Tout savoir sur comment installer soi-même sa pompe à chaleur

Si vous êtes bricoleur et que la pompe à chaleur est un système qui vous intéresse, l’idée de faire son installation vous-même vous a sûrement traversé l’esprit. Je vais donc vous apporter des éléments de réponse en vous expliquant :  

  • Comment installer une PAC air-air soi-même ?
  • Comment installer sa PAC air-eau soi-même ?
  • Quels sont les outils indispensables pour monter soi-même sa PAC ?
  • Quels sont les prérequis pour une installation réussie ?
  • Peut-on bénéficier des aides financières lorsque l’on installe sa PAC soi-même ?
  • Quels sont les risques à installer sa pompe à chaleur soi-même ?
  • À quel moment faut-il faire appel à un professionnel pour installer sa pompe à chaleur ?

Nous verrons donc s’il s’agit d’une bonne idée de mettre en place soi-même sa PAC et surtout quelles sont les étapes indispensables pour une installation réussie.

Comment installer sa PAC air-air soi-même ?

Il n’est pas possible de vous présenter un tuto qui correspond à 100 % à votre situation, mais je peux en revanche vous présenter dans les grandes lignes les étapes à suivre pour réussir l’installation de votre pompe à chaleur.

Configurer l’unité intérieure

La première étape est donc l’installation du module intérieur. Vous devez :

  1. Choisir le bon emplacement. Il doit être dégagé et permettre la création d’un accès vers l’unité extérieure. Le module intérieur doit être à environ 2 mètres du sol et disposer d’au minimum 15 à 30 cm d’espace de chaque côté. 
  2. Fixer la plaque de montage sur le mur intérieur et percer un trou d’environ 7 cm qui servira à faire passer les tuyaux.
  3. À ce stade, il vous faut vérifier les connexions électriques du module intérieur.
  4. Passer les tuyaux et les connecter à l’unité.
  5. Fixer le module intérieur à la plaque de montage.

Comme vu précédemment, cette liste est non exhaustive et variera selon les configurations de votre habitation.

Installer l’unité extérieure

Comme pour le module intérieur, l’emplacement de l’unité extérieure est crucial.

  1. Elle doit être placée loin de toute zone fréquentée, trop chaude ou encore poussiéreuse. Elle ne doit pas non plus être trop près du trou percé dans le mur intérieur. Idéalement, elle est positionnée à moins de 15 mètres de l’unité intérieure. Vous devez respecter un minimum de 0,5 mètre pour un fonctionnement optimal.
  2. Pour minimiser les vibrations, vous devrez procéder à ces étapes dans cet ordre précis : poser une dalle en béton sur le sol, par-dessus un coussin en caoutchouc puis le coussin standard et enfin l’unité extérieure. Fixez ensuite le module au béton avec des boulons d’ancrage.
  3. Vérifiez enfin le câblage électrique du module.

Sachez qu’à ce stade, vous devez impérativement faire appel à un professionnel certifié pour la mise en service de votre PAC air-air. Lui seul est en mesure de manipuler le fluide frigorifique et d’établir les dernières connexions indispensables à la mise en marche de votre chauffage. Voyons maintenant les étapes pour l’installation d’une pompe à chaleur air-eau.

Comment installer sa PAC air-eau soi-même ?

En pratique, il est plus facile de mettre en place une PAC air-air qu’une pompe à chaleur air-eau qui, de par son fonctionnement, exige des compétences plus techniques. En d’autres termes, la pompe à chaleur air-eau n’est pas conçue pour être installée par un particulier

Voici des informations générales qui vous donneront une idée sur les différentes étapes de son installation.

Ce qu’il faut savoir sur la pose de l’unité intérieure

Le module intérieur se doit d’être relié à votre système de chauffage central et à l’unité extérieure. En règle générale, elle se place à côté ou à la place de votre chaudière si votre projet prévoit une rénovation et que vous disposez déjà d’un circuit hydraulique.

