L’installation de panneaux solaires ça vous branche ?

Vous vous êtes décidés à sauter le pas et passer à l’électricité solaire ? C’est parfait, vous êtes au bon endroit.

Un projet photovoltaïque c’est avant tout un investissement. Du coup c’est important d’être bien au courant des prix des panneaux solaires et de l’installation pour payer le prix juste.

Ce que je vous propose c’est d’aborder la question principale tout de suite. Après je vais vous parler des “à-côtés”. À la fin de votre lecture vous serez au point sur :

  • Les aides de financement
  • Les dépenses à prévoir
  • La rentabilité de votre installation

On commence tout de suite avec l’info primordiale.


Quel prix pour une installation photovoltaïque ?

On rentre tout de suite dans le vif du sujet. Voici les prix à payer pour installer des panneaux solaires photovoltaïques sur votre toit :

Il s’agit ici des prix pour une installation sur toiture. La prime à l’autoconsommation est déduite, si vos panneaux sont au sol vous n’avez pas le droit à cette prime donc les prix sont plus élevés.

Comme vous pouvez le voir sur mon tableau les prix dépendent de la puissance que vous choisissez. Du coup pour vous projeter c’est mieux d’avoir une idée de la puissance qu’il vous faut. Si vous voulez vous pouvez utiliser notre simulateur en ligne, cliquez ici.

Ce n’est pas aussi précis qu’une étude de rentabilité mais ça vous donne déjà une idée.

Découvrez le prix d'une installation photovoltaïque.
Le montant de votre installation dépend de nombreux paramètres.

Maintenant que vous avez les prix pratiqués il y a beaucoup d’autres aspects à voir. Le prix d’achat ne fait pas tout.

Je vous propose de tout de suite aborder le sujet de la rentabilité.

Est-ce rentable d’installer des panneaux photovoltaïques ?

Je ne vous apprends rien quand je vous dis que le prix de l’électricité augmente. J’imagine que c’est en partie pour ça que vous avez pensé à installer des panneaux solaires.

Eh bien c’est la première chose qui entre en compte quand on parle de rentabilité. Plus le prix de l’électricité augmente, plus la rentabilité de votre investissement est bonne. Comme vous utilisez moins d’électricité publique vous vous protégez des hausses de tarif.

C’est donc une certitude, oui c’est rentable d’installer des panneaux photovoltaïques.

Vous avez pu voir que les prix que j’ai annoncés au-dessus sont des prix “maximums“. Ça veut dire qu’au-dessus de ces montants, la rentabilité est impactée.

C’est aussi le prix que vous payez dès le début qui définit la durée de votre amortissement. Moins c’est cher, plus vite c’est remboursé.

Je vous explique tout de suite comment on calcule la rentabilité d’une installation solaire.

Comment calculer la rentabilité d’une installation photovoltaïque ?

Je vous préviens tout de suite, je ne vais pas faire le calcul pour vous. C’est à faire au cas par cas, par contre je peux vous donner les chiffres moyens. Les plus matheux d’entre vous pourront faire le calcul.

Il nous faut 4 données :

  • Le rendement photovoltaïque
  • Le prix de votre installation
  • Votre taux d’autoconsommation
  • Votre consommation actuelle d’électricité publique

Pour le rendement photovoltaïque, on va prendre une moyenne sur le territoire entier. Disons qu’avec une installation de 3 kilowatts crête (kWc) on produit 3 200 kilowatts heure (kWh) sur une année.

Ensuite on se dit que vous avez choisi Nouvel’R Énergie pour poser vos panneaux. On prend donc le prix indiqué au-dessus pour du 3 kWc.

Pour ce qui est de votre taux d’autoconsommation, c’est la part que vous consommez sur votre production totale. Disons que vous consommez 50% de votre production ça donne 1 600 kWh en moins du réseau EDF.

Si jamais vous revendez la partie que vous n’avez pas consommée, il faut tenir compte du revenu supplémentaire. Il va augmenter votre rentabilité.

Pour calculer la rentabilité d'une installation photovoltaïque, il faut prendre en compte quatre données.
Le calcul de la rentabilité de votre installation se fait grâce à quatres données.

