Les panneaux solaires Q Cells

Un peu d’histoire pour commencer. 

La marque Q Cells a plus de 20 ans, ce qui est exceptionnel dans le domaine de l’industrie solaire. Fondée en Allemagne en 1999, elle s’impose rapidement comme un acteur incontournable des panneaux solaires. 

C’est d’ailleurs grâce à leurs années d’expérience, qu’on dit souvent que leurs capteurs font partie des meilleurs panneaux solaires.

En 2011, sa cellule multicristalline Q.ANTUM atteint une efficacité record de 19,5 %. Un an plus tard, l’entreprise se montre pionnière en commercialisant le principe PERC.

En 2015, elle fusionne avec le groupe sud-coréen Hanwha et devient Hanwha Q CELLS GmbH.

Même si l’entreprise est maintenant coréenne, une bonne partie de la production a toujours lieu en Allemagne.

Les panneaux Q Cells font partie des meilleurs panneaux solaires du marché
Les produits Q Cells sont sans doute les plus performants du marché

Voyons maintenant ce que les produits Qcells ont de particulier. 


La technologie Q.ANTUM DUO Z  

L’entreprise a développé une nouvelle technologie et en a équipé son premier module solaire Q Cells en 2020. 

Elle repose sur plusieurs éléments. 

La suppression de l’espace entre les cellules

L’idée, c’est de supprimer l’espace entre les cellules. 

Sur d’autres panneaux, les cellules sont séparées et cet espace ne sert à rien. Sur ceux bénéficiant de ce nouveau procédé, elles sont collées les unes aux autres. Du coup, on peut mettre encore plus de cellules et l’efficacité de l’ensemble augmente. 

L’entreprise estime que cette augmentation est de l’ordre de 4 %.


La pose d’un revêtement réfléchissant à l’arrière de la cellule

Son efficacité provient aussi de son revêtement réfléchissant situé à l’arrière du capteur. 

En gros, la cellule ne peut pas capter toute la lumière du soleil et une partie traverse le capteur sans être utilisée. Grâce à ce revêtement, la lumière est réfléchie et retourne dans la cellule, où elle a une deuxième chance d’être captée.


Une technologie à 12 busbars

Les busbars, ou jeux de barres en français, sont des conducteurs électriques.

Leur but est d'établir une connexion entre différents circuits et de distribuer l’électricité. Dans la technologie Q.ANTUM DUO Z, il y a 12 busbars par cellule, au lieu de 4 en général.
Ça permet donc d’accroître la performance du capteur solaire Q Cells.

Dit comme ça, ce n’est pas très parlant, je vous explique.

La lumière du soleil est composée de photons. Quand ils heurtent la surface du capteur, ils libèrent leur énergie. Le silicium, lui, comporte des électrons.
Quand ils reçoivent l’énergie des photons, on dit qu’ils “s’excitent”, ils bougent dans une direction particulière.

C’est ce qui produit le courant électrique.

Le principe de Q.ANTUM DUO Z, c’est d’augmenter le nombre de conducteurs pour réduire l’espacement entre eux.
Comme il y a moins d’espace, il y a moins de résistance et les électrons sont plus facilement capturés.


L’utilisation de demi-cellules

Les demi-cellules ont l’avantage de réduire l’intensité du courant qui les parcourt, par rapport à une cellule entière. Une demi-cellule équipée de 12 busbars est plus efficace qu’une cellule complète avec 24 busbars.

Pourquoi ? Pour 3 raisons : 

  • 1. La résistance est réduite.
    Quand le courant se déplace dans le panneau, il y a de la perte énergétique. En coupant une cellule en deux, on divise aussi par deux le courant qu’elle génère. Comme le courant est plus faible, il y a moins de pertes d’énergie. Ce qui rend le capteur plus performant.

  • 2. Son câblage particulier réduit les effets de l’ombre et de l’occlusion.
    En gros, les cellules complètes sont câblées en rangées. On appelle ça le câblage en série.
    Le problème de ce type de câblage, c’est que si une cellule se retrouve à l’ombre, elle arrête de produire de l’énergie. Mais aussi toutes celles de sa rangée.

    Sachant qu’un panneau conventionnel possède en général trois rangées, un tiers peut arrêter de fonctionner à cause d’une seule cellule. Avec les demi-cellules, il y a deux fois plus de rangées.
    Et si l’une d’elles est à l’ombre, seul le sixième du module ne produit plus d’électricité.
  • 3. Le panneau subit moins de dommages.
    Quand une cellule se retrouve à l’ombre, celles situées avant elle vont lui déverser leur chaleur.
    La cellule va se mettre à chauffer, ce qui peut endommager le panneau. Une demi-cellule, grâce à sa taille réduite, ne va déverser que 50 % de la chaleur qu’aurait produite une cellule entière. Ça limite donc les risques pour le capteur photovoltaïque. 


L’utilisation de fils ronds pour les connexions

Habituellement, les cellules sont connectées entre elles par des rubans plats.

