La tuile solaire : un investissement qui vaut le coup ?

À la fois esthétiques et performantes, les tuiles solaires font de plus en plus parler d’elles. Le seul hic, c’est qu’elles coûtent relativement cher à l’achat.

Ça peut donc être dur de se décider d’investir sans avoir la certitude que ça vaut vraiment le coup. Pas de panique, j’ai justement écrit ce petit guide pour vous aider à y voir plus clair.

Vous voulez investir dans des tuiles solaires ? Vous vous demandez combien vous coûterait une telle installation ? Vous allez tout savoir sur le prix des tuiles solaires grâce à cet article.

Ensemble, nous allons voir :

  • Qu’est-ce qu’une tuile solaire.
  • Quel est le prix moyen de ce genre d’installation.
  • De quoi dépend le prix d’une tuile solaire.
  • Quelles sont les subventions disponibles pour faire baisser le prix de vos tuiles.
  • Est-ce que ce type d’installation est vraiment rentable.
  • Quelles sont les meilleures tuiles solaires sur le marché en 2023.

Alors, c’est parti, commençons déjà par un petit rappel et voyons ce qu’est une tuile solaire.

Qu’est-ce qu’une tuile solaire ?

Une tuile solaire, c’est un mini panneau solaire intégré au bâti de votre toit. En fait, elle va tout simplement remplacer vos tuiles en ardoise ou en terre cuite et remplir le même rôle. Ça veut dire qu’elle va couvrir votre charpente et assurer l’étanchéité de votre toiture.

La grosse différence, c’est qu’en plus, elle va produire de l’électricité ou de la chaleur.

Il existe 3 types de tuiles solaires :

  • La tuile photovoltaïque (PV) : elle est composée de silicium et produit de l’électricité.

  • La  tuile thermique : elle est composée de capteurs thermiques et se sert de la chaleur du soleil pour chauffer votre eau chaude sanitaire.

  • La tuile hybride : c’est un mélange de photovoltaïque et de thermique. Ce qui veut dire qu’elle produit de l’électricité mais aussi de la chaleur.

Vous voyez donc que leur fonctionnement est exactement le même que celui d’un panneau solaire. Sauf qu’elles sont plus petites.

Mais vous allez voir que si elles sont petites en taille, leur prix n’a rien de mini.

Quel est le prix moyen d’une tuile solaire ?

Le prix des tuiles solaires est plus élevé que celui des panneaux classiques. Il faut compter environ 30 % en plus sur votre facture pour pouvoir faire installer un tel équipement.

Je vous l’accorde, un pourcentage ça peut paraître flou… Alors je vous ai fait un petit tableau avec les prix moyens par Watt crête. Ça vous aidera à y voir un peu plus clair.

Je vous ai aussi mis le prix moyen pour une installation classique pour que vous puissiez facilement faire la comparaison.


Bon, vous voyez que ça coûte un peu plus cher à l’achat qu’un panneau solaire traditionnel. Mais c’est un peu plus compliqué que ça. En réalité, le prix d’une tuile solaire varie en fonction de plusieurs éléments.

De quoi dépend le prix d’une tuile solaire ?

Comme pour les panneaux solaires, le prix des tuiles solaires va dépendre de plusieurs critères.

Vous devrez donc adapter le budget à prévoir en fonction :

  • Du modèle choisi ;
  • Du fabricant.

Le modèle choisi : ça va du simple au triple

Comme je vous l’ai dit au début de ce guide, il existe 3 types de tuiles solaires. Chacune a ses spécificités. Ce qui fait qu’elles n’ont pas le même prix.

Je vous ai donc fait un tableau avec les prix moyens des différentes tuiles. Ça vous permettra de savoir à quoi vous attendre.

Vous voyez, selon le modèle, les tarifs n’ont rien à voir. Mais ce n’est pas le seul élément qui influe sur le prix…

Le fabricant : chacun pratique les tarifs qu’il veut

Pour les tuiles solaires comme pour tout, le prix varie en fonction de celui qui les fabrique. Et vous le savez, si certains proposent des prix abordables, d’autres pratiquent des tarifs plus élevés.

Généralement, les différences de tarifs s’expliquent par :

  • La renommée du fabricant ;
  • Les technologies utilisées ;
  • La qualité du matériel ;
  • Le lieu de fabrication :

Je vous ai mis dans ce tableau les prix moyens pratiqués par les principaux constructeurs. Ça vous permettra de voir à quoi vous attendre en fonction du type de tuile que vous souhaitez.

Comme vous pouvez le voir, quels que soient les critères pris en compte, les prix affichés sont souvent élevés. Mais cela doit-il vous décourager pour autant d’en installer ? Rien n’est moins sûr.

