Pourquoi faudrait-il choisir un système solaire combiné ?

Je peux vous dire qu’en France, l’utilisation des énergies renouvelables pour produire de l’électricité ou du chauffage se multiplie.

Particuliers et collectivités territoriales s’y mettent.

Pourquoi choisir précisément un SSC ? Je vais vous exposer les avantages et la performance d’un tel dispositif, vous allez voir que c’est mieux que n’importe quelle démonstration.

Les avantages des systèmes solaires combinés photovoltaïques

Je pense que vous les connaissez déjà.

Les professionnels – Nouvel’R Énergie en fait partie – vous proposent l’installation en surimposition de toiture.

L’avantage est qu’un dispositif photovoltaïque ne modifie pas l’isolation et ne crée pas de problèmes d’étanchéité du toit.

L’autre avantage est le fonctionnement à partir du soleil pour produire l’électricité photovoltaïque, une énergie gratuite et inépuisable.

On va le voir plus loin, mais vous pouvez aussi puiser l’énergie gratuite dans l’air pour chauffer votre eau chaude sanitaire (ECS) avec une pompe à chaleur (PAC).

Un système solaire combiné est-il performant ?

Vous le verrez partout, c’est devenu un slogan marketing dans le monde du photovoltaïque. Mais je vous l’assure, les économies d’énergie que vous ferez sont bien réelles.

La production d’électricité ou de calories avec un système solaire combiné peut vous faire économiser jusqu’à 50 % sur les factures de chauffage et 75 % sur l’eau chaude.

En plus, les performances d’un SSC comme nous en proposons sont sûres. J’aime bien le rappeler, vous avez plus intérêt à avoir une stabilité de production qu’un haut niveau de production. Du lever au coucher du soleil, la lumière de notre étoile est stable.

Ça tombe bien, un panneau photovoltaïque a besoin de sa luminosité et non pas de ses calories.

Pour qu’il produise bien chez vous, nos experts utilisent les données d’ensoleillement en France pour dimensionner votre installation.

Les caractéristiques du système combiné

Avant de vous parler de notre offre, je vais vous donner une définition du système solaire combiné et vous expliquer le fonctionnement.

C’est sûr, vous avez entendu parler d’une chose que tout le monde se dit. Cet appareil ne permet pas de chauffer l’eau à un niveau élevé.

Alors oui, un système combiné en chauffage et ECS est en général une solution d’appoint. Mais c’est quand même un moyen de faire de vraies économies, sinon je ne vous en parlerais pas.

Définition du système solaire combiné thermique

Si vous cherchez des kits pour les installer vous-même, la technologie la plus courante s’appuie sur le capteur solaire, de différents types (capteur à plan non vitré, à plan vitré, tubulaire, monobloc, séparé, sous vide).

Attention ne confondez pas : ce ne sont pas des panneaux photovoltaïques (qui eux produisent de l’électricité).

Votre installation crée uniquement de l’eau chaude. Une pompe assure la circulation d’un fluide caloporteur qui transporte les calories depuis le toit jusqu’à un ballon de stockage de l’énergie.

Le système solaire combiné thermique est expliqué par Nouvel'R Énergie.
Exemple de système solaire combiné thermique.

Fonctionnement des différents systèmes solaire combinés

Maintenant que j’ai défini ce qu’il est, vous allez comprendre comment ça marche. Préparez-vous, il y a en a trois types différents.

Un premier type fonctionne comme suit : toutes les sources de chaleur se connectent à une unité de stockage d’énergie remplie d’eau (chaudières, poêles à bois, etc.). Celui-ci fournit l’eau chaude pour le chauffage est pour l’ECS.

Le deuxième type fonctionne sur le principe de la séparation. Les circuits de tubes chauffent l’eau du cumulus. Quand la température de l’eau est supérieure à celle du circuit de retour du chauffage, elle est envoyée vers la chaudière qui fournit l’appoint nécessaire pour que l’eau soit bien chaude.

Ces deux types sont compatibles avec des circuits de chauffage ancienne génération.

Un troisième type est le plancher solaire direct (PSD). La pompe envoie directement le fluide caloporteur vers le plancher chauffant.

Composition du système solaire combiné

Patientez un peu, je vais détailler plus bas les différents types qui existent dans le commerce, mais globalement, ce type d’installation se compose :

  • de 10, 20 ou 30 m2 de panneaux ;
  • d’une unité à hydro-accumulation pour stocker les calories ;
  • d’un échangeur thermique ;
  • d’un module de contrôle avec régulateur ;
  • d’un vase d’expansion ;
  • d’un kit de fixation de toiture ;

L’appoint et le système solaire combiné, une vraie question

Si votre maison a un chauffage à chaudière à gaz ou fioul, vous pouvez y connecter le SSC. Il fournira une chaleur suffisante et compatible avec un circuit de chauffage basse température ou un plancher chauffant. C’est lui qui peut constituer l’appoint.

