Comment savoir si un panneau solaire thermique fonctionne bien ?

Les panneaux solaires thermiques ont un léger désavantage par rapport aux photovoltaïques. Ils demandent un peu d’entretien

Vous pouvez vite vous rendre compte quand vos panneaux doivent être contrôlés. Dès lors que votre eau demande un peu plus d’énergie pour chauffer, c’est que votre installation perd en efficacité.

Le but du jeu c’est de faire le plus d’économies possibles sur votre facture de chauffage. Pour ça, il faut assurer un rendement toujours optimal

Un bon entretien permet d’avoir un rendement au top. Mais il faut qu’il soit bien fait, et fait au bon moment.

Vous allez voir, ce n’est pas sorcier.

D’ailleurs on commence tout de suite par le plus important. Le contrôle de l’installation.


Des panneaux en bon état pour une rentabilité assurée


Pensez à vérifier régulièrement l’état visuel de vos panneaux et de tous leurs composants.

Si vous constatez le moindre impact, la moindre fissure ou encore une tache suspecte sur votre panneau solaire thermique, contactez votre installateur. 

Il faudra peut-être remplacer le capteur en question.

Une autre chose que vous devez également vérifier, c’est la stabilité de la pression du fluide sur le manomètre solaire. 

Je précise bien, nous parlons ici des capteurs qui utilisent du fluide caloporteur. Nous ne parlons pas des capteurs à air.

Il faut absolument que la pression reste relativement constante et qu’elle ne descende pas en dessous de 1 bar.

À la moindre anomalie, appelez votre installateur. Il pourra vous rassurer et faire un premier diagnostic rapide par téléphone.

Pour résumer, contrôler l’état visuel de vos capteurs de temps en temps. Ça permet de repérer les petites failles avant qu’elles ne deviennent trop contraignantes. 

Votre rôle ne s’arrête pas là. 

Vous devez aussi penser à faire un petit nettoyage, ça va augmenter le rendement de l’installation solaire.

Des panneaux en bon état assure une bonne rentabilité.
C’est important de garder vos panneaux en bon état pour avoir un bon rendement.

Comment nettoyer des panneaux solaires thermiques ?

À quelle période faut-il laver les panneaux solaires ?


Déjà, j’ai une excellente nouvelle pour vous.

Pour garder vos panneaux solaires propres, la pluie devient votre meilleure alliée, elle assure le principal de leur nettoyage. C’est toujours ça en moins à faire.

Par contre c’est toujours mieux de faire un petit décrassage une à deux fois dans l’année. Surtout si vous habitez dans une zone salissante (en bord de champ, en bord de mer, dans une zone polluée…).

Petite astuce : la sortie de l’hiver est la période la plus propice pour laver votre installation. Le soleil revient et votre production va être de plus en plus importante.

Quel produit utiliser pour nettoyer les panneaux solaires ?

Le mieux, c’est de commencer par enlever toutes les saletés accumulées. Les feuilles mortes, les différentes salissures ou tout simplement la poussière.

Attention, ce n’est à faire que si vous pouvez accéder à vos panneaux sans monter sur le toit. Interdiction de monter pour nettoyer vos panneaux

Si vous abîmez quoique ce soit, vous n’êtes pas couvert(e). Sans parler du risque de chuter… 

Vous pouvez laver vos panneaux avec de l’eau tiède déminéralisée et une éponge douce. Si les capteurs sont en hauteur, une simple brosse télescopique peut faire l’affaire.

Dans tous les cas, n’utilisez jamais de détergents chimiques ni d’eau sous pression

Jusqu’ici il n’y a rien de bien compliqué à faire pour vous assurer une bonne production d’eau chaude. 

Passons donc aux étapes un peu plus délicates. 

Pas d’inquiétude, ce n’est pas bien compliqué non plus.

Comment faire la maintenance d’un chauffe-eau solaire ?


Le mieux c’est de mettre en place une vérification régulière dès la deuxième année de fonctionnement.

Et même si vous vous sentez de le faire vous-même, je vous le déconseille.

Vous risquez de passer à côté de certains éléments. Si vous vous y prenez mal, vous ne pouvez faire jouer aucune garantie.

La solution la plus simple c’est de passer par un professionnel. Il effectuera la maintenance préventive annuelle de votre installation et sa maintenance curative si besoin. 

Un point très important que je me permets de souligner : pensez à bien vérifier que l’entreprise possède les habilitations nécessaires

Quoi qu’il en soit ce contrôle régulier n’est pas à prendre à la légère.

La maintenance d'un chauffe-eau solaire est important pour être rentable.
Faite appel à un professionnel pour faire la maintenance de votre chauffe-eau

Quelles sont les étapes d’une maintenance de panneau thermique ?

