Tout savoir sur la protection de pompe à chaleur

Différents types de protection de pompe à chaleur existent. Mais elles ne se valent pas toutes. Qu’elles soient en bois, en acier ou en aluminium, vous l’aurez compris, leur résistance ne sera pas la même.

Mais quel que soit votre choix, la protection de votre pompe à chaleur vous permettra de sauvegarder ses performances, et donc de prolonger sa durée de vie. Elle peut également vous permettre de réduire le bruit émis par votre pompe à chaleur

Nous aborderons dans ce guide :

  • Où faut-il implanter votre pompe à chaleur ?
  • Pourquoi faut-il en prévoir ?
  • Les différents types de protection ?
  • Comment bien choisir sa protection pour sa pompe à chaleur ?

Ne perdons pas de temps, et commençons par le lieu de l’installation de votre PAC.

 

Où installer une pompe à chaleur pour la protéger des intempéries ?

Comme vous le savez, une pompe à chaleur aérothermique utilise les calories de l’air extérieur pour les transformer en énergie. Il convient donc de positionner l’unité extérieure de votre PAC du côté le plus chaud de votre logement. Et de préférence, à l’abri des vents dominants. Il faut également éviter de l’installer en hauteur aux extrémités d’un toit, pour éviter les risques de gel.

L’unité extérieure doit être aussi être préservée au maximum de la pluie et se trouver à l’écart des gouttières.

Toutes ces précautions vous permettront de protéger votre installation d’éventuels dégâts dus aux intempéries. Mais l’emplacement de l’unité intérieure de votre pompe à chaleur est un autre point à considérer.

Elle doit, de préférence, prendre place dans une pièce pas trop froide, pour que le système puisse fonctionner de façon optimale.

L’emplacement idéal pour votre pompe à chaleur se trouve dans un cellier ou une buanderie (des pièces à l’écart, mais tout de même chauffées). Le garage est moins recommandé, car souvent plus froid mais il peut, selon les cas, être envisagé.

Donc si vous prenez toutes ces précautions, vous augmenterez la durée de vie de votre pompe à chaleur et vous réduirez les pannes, les dysfonctionnements et le sur-régime.  

Mais alors, malgré toutes ces dispositions, pourquoi prévoir une protection pour une pompe à chaleur ?

 

Pourquoi prévoir une protection pour une pompe à chaleur ?

Même si l’unité extérieure de votre pompe à chaleur a été conçue pour rester dehors, il peut être utile de la :

  • Protéger des intempéries et des UV : toute l’année votre PAC subit des variations climatiques (pluie, neige, grêle, vent, UV…) qui peuvent l’endommager ou réduire sa durée de vie.
  • Protéger contre les chocs : selon son emplacement, votre module extérieur peut être exposé à des chutes de tuiles, de branches, de jet de cailloux… Il n’est pas en soit très fragile, mais il supportera assez mal les tirs de ballon de votre enfant.
  • Cacher : pour des raisons esthétiques, il semble évident que vous ne voudrez pas que votre unité extérieure devienne la pièce maîtresse de votre jardin.
  • Préserver des détériorations : plus ou moins visible de l’extérieur, elle peut faire l’objet de vandalisme.
  • Limiter en matière sonore : pour votre tranquillité et celle de vos voisins, il existe des solutions comme des caissons anti-bruit.

Mais vous vous demandez certainement ce que l’on peut trouver sur le marché comme type de protection ? Voyons ça maintenant.

 

Les différents types de protection ?

Lorsque vous installerez votre PAC, pensez à choisir la protection qui répond le mieux à vos attentes et à la configuration de votre terrain.   

Voici ce que l’on peut trouver :  

 

Toit de protection

Le toit de protection est la solution la plus basique que vous pourrez trouver. Installée au-dessus de la PAC, elle la protégera de la pluie, de la neige et des rayons UV.

Vous pourrez la fixer au mur ou la poser sur le châssis de la PAC.

Cache pompe à chaleur

Le cache peut se placer autour de la PAC. Les modèles en bois sont souvent ajourés comme des persiennes. Ceux en métal, proposent des motifs pour laisser passer l’air. 

La cache peut également se présenter sous forme de végétation artificielle (en PVC anti-UV) montée sur un châssis grillagé.   

Abri avec isolation phonique

C’est une protection pour pac qui protège et limite les nuisances sonores. Plus concrètement, son insonorisation doit empêcher la réverbération du bruit contre les murs et les basses fréquences. Mais sans entraver la circulation de l’air autour de la PAC. Pour les caissons les plus performants, les flux d’air entrants et sortants sont séparés.

Les caissons sont généralement en kit ou fabriqués sur mesure. 

Housse d’hivernage

Il est recommandé d’utiliser une housse pour protéger les pompes à chaleur. Mais vous devez privilégier des housses spécialement dédiées pac, qui ont la faculté d’apporter une protection non hermétique.

Car dès qu’une pompe à chaleur est recouverte d’une matière non adéquate, elle risque de subir des dommages dus à la création de condensation.

Mais alors me direz-vous, quels sont les critères à retenir pour bien choisir sa protection pour pac ?

 

Comment bien choisir sa protection ?

Quel que soit le type de matériaux choisi pour votre protection (cadre en acier, en aluminium ou en bois), celui-ci doit être de qualité. Après avoir rappelé cette évidence, la protection doit protéger, sans perturber.

  • La PAC a besoin de respirer. L’air doit donc circuler autour d’elle, autrement vous risquez de surconsommer et de dégrader votre matériel.
  • La protection doit être facilement démontable pour accéder à la PAC en cas d’incident ou de maintenance. 

 

Ce que vous devez retenir 

Pour protéger efficacement votre pompe à chaleur, vous devrez :

  • Bien choisir son emplacement, plutôt exposé sud et dans un couloir non venteux
  • L’installer de façon à la protéger des intempéries, des chocs ou encore du vandalisme
  • Choisir une protection avec une excellente circulation de l’air
  • Utiliser une housse non hermétique pour éviter la création de condensation
Ce texte a été validé par
Kévin

Kévin est un technicien certifié RGE. Sa connaissance du terrain lui permet d'estimer les solutions les plus avantageuses pour votre foyer (et pour votre porte-monnaie).

Faites des économies cet hiver !
Protégez-vous des hausses tarifaires avant l'hiver en installant une PAC à prix réduits.
Pour vous aider, on a récapitulé toutes les aides cumulables à demander.
Je télécharge mon guide

Touchez jusqu’à 9 360€ d’aides avec MaPrimeRénov’

Je calcule mes aides

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong while submitting the form.