Comment calculer vos économies grâce au simulateur solaire ?


L’électricité coûte cher, on le sait aujourd’hui : les panneaux solaires restent l’alternative la plus simple pour se protéger de la hausse des prix


Avant de se lancer il faut quand même avoir les informations clés en tête : 

  • De quelle puissance avez-vous besoin ? 
  • Combien ça va vous coûter ? 
  • Combien ça va vous faire économiser ? 


Pour avoir une réponse fiable, rien de mieux que d’utiliser un simulateur en ligne. Ça vous donne une idée de ce qu’il faudra installer et investir. 


Ça peut même être une bonne idée de faire une simulation avant de demander un devis pour de l’autoconsommation photovoltaïque. Vous allez tout de suite voir si votre interlocuteur est sérieux.


Je vous remets le lien de notre simulateur ici au cas où. 


Bref, si la simulation ne vous suffit pas, j’ai réuni toutes les infos utiles dans ce guide. 


  • Les critères pris en compte par les simulateurs
  • Le nombre de panneau à installer en fonction de l’espace disponible
  • La puissance à installer en fonction des habitudes de consommation 


Quels sont les critères pris en compte par le simulateur de panneaux photovoltaïques ?


Pour vous donner un exemple très concret, j’ai pris les études de rentabilité que l’on fait (gratuitement) chez Nouvel’R Énergie. 


On utilise l’imagerie satellite


Avec ça on peut connaître exactement le potentiel d’exposition de votre toiture. Après, c’est à vous de jouer, vous devez nous aider à définir : 


  • La composition de votre foyer 
  • La pente de votre toiture
  • Le type d’équipement que vous possédez 
  • Votre mode de chauffage 
  • Votre objectif à travers votre projet 


En bref, ce qu’on peut vous dire très concrètement c’est le nombre de m² exploitable


Le reste dépend de vos besoins et de vos envies.

Si vous voulez essayer de trouver la surface exploitable vous-même je vous donne les infos à prendre en compte.


Comment calculer la superficie exploitable de votre toiture ?  


Il n’y a pas que la superficie totale à calculer. Il faut bien tenir compte de  :

  • l’inclinaison exacte de votre toit : l'inclinaison idéale est de 30 à 35° ;
  • son orientation : plus il est exposé au soleil, plus vous produisez (logique).


Sans ça, vos panneaux photovoltaïques ne produiront pas à leur maximum (ce qui serait dommage).


Il faut aussi aller plus loin, en prenant en compte les éventuels obstacles présents sur votre toiture, tels que :

  • l’existence de velux ;
  • les parties ombragées ;
  • les parties salissantes qui sont exposées au vent ou à de fortes chaleurs.


Pour faire simple, on prend la surface totale et on enlève les m² qui ne sont pas exploitables.


Je vous donne les formules applicables.


Calculer la surface d’un toit plat 


C’est le plus facile : 

longueur x largeur. 


D’ailleurs pour les toits plats, il faut corriger l’angle d’inclinaison avec des supports de fixations.


comment calculer la surface d'un toit plat ?
Un toit plat peut accueillir des panneaux solaires si on corrige l'angle d'inclinaison avec des supports.


Calculer la surface d’un toit avec 1 ou 2 pans 


Pour faire ce calcul vous avez besoin de connaître la hauteur du toit à la base de l’arête. Normalement vous avez cette info sur les plans de construction. 


Il vous faut aussi les longueurs de vos pentes de toit. 


Pour la formule ça donne : 


Longueur de la pente = √ (hauteur² + largeur²) (c’est le théorème de Pythagore) 


Et après : largeur en m x longueur de la pente en m = surface de la pente.


Une fois que vous avez la surface, il faut passer au nombre de panneaux photovoltaïques à installer.



comment calculer la surface d'un toit avec 2 pans
L'inclinaison du toit avec 2 pans, est parfaite pour un bon rendement des panneaux solaires.


Comment calculer le nombre de panneaux solaires ?


Pour calculer le nombre de panneaux solaires, il suffit de diviser le nombre de Kilowatt-heure avec le nombre de Watt-crête.

(Bon pour ça vous devez savoir combien de kWh vous voulez produire à peu près).


Je vous ai déjà fait les calculs : 


Vous avez l’info principale : le nombre de panneaux à installer chez vous. 


Maintenant pour choisir le type de panneau il faut que vous en sachiez plus sur votre potentiel de production.


On regarde ça tout de suite.


Simulation photovoltaïque : importance de l’ensoleillement


Le calculateur solaire va aussi prendre en considération l’ensoleillement de votre habitation


Bien sûr, vous n’obtiendrez pas autant de soleil en habitant en Bretagne que si vous habitez à Marseille, par exemple. 


Du coup, il faut adapter la puissance en fonction de cette donnée. 

Avec moins de soleil, on a besoin de panneaux avec un bon rendement et une bonne puissance. 


C’est moins important si on habite dans une région très ensoleillée.


Je vous ai calculé quelques moyennes annuelles pour vous donner une idée (sur 1 kWc)  : 


Vous avez maintenant : 


  • la surface exploitable 
  • le potentiel de production


On passe au besoin d’énergie.


Simuler vos habitudes de consommation énergétique


C’est compliqué de vous donner des moyennes. La consommation diffère selon plusieurs critères : 

  • nombre de personnes dans le foyer
  • activité professionnelle 
  • état de santé 
  • équipement électroménager … 


J’ai fait deux études de cas.


Simulation énergétique d’un couple sans enfant


Prenons l’exemple d’un couple sans enfant, travaillant tous les deux, un à l’extérieur de la maison et un autre en télétravail.

Celui qui consomme le plus d’électricité est la personne qui travaille à domicile.