Maintenant pour calculer tout ça c’est plus pratique de voir avec un professionnel. Vous aurez une donnée bien précise. Ça se fait en très peu de temps, un coup de fil et vous avez votre étude de rentabilité.

Si ça vous intéresse on propose ce service gratuitement. Vous pouvez cliquer ici et on vous contacte. Par contre si vous faites le calcul pour vous, partagez-le en commentaire, ça pourra aider d’autres lecteurs.

J’ai parlé d’un revenu supplémentaire, ça n’a pas dû vous échapper. Même si vous consommez votre production, vous pouvez en vendre une partie. On voit ça tout de suite.

De quel type d’installation avez-vous besoin ?

C’est très simple il y a trois types d’installation différents :

  • L’autoconsommation totale
  • L’autoconsommation partielle
  • La revente totale

On commence par ma préférée, c’est celle qui vous assure un revenu supplémentaire : L’autoconsommation partielle.

L’autoconsommation partielle

Si vous avez pour objectif de réduire votre consommation d’électricité, l’autoconsommation est faite pour vous. Attention c’est parfois difficile de consommer toute l’électricité qu’on produit.

Qu’est-ce qu’on fait du surplus ? Eh bien on le vend. Comme ça l’énergie n’est pas gâchée et en plus on gagne de l’argent.

Je vous laisse jeter un œil aux tarifs de rachat :

C’est cette option qui est la plus souvent choisie. Je passe quand même brièvement sur les deux autres pour que ce guide soit complet.

Panneau solaire vente totale

Vous avez déjà compris qu’il s’agit de tout consommer et de ne rien revendre. Il faut être très rigoureux quand on choisit cette option. Parce que ça veut dire qu’il faut utiliser l’énergie quand elle est produite, donc en journée.

Vous devez faire tourner tous vos appareils énergivores pendant les heures ensoleillées. En fait ici il faut atteindre un taux d’autoconsommation à 100%. Si ça vous intéresse j’ai répertorié 6 astuces pour autoconsommer comme un pro.

Je vous le donne en pdf gratuitement, vous pouvez cliquer ici pour le télécharger.

Panneau solaire revente totale

Vous pouvez faire de la revente si :

  • Vous avez une très grande toiture qui permet d’installer une grosse puissance
  • Vous êtes déjà très sobre énergétiquement donc vous n’avez pas besoin de réduire votre consommation.

Pour ça rien de plus simple. Vous pouvez installer autant de panneaux que vous le souhaitez à condition de trouver la meilleure orientation possible et respecter les normes en vigueur.

Ici vous vendez directement à EDF l’électricité produite par vos panneaux solaires.

C’est vrai que ce système était très intéressant, à l’époque on pouvait vendre 1 kWh pour 0,5€. Aujourd’hui, ça l’est beaucoup moins.

Voici les tarifs qui sont pratiqués :

Par contre, si vous avez une résidence secondaire ça peut être rentable. Comme vous n’êtes pas dans la maison vous n’utilisez pas d’électricité. On peut donc voir la toiture de votre maison comme un placement.

A vous de choisir, mais dans tous les cas cette revente vous permettra d’avoir un revenu complémentaire.

La revente totale de l'énergie de panneaux solaires est rentable pour une maison secondaire.
La revente totale n’est plus très intéressante aujourd’hui.

Voilà pour ce qui était des bons plans à connaître pour booster la rentabilité.

On continue avec les infos qui font plaisir, je vais vous parler des aides au financement. Vous allez voir qu’une bonne partie de votre installation est en fait payée par l’État, magnifique non ?

Quelle aide de l’État pour panneau photovoltaïque en 2021 ?

C’est une partie très importante, il faut bien s’assurer que vous avez demandé toutes les aides auxquelles vous êtes éligible.

Je vais vous lister les aides principales quand on parle de photovoltaïque.

Prime autoconsommation

L’Etat a décidé depuis mai 2017 de créer une aide financière pour les Français(es) qui souhaitent consommer et produire leur électricité. C’est la prime à l’autoconsommation.

