Dimensionner son installation photovoltaïque

Pour commencer, le plus important c’est le dimensionnement de votre projet. En effectuant des recherches et des simulations gratuites en ligne, vous pouvez déterminer rapidement quel type de panneau solaire installer, quelle puissance choisir, etc.

La question de l’installateur photovoltaïque est aussi très importante. À moins que vous ne vouliez installer vos panneaux vous-même, j’aborde les deux options.

Voyons cela ensemble.

Choisir un type d’installation photovoltaïque

Il faut d’abord savoir si vous voulez une installation photovoltaïque ou thermique. La première génère de l’électricité quand l’autre permet de produire de l’eau chaude.

C'est à vous de choisir entre une installation photovoltaïque ou thermique
Exemples de panneaux photovoltaïques à gauche et thermique à droite.

Ici, je vais vous parler exclusivement de la production d’électricité, mais sachez qu’il est possible d’installer des panneaux hybrides qui produisent de l’électricité et de la chaleur.

Avant de poser des panneaux solaires sur votre toit, vous devez vous poser la question de l’autonomie. Est-ce que vous voulez être complément indépendant du réseau ? Ou vous voulez consommer une partie et vendre votre excédent ? Ou peut-être même que vous voulez vendre la totalité de l’énergie produite.

Être autonome en électricité est très difficile. Il faut changer complètement vos habitudes de consommation et vous équiper de batteries solaires. Leur prix est très élevé ce qui impacte négativement la rentabilité de votre installation.

De la même manière, revendre toute l’électricité produite est de moins en moins avantageux. l’État souhaite mettre progressivement fin à ce système. De ce fait, vous ne bénéficiez d’aucune prime à l’investissement et le tarif de d’achat du kWh ne cesse de diminuer.

La solution la plus avantageuse c’est d’autoconsommer une partie de votre électricité et de vendre ce qui n’est pas consommé à EDF. Cette vente vous permet de générer des revenus complémentaires pour payer vos factures et faire davantage d’économies.

Estimer sa consommation énergétique

La première étape consiste à déterminer avec le plus de précision possible vos besoins en électricité à l’année.

Pour ce faire, le plus simple c’est de regarder sur vos factures ou votre suivi conso en ligne de votre consommation mensuelle.

Pour avoir une estimation juste, il vous faut une facture pour chaque mois de l’année et additionner les consommations en kWh. Vous pouvez ensuite le diviser par 12 si vous souhaitez avoir une moyenne au mois.

Il est essentiel de bien prendre en compte les différences de consommation en fonction des mois et des saisons. La consommation électrique est largement supérieure en janvier qu’en plein mois d’août.

Si vous venez d’emménager ou que vous n’avez pas moyen de connaître avec exactitude vos besoins annuels il vous faut les calculer. Faites l’inventaire de tous vos appareils énergivores, vérifier leur consommation et faites une moyenne. Il existe des calculatrices en ligne qui vous aident à le faire.

Déterminer sa surface disponible

Une fois les besoins définis, il faut s’intéresser à la place disponible.

Souhaitez-vous les installer sur votre toiture ou au sol ?

Si votre toit a une orientation Sud, Est ou Ouest alors vous devriez pouvoir installer les panneaux dessus sans aucun problème. L’inclinaison idéale est comprise entre 30 et 35°. Une pose sur un toit plat ou plus pentu est possible et ne diminue pas énormément le rendement de votre installation.

Quand on parle de surface disponible, c’est votre toiture sans obstacles. C’est-à-dire qu’il faut penser à retirer la cheminée, fenêtre, les velux, tout ce qui handicape la pose des capteurs.

Connaître la place en m² dont vous disposez vous permettra de déterminer le nombre de panneaux photovoltaïque qu’il est possible de poser. Ce qui vous permet de choisir la puissance (en kilowatt-crête) adaptée pour couvrir vos besoins.

Calculer la puissance et le nombre de panneaux solaires à installer

En fonction des données que vous avez obtenues sur les deux points précédents, la puissance et le nombre de modules devraient s’imposer d’eux-mêmes. L’ensoleillement de votre région est lui aussi à prendre en compte.

Le plus souvent c’est votre installateur qui déterminera avec vous la solution la plus adaptée à votre situation.

Vient à ce moment le choix du type de technologie : silicium amorphe, polycristallin ou monocristallin.

Un panneau en silicium amorphe est moins cher, son rendement, soit la part d’énergie solaire lumineuse qu’il est capable de transformer en courant, est de 6%. Le rendement européen moyen se situe entre 15 et 18 %.

Les panneaux polycristallins ont un coût et un rendement moyen. Il ne dépasse que rarement 16%.

Les capteurs monocristallins sont les plus performants. Leur rendement peut atteindre les 24%.

Différence entre une cellule polycristalline à gauche et monocristalline à droite.

Trouver un installateur photovoltaïque de confiance

L’étape précédente vous a forcément amené à vous renseigner sur le photovoltaïque. Connaître les bases vous permet de démasquer rapidement un installateur frauduleux.