À l’inverse, il aura besoin de l’appoint d’un ballon électrique ou d’une chaudière classique pour l’ECS. Le fluide caloporteur n’est la plupart du temps pas suffisamment chauffé pour avoir de l’ECS à 50°.

Les différents types de système solaire combiné

Dans les parties précédentes, je vous ai expliqué comment fonctionne le modèle classique. Mais vous voulez maintenant entendre parler de concret. Lisez les lignes qui suivent, je vous expose les différents modèles existants.

Le combi-système solaire

C’est celui que vous allez le plus souvent rencontrer si vous faites des recherches sur internet. Il prévoit une pompe de circulation du fluide caloporteur et s’intègre dans un chauffage central à haute ou basse température.

Deux types existent, celui avec ballon intégré, et le modèle à hydro-accumulation séparée.

On en a parlé, les panneaux thermiques chauffent le fluide caloporteur mis en circulation par la pompe. Par le biais d’un serpentin, ce fluide va chauffer à son tour l’eau du circuit de chauffage central et du circuit d’ECS. Passons à l’autre type.

Le combi-système solaire se divise en deux types différents.
Exemple de panneaux thermiques.

Le dispositif combiné à plancher chauffant direct

Le plancher chauffant solaire direct (PSD) est toujours à basse température. C’est un dispositif plus simple, qui nécessite toutefois la présence d’une pompe.

Celle-ci envoie le fluide caloporteur vers un réseau émetteur de chaleur circulant dans la dalle. C’est votre sol intérieur qui sert de stockage des calories et d’émetteur (comme un radiateur).

L’offre Nouvel’R Énergie

Tout ça me parait, personnellement, assez compliqué. Beaucoup de matériel à déployer, des trous à percer, est-ce que ça vaut le coup ? Les travaux sont un peu longs à faire, c’est pour ça que le prix de la main d’œuvre est élevé.

Nouvel’R Énergie vous propose quelque chose de plus simple :

  • des panneaux photovoltaïques pour alimenter en énergie vos radiateurs électriques ;
  • un chauffe-eau thermodynamique ou une pompe à chaleur pour l’ECS.

Rassurez-vous, les dispositifs photovoltaïques installés constituent un système combiné de chauffage comme un autre, ils alimentent en électricité les radiateurs et en calories votre dispositif d’ECS.

Dimensionnement d’un système solaire combiné

Est-ce que c’est difficile de déterminer la taille de votre future installation ? Pour des professionnels, bien sûr que non.

Nos experts ont des logiciels qui leur permettent de faire une première étude énergétique des besoins liés à votre habitation.

Mais j’imagine que vous avez envie de savoir à quoi vous attendre pour votre maison ? Je vais vous donner des chiffres.

Mon diagramme de puissance selon la surface

Je prends comme point de départ une consommation d’ECS de 200 litres par jour à 50°. Je sais, ça fait beaucoup, mais comme ça, vous n’aurez pas de mauvaise surprise.

Pour le chauffage, je prends une superficie à chauffer de 60 à 250 m2, avec un plancher chauffant. Si votre toiture de maison a une inclinaison de 30° et une orientation plein sud, comptez :

  • 90 W/m2 pour une isolation moyenne ;
  • 60 W/m2 pour une bonne isolation ;
  • 45 W/m2 avec une très bonne isolation.

Exemple de puissance

Vous le savez, une construction RT 2012 a une très bonne isolation. Si votre demeure date des années 70 ou 80, son isolation est moyenne. Entre les deux, vous pouvez considérer que son isolation est bonne.

Un petit peu d’histoire ne fait pas de mal : celle des RT (réglementation thermique) est la suivante : RT 1974, RT 1982, RT 2000, RT 2005. La RT 2012 se base sur l’ancien label BBC, les plus anciens se rappelleront.

Qu’est-ce que ça fait pour votre maison si elle date de 1985, et que la surface à chauffer est de 110 m2 ? Comptez un dispositif solaire de puissance 110 x 60 = 6 600 W.

Le rendement des capteurs thermiques

Je vous donne dans ce guide des informations indicatives, pour chez vous, seul un expert peut vous apporter des chiffres personnalisés.
Sachez quand même que le rendement d’un capteur thermique varie de 55 à 80 % (le rendement de l’installation est en moyenne entre 35 et 40 % du fait des pertes dues à la complexité du dispositif).

