Le Panneau Solaire Thermique à Air : Est-il adapté à votre maison ?

Le panneau solaire thermique à air permet de chauffer votre intérieur avec le soleil. Mais est-ce vraiment rentable ? La réponse ici.

Le thermique à air pour chauffer un intérieur ?


Vous avez sûrement déjà entendu parler des panneaux solaires thermiques. Des capteurs qui vous permettent de produire du chauffage sans utiliser d’énergie publique. Plutôt utile quand on voit à quel point les factures d’électricité augmentent… 


Bref, dans les panneaux solaires thermiques on retrouve plusieurs catégories :

  • Les capteurs à fluide caloporteur
  • Les capteurs hybrides
  • Les capteurs à air


C’est justement des capteurs à air dont on va parler aujourd’hui. C’est une installation qui n’est pas trop connue du grand public. Du coup, c’est plutôt intéressant d’aborder le sujet, comme ça, vous avez toutes les options en tête avant de faire un choix.  


Je vais reprendre tous ces points :

  • Comment fonctionne le panneau solaire thermique à air ? 
  • Quel est son rendement ?
  • Quel est le coût d'installation ? 
  • Quelles sont les aides existantes ?
  • Quels sont les avantages et les inconvénients des panneaux thermiques à air ?


Comme ça, vous aurez une image bien objective de ce produit. On commence par le b.a.-ba, le fonctionnement.

Comment fonctionne le panneau solaire thermique à air ?


Juste pour rappel, ce panneau ne permet pas de produire de l’électricité. Il s’agit d’une production de chaleur uniquement. 

Le capteur solaire à air, c’est un panneau sombre recouvert d’une plaque en verre. On peut aussi appeler ça des plans vitrés. 

La face avant du panneau est faite d’une vitre transparente, ça facilite le passage des rayons solaires vers le panneau. Ce type de vitrage sert aussi à maintenir la chaleur confinée dans le panneau.


La face arrière du panneau thermique à air est équipée d'un isolant pour limiter les déperditions thermiques. 

Exemple de panneaux solaires à air thermique.


Entre les deux faces il y a un collecteur. Lui, va transformer le rayonnement solaire en chaleur. L’air circule à l’intérieur de la vitre, passe dans le collecteur (il récupère les calories) puis est insufflé dans la maison.


Les panneaux thermiques à air se servent de la convection naturelle. C’est-à-dire que l’air chaud remonte naturellement. Mais bien souvent ces capteurs sont équipés de ventilateurs. Ce sont eux qui insufflent l’air chaud à l’intérieur du logement. 


Il faut savoir que l’air n’est pas un aussi bon fluide caloporteur que l’eau. C’est pour ça qu’il passe par plusieurs étapes dans le panneau. Plus longtemps il y reste, plus il emmagasine de calories. 


Utiliser un capteur aérosolaire permet de compléter un mode de chauffage mais ne peut pas vous garantir une solution à lui seul.


Comme la durée d'ensoleillement varie selon la saison, il représente simplement un système d'appoint (surtout pendant l’hiver). Ça permet surtout de limiter les dépenses énergétiques.


Mais pas que. 


La ventilation permet aussi d’assainir l’air extérieur avant de le redistribuer dans votre habitation. Si c’est un peu flou pour vous, n’hésitez pas à me laisser un commentaire. Je prendrais quelques minutes pour vous expliquer tout en détail.


Si les capteurs thermiques à air possèdent de nombreux avantages, qu'en est-il de leur coût ? 

Quel est le coût d'une installation ?



C’est le plus contraignant avec ce genre d’installation : ça coûte assez cher.

Je vous laisse jeter un œil aux prix (c’est en fonction de la puissance installée) : 


La puissance que vous installez dépend de vos besoins annuels. La surface que vous avez à disposition pour vos capteurs entre aussi en jeu.

Je vous recommande vivement d’établir plusieurs devis avant de vous engager avec un installateur. 

Et bien sûr, le plus important pour payer moins cher : demandez toutes les aides auxquelles vous êtes éligible.

Quelles aides pour installer des panneaux solaires thermiques à air ?


Ce qui est pratique avec l’énergie solaire, c’est qu’elle donne accès à pas mal de subventions. Ça permet d’alléger la facture. 

Je vous liste celles que vous touchez avec les panneaux à air.

