Nos explications des schémas d’un raccordement photovoltaïque en autoconsommation

Comment est raccordée une installation solaire lorsqu’elle est en autoconsommation ? Dans ce guide, grâce à 3 schémas, je vous en dis plus. Nous verrons aussi le fonctionnement de votre centrale solaire si vous décidez, ou pas, de vendre le surplus. Je vous explique également si vous installez une série de batteries pour stocker l’énergie produite. 

 

Voici le détail de ce guide technique :

  • Le schéma général d’une installation photovoltaïque
  • Le schéma d’une installation photovoltaïque sans revente du surplus
  • Le schéma d’une installation photovoltaïque sur batterie

Le schéma général d’une installation photovoltaïque

 

Comprenons tout d’abord grâce à ce premier schéma ce qu’est une installation solaire classique : 

Avoir le projet d’installer des panneaux solaires vous permet de capter l'énergie du soleil. Une énergie qui sera convertie en courant électrique continu grâce aux panneaux photovoltaïques. Ces panneaux sont constitués d'un matériau semi-conducteur, la plupart du temps du silicium

Vous découvrez aussi sur ce schéma, le rôle essentiel de l'onduleur. C’est l’appareil qui transforme le courant électrique continu en courant alternatif. L’électricité ainsi produite peut être immédiatement consommée sur place. Le surplus est envoyé sur le réseau électrique, revendu ou pas aux différents fournisseurs d’énergie. 

Vous voyez également en image que votre panneau solaire peut aussi vous aider à produire votre eau chaude. Pour cela, les panneaux solaires thermiques utilisent un fluide caloporteur. Ce fluide restitue ainsi sa chaleur dans le ballon d'eau chaude. Comment ? Le liquide cède ses calories à l'eau sanitaire avant de repartir froid vers les panneaux solaires.

Évidemment, lorsqu’il fait mauvais, une énergie d’appoint doit prendre le relais. C'est pourquoi la plupart des usagers conservent un autre système de production d'eau chaude.

Je vous le rappelle, dans cette configuration classique, vous pouvez envoyer sur le réseau une partie de votre électricité solaire (compteur Linky). 

Voyons ce qui se passe si votre installation solaire n’est pas reliée à un fournisseur d'énergie (Enedis, etc.).

Le schéma d’une installation photovoltaïque sans revente du surplus

Passons à notre deuxième schéma. Dans ce cas, votre installation n’est pas reliée au réseau électrique : 

Grâce à ce schéma, je vous redis qu’il est donc possible que votre installation serve uniquement à l'autoconsommation. De quoi parle-t-on ? 

L'autoconsommation est la part de la consommation d’énergie que vous produisez grâce aux panneaux solaires de votre maison. Si vous parvenez à l’autoconsommation totale, c’est que vous consommez la totalité de l’énergie que vous produisez. 

Attention, cela ne signifie pas que vous êtes totalement indépendant du réseau électrique. Cela veut juste dire que vous parvenez à ne pas perdre l’énergie solaire que vous produisez. 

Dans ce cas, il peut être intéressant de choisir non pas une installation classique, mais un kit solaire. Ce genre de kit peut être installé par vous-même, il n’est pas forcément nécessaire d’avoir recours à un installateur RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). 

L'autoconsommation est relativement compliquée à atteindre. Une solution pour s’en approcher ? Installer une ou plusieurs batterie(s). Je vous explique tout.

Le schéma d’une installation photovoltaïque sur batterie

Voici donc à présent à quoi ressemble schématiquement une installation solaire avec une ou plusieurs batteries : 

Comme vous le découvrez sur ce schéma, des batteries photovoltaïques permettent désormais de stocker l’énergie produite en journée. On estime que vous pourrez ainsi consommer près de 80 % de votre production solaire. Un chiffre qui descend à 30 % sans batterie. Pour cela, il est important de choisir la bonne puissance de batterie.

Sachez qu’il y a 4 types de batteries physiques principales : Les batteries Lithium-Ion, au plomb ouvert, AGM (Absorbed Glass Mat) et gel. Désormais, on peut aussi trouver des solutions de batteries virtuelles.

Sachez aussi que les cycles de charge et de décharge sont gérés par un système intelligent appelé EMS (Energy Management System). Son rôle ? Analyser la production et la consommation d’énergie des panneaux solaires. C’est aussi ce système qui va gérer la longévité de vos batteries. Les meilleures ont une durée de vie d'une vingtaine d'années. 

Outre l’augmentation de votre taux d'autoconsommation, les autres avantages de ce branchement de batteries sont évidemment non négligeables : 

  • Il vous sera possible de revendre l’énergie produite aux fournisseurs d’énergie. Ce qui est impossible sans batterie.

  • La batterie vous protège aussi des pannes de réseau en prenant le relais de vos panneaux solaires.

  • Vous ferez enfin des économies encore plus importantes. En 7 à 8 ans, vous rentabiliserez votre installation photovoltaïque. 

 

Schéma raccordement photovoltaïque en autoconsommation, en résumé

  • Installer des panneaux solaires vous permet de capter l'énergie du soleil. Une énergie qui sera convertie en courant électrique continu grâce aux panneaux photovoltaïques. 

  • Les panneaux solaires peuvent aussi vous aider à produire l’eau chaude sanitaire.

  • Dans une configuration classique, vous pouvez envoyer sur le réseau une partie de votre électricité solaire non consommée.

  • Vous pouvez aussi faire le choix d’une installation uniquement en autoconsommation. Dans ce cas, il peut être intéressant de choisir non pas une installation classique, mais un kit solaire. 

  • Celui-ci peut aussi être relié à des batteries qui permettent de stocker l’énergie produite en journée et non consommée. 

  • On estime que ces installations vous permettront de consommer près de 80 % de votre production solaire. Un chiffre qui descend à 30 % sans batterie.

  • Il vous sera possible de revendre l’énergie produite aux fournisseurs d’énergie. Ce qui est impossible sans batterie.

  • La batterie vous protège aussi des pannes de réseau en prenant le relais de vos panneaux solaires.

  • Vous ferez enfin des économies encore plus importantes. En 7 à 8 ans, vous rentabiliserez votre installation photovoltaïque. 

 

Vous en savez à présent beaucoup plus sur le raccordement photovoltaïque en autoconsommation. Si vous avez des questions sur les avantages et les inconvénients de ce raccordement, posez-les moi en commentaire. J’y répondrai rapidement.

 

Vous avez aussi la possibilité de me demander un devis. La marche à suivre est simple : cliquez ici afin de nous laisser vos coordonnées. Je vous contacterai très vite.

Ce texte a été validé par
Kévin

Kévin est un technicien certifié RGE. Sa connaissance du terrain lui permet d'estimer les solutions les plus avantageuses pour votre foyer (et pour votre porte-monnaie).

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong. Check all fields.