La puissance d’un panneau solaire : le premier critère

Avant d’installer des panneaux solaires photovoltaïques il faut penser au dimensionnement. Le rendement d’un panneau solaire est important, mais il ne faut pas non plus oublier la puissance. C’est en fonction de vos besoins et de votre potentiel de production qu’il faut la choisir.

Bien dimensionner son installation c’est primordial pour assurer la rentabilité de votre projet. C'est justement pour vous aider que j'ai écrit ce guide.

Ensemble, on va voir :
À quoi correspond la puissance ?
Comment calculer celle qui vous convient ?

Déchiffrer la puissance d’un panneau solaire

Puissance crête, puissance réelle d’un panneau photovoltaïque pas facile de s’y retrouver. Pour commencer, je vous aide à décrypter toutes ces mesures pour y voir un peu plus clair.

W, Wh, kVA : les mesures de puissance d’un panneau solaire

La puissance est exprimée en Watt (W). Elle se calcule en multipliant la tension (en Volt), par l’intensité (en Ampère).

Le Wattheure (Wh) correspond quant à lui à une quantité d’énergie pour une heure de temps.

Et le kVA, kiloVoltAmpère, vous en avez déjà entendu parler ?
Normal, cette unité est utilisée pour vos compteurs électriques et pour les onduleurs des panneaux photovoltaïques.

Le nombre de kVA représente la puissance électrique d’un appareil électrique ou de toute une installation.

Par exemple, les kVA du compteur électrique déterminent combien d’appareils électriques peuvent être raccordés.

La puissance crête en kWc

La puissance crête correspond à la puissance maximale que peut produire un panneau solaire dans des conditions idéales :

  • Un niveau d’ensoleillement de 1000 W de lumière.
  • Une orientation optimale sans zones d’ombre.
  • Une température constante de 25 °C.

La puissance d'un panneau solaire est testée en laboratoire dans des conditions optimales.
Les tests en laboratoire donnent une puissance maximale, pas une puissance moyenne.

Ça représente la puissance théorique du module, qui est calculée en laboratoire. Je vous conseille donc de la prendre avec précaution car dans la vraie vie, il est à peu près improbable de réunir toutes ces conditions.

Cela dit, cette puissance reste un indicateur important :

  • La puissance d’une installation solaire est toujours donnée en kWc (kiloWatt crête). Elle varie pour les particuliers entre 1 et 9 kWc. 1 kWc équivaut à une quantité d’énergie de 1000 kWh en moyenne.
  • Plus la puissance de crête d’un capteur est élevée, plus son prix l’est aussi.


La puissance nominale

Mesurée aussi en laboratoire, il s’agit de la puissance maximale d’un panneau solaire lors d’une utilisation normale et prolongée. Généralement, elle correspond à 80 ou 85 % de la puissance de crête.

Mais, puissance de crête et puissance nominale sont souvent confondues. La puissance crête est donc celle qui est calculée en labo, la puissance nominale est celle qui se rapproche plus de la réalité.

Le facteur de charge

Pour le trouver, il faut diviser l’énergie produite par votre unité de production sur un an avec celle annoncée en puissance maximale sur le même temps. Il est en moyenne de 15% et permet de calculer la rentabilité de vos capteurs solaires.

Panneaux solaires, quelle puissance réelle ?

Pour obtenir la puissance réelle, il faut prendre en compte :

  • L’irradiation annuelle.
    Pour trouver le niveau d’ensoleillement de votre région climatique, vous pouvez cliquer ici
  • Le degré d’inclinaison des panneaux solaires.
  • Les fluctuations de température en été comme en hiver

Vous l’avez compris, la puissance réelle dépend beaucoup du rayonnement solaire. Elle varie donc en fonction des saisons. En hiver on considère que la production d’énergie est 3 fois plus petite qu’en été.

Ce qui est important maintenant, c'est de déterminer la puissance dont vous avez besoin. Pour ça, il faut d'abord se pencher sur votre facture d'électricité

Comment calculer sa consommation électrique pour choisir la bonne puissance ?

Votre consommation électrique dépend de :

  • La composition de votre foyer, le nombre de personnes y vivant.
  • Vos équipements électriques.

Pour estimer vos besoins énergétiques annuels, relevez simplement votre consommation sur vos anciennes factures.

