter de la production en soirée, dans la nuit, ou lorsque le niveau d’ensoleillement est faible. Comme les autres composants, la batterie nécessite un entretien régulier.

 Votre installation solaire est équipée d’une batterie et vous recherchez des informations pour l’entretenir correctement ? Vous ne possédez pas encore de batterie, mais vous voulez savoir comment l’entretenir avant d’investir ?

Dans ce guide, je vous parle des spécificités de la batterie solaire et des différents types d’entretiens nécessaires pour optimiser la longévité de cet équipement.

 

Prérequis pour bien utiliser une batterie solaire

 

Le stockage de l’électricité produite par les panneaux solaires est un point important pour ceux qui veulent passer à l’autoconsommation. C’est notamment le cas si l’installation n’est pas reliée au réseau public.

En effet, le stockage de l’énergie avec une batterie solaire présente de nombreux avantages :

  • Rentabiliser l’installation solaire,
  • Devenir de plus en plus autonome en énergie,
  • Bénéficier d’une électricité sans dépendre de la météo,
  • Réduire les dépenses en électricité,
  • Obtenir un taux d’autoconsommation de 100 %

Si vous voulez profiter pleinement de ces différents avantages, vous devez utiliser correctement votre batterie solaire. Voici quelques conseils et recommandations.

 

Où l'installer sa batterie solaire ?

 

La batterie solaire doit être installée dans un endroit sec, à l’abri du gel, du soleil et de la chaleur. Cet équipement doit également être disposé en position debout. Il faut aussi s’assurer que le local où se trouve la batterie est ventilé correctement. Pour éviter le danger, il est impératif de respecter les consignes de sécurité :

  • Garder la batterie loin d’une flamme ou d’une cigarette allumée,
  • Eviter de mettre en court-circuit les bornes et les câbles raccordés à la batterie,
  • Arrêter la consommation de l’énergie stockée lorsque le système s'arrête à la suite d’une décharge importante. Cette précaution permet de limiter les dommages.
  • Utiliser des protections individuelles lors de la manipulation des batteries à électrolyte liquide.  

Comment charger sa batterie ?

 

Il existe différents types de batteries solaires à savoir la batterie AGM, la batterie au plomb ouverte, la batterie GEL et la batterie Lithium. Les principes de base, concernant la charge varient suivant la batterie que vous utilisez.

Quelle que soit la batterie que vous possédez, vous devez détecter son état de charge ou SOC. Celui-ci indique le pourcentage d’énergie chargée.

Si vous disposez d’une batterie solaire au plomb ouvert, sa durée de vie dépend de la première charge. Pour le premier chargement, il est conseillé de la charger à 100 % avec un chargeur régulé. Ce dernier doit avoir une intensité constante de 1/20 de la capacité de la batterie. Cette précaution permet de préserver sa durée de vie.

Outre ces consignes, il est aussi recommandé d’assurer le parfait état de charge de la batterie avant stockage. Pour terminer, je vous conseille de suivre à la lettre les préconisations constructeurs afin d’optimiser la capacité de votre batterie. Ceux-ci varient suivant le type et les spécificités de votre batterie.

 

Comprendre la capacité de décharge de la batterie ? (DOD)

 

Outre la charge complète, vous devez également savoir que la décharge importante nuit à sa durée de vie. D’où l’intérêt de comprendre la profondeur de décharge ou DOD de votre batterie.

Le DOD désigne le rapport entre la capacité déchargée et la capacité nominale de l’accumulateur. Celui-ci est aussi exprimé en pourcentage et la somme du DOD et du SOC doit toujours être égale à 100 %. Si le DOD de votre batterie solaire est de 80 %, le SOC est donc de 20 %.

Le DOD d’une batterie au plomb se situe entre 40 et 50 %. Ceci indique que vous ne devez pas la vider à plus de 50 %.

Vous devez prendre en compte ces deux informations importantes pour paramétrer votre régulateur. Je souligne que les fabricants de batterie indiquent toujours le taux du DOD à ne pas dépasser. Même si les conséquences d’un déchargement total ne se manifestent pas dans l’immédiat, ceux-ci pourront réduire sa longévité.      

 

Quel entretien pour quel type de batterie ?