Si votre projet concerne en revanche une construction, il vous faudra créer un espace prévu pour accueillir un système de chauffage hydraulique. Cette étape vous demandera de maîtriser des compétences encore plus complexes.

Ce qu’il faut savoir sur la pose de l’unité extérieure

Comme pour l’installation d’une PAC air-air, le module extérieur de la pompe à chaleur air-eau doit être installé au plus près de l’unité intérieure. Vous limiterez ainsi les saignées et la multiplication de câbles. Elle va également suivre différentes étapes :

  1. Déterminer son emplacement idéal dans votre jardin ou sur votre terrasse.
  2. Créer une ouverture pour le passage des câbles et du fluide frigorigène. Prévoir également des goulottes pour la dissimulation des câbles.
  3. Prévoir un socle sur lequel il vous faudra poser le module. Cette étape nécessite plusieurs personnes, l’appareil est en général assez lourd.

À l’instar de la PAC air-air, l’intervention d’un professionnel certifié est obligatoire pour la mise en service d’une pompe à chaleur air-eau. 

Son installation est complexe et passer par un installateur pro vous évitera de nombreuses complications (mauvais dimensionnement, pannes et dysfonctionnements, perte de la garantie constructeur, etc.). Elle exige également que vous soyez parfaitement équipé et c’est ce que nous allons voir.

Quels sont les outils indispensables pour monter soi-même sa PAC ?

Si toutefois vous décidez de vous lancer dans cette aventure, voici la liste des outils dont vous aurez besoin.

  • Un détecteur,
  • Un tournevis d’électricien,
  • Un rouleau d’adhésif,
  • Un ancrage en plastique et des vis taraudeuses, 
  • Des boulons d’ancrage,
  • Un coussin en caoutchouc,
  • Un serre-câble,
  • Des écrous évasés,
  • Plusieurs clés : allen, à molette,
  • Une perceuse,
  • Un marteau,
  • Un niveau,
  • Une scie emporte-pièce,
  • Une plaque de montage,
  • Des pinces, dont une pince à dénuder,
  • Une attache de câble,
  • Des goulottes,
  • Une équerre Angle intérieur 90°,
  • Une plaque en béton,
  • Un kit de raccordement,
  • Des câbles électriques.

Comme vous pouvez le constater, installer soi-même une pompe à chaleur nécessite d’être bien équipé, mais pas que. Regardons maintenant comment réussir la pose de votre pompe à chaleur.

Quels sont les prérequis pour une installation réussie ?

Le diable est dans les détails ! Préparer votre installation est une étape essentielle pour réussir la pose de votre pompe à chaleur.

La distance entre les unités

L’unité intérieure et l’unité extérieure sont reliées par un circuit de fluide frigorigène. Pour des raisons évidentes, les deux modules sont placés assez proches l’un de l’autre. Il est recommandé de ne pas les espacer de plus de 15 à 20 mètres pour éviter les déperditions de chaleur.

L’emplacement de l’unité extérieure

Lorsque vous installez une pompe à chaleur, votre intention est de capter la chaleur de l’air. Il est donc fortement conseillé de disposer l’unité extérieure le plus au sud possible et à l’abri du vent. Idéalement, aucun obstacle ne doit entraver la circulation de l’air, notamment au niveau du ventilateur.

La conformité avec le règlement du syndic

Que vous soyez locataire ou propriétaire d’un appartement, sachez que vous êtes soumis à des règles d’implantation pour l’installation de l’unité extérieure. Pour ce faire, vous devez :

  • Faire une déclaration de travaux avant de mettre en place le module sur votre balcon par exemple,
  • Avoir l’approbation des copropriétaires de votre immeuble.

Le principal argument qui pourrait contrarier votre projet est la nuisance sonore d’une pompe à chaleur. Vous pouvez rassurer vos voisins en avançant que bien placée, une pompe à chaleur n’émet pas forcément beaucoup de bruit et que les fabricants conçoivent désormais des modèles de plus en plus silencieux. 