Si vous avez un compteur Linky, les indications sur votre consommation y sont très précises.

Le compteur linky vous indique votre consommation annuelle
Voici à quoi ressemble un compteur communicant linky.

La puissance de vos appareils électriques peut aussi vous aider à connaître vos besoins énergétiques.

La première chose à faire c’est de lister précisément ces besoins. Attention je ne dis pas que vos panneaux photovoltaïques vont tout prendre en charge. Seulement plus vos besoins sont précis et clairs et plus il est facile d’estimer les économies à faire.

Vos besoins les plus récurrents : l’éclairage et les appareils électroniques qui ont une faible consommation.

Après il faut penser à vos appareils qui sont constamment alimentés en électricité : le réfrigérateur, le congélateur, la box, la VMC…

Enfin nous avons les appareils que l’on oublie trop souvent. Leur consommation est aussi appelée “bruit de fond” on peut lister ici : Les plaques de cuissons, le four, machine à laver, micro-onde, lave-vaisselle…

Le calcul dépendra également de vos besoins. Il faudra prévoir différemment si vous devez calculer la puissance de vos panneaux solaires en autoconsommation ou en vente total par exemple.


Combien de panneaux prévoir pour couvrir la puissance dont vous avez besoin ?

Pour déterminer la puissance dont vous avez besoin, je vous conseille de vous baser sur les kWh de votre talon de consommation et des appareils pouvant fonctionner en journée.

Vous pouvez aussi prendre en compte votre mode de chauffage s’il est électrique. Attention, les mois les plus lumineux ne sont pas ceux qui coïncident avec l’utilisation du chauffage. Tous vos besoins en chauffage ne seront pas seulement comblés par les panneaux solaires.

Mais vous pourrez quand même compter sur une partie alimentée en énergie photovoltaïque. Ce qui permet quand même de faire de belles économies.

Il vous faudra aussi prendre en compte le type d'installation que vous souhaitez avoir chez vous.

Déterminer votre projet photovoltaïque

Autoconsommation photovoltaïque avec vente de surplus

Je pense vraiment que cette solution est la plus intéressante. Je m’explique.

Les panneaux photovoltaïques produisent en journée, ce qui est logique puisqu’ils ont besoin du soleil. Ça veut donc dire qu’il faut que vous soyez chez vous pour faire fonctionner tous vos appareils quand le soleil brille.

On est d’accord que ce n’est pas toujours faisable, et dans ce cas, il serait dommage de perdre l’électricité produite. C’est là que l’autoconsommation partielle est plutôt pratique.

Vous injectez dans le réseau public de l’énergie verte que vous avez produite mais que vous n’avez pas pu utiliser. Ce qui est super, c'est que vous ne faites pas ça gratuitement, le kWh vous est acheté en fonction des tarifs en vigueur :

Avec ce type de système, vous ne perdez pas les bénéfices de votre production et devenez bien plus autonome. En résumé, vous réalisez des économies et réduisez considérablement votre empreinte carbone.

Vous pouvez quand même optimiser votre consommation en chargeant vos appareils en journée. Vous pouvez aussi programmer votre machine à laver et votre lave-vaisselle pour tourner à 14h.

Autoconsommation photovoltaïque totale

Vous rêvez de devenir totalement autonome par volonté purement écologique ou parce que votre logement est situé dans une zone rurale isolée ? Jepréfère être honnête avec vous : ce n’est pas très facile et cela représente un investissement plus important.

Je vous conseille d’abord de dimensionner un petit projet. Avec des solutions de pilotage intelligent vous pouvez déjà combler une partie importante de vos besoins. Ensuite, si vous pensez pouvoir utiliser plus d’énergie solaire, rien ne vous empêche de rajouter des panneaux.

L'autoconsommation totale est possible si vous adaptez vos habitudes de consommation.
Le nombre de panneaux solaires installés peut varier en fonction de votre projet.

Si vous voulez vraiment aller plus loin vous pouvez installer une batterie solaire. Elle permet de conserver le surplus non utilisé. Plus vous avez de batteries, plus vous pouvez stocker d’énergie et en utiliser quand le soleil n’est pas au rendez-vous.

Dans cette configuration, il faut choisir les panneaux photovoltaïques avec le plus haut rendement. Ici vous avez besoin de convertir beaucoup d’énergie solaire en électricité. Je vous reparle du rendement un peu plus bas.

