Faut-il installer des panneaux solaires thermiques ?


Si vous avez pensé à installer des panneaux solaires thermiques c’est pour faire des économies de chauffage. 

Et vous avez tout à fait raison d’opter pour cette option. Mais attention à ne pas surestimer vos gains avec le solaire thermique. 

 

Je vous ai écrit ce guide pour que vous n’ayez pas de mauvaises surprises.
Je vous donne tous les avantages et les inconvénients de cette technologie. 


À la fin de votre lecture, vous aurez les réponses aux questions primordiales :

  • Quelles économies pouvez-vous en tirer ?
  • Quel prix ça va vous coûter ?
  • Quel niveau d'autonomie pouvez-vous espérer ?

On commence par les économies d'énergie.

 

Quels sont les avantages des panneaux solaires thermiques ?


De vraies économies d'énergie ?


On estime qu'une installation solaire thermique couvre entre 50 et 70% de vos besoins d'eau chaude.
Ce qui fait une grosse réduction sur la facture énergétique (côté eau chaude sanitaire seulement).

Vous pouvez bien sûr aller plus loin, et opter pour système solaire combiné, pour réduire la facture de chauffage.

Pour en profiter il faut que vous soyez équipé(e) de :

  • Radiateurs à eau 
  • Plancher chauffant 

Si vous vous chauffez à l’électrique c’est vers le photovoltaïque qu’il faut se tourner.
Pour rappel : les capteurs thermiques produisent seulement de l’eau chaude.

Attention tout de même, vos économies d'énergie vont dépendre de plusieurs facteurs :

  • Le dimensionnement de votre installation (2 à 3m² de capteurs thermiques par personnes)
  • Le climat de votre région (plus les hivers sont rudes, moins les capteurs sont efficaces)
  • La technologie solaire choisie (il en existe plusieurs, la plus performante c'est la technologie sous vide)


Pour résumer :

Le capteur solaire thermique va vous permettre de faire des économies si votre situation est adaptée à son utilisation.
Comme pour tout autre investissement, il sera rentabilisé rapidement si vous payez le prix juste. Pour cela, vous devez connaître toutes les aides de l'État à demander.


Les capteurs solaires thermiques sont éligibles aux aides de l'État :


Pour produire une énergie propre, vous pouvez obtenir un soutien financier de la part du gouvernement.
Différentes subventions ont été mises en place, et en plus, elles sont cumulables.


MaPrimeRénov’ est une aide financière à la rénovation qui est calculée en fonction du revenu des ménages. 

Chaque catégorie de ménage est représentée par une couleur, pour chaque couleur les montants à toucher sont différents.


Si vous habitez en Île de France vous pouvez trouver votre catégorie ici : 


Si vous habitez en province : 

Une fois que vous avez votre catégorie, vous pouvez estimer le montant qui vous sera versé :


Voilà pour ce qui est de la subvention la plus importante à toucher.

Il en existe d'autres à cumuler :

  • TVA à taux réduit
  • Éco prêt
  • CEE (qui peuvent monter jusqu'à 4 360 €)
  • MaPrimeRénov sérénité (non cumulable cette fois-ci)


Si vous voulez, je vous les ai toutes résumées dans un mini-guide sur les aides. Vous pouvez le consulter en cliquant ici. Il vous donne les montants et la compatibilité entre les différentes subventions.

En demandant bien toutes les aides, vous pouvez installer des capteurs à un prix très correct. Vous pouvez donc vous équiper des meilleurs capteurs.

 

Quels sont les rendements énergétiques des capteurs thermiques ?


En moyenne, le capteur solaire thermique a un rendement de 80%.
Ça veut dire que sur 100% des rayons solaires qu’il reçoit, il en convertit 80% en chaleur. 

 Pour vous donner un comparatif, on chute aux alentours de 20% quand on parle de photovoltaïque… 

Bien évidemment, comme pour le photovoltaïque, il existe différentes technologies :

Le capteur non vitré possède le meilleur rendement. Cependant, c'est également celui qui va être le plus impacté par les changements de saisonnalités.
Il faut donc bien faire le calcul par rapport à votre région. Je vous conseille de passer par des professionnels, au moins pour l'étude de rentabilité.

 

J’en ai parlé dans un autre guide. Vous pouvez le lire si le rendement des modules thermiques vous intéresse. 


Est-il obligatoire de faire appel à un installateur professionnel ?


Eh bien non, cet avantage est commun à tous types de panneaux solaires.
Il existe des kits à monter soi-même, il faut juste avoir des bases en plomberie. Si vous pensez être plus à l’aise avec l’eau qu’avec l’électricité, pourquoi pas essayer.

Il faut simplement savoir que les aides ne sont pas octroyées dans ce cas.
À vous donc de faire le calcul entre le prix de la main-d'œuvre et les subventions à toucher.

Dans votre calcul, vous devez aussi tenir compte des malfaçons.
Vous prenez moins de risque avec un professionnels, une installation mal installée ne sera pas rentable.


Si vous ne le sentez pas, inutiles de prendre des risques inutiles. Contactez un installateur certifié RGE.


Passons maintenant aux aspects négatifs, ainsi vous aurez une idée bien objective avant de passer à l'achat.


Quels sont les inconvénients du chauffage solaire ?


Les 2 plus importants sont : le montant de l’investissement de départ et l’obligation de conserver un système d’appoint. 


Les panneaux solaires thermiques ne sont jamais 100 % autonomes


Une installation solaire thermique offre la possibilité d’arrêter totalement votre chaudière principale pendant l’été, voire à la mi-saison. 

