Comment payer sa pompe à chaleur moins chère ?

Le coût d’une pompe à chaleur (air-eau, air-air, etc.) peut rapidement s’envoler. Pour vous aider à trouver la pompe à chaleur la moins chère possible, voici nos astuces. 

Nos astuces pour acheter une pompe à chaleur moins chère 

Une pompe à chaleur vous permettra de faire des économies d'énergie conséquentes. Néanmoins, pour réaliser un retour sur investissement rapide, il est essentiel de trouver une pompe à chaleur à un prix raisonnable. Mission impossible ? Non, il existe des astuces pour faire baisser la facture finale, et ceux même si vous ne l’installez pas vous-même. C’est ce que je vous explique dans ce guide pratique. 

Voici la série de points que j'aborderai : 

  • Les prix des différents types de PAC
  • Les marques qui proposent les pompes à chaleur les moins chères
  • Faire baisser le coût grâce aux aides de l’État
  • Les autres astuces (dimensionnement, bonne utilisation, entretien, etc.)

Quels sont les prix des différents types de PAC ?

Vous recherchez une pompe à chaleur à moindres frais ? Dans un premier temps, il est important de savoir quels sont les types de PAC les plus chers et les moins chers. Grâce à ce tableau, je vous donne une fourchette de prix pour chaque type de pompe à chaleur :

Vous connaissez à présent les prix pratiqués généralement pour l’achat d'une pompe à chaleur. Découvrons à présent s’il est possible de trouver moins cher. 

Les marques qui vous proposent les pompes à chaleur les moins chères

Je vous propose à présent de découvrir 3 produits de grandes marques à des prix raisonnables, mais de qualité. Il s'agit de PAC air-air, le système le moins cher du marché.

Précisions que chaque produit est à son prix public catalogue. Vous pouvez trouver un certain nombre de pompes à chaleur en soldes et de produits déstockés qui vous permettront de diminuer encore le prix de votre achat.  

On le voit, même lorsque le prix d’une PAC est raisonnable, il s’agit d’un réel investissement. C’est pourquoi il est important de trouver des astuces pour faire baisser votre budget final.  Parmi elles : les aides de l'État.

  

Faire baisser le prix grâce aux aides de l’État

Afin de faciliter la transition écologique, l’État aide à l'installation des pompes à chaleur avec de nombreuse aides. Elles vous permettront de faire baisser significativement le prix de votre PAC. Je vous les centralise dans ce tableau :

Je vous rappelle enfin que pour pouvoir obtenir ces aides, vous devez absolument faire réaliser les travaux d'installation de votre PAC par un professionnel agréé RGE (Reconnu Garant de l'Environnement).

Se faire aider par l’Etat est un bon début, mais sachez que d’autres astuces vous permettront aussi de faire des économies sur le long terme.

 

Les autres astuces pour une pompe à chaleur moins chère

Pour que votre pompe à chaleur ne vous coûte pas trop cher à l’usage, vous pouvez jouer sur quelques leviers. Listons-les maintenant en commençant par le dimensionnement de votre PAC. 

Bien dimensionner sa PAC

Votre professionnel RGE va vous permettre d’être éligible aux aides étatiques, mais pas seulement. C’est aussi lui qui va vous permettre de bien dimensionner votre PAC et donc de faire des économies tout au long de la vie de votre pompe à chaleur. 

Passage obligé ? Effectuer un bilan thermique. Un bilan qui vous permettra de :

  • Calculer les déperditions, 
  • Calculer la puissance et le dimensionnement de votre pompe, 
  • Déterminer vos besoins pour un confort thermique optimal.

Pourquoi le dimensionnement de votre pompe à chaleur est-il si important ? Tout simplement car si votre PAC est sous dimensionnée, elle fonctionnera en surrégime entraînant une consommation électrique excessive. Inversement, surdimensionnée, votre PAC réversible (climatisation et chauffage) s’encrassera davantage. 

Une fois bien dimensionnée, votre pompe à chaleur doit aussi être bien utilisée. Voyons comment. 

Bien savoir utiliser sa PAC 

Pour faire de réelles économies avec votre pompe à chaleur, il est aussi essentiel de prendre en compte les points que je vais vous énumérer maintenant :    

  • Choisir un COP (Coefficient de Performance) élevé pour votre PAC. En effet, le rendement d’une pompe à chaleur est étroitement lié à son COP. Préférez une pompe à chaleur avec un COP compris entre 3 et 6. 

  • Bien Isoler sa maison. Grâce à un bilan thermique réalisé par un professionnel, vous saurez si votre maison a besoin de travaux d'isolation. Des travaux qui permettront d'affiner l’efficacité de votre installation. C’est grâce à cette rénovation que votre pompe à chaleur sera la plus performante possible et consommera moins d'électricité. 

  • Pensez aussi à ne pas faire varier la température de votre PAC en journée. Celle-ci consomme moins d’électricité quand sa température est constante.

  • Ne chauffez pas ou ne climatisez pas non plus les pièces que vous n’utilisez pas.

  • Si vous avez un ballon d’eau chaude relié à votre PAC, limitez sa température.

  • Il vous est aussi possible de connecter votre PAC à des panneaux solaires. Ils vous offriront une électricité gratuite. 

Enfin, parlons entretien.

Un entretien régulier

Ne pas dépenser une fortune à l’usage, c’est aussi entretenir parfaitement sa pompe à chaleur. Vous augmenterez aussi la durée de vie de votre PAC. Sachez que je vous conseille de faire réviser votre PAC tous les ans grâce à un contrat d’entretien annuel passé auprès de votre installateur ou d’une société spécialisée. 

Quoi qu'il en soit, je vous rappelle que vous avez l’obligation de faire réaliser par un professionnel une révision de votre PAC (de 4 à 70 kW) tous les 2 ans. 

Pompe à chaleur pas chère, en résumé

Voici ce qu’il faut retenir de ce guide pratique :

  • Pour l'installation d'une PAC, comptez un budget à l’achat de 5 000 à 18 000 €. Les PAC air-air sont les moins chères du marché. 

  • Pour trouver une PAC abordable mais de qualité, des marques comme Mitsubishi, Daikin et Hitachi proposent des modèles autour de 1 500 €.

  • Pour faire baisser le prix de votre PAC, des aides de l’État sont disponibles. Parmi ces aides : MaPrimeRénov’, prime CEE, Habiter mieux Sérénité,  le chèque énergie, l'Éco-prêt à taux 0, la TVA à 5,5 % et les aides locales.

  • Les autres astuces pour faire baisser votre facture énergétique globale : bien dimensionner sa PAC, apprendre à bien l’utiliser et la faire entretenir régulièrement.

Grâce à ce guide, vous trouverez je l'espère votre PAC à un prix raisonnable. Si vous avez des questions sur cette thématique, n’hésitez pas à me les poser en commentaires. J’y répondrai au plus vite. 

Je vous rappelle que je suis aussi à votre disposition pour vous proposer des devis. N’hésitez pas à faire vos demandes et à nous laisser vos coordonnées en cliquant ici

Ce texte a été validé par
Léna

Léna est responsable des contenus éditoriaux. Elle travaille à nos côtés depuis plus de 3 ans. Son objectif est de vous donner toutes les clés pour engager votre transition énergétique rapidement et simplement.

Faites des économies cet hiver !
Protégez-vous des hausses tarifaires avant l'hiver en installant une PAC à prix réduits.
Pour vous aider, on a récapitulé toutes les aides cumulables à demander.
Je télécharge mon guide

Touchez jusqu’à 9 360€ d’aides avec MaPrimeRénov’

Je calcule mes aides

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong while submitting the form.