Eh oui, il existe plein de dispositifs grâce auxquels vous pourrez faire baisser la facture.

Quelles sont les aides disponibles pour l’installation de tuiles solaires ?

Vous le savez, le réchauffement climatique est au cœur des débats. Le Gouvernement à donc décidé d’accélérer la transition écologique en nous encourageant à investir dans les énergies renouvelables. Pour ça, plusieurs dispositifs d’aide ont donc été mis en place.

Et la bonne nouvelle, c’est que, les tuiles solaires utilisent l’énergie solaire pour fonctionner. Ce qui veut dire qu’elles sont éligibles à certains de ces dispositifs.

Par contre, je vous le dis tout de suite, les tuiles photovoltaïques bénéficient de plus d’aides que les tuiles thermiques. Mais abordons tout ça plus en détail.

Les aides pour les tuiles photovoltaïques

Les tuiles photovoltaïques permettent d’alimenter votre logement en électricité grâce aux rayons solaires. Elles ouvrent donc droit à plusieurs aides spécifiques :

  • La prime à l’autoconsommation : c’est une subvention versée aux personnes qui font le choix d’autoconsommer. En gros, ça veut dire que si vous consommez l’électricité produite par vos tuiles solaires vous y avez droit.

Elle est versée en 5x sur 5 ans et son montant dépend de la puissance de votre installation.

Pour en bénéficier, il faut que :

  • Votre installation fasse moins de 100 kWc de puissance ;
  • Vous choisissiez l’autoconsommation ;
  • Vos tuiles soient installées par un professionnel RGE.

  • La vente d’électricité à EDF OA : c’est un système qui vous permet de vendre votre surplus de production électrique à EDF.

En fait, vos panneaux produisent parfois trop d’électricité pour votre seule consommation. Alors, plutôt que de la perdre, cette électricité est renvoyée vers le réseau et EDF vous rémunère pour ça.

  • La TVA à 10 % : cette mesure permet de faire passer la TVA de 20 % à 10 % pour les équipements de moins de 3 kWc.

  • Les subventions locales : certaines municipalités, régions ou départements allouent des fonds spécifiques pour accélérer la transition écologique. Ça vaut donc le coup de regarder sur le site de l’ANIL ce qui se fait chez vous.

  • La Prime Ptuile : elle vous aide à financer votre installation photovoltaïque intégrée au bâti. Pour en bénéficier, il faut que :

  • L’inclinaison du toit soit comprise entre 10° et 75° ;
  • Au moins 80% de votre toiture soit recouverte par des tuiles ;
  • L’installation soit réalisée par un artisan RGE ;
  • Votre demande de raccordement intervienne avant le 6 Octobre 2023.

Vous voyez ? Vous pouvez quand même prétendre à pas mal de dispositifs d’aide spécifiquement prévus pour le photovoltaïque. Par contre pour le thermique, ces dispositifs ne sont pas les mêmes.

Les aides pour les tuiles thermiques ou hybrides

Les tuiles thermiques se servent de la chaleur du soleil pour chauffer l’eau de votre logement. Il s’agit donc d’un élément de chauffage. Ce qui fait qu’elles ne sont pas tout à fait éligible aux mêmes subventions que les tuiles photovoltaïques.

Si vous faites installer ce type de tuile vous pourrez demander :

  • La Prime CEE : cette subvention versée par votre fournisseur d’énergie vous aide à financer l’installation d’un système de chauffage plus économe en énergie.

Vu que les tuiles solaires utilisent une énergie renouvelable pour chauffer votre logement elles sont donc complètement éligibles.

  • L’éco PTZ : c’est un prêt à taux zéro consenti par certaines banques pour vous aider à financer vos travaux de rénovation énergétique. Plus votre projet de rénovation est important, plus le montant du prêt pourra l’être également.

  • MaPrimeRénov’ : vous avez sans doute déjà entendu parler de ce dispositif. Ce dispositif peut vous aider à pas mal réduire le montant de votre installation. Son montant dépend toutefois de vos revenus.

  • La TVA à 5,5 % : dans le cadre du solaire thermique, la TVA est encore plus basse que pour les panneaux photovoltaïques. C’est donc une bonne nouvelle pour vous.

  • Les subventions locales : Comme pour les panneaux photovoltaïques, certaines collectivités locales peuvent vous aider à financer votre installation.

Bon, je vous l’accorde, ça fait beaucoup d'informations d’un coup. Je vous ai donc fait un petit tableau pour récapituler un peu tout ça.

Alors, c’est vrai que, même si les subventions peuvent pas mal faire baisser la facture, ça reste assez cher.