Ceux-ci créent de l’ombre sur toute leur largeur. Pour réduire l’ombrage, le principe Q.ANTUM DUO Z utilise donc des fils ronds. Ils occupent beaucoup moins de place et la lumière se reflète en direction du module, au lieu d’être perdue.

Les fils ronds permettent de diminuer l’ombrage de 75 % et d’augmenter la puissance de 2,5 %.

Voilà pour les caractéristiques de cette technologie.

Si vous avez des questions ou que des choses ne sont pas claires, contactez-moi grâce à la section commentaires en bas de la page.

Je vous propose de jeter un œil aux modèles. 


Les panneaux solaires Q.Peak Duo

Je vais me focaliser ici sur la génération 9, la toute dernière.

La marque possède sept modèles de modules. Ils sont tous équipés de la technologie Q.ANTUM DUO Z.

Je vous ai fait un tableau qui récapitule leurs principales caractéristiques. Pour rappel, le watt-crête est la puissance maximale d’un dispositif. 

 


Quel est le prix d’un panneau solaire Qcell ?

Le prix varie bien sûr en fonction des modèles.

Tout dépend donc de la surface du capteur, de son efficacité et de sa garantie. Je vous ai noté dans le tableau ci-dessous une fourchette de prix.

La question qui se pose est : Est-ce que ça les vaut ?


Panneau solaire Q Cells : avis et performances

Eh bien, franchement, je pense que oui.

Un capteur solaire Q Cells est une bonne affaire, car ce type de module est vraiment très performant.

Je vous ai expliqué plus haut le principe de la technologie qui l’équipe. Les ingénieurs ont vraiment essayé d’augmenter le plus possible son efficacité.

Je vous récapitule tout ça : 

  • Les panneaux de la génération 9 atteignent tous plus de 20 % de rendement (en moyenne il se situe entre 18%  et 21 pour les meilleurs).
  • Ils fonctionnent très bien s’il y a peu de lumière et quand il y a des variations de températures.
    Ils peuvent donc être installés dans des zones moins ensoleillées. Et ils captent bien les rayons du soleil le matin, le soir et l’hiver.
  • Leur contour en aluminium est renforcé, ce qui lui permet de résister à une grosse accumulation de neige ou à un vent fort.

Et bien sûr, les garanties suivent.


Quelles sont les garanties des panneaux solaires Q Cells ?

Il y a en fait deux types de garanties que le constructeur du module solaire va prendre en charge :

  • la garantie de performance linéaire, qui fonctionne si la production du module se dégrade de manière prématurée ;
  • et la garantie constructeur, à laquelle vous pouvez faire appel si votre module photovoltaïque tombe en panne ou dysfonctionne. 

Voici le récapitulatif  :

Vous trouverez la garantie produit pour chaque modèle dans le tableau comparatif. 

Voilà ce qu’ils disent sur leur site :

« Nous garantissons que les performances d’un nouveau module solaire Q CELLS :

  • correspond à au moins 97 % de la puissance nominale au cours de la première année qui suit la mise en service,
  • puis diminue de 0,6 % par an,
  • atteint au moins 92 % de la puissance nominale après 10 ans
  • et au moins 83 % de la puissance nominale après 25 ans. »

Ils se distinguent d’ailleurs là-dessus de leurs concurrents, comme on va le voir dans la prochaine partie.


Qui sont les concurrents de Q Cells ?

On peut citer Tesla et ses tuiles solaires qui s’intègrent discrètement à votre toit. Elles disposent elles aussi d’une garantie de 25 ans.
Elles sont cependant plus chères et moins performantes : 18 %, soit le rendement d’un capteur solaire classique. 

Tesla est un des principales concurrents de Q Cells
Tesla innove aussi bien dans le domaine de l'automobile que du photovoltaïque.

Un concurrent sérieux est Sunpower. Ses modules peuvent surclasser les siens au niveau du rendement (22 %). Ils sont vraiment de très bonne qualité mais plus chers.

On peut donc dire que le capteur solaire Q Cells présente le meilleur rapport qualité/prix.


Panneau solaire Q Cells : ce qu’il faut retenir

Vous savez tout sur le capteur solaire Q Cells. Ce qu’il faut vraiment retenir, c’est que :

  • La technologie Q. ANTUM DUO Z qui équipe les modules permet d’obtenir des rendements très intéressants, supérieurs à 20 %.
  • Tous les panneaux solaires de la gamme G9 sont donc très performants. Ils fonctionnent en plus très bien dans les régions peu ensoleillées, le matin, le soir et l’hiver.
  • Ils ont une longue garantie : entre 12 et 25 ans pour la garantie produit et 25 ans pour la garantie de performance linéaire.
  • Ils présentent actuellement le meilleur rapport qualité/prix. 

Si vous ne savez pas pour quels panneaux photovoltaïques opter, ne vous ruez pas vers les capteurs Qcell. 

Même si leur composition est innovante, il faut que vos modules soient adaptés à votre besoin d’énergie. C’est le plus important pour réaliser un projet rentable. 

Il ne suffit pas d’acheter l’équipement le plus performant.


Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong. Check all fields.