Vous êtes éligible si vous respectez ces conditions :

  • Faire installer vos panneaux par des professionnels RGE (comme Nouvel’R Énergie par exemple…)
  • Votre installation doit être disposée sur votre toit ou remplir une des fonctionnalités suivantes : allège, bardage, brise-soleil, garde-corps, ombrière, pergolas ou mur-rideau,
  • Vous devez vendre votre surplus.

Si vous pensez pouvoir réunir ces critères, voilà combien vous pouvez toucher :

Revente de surplus

Je vous en ai déjà parlé quand on a abordé le calcul de rentabilité. Je vous en dis un peu plus pour que vous sachiez comment vendre votre surplus.

Depuis la loi de février 2000, EDF est mandaté par l’État pour acheter l’électricité des professionnels et des particuliers. C’est EDF Obligation d’Achat (EDF O.A).

En fait, il faut signer un contrat d’achat avec EDF OA. C’est un contrat qui prend effet sur 20 ans, pendant 20 ans vous êtes sûr(e) que votre excédent d’électricité est acheté.

Petit aparté, si vous posez vos panneaux avec Nouvel’R Énergie, vous n’avez pas de paperasse à faire. On s’occupe de tout avec EDF.

Réduction de la TVA

Le photovoltaïque donne le droit à quelques privilèges. L’État vous fait cadeau d’une TVA à taux réduit.

Il y a deux taux différents :

Vous le verrez sur la facture le taux est appliqué sur la pose et sur le matériel. D’ailleurs j’en profite pour vous dire que j’ai aussi écrit un guide sur les devis pour panneaux solaires. Je n’en parle pas ici parce qu’on s’intéresse au prix, mais je vous conseille d’y jeter un œil. Ça complétera votre lecture.

Les aides locales

J’attire votre attention sur les aides locales, on les oublie bien trop souvent. Il faut que vous vous renseigniez auprès de votre mairie.

Toutes les collectivités ne proposent pas les mêmes aides. C’est pour ça que c’est compliqué pour moi d’être plus précis sur ce point. N’oubliez pas de demander, ça peut vraiment faire la différence.

Des aides locales peuvent être versées en fonction de votre mairie.
Rapprochez vous de votre commune pour connaître les aides que vous pourriez toucher.

Financer une installation photovoltaïque avec des options

Vous avez vu les principales aides pour installer des panneaux. Maintenant sachez que si vos panneaux solaires vous permettent aussi de vous chauffer, vous pouvez toucher d’autres subventions.

C’est un peu plus compliqué, je ne veux pas trop me disperser. Vous avez l’info, si jamais vous voulez en savoir plus, dites-le moi dans les commentaires. Je vous dirais quelles aides sont disponibles pour votre projet.

Je vous ai dit tout ce qu’il y avait à savoir pour payer le moins cher possible votre installation. Pour être vraiment transparent avec vous, je dois aussi vous parler des surcoûts.

Bon, vous allez voir que ce n’est pas si monstrueux que ça en a l’air.

Prix d’une installation solaire : Les coûts et surcoûts à prévoir

Pour acheter des panneaux solaires et les poser, vous avez deux possibilités qui s’offrent à vous. La première est d’installer vos panneaux solaires vous-même. La deuxième est de faire appel à un expert.

Quand on hésite entre ces deux options c’est souvent à cause du prix. Je vous ai mis la différence entre le prix d’une pose faite par des pros, et le prix d’un kit.

Si vous vous sentez capable d’installer des panneaux solaires vous pouvez opter pour le kit solaire.

Il faut juste se dire que vous n’avez pas de garantie décennale. Vous ne pouvez pas non plus vendre votre surplus (du coup pas de prime).

Si vous y avez pensé, vous pouvez toujours nous demander conseil. Vous pouvez cliquer ici et on discute de votre projet, comme ça, on pourra vous dire si c’est rentable ou non.

Parenthèse fermée, passons maintenant au coût de la pose de vos panneaux.

Avant la pose

Il peut arriver que la pose de vos panneaux coûte plus cher que prévu.

Voici quelques situations qui peuvent engendre un surcoût :

  • Le revêtement de votre toiture,
  • La hauteur de votre habitation,
  • La capacité de votre compteur électrique,
  • L’état de votre toiture,
  • L’installation sur des pans différents de votre toit.