La vérification visuelle

 

Toutes les deux semaines, effectuez une vérification visuelle de votre batterie solaire. Pour cela, vous devez retirer les bouchons de fermeture des trous de remplissage et vérifier le niveau d’électrolyte. Celui-ci doit recouvrir toutes les plaques de plomb de la batterie.

Si vous constatez un élément qui ne baigne pas dans l’eau, rajoutez de l’eau distillée pour atteindre le niveau maximum indiqué.

Si vous disposez d’une batterie AGM moderne, vous n’avez plus besoin de faire l’appoint avec de l’eau distillée. Toutefois, un contrôle régulier du niveau de charge est nécessaire afin de prévenir la décharge profonde.

Pendant la vérification visuelle, regardez aussi s’il y a des fissures, des gonflements sur les bacs ou des fuites d’électrolyte. 

 

La vérification de la connectique

 

Après l’inspection visuelle de la batterie, il est utile de vérifier les câbles de la batterie solaire. Ils sont indispensables pour le branchement en série ou en parallèle de la batterie. 

Pour assurer la perfection des connexions, vous devez inspecter régulièrement les câbles. Il est aussi important de respecter les normes tout au long de l’utilisation de l’équipement. Par convention internationale, le câble rouge est pour le conducteur positif et le câble bleu ou noir est toujours le conducteur négatif. En ce qui concerne le conducteur de terre, il est toujours vert et jaune.

Lors de la vérification, soyez attentif à la présence des traces de corrosion et de saletés sur les bornes et les connectiques. Vérifiez aussi le bon serrage, notamment si la batterie est sujet à des vibrations.

 

Le nettoyage

 

Le nettoyage est un entretien nécessaire, notamment pour les batteries solaires lithium et les batteries au plomb. Lors de la vérification visuelle, vous pouvez constater des poussières, graisses, traces d’acides et autres saletés de la batterie. D’où l’intérêt de procéder à un nettoyage :

  •  Brosser et graisser les bornes et les connectiques,
  • Essuyer le dessus de la batterie à l’aide d’un chiffon ou d’un papier imbibé d’eau afin d’éliminer la poussière. Au fil des temps, la poussière pourra créer un chemin entre les deux bornes positives et négatives. C’est l’une des principales causes de l’auto décharge de la batterie.

 

La vérification des tensions

 

Le déséquilibre de charge entre les batteries engendre divers problèmes. Lorsque les batteries sont moins chargées ou quand le déséquilibre persiste, l’installation ne pourra pas fonctionner correctement.

Afin de résoudre le problème, il convient de procéder à une mesure des tensions de chaque batterie. Celle-ci permet de connaître l’état de charge de la batterie et de vérifier l’équilibre. Pour être fiable, il vaut mieux réaliser la mesure au moins 6 heures après toute charge ou décharge. Le moment idéal pour prendre la mesure est à l’aube, c'est-à-dire avant que le soleil recharge les batteries.

Après avoir vérifié la tension, faites une comparaison de la mesure obtenue et des valeurs de tensions suivant l’état de charge fournie par le fabricant.

 

Autres vérifications à faire pour certaines technologies

 

Pour les batteries liquides, la mesure de la densité de l’acide est nécessaire. Celle-ci permet de connaître l’état de charge des éléments 2 V. Pour y parvenir, vous devez utiliser un pèse-acide. Il suffit de mesurer la densité de l’acide de tous les accumulateurs 2 V. Ensuite, comparez les mesures obtenues avec les données fournies par le fabricant.

Pour les batteries au Plomb, il est important de vérifier le niveau de l’électrolyte. En effet, celui-ci diminue au fil des cycles de charge et de décharge. Si le niveau de l’électrolyte est trop faible, un dégazage important peut se présenter, accompagné d’une déformation des plaques.

Afin de préserver l’équipement et faire fonctionner la batterie, vous devez rajouter de l’eau quand le niveau de l’électrolyte diminue. Il faut noter que la fréquence de remise en eau varie d’une fois par semaine à une fois tous les trois ans.

 

À qui faire appel si l'on détecte un problème ?

 

Vous rencontrez une panne sur vos panneaux solaires ? Il peut s’agir d’un problème au niveau de la batterie ou des connectiques. Afin de déterminer la source du problème, vous devez faire une vérification visuelle de vos batteries.