Revente totale de l’énergie solaire

Vous songez à vous équiper de panneaux solaires pour revendre la totalité de votre production d’électricité et vous constituer un revenu supplémentaire ?

La vente d’électricité photovoltaïque est régulée par la CRE (Commission de Régulation de l’Énergie). L’énergie solaire produite par vos panneaux est directement injectée dans le réseau national et rachetée par EDF ou des ELD, entreprises locales de distribution.

Le tarif de rachat est garanti pendant 20 ans. Il dépend de la puissance de votre installation solaire :

L’État qui encourageait ces installations en fournissant des aides financières, les diminue désormais.

La volonté est clairement de pousser les ménages français à s’inscrire dans la transition énergétique. Le but est de réduire au maximum l’empreinte carbone dans la dynamique de la nouvelle réglementation thermique en vigueur, la RE 2020.

Comme les prix ont évolué, cette option n’est donc plus très intéressante. C’est pourquoi je pense qu’un projet d’autoconsommation avec vente du surplus est une meilleure alternative.

Si vous optez quand même pour la revente totale, l’installation à choisir dépend de votre potentiel de production. Si vous êtes très bien exposé(e) vous allez pouvoir produire avec moins de puissance. C’est un compromis entre la puissance et montant des gains espérés.

Quelle puissance pour quel projet ?

La puissance d’un panneau solaire se détermine en fonction d’un projet. Maintenant que nous avons pris connaissance de toutes les configurations possibles, entrons dans le concret. Vous pouvez également estimer votre projet grâce à des simulateurs comme autocalsol ou bien en faisant appel à Nouvel'R Énergie qui vous fournira gratuitement une étude professionnelle de votre projet

1 kWc, une petite puissance pour un projet d’autoconsommation totale

Avec 1 kWc vous pouvez consommer toute votre production.

Son installation, simple et rapide, correspond généralement à 3 ou 4 panneaux soit 6 à 8 m² de toit utile. 

Elle implique évidemment que votre logement reste raccordé au réseau d’électricité pour couvrir vos autres besoins. 

À moindre coût, je trouve cette installation pertinente pour commencer. Il est facile d’ajouter ensuite des panneaux pour avoir plus de potentiel de production, à condition que votre onduleur vous le permette.

3 kWc : la puissance idéale pour une autoconsommation avec vente de surplus

Avec 3kWc, vous pourrez couvrir les besoins d’une maison de 100 m². Ça équivaut à une dizaine de panneaux pour une surface d’environ 20 m².

6 à 9 kWc pour un projet de vente totale ou d’autoconsommation

Avec 6 kWc minimum, vous avez la garantie de produire beaucoup d’énergie solaire.
Une option intéressante à envisager pour couvrir les besoins énergétiques d’une grande maison disposant d’équipements énergivores : voiture électrique, piscine, sauna…

Selon la puissance choisie, comptez entre 20 et 30 panneaux ce qui représente une surface de 40 à 60 m² de toiture à recouvrir.

Quel prix payer en fonction de la puissance installée ?

Sans avoir de prix en tête c’est difficile de se projeter.

Je vous ai préparé un tableau qui recense les prix pour une installation photovoltaïque:

Distinguer la puissance et le rendement d’un panneau solaire

Lorsque l’on parle de puissance il faut aussi s’intéresser au rendement d’un capteur solaire. Le rendement d’un panneau solaire c’est sa capacité à transformer les rayons solaires en électricité. Plus il arrive à capter de rayons plus son rendement est élevé.

Forcément avec un rendement plus élevé vous obtenez une meilleure production d’électricité avec moins de panneaux.

Il existe des capteurs à haut rendement qui montent parfois jusqu’à 22%. Pour les panneaux les plus installés le pourcentage reste entre 15 et 18% ce qui permet déjà une belle quantité d’électricité.

Quels sont les panneaux solaires les plus puissants ?

Il faut déjà distinguer deux types de cellules photovoltaïques : la polycristalline et la monocristalline. C’est la cellule monocristalline qui obtient la meilleure performance.

Si l’on parle de panneaux puissants on peut aussi citer les panneaux hybrides de Dualsun. Le concept est simple : Un panneau photovoltaïque quand ça produit de l’électricité ça émet de la chaleur. Mais un panneau chaud produit moins qu’un panneau froid.