Je vous conseille de privilégier un installateur local afin de minimiser les frais de déplacement. Assurez-vous aussi qu’il possède certaines certifications. Si votre installateur n’est pas certifié RGE vous dites au revoir aux subventions de l’État.

Ensuite, pensez à vérifier les avis laissés par les anciens clients. De bons avis sont le signe d’un travail de qualité.

Pour terminer, je vous conseille de comparer les devis de différents installateurs pour choisir le prix le plus intéressant. Si deux devis ont un tarif similaire, vérifiez que la qualité et la puissance des modules soient elles aussi identiques.

Voici un tableau qui vous indique les prix (TTC) à ne pas dépasser en fonction de la puissance de l’installation :

Les aides de l'État sont déduites des prix affichés. Ce tableau vous indique le prix à ne pas dépasser pour une installation, en fonction de sa puissance et les prix pratiqués chez Nouvel’R Énergie pour du matériel d’entrée de gamme sans option, main-d’œuvre et démarches administratives incluses.

Installer un panneau solaire chez soi : Les démarches à effectuer

Avant de passer à la pose des panneaux solaires chez vous, vous devez déposer une déclaration préalable de travaux dans votre Mairie. Celle-ci doit ensuite donner son accord pour que les travaux commencent.

Si votre logement se trouve en zone classée (naturelle, bâtiments de France, etc.) votre installation peut être soumise à certaines contraintes esthétiques. Les architectes des bâtiments de France peuvent parfois vous imposer l’intégration au bâti.

Pour savoir si vous êtes concernés, vous pouvez consulter le PLU ou Plan Local d’Urbanisme de votre commune.

Sachez qu’une installation au sol de 3 kWc ou moins et maximum 1,80 mètre de haut ne nécessite aucune démarche en Mairie. Mais vous ne pouvez pas bénéficier de la prime à l’autoconsommation, ni revendre votre électricité à EDF OA.

Découvrez toutes les démarches pour installer un panneau solaire chez soi.
Exemple de petite installation solaire au sol.

Si vous souhaitez installer des panneaux solaires sur une nouvelle construction, cela doit être mentionné dans votre permis de construire.

Certaines démarches administratives sont à effectuer une fois les panneaux solaires en place. Si vous voulez vendre une partie ou toute votre production il faudra effectuer une demande de raccordement. En plus du raccordement vous devez signer un contrat de rachat.

Déroulement de l’installation des panneaux solaires

Passons à un aspect plus technique.

Vient enfin le moment des travaux d’installer vos panneaux solaires. Pour réaliser la pose une équipe de 2 ou 3 techniciens photovoltaïques se déplace chez vous.

Si les conditions météorologiques le permettent, c’est-à-dire pas trop de vent ni de pluie, alors la pose peut durer entre 1 et 5 jours. Tout dépend du nombre de panneaux à installer et du type d’intégration que vous avez choisie : surimposition, intégration au bâti ou pose au sol.

Voici la liste des étapes d’installation :

  • Mise en sécurité du chantier
  • Préparation de votre toit
  • Dépose de la couverture, c’est-à-dire des tuiles, pour les centrales en intégration au bâti

Découvrez comment se passe l'installation des panneaux solaires.
Voici à quoi ressemble une installation intégrée au bâti.

  • Consolidation de la toiture si nécessaire
  • Pose des rails de fixation
  • Fixation des panneaux
  • Pose du câblage
  • Pose de la partie électrique
  • Mise en service

Si nécessaire pour de la revente de l’électricité non consommée :

  • Raccordement au réseau électrique
  • Passage du consuel

Installer des panneaux solaires soi-même, c’est possible ?

Techniquement, oui. Certaines marques vendent des installations sous forme de kit solaire facile à poser. Mais si vous avez bien regardé les différentes étapes, vous avez compris qu’il est difficile de réaliser tout cela par soi-même si on ne s’y connaît pas suffisamment.

De plus, si vous souhaitez les installer sur votre toit cela peut être risqué. Les travaux se font en hauteur ce qui peut être dangereux.

Sans oublier la partie électricité avec le raccordement des modules à l’onduleur. Si vous ne vous y connaissez pas suffisamment, vous pourriez vous mettre en danger.

À cela s’ajoute le fait que vous ne pouvez bénéficier d’aucune aide financière si vous faites les travaux vous-même.

Je vous conseille pour des raisons de sécurité de passer par un professionnel.

Installer des panneaux solaires chez soi : En bref

Ce guide touche à sa fin.

Pour résumer rapidement voici les étapes pour installer des panneaux solaires chez soi :

  • Commencez par dimensionner au plus juste votre système.
  • Trouvez un installateur qualifié, près de chez vous.
  • Effectuez les démarches préalables.
    Laissez le professionnel se charger du reste.

Si vous avez des questions auxquelles je n’ai pas répondu, vous pouvez les poser ici. Une section commentaire est disponible juste en dessous. Je serai ravi de pouvoir vous aider davantage.

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Merci !
Rafraîchir
Oops! Something went wrong. Check all fields.