Si vous ne vous en sortez pas, faites appel à un expert en dépannage de panneaux solaires et d'équipements solaires. Ils sont nombreux et peuvent intervenir très rapidement pour réparer les dommages ou proposer des solutions adaptées.

Je vous conseille également de faire appel à un artisan qui possède des compétences spécifiques dans le domaine de l’électricité. Il doit également posséder une qualification reconnue par l’Etat. L’intervention d’un artisan qui maîtrise les spécificités des installations solaires vous fera gagner du temps. Vous réduisez ainsi les dégâts sur l’ensemble de votre installation.

S’il est nécessaire de remplacer la batterie, le professionnel vous indiquera le meilleur dispositif selon vos besoins et votre budget.

Vous trouvez que l’entretien de la batterie solaire est un peu difficile ? Il existe d’autres solutions.

 

Solutions alternatives pour ne pas avoir à entretenir de batterie

 

Opter pour la batterie virtuelle

 

La batterie virtuelle est une alternative pour stocker une partie de l’électricité produite par l’installation solaire.

Il faut souligner que, si vous optez pour un stockage physique, le surplus de production sera transféré dans la batterie physique. Lorsque la production ne pourra plus subvenir à vos besoins, vous pourrez utiliser l’énergie stockée dans la batterie.

Avec la batterie virtuelle, le surplus d’électricité sera stocké dans le réseau. Lorsque vous en avez besoin, vous consommez cette quantité d’électricité. C’est une solution facile à mettre en place et ne nécessite pas de travaux spécifiques. De plus, vous n’avez plus besoin d’acquérir une batterie et il n’y a aucun entretien à effectuer.

L’inconvénient avec cette batterie, c’est que vous ne pourrez pas être indépendant du réseau. Contrairement à la batterie classique qui peut vous permettre de continuer à être autonome en électricité en cas de coupure de courant par exemple. De plus, vous devrez payer des taxes pour le stockage de votre électricité.

Maîtriser son autoconsommation 

Bien qu’il vous sera impossible d’obtenir un taux d’autoconsommation de 100 % sans batterie, vous pouvez toujours faire au mieux pour l’optimiser.

Par exemple en redirigeant votre surplus de production vers votre ballon d’eau chaude, dans un radiateur ou dans votre système de climatisation via un routeur solaire.

Vous pouvez aussi opter pour le tarif heures pleines / heures creuses. Cela vous permettra d’utiliser l’énergie que vous produisez en journée et de passer sur le tarif heures creuses la nuit lorsque vous ne pouvez pas produire.

Miser sur la revente du surplus

Cette option consiste à revendre le surplus d’électricité à un fournisseur. Avec la revente de surplus, tous les kWh produits sont exploités pour alimenter les habitations du voisinage. Cette solution permet de mettre en valeur toute la production, sans besoin d’investir dans une batterie solaire.

C’est une meilleure option si vous produisez plus que vous ne consommez durant les heures d’ensoleillement.

Cela vous permet d’obtenir un complément par l’intermédiaire de la revente, mais vous rend également éligible à la prime à l’autoconsommation (uniquement pour les contrats conclus avec EDF OA).

Les points importants à retenir

 

La performance et la longévité d’une batterie solaire dépendent de plusieurs paramètres ne citant que :

  • Le lieu où elle est installée,
  • L’état de charge et la capacité de décharge

La batterie solaire exige un entretien spécifique pour fonctionner correctement. Les plus importants sont :

  • La vérification visuelle de son état en général,
  • La vérification des connectiques,
  • Le nettoyage,
  • La vérification des tensions et du niveau de l’acide.

Vu l’importance de la batterie pour le stockage de l’électricité, son entretien doit être effectué de manière correcte et régulière. Il existe néanmoins d’autres solutions envisageables si vous voulez vous épargner de l’achat et l’entretien de batteries solaires :

  • L’utilisation d’une batterie virtuelle,
  • Maîtriser son autoconsommation
  • L’autoconsommation avec la revente de surplus.

Cet article a été validé par
Jonathan
Installateur RGE
LinkedIn
YouTube
YouTube

Jonathan est installateur de panneaux photovoltaïques chez Nouvel'R Énergie. Son expérience terrain et sa connaissance de la technique le rendent expert sur le sujet du photovoltaïque.

Ne manquez aucune actualité autour du solaire
Soyez averti des nouveaux produits et des changements d’aides de l’État
Je m’abonne à la newsletter