La technologie photovoltaïque a un rendement de 14 à 24 %, mais, comme je l’ai déjà dit, elle est plus propre, plus simple, et bien moins couteuse à l’entretien.

L’irradiation théorique solaire est de 1000 W/m2 (en condition STC), mais je préfère prendre 500 W/m2 (c’est un chiffre bas, les experts parlent plutôt de 800 W/m2).

Selon les données de rendement, un capteur solaire thermique (surface de 2,2 m2) a une puissance moyenne de 385 à 440 W. La puissance du panneau photovoltaïque se situe plutôt entre 120 et 204 W par module.

Les prix du système solaire combiné

Je fais un peu d’autopromotion pour Nouvel’R Énergie. Nos produits sont moins chers que les SSC traditionnels, parce que nous avons choisi la simplicité et la maitrise des couts de maintenance.

Notre offre se compose de capteurs photovoltaïques pour l’électricité destinée à votre chauffage électrique.

Et nous fournissons des ballons thermodynamiques (que vous pouvez aussi alimenter avec des panneaux photovoltaïques) ou une PAC classique.

Les aides de l'État sont déduites des prix affichés. Ce tableau vous indique le prix à ne pas dépasser pour une installation, en fonction de sa puissance et les prix pratiqués chez Nouvel’R Énergie pour du matériel d’entrée de gamme sans option, main-d’œuvre et démarches administratives incluses.

Les tarifs des systèmes selon la puissance

Combien coûte l’installation complète qu’on trouve partout ? Je vous le rappelle, il y en a plusieurs types, mais le principe est le même.

Les équipements solaires non photovoltaïques produisent la chaleur, que le dispositif récupère pour le chauffage et l’ECS.

J’ai fait ma petite étude, je vous donne les résultats ici. Le prix d’un système solaire combiné classique varie entre :

Comparez avec notre offre.

La consommation d’une maison tout électrique

Je vais parler de ce qui fâche, les prix du chauffage. Si vous n’avez pas de chaudière, mais des radiateurs électriques, il représente, à l’année, 28 % de la facture (consommation électrique des Français, Engie 2019).

Vous voulez connaître ce que coûte le fait de produire des calories pour l’eau chaude ? Là aussi, sans chaudière gaz, l’ECS représente 13 % de la facture. Ces deux postes, à eux deux, c’est 41 % de la facture annuelle.

La consommation d'une maison toute électrique vous fera faire des économies.
Photographie d’une maison électrique.

La rentabilité des systèmes combinés

Une famille dépense en 2020, pour le fonctionnement énergétique de sa maison (eau chaude et chauffage), en tout électrique, entre 2500 et 3000 € par an (0.1557 €/kWh chez EDF). Si vous aussi êtes dans cette configuration, vous consommez de 16 000 à 19 000 kWh.

Les études estiment que les dispositifs combinés classiques peuvent couvrir entre 30 et 60 % de vos besoins énergétiques (chauffage et eau chaude).

Vos économies (financières et d’énergie) pourront être supérieures, parce que je n’ai pas tenu compte des aides que vous pourrez percevoir. Ne partez pas, je vous les présente maintenant.

Les aides disponibles pour installer un système solaire combiné

Est-ce que vous pouvez toucher des aides ? L’État vous soutient si vous choisissez les énergies vertes.

Votre démarche écologique mérite un coup de pouce financier, qui se concrétise par une prime au système solaire combiné, un taux de TVA réduit, un écoprêt à taux zéro, ou des aides locales. Je fais le point, suivez le guide.

La prime la plus connue, MaPrime’Rénov

Elle remplace le crédit d’impôt, qui vient de disparaître en 2021, et récompense généreusement votre projet environnemental.

Cette prime au système solaire combiné est, depuis 2021, pour tous les propriétaires occupants, voici les barèmes :

Prime rénov hors Île-de-France

Prime rénov en Île-de-France

Attention, votre installateur doit avoir la certification Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

Elle vise aussi bien le chauffe-eau thermodynamique que les équipements hybrides qui remplacent une chaudière gaz ou fioul, ou qui alimentent des radiateurs électriques.

L’écoprêt à taux zéro

Si vous empruntez de l’argent à votre banque pour faire des travaux, le cout de l’argent est nettement plus élevé. Peut-être que votre banque propose un prêt écologique, une formule de crédit vert, renseignez-vous, ça sera toujours moins cher qu’un prêt travaux.

Toutefois, notre matériel est éligible au prêt à taux zéro, il rentre dans la case « projet utilisant l’énergie renouvelable pour assurer le chauffage et chauffer l’ECS ». Pour bénéficier de ce prêt gratuit, votre installateur doit avoir la certification RGE.