Par contre, ne comptez pas dessus pour passer l’hiver.
Il vous faut obligatoirement une deuxième source de chaleur. Du coup ça permet de faire des économies mais ça ne permet pas d’être 100% autonomes.

Bien évidemment, vous pouvez raccorder vos capteurs thermiques à une solution économique.

Par exemple, le ballon thermodynamique solaire est une solution très prisée en ce moment.
C'est un chauffe-eau qui consomme très peu d'électricité (il capte les calories présentes dans l'air ambiant). Relié à des capteurs solaires, il permet d'obtenir une eau chaude quasiment gratuite.


Les capteurs solaires thermiques sont sensibles au froid ?


Lorsque la température descend en dessous de 0, le fluide qui circule dans les capteurs peut geler. 

Pour éviter que votre système ne s'endommage aux premiers froids, il faut bien se renseigner sur le fluide caloporteur

Certains équipements disposent d'un système auto-vidangeable spécialement conçu pour éviter le problème de gel. Et comme son nom l’indique, c’est un système automatique. 

Vous n’avez donc rien à faire. 

Et en ce qui concerne leur efficacité énergétique, elle peut être considérablement réduite l'hiver.
Les capteurs pourront couvrir à peu près 30% de vos besoins (ce pourcentage est une moyenne, tout dépend de votre lieu de vie et de vos habitudes de consommation).


Des travaux d’installation parfois compliqués


Là encore ça dépend du système que vous allez installer dans votre maison.


Si on prend l’exemple d’un plancher chauffant solaire, les travaux sont assez lourds. 
Il se peut que votre installation solaire soit compliquée à raccorder à votre réseau hydraulique.


Cette option est donc conseillée si vous faites une rénovation ou une nouvelle construction.


Il n'existe pas de réelle solution de stockage pour la chaleur :

 

À l’inverse des panneaux photovoltaïques, les panneaux thermiques ne sont pas compatibles avec les batteries. 

Enfin, ils le sont mais les solutions de stockage ne sont pas encore très développées. Il existe une batterie solaire thermique mais son utilisation n’est pas démocratisée. 

 

Pour le moment c’est donc compliqué de stocker de l’énergie thermique que vous n’avez pas consommée. 
Ce qui peut être un frein à l'autonomie énergétique.

 

L'entretien d'un capteur thermique est-il contraignant ?


Les panneaux solaires photovoltaïques produisent de l’électricité en totale autonomie. Ce n’est pas le cas avec le thermique, Il faut procéder à une maintenance régulière.

Il faut surveiller la pression du fluide dans les tubes. Si votre panneau n’est pas auto-vidangeable il faudra aussi faire appel à un spécialiste pour s’en occuper.
Si votre installation a été réalisée dans les règles, vous ne devriez pas être trop embêté.

Voici qui clôture la liste des inconvénients. 

 

Je vous donne les prix, pour moi ça ne fait ni partie des inconvénients ni des avantages.
Les tarifs dépendent des modèles, le tout c’est de les avoir en tête.

 

Le prix d’un capteur solaire thermique

 

Voici les tarifs du moins cher au plus cher : 

 

Je vous conseille de faire plusieurs devis avant de vous engager. Comme ça, vous êtes sûr(e) d’avoir une installation rentable. 

(sans oublier qu’il faut bien demander toutes les aides). Le coût de votre investissement doit être le plus faible possible.

 

Conclusion : Le solaire thermique, on saute le pas ?

 

On fait un petit récapitulatif :  

Les points positifs

  • C’est écologique et économique 
  • Vous pouvez aussi bien alimenter un ballon d’eau chaude qu’un plancher chauffant
  • Le rendement est plutôt bon 
  • C’est accessible 

Les points négatifs

  • Ça reste un chauffage d’appoint
  • Ça demande un entretien régulier
  • C’est plus fragile qu’un panneau solaire photovoltaïque
  • Ça fonctionne moins bien en hiver (quand on en a le plus besoin) 

À vous de voir si ça vaut le coup en fonction de vos dépenses énergétiques. Je vous conseille de bien comparer avec les autres solutions économes

  • le chauffe-eau thermodynamique 
  • la pompe à chaleur 
  • le poêle à bois 
  • le puits canadien

Quoi qu’il en soit, vous êtes en train de vous diriger vers les énergies renouvelables. Vous êtes donc sur la bonne voie.

N’hésitez pas à me décrire votre situation dans les commentaires. Je vous donnerai mon avis sur la meilleure solution à installer.

Pour aller plus loin : panneau solaire thermique et grandes surfaces


Vous pouvez, comme pour le photovoltaïque, installer une grande surface de panneaux thermiques.
Dans ce cas, vous pouvez devenir éligible au “Fonds de chaleur“.

C'est une aide versée par l'ADEME qui subventionne une partie de votre achat.

Cependant, le cahier des charges à respecter est strict.
Vous devez fournir une relève des performances de votre installation et la surface équipée doit être de 25m² minimum.

Le plus important, c'est de savoir que des aides supplémentaires existent si vous souhaitez installer une grande quantité de panneaux solaires thermiques.

Cet article a été validé par
Jonathan
Installateur RGE
LinkedIn
YouTube
YouTube

Jonathan est installateur de panneaux photovoltaïques chez Nouvel'R Énergie. Son expérience terrain et sa connaissance de la technique le rendent expert sur le sujet du photovoltaïque.