Votre installateur (ou un autre professionnel) effectue toutes ces étapes : 

  • vérifier que la pression n’est pas inférieure à 1 bar sinon la circulation de l’eau glycolée serait affectée ;
  • contrôler l’état du fluide caloporteur et son pouvoir de protection contre le gel ;
  • contrôler la présence et le fonctionnement des organes de sécurité du système (la soupape de sécurité solaire ou le mitigeur en sortie du réservoir d’eau chaude) ;
  • vérifier que l’installation est parfaitement étanche et qu’il n’y a aucune fuite de fluide ; 
  • surveiller l’anode au magnésium qui assure la protection du réservoir d’eau chaude sanitaire en acier émaillé.

Vous voyez, il vaut mieux laisser les pros s’occuper de tout ça…

D’ailleurs, pour vous faciliter la vie vous pouvez opter pour le contrat de maintenance. 

À quoi sert le contrat de maintenance ?

Ça vous permettre de rester couvert(e) en cas de problème. 

Il sert à décrire l’ensemble des prestations à réaliser par le professionnel et vous permet de bien suivre l’évolution de votre installation. Il doit être extrêmement précis pour éviter les litiges.

Il existe différents types de contrats de maintenance. Pour y voir plus clair, je vous propose une liste des éléments les plus importants à faire figurer dans ce document.

Ce qui doit figurer dans un contrat de maintenance

Les sections les plus importantes à inclure dans votre document sont les suivantes :

  • les définitions contractuelles : c'est-à-dire la liste des obligations des deux parties. Pour faire simple, il s’agit du qui fait quoi ? 
  • l’objet : cette partie explique la finalité du contrat afin de bien savoir de quoi il est question ;
  • la définition des responsabilités et l’organisation de la gestion des preuves en cas de manquement ;
  • une clause de dénonciation du contrat dont l’objectif est de définir les termes d’une fin de contrat en cas de manquement ou par décision de l’une ou l’autre des parties ;
  • la liste des opérations de maintenance à réaliser ainsi que leur fréquence ;
  • la liste du matériel couvert et non couvert
  • les modalités de dépannage et d’intervention en cas de panne ; 
  • les clauses commerciales : elles indiquent la durée de l’engagement et les modalités d’actualisation des tarifs.

Je vous conseille également de demander un compte rendu détaillé des interventions à chaque épisode de maintenance.

Avec ce type de contrat vous pouvez produire de l’eau chaude sanitaire sereinement. Votre installation ne va pas fatiguer de sitôt.

Bon, bien sûr l’entretien régulier a un coût. C’est donc un petit budget annuel à prévoir en plus.

Quel est le coût d’un contrat de maintenance

Le coût peut être variable en fonction de votre équipement. Je vous ai préparé des fourchettes de prix pour que vous puissiez vous faire une idée.


Le coût est souvent plus élevé pour les petites installations.

Alors n’hésitez pas à contacter plusieurs entreprises et à demander des devis avant de vous décider.

Si vous n’êtes pas convaincu(e) vous pouvez simplement surveiller votre installation vous-même. Il faut juste être très réactif à la moindre anomalie.

Je vous ai listé quelques pannes courantes. Comme ça, ça peut vous donner des pistes à surveiller.

Quels sont les risques de panne sur un panneau solaire thermique ?

Généralement, les panneaux solaires thermiques sont très fiables. Un petit dysfonctionnement peut cependant arriver après la première année d’utilisation.

Voici la liste des pannes les plus fréquentes que vous pourriez rencontrer :

  • une condensation dans le capteur ;
  • un vitrage ou une pompe abîmé(e) ;
  • un circuit pas assez purgé ;
  • un mauvais réglage à la mise en service occasionnant un défaut de régulation de la température.

Certains de ces défauts peuvent être vus lors de la mise en service, alors soyez vigilants avant de signer la réception des travaux.


Bilan : Ce qu’il faut retenir de l’entretien d’un panneau solaire thermique

Si vous êtes vigilant(e) vous assurez déjà une partie de l’entretien vous-même. 

Ce que vous pouvez déjà faire sans appeler un pro c’est le nettoyage. À condition d’accéder facilement à vos panneaux.

Pour ce qui est du fonctionnement de votre installation, c’est plus délicat. Seul un professionnel peut vérifier la pression des fluides, l’étanchéité des capteurs, contrôler les équipements de sécurité… 

Le mieux c’est quand même de recourir à la maintenance. Il vaut mieux mettre le doigt sur un petit dysfonctionnement plutôt que payer une intervention de dépannage.

Petit conseil bonus : vérifier l’isolation de vos capteurs, ça va vous éviter la déperdition de chaleur. 

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong. Check all fields.