MaPrimeRénov


Il faut savoir que depuis début 2021, MaPrimeRénov remplace Le Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique (CITE). Elle correspond à une subvention versée par l'Anah après l'exécution des travaux.

Le montant à toucher dépend de vos revenus fiscaux. Il existe quatre barèmes : bleu, jaune, violet et rose.

INSÉRER TABLEAU ID 272

Pour profiter de cette aide de l'État, il faut qu'un professionnel certifié RGE installe votre chauffage solaire combiné ou de votre chauffe-eau solaire individuel. 

Il faut aussi que votre logement ait également plus de 2 ans pour être éligible à cette aide.

Le montant de cette prime est plafonné à 20 000€ par logement, qui vous seront versés sur une période de 5 ans. N'hésitez pas à vous renseigner pour en savoir plus sur le site  Ma Prime Rénov.


TVA réduite


Le chauffage écologique bénéficie d’un taux de  TVA réduit. Vous pouvez oublier les 20% traditionnels :


La TVA réduite est destinée :

  • aux propriétaires occupants, syndicats de propriétaires ou bailleurs ;
  • aux locataires et occupants à titre gratuit ;
  • aux sociétés civiles immobilières.

Là encore il faut que votre logement ait plus de 2 ans et qu'il constitue votre résidence principale ou secondaire.

L'aide "Habiter Mieux Sérénité"

L'aide Habiter Mieux Sérénité est destinée aux foyers qui ont des revenus modestes.

Elle sert à financer des projets de rénovation globale. Pour la toucher, il faut que l'ensemble des travaux réalisés vous permettent de faire un gain énergétique de 35 % minimum.

Le montant que vous percevrez dépendra de la catégorie dans laquelle vous vous trouvez : 

  1. Ressources très modestes : vous pourrez percevoir une aide correspondant à 50 % du montant total des travaux HT, avec un plafond de 15 000€.
  2. Ressources modestes : une aide de 35 % du montant total des travaux HT peut vous être versée, avec un plafond de 10 500€.

Il est également possible de bénéficier d'une prime sous certaines conditions.

Les aides locales


On a tendance à trop les oublier, les aides locales peuvent faire une réelle différence sur le prix final. Elles sont changeantes en fonction des régions, je ne peux pas vous donner de montant moyen. 


Je vous conseille vivement de vous renseigner auprès de votre mairie. 


On a fait le tour des subventions. Maintenant que vous savez comment réduire le prix, il faut que l’on parle de rendement.


Il existe un autre moyen pour poser un capteur thermique à air pas cher. Pour cette partie je m’adresse aux plus bricoleuses et bricoleurs d’entre vous.


Panneau solaire canette : Le système D


Vous pouvez tout à fait fabriquer vous-même votre panneau solaire thermique. Il existe pas mal d’astuces, dont celle du “panneau solaire canettes”.


Le principe est simple, vous disposez plusieurs canettes vides sur un caisson en bois. Il faut  que ces canettes soient peintes en noir. Ce sont elles qui vont collecter les calories des rayons solaires.


Elles vont accumuler de l’air chaud qui sera ensuite insufflé dans votre logement.


Bon bien sûr, ça coûte moins cher mais c’est aussi moins efficace. Il faut avant tout que votre installation soit rentable. Voyons ce qu’il en est côté rendement.

Quel est le rendement d’un panneau solaire à air ?

Formule générale pour calculer le rendement d’un panneau solaire

Passons maintenant au rendement des panneaux solaires thermiques à air. De nombreux facteurs vont avoir un impact sur l'efficacité de votre installation

  • l'exposition ;
  • l'angle d'inclinaison ;
  • les conditions météorologiques ;
  • le type d'équipement ;

Le rendement des panneaux solaires représente la quantité d'énergie reçue qui a été exploitée.
De manière générale, il est évalué à 80 % pour les panneaux solaires thermiques.

En moyenne, le panneau solaire thermique à air peut couvrir jusqu'à 30 % de vos besoins en termes de chauffage. Pour ça, il faut que votre logement ne soit pas trop grand et qu'il soit correctement isolé.

Le gain énergétique peut donc être conséquent pendant les longues journées ensoleillées. 

D’ailleurs en parlant de gain énergétique, il est temps de vous présenter les différents avantages (et inconvénients) de ce système. 