Avant de faire un tel investissement, il vaut donc mieux s’assurer que c’est vraiment rentable. Et ça tombe bien parce que c’est justement ce que je vais voir avec vous tout de suite.

La tuile solaire est-elle vraiment rentable ?

Le mieux pour connaître la rentabilité d’un équipement, c’est de prendre un exemple concret. Alors nous allons comparer le rendement de la tuile solaire à celui d’un module.

Comparatif : Tuile solaire vs. Panneau

Quand on veut s’équiper d’une installation solaire c’est normal d’hésiter entre tuiles et panneaux. Alors pour vous aider j’ai fait le comparatif du rendement d’une tuile et d’un panneau solaire.

Pour connaître la rentabilité d’une installation il faut prendre en compte :

  • Son coût ;
  • Sa puissance ;
  • Son rendement.

Alors je vous ai fait un petit tableau comparatif avec 2 installations équivalentes pour que vous puissiez vous rendre compte.


Bien sûr, ce tableau est purement indicatif. Les données peuvent donc varier dans la réalité. Alors, pour savoir si une tuile solaire est vraiment rentable, rien ne vaut les avis de vrais utilisateurs.

Étude de cas : la maison à Toulouse

Le mieux pour vraiment savoir si les tuiles sont rentables, c’est de se fier à de véritables avis. Alors je suis allé(e) sur des forums et j’ai trouvé un cas qui confirme ce qu’on vient de voir.

Ici, il s’agit d’un internaute qui souhaite faire installer des tuiles sur le toit d’une maison située à Toulouse.

Il nous dit :

  • « Avec une installation de 3000 Wc, je me retrouve avec une production attendue aux alentours de 3 100 KWh/an, ce qui me semble déjà pas mal (en tous cas intéressant) ».

Vérifions ça tout de suite.

Rappelez vous de ce qu’on a dit tout à l’heure. Pour connaître la rentabilité d’une installation, il faut savoir combien coûtent l’installation et la pose. Il faut ensuite comparer ces coûts au rendement de l’appareil.

Donc j’ai regardé ce que disent les internautes concernant ces critères.

  • Niveau coût un internaute nous dit : « Le prix des tuiles est un peu plus élevé ». Il a raison, on estime à 30% le surcoût avec les tuiles.

  • Niveau rendement un autre nous dit : « Il me semble que le rendement a surface identique est moindre … ». Et cet internaute a tout à fait raison.

C’est d’ailleurs ce que confirme ce commentaire qui nous dit :

  • « 1 m2 Imerys représente environ 150 Wc alors qu' un module peut aller jusqu'à + de 250 Wc au m2 ».

Ce qui signifie que pour un rendement équivalent :

  • « Il faudra un pan de toiture 30 % plus grand qu'avec des panneaux ».

Pour faire simple, si vous avez de l’espace et un budget confortable, la tuile peut vous convenir. C’est votre cas ? Alors cette petite sélection des meilleures tuiles vous aidera sûrement à faire votre choix.

Quelles sont les meilleures tuiles solaires du marché en 2023 ?

Vous l’aurez constaté, les tuiles solaires, ça coûte cher. Il vaut mieux prendre son temps et choisir un modèle de qualité.

J’ai donc fait ce petit tableau avec les modèles de tuiles les plus performants en 2023 et leur prix. Ça devrait vous aider à y voir plus clair.

Le prix des tuiles solaires : ce que vous devez retenir

Vous l’aurez compris, les tuiles solaires coûtent plus cher et ont un rendement moins élevé que les panneaux solaires classiques. C’est toutefois la solution la plus esthétique.

Elles vous conviendront donc parfaitement si vous avez une grande toiture et un budget confortable.

  • Les tuiles solaires remplacent vos tuiles classiques (ardoise, terre cuite…) et assurent la couverture et l’étanchéité de votre toiture.
  • Il existe plusieurs modèles de tuiles solaires (photovoltaïques, thermiques et hybrides).
  • Une tuile solaire peut coûter jusqu’à 3 fois plus cher qu’un panneau.
  • Il existe des subventions tant pour le solaire photovoltaïque que thermique.
  • Il faut 2 à 4 m2 de tuiles pour produire la même énergie qu’1m2 de panneau.
  • Malgré un rendement plus faible, les tuiles sont quand même amorties en 15 à 20 ans.
  • La rentabilité d’une tuile dépend de son modèle et de la marque qui la fabrique.

Ce texte a été validé par
Kévin

Kévin est un technicien certifié RGE. Sa connaissance du terrain lui permet d'estimer les solutions les plus avantageuses pour votre foyer (et pour votre porte-monnaie).

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong. Check all fields.