Comment résoudre le problème ? En refroidissant le panneau photovoltaïque. C’est pour ça que le panneau solaire hybride est plus puissant, c’est parce qu’il est toujours maintenu à une température idéale. Pour ça il suffit de faire passer de l’eau froide.

L’eau froide refroidit les modules et capte la chaleur, les panneaux produisent à la fois de l’électricité et de l’eau chaude.

Il existe aussi les capteurs du fabricant Sunpower, des panneaux solaires monocristallins. Le modèle Maxeon par exemple a une puissance qui atteint les 400 Wc. En moyenne en France un panneau solaire produit 350 Wc.

Méfiez-vous, acheter des panneaux qui produisent plus que vos besoins, ça ne sert à rien. Ces capteurs solaires dont je vous parle sont plus chers que la normale. S’ils ne correspondent pas à vos besoins l’achat sera très compliqué à rentabiliser.

Puissance des panneaux solaires : Un projet est-il rentable partout en France ?

La puissance de vos panneaux photovoltaïque joue beaucoup sur la rentabilité de votre achat. Que ce soit pour de la vente totale ou de l’autoconsommation.

Cependant si vous consommez l’énergie que vous produisez, il faut bien se dire que votre localisation aura un impact.

Vous avez peut-être déjà entendu parler du “productible”. Il se mesure en kWh, il équivaut à une année de fonctionnement optimal pour un panneau solaire. Le productible donne donc le nombre de kWh produits en fonction de la puissance. Ce n’est pas le même partout en France.

Dans le sud et l’ouest vous produirez plus que dans le nord. Ce qui ne veut pas dire que vous ne serez pas rentable en installant des panneaux solaires à Lille.

La puissance de vos panneaux solaires doit être adaptée à votre taux d'ensoleillement
La puissance de vos panneaux doit être choisie en fonction de votre taux d’ensoleillement annuel.

Une puissance élevée peut justement contrebalancer avec un moins bon taux d’ensoleillement. Il faut simplement que vous soyez en mesure d’utiliser le maximum d’énergie solaire pour faire de vraies économies d’électricité publique.

Puissance d’un panneau solaire ce qu’il faut retenir

Installer des panneaux solaires est la promesse de faire des économies d’électricité de près de 50 % et d’améliorer votre empreinte carbone.

Vous l’avez compris, la puissance est un élément clé pour déterminer le nombre de panneaux dont vous avez besoin et être sûr de rentabiliser votre investissement.

Vous pouvez calculer vous-mêmes vos besoins et regarder les puissances en kWc des installations qui sont commercialisées. Vous pouvez aussi demander une étude de rentabilité, toutes les entreprises sont censées le faire gratuitement.

Comme ça, vous aurez une idée précise de ce que vous pourriez installer chez vous.

Pour finir, il faut savoir que certaines aides financières, comme la prime à l’autoconsommation photovoltaïque, dépendent de la puissance de votre installation. Elles dépendent aussi de votre installation. Si vous achetez un kit à monter vous n’aurez pas d’aides.

En ce qui concerne la puissance d’un kit solaire faites attention, avec des professionnels vous êtes sûr(e)s que vos panneaux sont bien branchés et bien installés. Une mauvaise installation peut nuire à la production de votre système.

Pour vous, quelle puissance de panneau solaire correspond le mieux ?

Si vous n’avez pas le temps de réaliser une étude avec un expert, vous pouvez aussi nous poser vos questions ici. Je vous réponds à la suite de ce guide dans la section commentaire.

Quel est votre désir d’autonomie ? Pourquoi avoir pensé aux panneaux solaires ? Quel équipement possédez-vous ? Avez-vous déjà fait des estimations ? Vous pouvez tout me dire, je vous aiderais à y voir plus clair.

C’est toujours plus pertinent d’avoir des réponses en fonction de sa situation personnelle.

Cet article a été validé par
Damien
Responsable Technique
LinkedIn
YouTube
YouTube

Damien bénéficie de plus de 15 ans d'expérience dans le secteur du photovoltaïque. Il occupe le poste de Directeur Technique National et supervise tous les chantiers d'installation de panneaux solaires pour Nouvel'R Énergie.