À noter que des techniques existent pour réduire le bruit d’une PAC, comme les écrans anti-bruit ou les caissons d’insonorisation par exemple.

Les nuisances sonores

Les pompes à chaleur les plus modernes émettent un son qui se situe en moyenne à 45 dB, soit l’équivalent d’un lave-vaisselle. Le but est tout de même d’éviter les emplacements qui favorisent les échos ou ceux qui sont proches des chambres ou des pièces de vie.

Pour votre confort quotidien, il est important de ne pas dépasser un certain niveau sonore dans les pièces à vivre, lorsque la pompe à chaleur est allumée :

  • 5 dBA le jour,
  • Et 3 dBA la nuit.

Comme vu précédemment, la surface de pose doit impérativement être solide, stable et surtout de niveau pour réduire au maximum le bruit. Vous pouvez utiliser des plots volatiles qui limitent les vibrations au sol. 

Il n’existe pas d’obligation en termes de moyens spécifique pour réduire les nuisances sonores. Le bruit ambiant est en revanche réglementé. En cas de plainte du voisinage, une procédure de vérification du niveau sonore peut être entamée, qui peut, elle-même, conduire à une obligation de retirer le module extérieur.

La conformité

Depuis le 1er juillet 2015, deux changements majeurs sont intervenus dans le cadre de l’installation d’une pompe à chaleur :

  • Une PAC installée par un particulier est considérée comme non conforme à la loi,
  • La qualification RGE est désormais obligatoire pour toute installation dans le cadre des aides financières.

Cette qualification atteste du respect d’un certain nombre de critères. Manipuler le fluide frigorigène demande un savoir technique. Il s’agit en effet d’un puissant gaz à effet de serre qui doit être utilisé avec beaucoup de précautions. L’installateur RGE est donc le seul habilité à procéder à cette manipulation.

C’est donc dans cette logique que vous ne pourrez bénéficier de la garantie constructeur en installant votre PAC vous-même. Il est important de rappeler que passer par un artisan qualifié est également un gage de qualité et de rentabilité.

Vous savez désormais tout sur l’installation de votre PAC. Voyons désormais ce qu’il en est des aides financières lorsque vous installez vous-même un chauffage écologique.

Peut-on bénéficier des aides financières lorsque l’on installe sa PAC soi-même ?

En installant vous-même votre pompe à chaleur, vous n’êtes plus éligible aux aides financières.

Les aides de l'état sont là pour vous aider à installer vos pompes à chaleur à moindre coût. Je vous conseille donc de bien prendre en compte ce paramètre avant de vous lancer. Pour rappel, en passant par un professionnel certifié RGE, Reconnaissant Garant de l’Environnement, vous pourrez bénéficier des aides suivantes :

  • MaPrime Rénov,
  • La prime CEE,
  • L’éco-prêt à taux 0,
  • Les aides des collectivités locales,
  • La TVA à 5,5 %,
  • Etc.

La grande majorité des fabricants et des installateurs de pompes à chaleur possède la certification RGE. Pensez tout de même à vérifier cette information avant la signature de votre devis. Vous pouvez le faire en quelques clics sur le site prévu à cet effet par le gouvernement.

Vous l’avez compris, en ne passant pas par un installateur pro, vous perdez l’avantage des aides financières, mais quels sont les autres risques que vous devez aussi prendre en compte ?

Quels sont les risques à installer sa pompe à chaleur soi-même ?

Mettre en place soi-même sa PAC peut être tentant pour certains bricoleurs. Si cette installation peut être envisagée (selon vos compétences) pour une pompe à chaleur air-air, le recours à un installateur pro et certifié est fortement recommandé pour tous les autres types de pompes à chaleur.

Les raisons de faire appel à un pro sont nombreuses.