Les certificats d’économies d’énergie, ça marche aussi

Vous pouvez toucher la prime coup de pouce si vous remplacez votre chaudière gaz ou fioul (qui ne doit pas être à condensation).

Votre projet est éligible à la prime coup de pouce parce qu’il prévoit l’installation d’un équipement utilisant une énergie renouvelable.

Ces certificats d’économies d’énergie sont des aides versées par les grands fournisseurs d’énergie fossile. Encore une fois, vous ne percevrez la prime que si vous faites appel à un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement.

La TVA à taux réduit est-elle pour vous ?

Une disposition particulière existe pour les équipements de type SSC. Voici les différents taux :

Là aussi, prenez soin de choisir un installateur certifié RGE comme Nouvel’R Énergie. Vous pouvez consulter la page du site officiel du gouvernement consacrée à la TVA.

La TVA réduite s’applique aux équipements utilisant l’énergie verte, à l’exception du matériel photovoltaïque. L’installation d’un chauffe-eau thermodynamique est éligible.

L’aide de l’ANAH habiter mieux sérénité

C’est le seconde prime au système solaire combiné (avec MaPrime’Rénov) que l’ANAH verse aux propriétaires occupants.

Vous pouvez la toucher si l’installation fait partie d’un bouquet global de travaux qui vous permettent d’aller chercher un gain énergétique global d’au moins 25 %.

Si vous pensiez faire des travaux d’isolation, c’est peut-être le moment de remplacer la chaudière gaz de votre installation de chauffage.

Là aussi, il faut que vous fassiez faire les travaux par un artisan Reconnu Garant de l’Environnement. Attention cette aide n’est pas cumulable avec la prime rénov.

L'aide de l'ANAH habiter mieux sérénité est une prime au système solaire combiné.
Photographie d’un immeuble avec des panneaux solaires.

Les aides locales pour votre projet écologique

J’ai le recul suffisant pour vous dire que les collectivités locales sont volontaristes en matière d’environnement. Régions, départements, communes, communautés d’agglomérations encouragent selon leurs budgets.

Chauffage au bois, à l’énergie solaire, en appoint ou central, ECS, renseignez-vous ou demandez à nos experts de vous accompagner, les aides locales existent, ça serait dommage de les laisser aux autres.

La pose de notre offre chez vous

Je vous l’ai déjà expliqué plus haut : nous avons choisi un dispositif simple. La définition de notre système solaire combiné est la même que celle d’un dispositif classique, il vous aide à chauffer et à avoir de l’eau chaude.

Mais les travaux de pose sont beaucoup plus rapides, donc moins chers. Ce que je suis en train de vous expliquer devrait vous rassurer.

Nos techniciens installent sur le toit les équipements photovoltaïques en surimposition (ils ne touchent pas à votre toiture, donc ne créent pas de risque d’étanchéité).

Pour l’ECS, la pose d’un chauffe-eau thermodynamique est également très simple à faire (en remplacement de votre ancien cumulus par exemple, il y a peu de modifications de plomberie à réaliser). Sur votre demande, ils peuvent poser une PAC plus classique.

Entretien de notre offre technique

Nouvel’R Énergie a un vrai avantage sur ses concurrents. L’entretien d’une installation photovoltaïque est nettement plus léger.

Les coûts de maintenance sont également beaucoup plus faibles, tout comme les coûts de fonctionnement aussi. Notre but n’est pas que tout cela vous apporte des soucis et de lourdes charges financières.

Comparé aux panneaux thermiques, ça n’a rien à voir, pas de vérification de pression du circuit, de son étanchéité.

Juste un nettoyage des vitres, une vérification périodique des connecteurs électriques, du circuit frigorigène en cas de PAC ou chauffe-eau thermodynamique, et le tour est joué.

L'entretien de l'offre technique Nouvel'R Énergie a un vrai avantage sur ces concurrents.
Photographie d’un technicien en maintenance.

Utiliser les énergies renouvelables est à votre portée

J’espère avoir été clair. Pour produire l’eau chaude sanitaire et se chauffer, les systèmes solaires combinés sont une très bonne solution.

Les aides sont particulièrement avantageuses, et concernent aujourd’hui tous les ménages français, c’est la bonne nouvelle de l’année 2021.

Notre offre est originale, fiable, et vous permet de réduire les coûts d’investissement, d’entretien, et de fonctionnement.

Mon guide s’achève, j’espère qu’il vous a été utile, ou qu’il a répondu à vos interrogations.

J’imagine que vous avez des questions par rapport à votre situation ? N’hésitez pas à nous les poser directement en commentaire de ce guide, ou par chat. Vous pouvez aussi nous appeler, ou nous envoyer un mail.

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong. Check all fields.