Pourquoi stocker l’électricité sans batterie ?

Dans un contexte de hausse des prix de l’énergie, stocker son électricité solaire (ou renouvelable) est devenu un enjeu majeur.
D
e plus en plus de Français produisent en effet leur propre électricité dans l’optique de réaliser des économies, mais aussi dans un souci de transition vers des énergies plus vertes. 

Le hic, c’est que les batteries physiques qui permettent de stocker l'électricité ne sont pas vraiment écologiques. Elles sont principalement composées de plomb et de lithium. Ces deux matériaux sont considérés comme  polluants (notamment en raison des réserves d’eau significatives qu’ils nécessitent). 

Pour allier protection de son pouvoir d’achat et de l’environnement, il est donc intéressant de se demander comment stocker l’électricité sans batterie. 

Voici les 5 alternatives aux batteries physiques pour stocker son énergie. 

1. La batterie virtuelle

La batterie virtuelle fonctionne un peu comme une batterie physique. Sauf qu’au lieu de stocker l’électricité dans un dispositif physique, l’énergie produite est stockée directement par votre fournisseur. 

Le surplus est donc comptabilisé dans le stockage virtuel. Lorsque vous en avez besoin (la nuit par exemple), l’électricité vous est réinjectée à un coût plus avantageux. Il ne vous sera demandé que de payer les taxes et frais d’acheminement (soit environ 50% du prix d'un kwh).

2. Stocker l’électricité sans batterie avec le V2G

Le V2G ou « vehicle to grid » est une technologie qui permet de réinjecter l’électricité contenue dans la batterie de votre voiture vers votre réseau domestique. Il est ainsi possible de stocker l’électricité sans batterie en transformant son véhicule en chargeur électrique mobile. 

Comment ? Tout simplement en l’équipant d’une installation bi-directionnelle. Cette dernière va ainsi pouvoir recevoir l’électricité, mais aussi l’envoyer vers le réseau. Le V2G est même capable de réguler la réception et la distribution d’électricité en fonction de vos habitudes de consommation. 

3. Les volants d'inertie 

Les volants d’inertie sont une autre technologie émergente permettant de stocker l’électricité sans batterie. Ils se présentent sous la forme de gros cylindres tournant à plus de 10 000 tours par minute grâce à l’énergie solaire. 

Ces cylindres vont emmagasiner toute l’énergie qu’ils reçoivent, et ce même lorsque les volants s’arrêtent. En effet, rien ne vient freiner leur inertie, ce qui permet de stocker l’énergie solaire plus longtemps.

Intéressé par cette technologie sophistiquée ? Elle n’en est malheureusement qu’à ses débuts et n’est pour le moment réservée qu’aux producteurs d’énergie et aux industriels. 

4. Le routeur solaire

Pour stocker l’électricité sans batterie, on peut également utiliser un routeur solaire. Cet équipement électrique permet d’envoyer le surplus (et uniquement le surplus) de votre production d’énergie vers un autre équipement résistif. Il peut s’agir, par exemple, d’un ballon d’eau chaude, d’un radiateur, ou encore d’un climatiseur réversible. 

Le routeur solaire va de plus agir sur le voltage du courant alternatif pour que l’équipement en question ne consomme jamais plus que le surplus de votre production solaire (ou toute autre énergie renouvelable). 

5. Le PV Heater

La dernière alternative aux batteries physiques est le PV Heater. Concrètement, il se présente sous la forme d’un boîtier à placer entre votre système photovoltaïque et votre boiler électrique.

Le PV heater va ensuite comparer votre production et votre consommation d’énergie en temps réel. Si vous consommez moins que vous ne produisez, le surplus sera envoyé vers votre chauffe-eau pour produire de l’eau chaude. 

Le mot de la fin 

Le marché des énergies vertes est encore en plein développement. Il offre ainsi de nouvelles alternatives intéressantes aux batteries physiques pour stocker le surplus d’électricité que vous produisez. 

Néanmoins, elles ne sont pas toujours accessibles aux particuliers (d’un point de vue technique ou financier) et souvent moins pratiques. La batterie solaire physique reste ainsi la solution la plus utilisée pour stocker de l’électricité, car la plus simple et pratique sur le marché. 

Si vous cherchez une option écologique aux batteries classiques, vous pouvez aussi vous tourner vers d’autres solutions émergentes. On peut citer par exemple les batteries à sable ou celles fabriquées à partir de batteries automobiles en fin de vie.  

Vous utilisez déjà ces technologies pour stocker l’électricité sans batterie à la maison ? N’hésitez pas à nous partager votre expérience en commentaire.

Ce texte a été validé par
Maxime

Directeur commercial et co-fondateur de Nouvel'R Énergie, Maxime est un expert des énergies renouvelables. Son objectif ? Vous partager toutes ses connaissances pour vous aider à faire les meilleurs choix.

Évaluez notre guide

5.0
/5
2
vote(s)
Oops! Something went wrong. Check all fields.