Grâce à l’énergie solaire, le calcul change : celui qui télétravaille consomme directement sa production, ce qui diminue considérablement le prix du kilowatt-heure.


Simulation énergétique d’un couple avec enfants


Si vous êtes des jeunes actifs avec des enfants en bas âge, vous aurez besoin de produire plus d’énergie électrique.


Pour un couple avec 2 enfants vivant dans 120 m² avec la même base :


Bien sûr, on n’oublie pas les récentes hausses du prix de l’électricité. Inutile de vous dire que d’autres sont prévues pour l’année 2022…  


Réévaluer ses besoins énergétiques


Pour réévaluer vos besoins énergétiques, vous pouvez par exemple :


  • faire le point sur le nombre d’appareils électriques que vous utilisez en ne gardant que ceux dont vous avez vraiment besoin ;
  • lister les appareils qui sont constamment en veille et penser à les éteindre lorsque vous ne les utilisez plus ;
  • couper votre compteur électrique lorsque vous partez en vacances au-delà d’une semaine ;
  • opter pour l’installation de panneaux solaires.


Maintenant que vous avez une idée (à peu près précise) de votre consommation, on peut la comparer avec votre future production.


Pour être plus précis : on peut estimer votre future consommation d’énergie gratuite.


Comment calculer sa consommation solaire ?


C’est ce qu’on appelle le taux d’autoconsommation énergétique.


Plus il est élevé, plus vous faites d’économies.
En règle générale, on peut facilement utiliser jusqu’à 50% sur la production totale. 


Le reste vous pouvez le vendre à EDF OA

Pour utiliser au maximum vos panneaux photovoltaïques, j’ai listé quelques astuces. Vous pouvez cliquer ici pour les consulter.


Il n’y a pas de formule magique pour estimer votre future consommation d’énergie publique. Il faut simplement se dire que les panneaux solaires produisent la journée. Vous devez donc consommer la journée.


Faites un rapide listing des horaires pendant lesquelles vous utilisez le plus d’électricité. 

Si vous avez un compteur Linky il vous donnera directement l’info.


Comme ça, vous verrez tout de suite le potentiel d’économie à faire.


Comment calculer la rentabilité de votre installation photovoltaïque


Pour calculer la rentabilité de votre investissement, il suffit de faire un rapport entre vos gains et le coût total de l’installation. 


J’ai fait tous les calculs. 


En moyenne (pour du 3 kWc) les gains peuvent atteindre les 500 € par an. Pour du 3 kWc le prix moyen est de 7 000 €, ce qui nous fait un taux de rentabilité à 7,14 %. 


C’est un très bon taux. C’est d’ailleurs l’un des meilleurs investissements qu’on puisse faire en ce moment.  


Quand je dis “en ce moment“ c’est à prendre au mot. Les aides de l’État diminuent et vont continuer de diminuer. 


Il ne faut donc pas trop tarder. 


Quelles sont les aides pour financer l’installation de panneaux solaires ?


Il en existe plusieurs (et ça c’est chouette). 

Elles sont cumulables pour la plupart (ça aussi c’est appréciable). 


Je vous les ai toutes listées, j’ai même fait un tableau qui récapitule tout à la fin.


L’obligation d’achat (ou la vente de surplus) 


EDF vous achète l’électricité que vous n’avez pas pu consommer. Le prix d’achat et de revente est fixé par la loi. 

La prime à l’autoconsommation photovoltaïque


C’est la subvention la plus importante quand on installe des panneaux solaires. Son montant dépend de la puissance que vous posez et elle est versée sur 5 ans. 


Les subventions de l’ANAH


L’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) accorde une subvention financière aux propriétaires qui souhaitent passer à l’énergie renouvelable.

Pour toucher ces aides il existe plusieurs conditions d’obtention. Laissez-moi un commentaire si vous voulez en savoir plus. 


Un taux de TVA réduit


Certaines installations solaires donnent le droit à un taux de TVA réduit. Je vous ai mis les différents taux ici : 


Les aides des Collectivités locales


Certaines collectivités proposent des aides en plus.
Les montants ne sont pas les mêmes en fonction des régions. 


Du coup je vous encourage à appeler votre mairie. Ils pourront vous renseigner et vous donner des montants précis. 


 Toutes les aides pour les installations solaires 


Il existe aussi des aides pour les panneaux solaires thermiques. Pour ne pas trop vous embrouiller l'esprit, j'ai tout mis dans un tableau. 


Comme ça, je vous ai détaillé les plus importantes mais vous avez la totalité des subventions en tête : 


Vous avez maintenant toutes les étapes nécessaires pour votre simulation. Je vous propose de récapituler tout ça. 


Simulation de panneau solaire : les étapes à suivre 


Déjà, pour aller vite vous pouvez simplement cliquer ici et utiliser notre simulateur en ligne. 


Sinon, vous devez suivre ces étapes : 


  1. Calculer la surface disponible sur votre toit 
  2. Étudiez le potentiel de production de votre toit
  3. Estimer vos besoins en électricité (en vous basant sur votre facture annuelle) 
  4. Estimer une puissance totale (en fonction des étapes précédents) 


Normalement vous n’achetez pas de panneaux sans faire d’étude de rentabilité

Avec une étude de rentabilité, votre investissement sera forcément rentable. (Sauf si vous décidez d’acheter un kit, pas d’étude dans ce cas-là). 


Une dernière petite astuce avant de vous quitter : Demandez une garantie de production


Pour vous donner un exemple, chez Nouvel’R Énergie on vous garantit un minimum. 

En fonction de nos estimations, on s'engage sur un minimum de kWh produits. 


Si vous n’atteignez pas ce minimum, on vous rembourse le manque à gagner. 


Comme ça, vous êtes sûr(e) d’être rentable quoi qu’il arrive.

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong. Check all fields.