Ces situations vont engendrer un coût supplémentaire parce que le chantier dure plus longtemps, il faut donc payer la main-d’œuvre quelques jours de plus.

Avant la pose, il faut prévoir certains surcoûts.
Exemple de chantier qui peut prendre plus de temps.

Si votre toiture n’est pas en bon état, il faut aussi penser à la consolidation. Forcément ça engendre quelques coûts supplémentaires.

Les impôts

Vous devez savoir que toute installation est imposable (via l’impôt sur le revenu) si sa puissance est supérieure à 3kWc.

Je m’explique : si vos gains avec la revente de l’énergie sont inférieurs à 305 euros vous devez déclarer vos revenus, mais vous ne serez pas imposé(e).

Par contre si vous dépassez 305 euros dans ce cas un abattement forfaitaire de 71% s’applique.

Ce qui signifie que 29% de vos gains sont imposables (en fonction de votre tranche d’imposition).

Pour finir un taux de prélèvement social de 15,5% s’applique au revenu imposable s’il est supérieur à 61 euros, sinon il n’y a pas de prélèvements sociaux.

Cette partie est plus délicate à expliquer. Si je n’ai pas été assez clair, posez-moi vos questions en commentaire.

Voyons maintenant le TURPE.

Tarif d’utilisation des Réseaux publics d’électricité

Après la pose, toute installation doit s’acquitter du Tarif d’utilisation des Réseaux publics d’électricité (TURPE).

Ce paiement est annuel. Il rémunère les gestionnaires de réseau de transport et de distribution d’électricité, parce que vous l’utilisez. Ça permet de compenser les charges liées à l’entretien du réseau électrique par exemple.

Voici les tarifs :

Quel coût pour l’entretien des panneaux solaires ?

Ce qui est pratique avec les panneaux photovoltaïques c’est qu’ils fonctionnent tous seuls. En plus de ça, il n’y a aucune pièce motorisée à l’intérieur donc le risque de panne est quasi inexistant.

La seule chose à faire c’est le nettoyage. Si vos panneaux sont sales, ou s’il y a des feuilles mortes, de la neige, de la poussière sur la vitre, ils produisent moins.

L'entreiten des panneaux solaires est très minime.
Exemple d’aléa naturel.

Il faut juste penser à les nettoyer de temps en temps. Pour ça, il suffit d’avoir un balai télescopique et de l’eau tiède rien d’autre. J’insiste sur le “rien d’autre“ ne mettez surtout pas de produit détergent. Ça pourrait les abîmer.

Ici le surcoût à prévoir c’est juste l’achat du balai télescopique, donc pratiquement rien.

Changement de l’onduleur

Là, par contre, ça dépend de votre matériel. Si c’est un onduleur central sa durée de vie est comprise entre 8 et 10 ans. Donc dans 10 ans il faudra le remplacer.

Par contre si vous installez des micro-onduleurs, vous êtes tranquille pendant au moins 20 ans. Attention ils sont plus chers, ça augmente le prix de votre installation de 20% en moyenne.

Si vous êtes arrivé(e) jusqu’ici, vous connaissez l’essentiel sur le prix d’une installation de panneaux solaires. Je vous propose de faire un petit debrief de tout ce qu’on a vu.

Prix d’une installation de panneau solaire en 2021 : En bref

Voyons maintenant ce qu’il faut retenir :

  • Le prix de l’installation dépend de votre attente (autoconsommation, revente..etc)
  • Il existe des surcoûts qui peuvent survenir lors de la pose de l’installation (une pièce défectueuse ou un chantier plus long que prévu)
  • Quelques coûts à prévoir en plus (TURPE, impôts)
  • L’État paye une partie de votre installation

J’espère que c’est plus clair pour vous maintenant. Si vous voulez des réponses qui collent plus à votre projet perso, l’espace commentaire est disponible pour vous.

Petit conseil bonus : Adressez vous à une entreprise qui s’engage sur un minimum de production à l’année. Comme ça, si votre installation ne produit pas ce qui a été annoncé vous ne perdez pas d’argent.

C’est qu’on fait chez Nouvel’R Énergie.

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong. Check all fields.