Panneau solaire thermique à air : avantages et inconvénients


Les avantages


Il existe de nombreux avantages à faire installer chez vous des panneaux solaires thermiques à air : 


  • il s'agit d'une solution écologique complètement autonome qui n'a pas besoin d'entretien régulier ;
  • ils vous fournissent gratuitement un apport en chaleur ;
  • ils permettent de réduire jusqu'à 30 % votre facture de chauffage ;
  • ils possèdent une grande durée de vie car ils ne craignent pas le gel et les fuites ;
  • ils vont assainir l'air de votre habitation ;
  • ils vous permettent de faire baisser la température intérieure en été.

Les inconvénients


Il faut également tenir compte des inconvénients liés à l'installation de panneaux thermiques à air : 


  • ils ne constituent pas une solution de chauffage à part entière et ne font que compléter un mode de chauffage déjà existant ;
  • le prix à l'achat est élevé si vous souhaitez faire l'acquisition d'un capteur prêt à poser ; 
  • l'esthétisme du bâtiment va être modifié.
  • La mise en place peut être compliquée si vous ne disposez pas de bouche d’aération dans les pièces à chauffer
  • Les travaux peuvent vite devenir cher 


C’est justement les travaux qui remettent souvent la faisabilité du projet en cause… 

Poser des panneaux solaires thermiques à air


Les panneaux solaires thermiques à air doivent être installés verticalement sur la façade de votre logement. Ici il faut déjà prévoir une étude pour être sûrs que l’angle convient aux capteurs thermiques.


Il faudra utiliser un capteur différent pour chaque pièce que vous voulez chauffer. À titre d'exemple, un panneau solaire de 2m² est en mesure d'augmenter la température d'une pièce de 15m² de 5 ou 6°C. 


Comme je vous le disais plus haut, il faut aussi prévoir tout le circuit d’air. Il faut que vos panneaux soient reliés aux bouches d’aération de vos différentes pièces. Généralement ce sont des bouches silencieuses qui sont intégrées dans les murs et dans le plafond. 


C’est pour ça que les travaux peuvent être lourds. Si vous possédez une pièce dont le mur n’est pas équipé d’une sortie d’aération, il faudra la prévoir.  


Les capteurs solaires à air ne nécessitent pas d'entretien régulier. Il faudra simplement installer un filtre au niveau des entrées et des sorties d'air. Histoire que la poussière ne stagne pas dans le capteur.


Petit bonus : 


Des modules mécaniques ou électriques permettent l'interruption du flux d'air au cours de la nuit. S’il fait trop chaud, une trappe d'aération permet d'évacuer l'air pour éviter que la température soit trop élevée.


Très souvent ces trappes sont alimentées par un système électrique.


Vous avez les infos principales, je vous propose de faire un petit récap avant de quitter cette page. 

Les points à retenir sur les capteurs solaires thermiques à air 


Voici l’essentiel : 


  1. Les capteurs récupèrent la chaleur du soleil pour chauffer l'air ambiant 

  1. L'air chaud est distribué dans votre maison par un ou plusieurs conduits. 

  1. Les panneaux thermiques à air constituent un mode de chauffage d'appoint et ne sont pas suffisants pour réchauffer seuls votre habitation.

  1. Il est possible de bénéficier d'aides pour financer vos travaux de rénovation énergétique. 
  2. Le prix d’une installation est assez important, les travaux peuvent l’être aussi.

Pour vous donner mon avis, ce système de chauffage n’est pas le plus performant. Le capteur solaire à air est une technologie assez récente. On n’a donc pas beaucoup de retours sur sa réelle efficacité.

Les panneaux thermiques qui réchauffent votre eau sanitaire sont beaucoup plus abordables et ont déjà fait leurs preuves. Mais dans ce cas vous devez avoir des radiateurs à eau ou un ballon d’eau chaude.

Dans ce cas, il faudra opter pour des capteurs à tubes (ou tubulaires). Avec ce matériel, on parle d’ECS (eau chaude sanitaire). 


À vous de voir en fonction des appareils que vous avez chez vous pour vous chauffer. 

Si vous vous chauffez grâce à l’électricité, il faudra opter pour du photovoltaïque. 


Et bien évidemment, pour que votre solution de chauffage soit efficace, pensez à contrôler l’isolation. Si vous avez trop de pertes thermiques tous les systèmes que vous mettrez en place ne seront pas réellement rentables.


N’hésitez pas à me décrire votre situation en commentaire. Je vous dirai ce qui, selon moi, est le mieux pour votre chauffage et pour faire de vraies économies. 


Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong. Check all fields.