  • Financières. Comme je vous l’ai dit, la PAC est éligible aux aides uniquement si elle est installée par un professionnel certifié RGE. Celui-ci est également garant de sa performance maximale et donc de son rendement.
  • Les compétences techniques. L’installation d’une PAC air-eau peut nécessiter la création d’un réseau hydraulique. Celle d’une PAC géothermique exige, quant à elle, un forage pour faire passer un réseau de capteurs verticaux ou horizontaux dans votre jardin. Bref, les compétences d’un pro sont requises.
  • Les problèmes de surconsommation. Bien qu’il est possible d’installer soi-même une PAC air-air, cela demande d’être très bricoleur. L’aventure peut s’avérer périlleuse et une mauvaise installation peut engendrer une surconsommation d’énergie.

Il est courant d’envisager l’installation soi-même de sa PAC pour des raisons financières. Sachez tout de même qu’une erreur technique peut engendrer des coûts supplémentaires non négligeables. 

Les raisons de faire appel à un pro sont nombreuses. Passons-les en revue.

À quel moment faut-il faire appel à un professionnel pour installer sa pompe à chaleur ?

Vous l’aurez compris, s’il est envisageable de mettre en place soi-même une PAC air-air, il est fortement déconseillé de le faire pour les autres types de pompes à chaleur. Les notions de compétences techniques et de réglementation sont les principaux arguments à cette contre-indication, mais pas que !

  1.  Passer un professionnel est un des critères d’éligibilité aux aides financières.
  2. Un professionnel vous orientera vers le modèle de pompe à chaleur qui correspond à vos besoins, aux configurations de votre logement et à votre budget.
  3. L’artisan qualifié déterminera la puissance des émetteurs de chauffage et saura identifier s’il est nécessaire d’opter pour des modèles plus puissants par exemple.
  4. Passer par un pro vous permet d’opter pour un contrat d’entretien annuel, qui, rappelons-le, est obligatoire tous les deux ans pour les PAC avec une puissance comprise entre 4 et 70 kW.

En d’autres termes, l’installation d’une pompe à chaleur exige de faire bien plus que de simples branchements électriques. Une expertise et un accompagnement avant, pendant et après l’installation participent au bon fonctionnement de votre système de chauffage.

Ce qu’il faut retenir sur l’installation d’une PAC soi-même

Installer une pompe à chaleur soi-même n’est pas recommandé. Même si certains modèles de pompes à chaleur air-air nécessitent moins de compétences techniques, il est important de rappeler que ces systèmes de chauffage doivent respecter un certain nombre de règles pour répondre à leur promesse : réaliser des économies d’énergie.

Si vous avez tout de même envie d'installer vous-même votre PAC, je vous invite à découvrir notre guide complet qui vous présente différents modèles de pompes à chaleur prêtes à poser.

Faire appel à un installateur pro certifié est obligatoire pour : la mise en service de votre pompe à chaleur et bénéficier des aides financières. Pour éviter toute déconvenue, privilégiez donc l’intervention d’un artisan qualifié et bénéficiez en toute sérénité d’un système de chauffage performant et économique.

Pour en savoir plus sur le budget à prévoir pour l’achat d’une PAC, découvrez notre vidéo explicative.

Ce texte a été validé par
Maëlig

Maëlig travaille à nos côtés depuis le début. Sa curiosité et son envie de faire bouger les choses la pousse à vous proposer des solutions toujours plus fiables et accessibles. Comptez sur elle pour réaliser de belles économies d'énergie.

Faites des économies cet hiver !
Protégez-vous des hausses tarifaires avant l'hiver en installant une PAC à prix réduits.
Pour vous aider, on a récapitulé toutes les aides cumulables à demander.
Je télécharge mon guide

Touchez jusqu’à 9 360€ d’aides avec MaPrimeRénov’

Je calcule mes aides

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong while submitting the form.